Suivez ce blog via Facebook

lundi 26 septembre 2016

Exercices en vue d'un séisme pour la population québécoise

Afin de préparer la population à faire face à un séisme majeur, l'Association de sécurité civile du Québec tiendra un événement spécial le 20 octobre prochain appelé La Grande secousse du Québec 2016

Selon Guy Dufour, président de l'Association, le tremblement de terre meurtrier survenu le 24 août dernier dans le centre de l'Italie rappelle l'importance de savoir quoi faire en pareille situation pour espérer s'en sortir indemne ou avec le moins de blessures possible.

M. Dufour souligne que plusieurs centaines de tremblements de terre se produisent chaque année au Québec, répertoriés principalement dans trois zones distinctes, soit Charlevoix-Kamouraska, l'ouest du Québec et le Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord.

Un récent sondage de la firme SOM, commandé par le Bureau d'assurances du Canada (BAC), révélait que les Québécois ne sauraient pas comment se protéger si un séisme secouait la province. En dépit des campagnes de sensibilisation, 30 % des Québécois croient encore que s'abriter sous un cadre de porte les protégerait en cas de tremblement de terre, alors qu'il faut tout simplement « se baisser, s'abriter et s'agripper » à quelque chose, selon le BAC.

Ainsi, l'exercice de simulation de La Grande secousse, qui aura lieu à 10 h 20 le 20 octobre, vise à répéter en famille ou en groupe, surtout avec les plus jeunes, les gestes de se baisser, de s'abriter et de s'agripper à quelque chose.

Les gens sont invités à inscrire leur famille, leur communauté, leur organisation ou encore leur école sur le site web de La Grande secousse du Québec.

Source:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2016/09/24/001-grande-secousse-quebec-seisme-simulation.shtml

Et encore... Etats-Unis : une fusillade à Houston aurait fait sept blessés, le tireur abattu

Au moins sept personnes auraient été blessées dans une fusillade à Houston, au Texas, selon la chaîne de télévision ABC News. Le tireur, prétendument un Afro-Américain, a été abattu.

L’homme qui aurait blessé plusieurs personnes en ouvrant le feu dans la ville de Houston a été abattu par les policiers, a annoncé le compte Twitter de la police de Houston.

Le tireur a été décrit par des témoins comme un homme noir armé d’un revolver. Il aurait blessé sept personnes, selon la chaîne ABC, tandis que les autorités confirment la présence de blessés sans en préciser leur nombre.

La fusillade aurait été très intense. Un témoin a confié à la chaîne ABC13 qu’il a entendu environ une centaine de «tirs réguliers».

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent des victimes allongées sur le sol.

Des forces de police et des ambulances ont été dépêchées sur place. Une brigade de démineurs a aussi été déployée sur place après qu’un véhicule suspect a été repéré dans le quartier.

Source:
https://francais.rt.com/international/26850-etats-unis--fusillade-houston

dimanche 25 septembre 2016

Etats-Unis : fusillade et attaque au couteau près de plusieurs universités

Deux attaques se sont déroulées quasi simultanément près de deux universités américaines à Boston (Massachusetts) et à Champaign (Illinois). Un premier bilan non officiel fait état de 6 et 9 personnes touchées.

A Boston, six personnes ont été poignardée en pleine rue peu après minuit (6h heure française) selon le Boston Globes, à proximité de l’Emerson College. L’une d’entre-elle serait grièvement touchée selon la police, qui a également déclaré avoir identifié un suspect. L’établissement scolaire a demandé à ses étudiants de faire preuve de prudence, évoquant deux hommes en fuite.

Fusillade sur un campus universitaire de l'Illinois

Au même moment, à 1 600 kilomètres de là, une fusillade s’est déroulée à Champaign au sud de Chicago, à proximité d’un campus de l’université de l’Illinois, dans un secteur rempli de bars très prisés par les étudiants. Aucun bilan n’a pour l’instant été communiqué.

Dans une vidéo tournée au moment de la fusillade par une jeune diplômée de l’université, Kathryn Lawlor, cinq coups de feu rapprochés sont nettement audibles avant que la jeune femme ne mette fin à la séquence.

Deux autres fusillades avaient auparavant secoué les Etats-Unis en à peine 24 heures. La première, dans un centre commercial de l'Etat de Washington au nord-ouest du pays, a provoqué la mort de cinq personnes vendredi soir. En fuite, le suspect est activement recherché par la police.

La seconde est intervenue samedi soir, quelques heures à peine avant les événements de Boston et Champain. A Baltimore, dans le Maryland, huit personnes ont été blessées lors d'une fusillade. Trois personnes jugée armées et très dangereuses seraient en fuite.

Source:

samedi 24 septembre 2016

Coup de force inconstitutionnel du CDC pour s’emparer du pouvoir

http://lesmoutonsenrages.fr/2016/09/24/coup-de-force-inconstitutionnel-du-cdc-pour-semparer-du-pouvoir/#CdGTRLBqjHReq8UK.99

Fusillade dans l'État de Washington: le tireur présumé arrêté

Au terme d'une chasse à l'homme de 24 heures dans le nord-ouest des États-Unis, la police a annoncé samedi avoir capturé le tireur présumé qui a tué cinq personnes dans un centre commercial d'une petite ville de l'État de Washington.

«Le tireur a été capturé ce soir par les autorités», a indiqué sur Twitter le porte-parole de la police de l'État de Washington, Mark Francis.

Quatre femmes et un homme ont péri dans cette fusillade survenue vendredi soir au Cascade Mall de Burlington, une commune de quelques milliers d'habitants à 110 km au nord de Seattle. Le tireur a ouvert le feu au rayon maquillage d'un grand magasin de l'enseigne Macy's.

Le FBI, la police fédérale, avait fait savoir qu'il n'y avait à ce stade aucun indice «d'acte terroriste». Les enquêteurs ont diffusé des images du suspect, probablement un jeune hispanique d'une vingtaine d'années, et sollicité l'aide de la population pour l'arrêter.

Une arme a été retrouvée, mais le suspect, brun et vêtu d'un t-shirt et d'un short noirs sur ces clichés de vidéo-surveillance, avait pris la fuite.

«J'ignore à ce stade quelles étaient ses motivations», a dit Chris Cammock, lieutenant de police de la ville voisine de Mount Vernon, précisant lors d'une conférence de presse que cet homme semblait être arrivé seul au centre commercial.

Un premier bilan avait fait état de quatre personnes tuées, quatre femmes, mais un homme transporté à l'hôpital dans un état critique a succombé à ses blessures, avait indiqué Mark Francis.

«C'est un acte insensé», s'est ému le maire de la ville Steve Sexton, exprimant son désarroi de voir sa commune touchée par l'une de ces fusillades qui se produisent fréquemment aux États-Unis, où les armes sont faciles d'accès et leur port autorisé par le Deuxième amendement de la Constitution.

«Des tirs et des tirs»

Alertée par des appels à 18 h 58 vendredi, la police est intervenue rapidement et le centre commercial a été évacué. La police a quadrillé les lieux et des médecins sont intervenus sur place.

D'après le sergent Francis, le suspect a été vu en train de se diriger à pied vers une autoroute qui passe à proximité du centre commercial situé à Burlington, une ville entre Seattle et la frontière canadienne.

Les services de secours ont pénétré dans le Cascade Mall «sous escorte», après que la police a donné son feu vert, pour soigner les blessés, a-t-il précisé.

«J'ai entendu un tir (...) puis trois autres personnes ont commencé à courir, et ensuite il y a eu des tirs et des tirs», a raconté à la chaîne Armando Patino, salarié dans une boutique de téléphonie.

«Je suis retourné dans ma boutique. Certaines personnes ne savaient pas où aller, je les ai fait entrer dans la boutique», a-t-il ajouté.

Le débat sur les armes a été particulièrement ravivé récemment aux États-Unis par les attentats d'Orlando (Floride, 49 morts en juin) et de San Bernardino (Californie) en décembre 2015 --un couple avait tué 14 personnes--, mais sans avancées notables. Dans ces deux derniers cas, les tueurs avaient agi au nom du groupe Etat islamique.

Source:

Plusieurs séismes importants depuis celui du Japon

  1. 6.999km NNE of Ndoi Island, Fiji
    2016-09-24 21:28:41 UTC596.3 km
  2. 6.4125km WNW of Neiafu, Tonga
    2016-09-24 21:07:13 UTC183.4 km
  3. 5.67km W of Nereju, Romania
    2016-09-23 23:11:20 UTC88.3 km
  4. 6.335km SE of Tamisan, Philippines
    2016-09-23 22:53:10 UTC65.0 km

jeudi 22 septembre 2016

"L’administration actuelle a prouvé que les Etats-Unis sont un allié de Daesh", a déclaré une candidate indépendante à la présidence des États-Unis

* Elle est mieux d'oublier la présidence à faire de telles affirmations publiques.  Elle a des couilles la dame!

La candidate indépendante à la présidence des Etats-Unis Souraya Dolly Faas a appelé le bombardement américain de l'armée syrienne un «acte de guerre», en demandant aux Etats-Unis de coopérer avec la Russie et ne pas jouer au «super héros».

«Ce qui est arrivé le 17 septembre est une déclaration de guerre à une nation souveraine», a déclaré Souraya Dolly Faas, en qualifiant les agissements de l'US Air Force d’ego trip, et en affirmant que les Etats-Unis ont bombardé la Syrie alors qu’ils devraient «agir dans l'intérêt des alliés».

Alors que la Russie a qualifié ces bombardements d’ acte situé entre «la négligence grave» et l’«aide directe» à l'Etat islamique, Faas a désigné ces attaques d'«acte intentionnel» qui visait à aider les terroristes en Syrie.

"L’administration actuelle a prouvé que les Etats-Unis sont un allié de Daesh"

Le bombardement des positions de l'armée syrienne, qui a tué 62 soldats et en a blessé plus de 100 autres, a eu lieu seulement deux jours avant que le Groupe conjoint de mise en œuvre du cessez-le-feu, chargé d’atteindre une paix durable en Syrie, était censé commencer à travailler - le 19 Septembre.

«Le cessez-le-feu était intentionnel pour que la frappe aérienne américaine ait lieu. Je ne crois pas que ce soit un accident, malheureusement... L’administration actuelle a prouvé que nous [les Etats-Unis] sommes un allié de Daesh. Nous ne pouvons pas dire que nous luttons contre le terrorisme quand nous permettons que quelque chose comme cela se produise», a déclaré Faas.


La candidate indépendante a dénoncé l'hypocrisie de Washington dans la lutte contre le terrorisme ; elle a remis en question les motivations des alliés américains dans la région, en particulier celles de l'Arabie saoudite, du Qatar et de la Turquie – des pays connus pour leur soutien envers divers groupes rebelles en Syrie.

Source:

Si Ankara franchit la ligne rouge en Syrie, c’est la «guerre mondiale»

L’évolution de l’opération terrestre turque en Syrie augmente le risque d’une troisième guerre mondiale, d’après un expert syrien d’origine turque.

Si les troupes turques franchissent la « ligne rouge » reliant Alep à Idlib au nord de la province syrienne de Lattaquié, elles provoqueront une troisième guerre mondiale, a déclaré à Sputnik Mehmet Yuva, analyste politique syrien et professeur à l'Université de Damas. « La Russie insiste toujours sur le fait que l'armée gouvernementale syrienne doit contrôler la ligne reliant Alep et Idlib au nord de Lattaquié. C'est la ligne rouge pour la Russie. Si les troupes turques franchissent cette ligne, cela risque de changer radicalement la situation dans la région (…) et de provoquer des hostilités entre les forces étrangères en Syrie, ce qui signifie une nouvelle guerre mondiale », a indiqué M. Yuva.

L'analyste a rappelé que Moscou ne s'était pas opposé au lancement de l'opération turque « Bouclier de l'Euphrate » en Syrie, mais qu'il était préoccupé par le refus d'Ankara de dialoguer avec les autorités syriennes.

« Si Ankara souhaite créer une zone de sécurité à la frontière et (…) neutraliser le groupe État islamique (Daech) dans la région, il doit nouer un dialogue avec les autres acteurs et bien sûr avec le gouvernement syrien. Or la Turquie ne s'est toujours pas montrée prête à établir des contacts avec les autorités syriennes en vue de régler la crise dans le pays. Cela préoccupe sérieusement la Russie et l'Iran qui espéraient qu'Ankara œuvrerait en faveur d'un dialogue direct avec Damas », a ajouté M. Yuva.

L'opération « Bouclier de l'Euphrate » se déroule avec la participation de l'Armée syrienne libre (ASL).

« Tout le monde sait ce que représente l'ASL et qui en fait partie. Il y a également eu des informations selon lesquelles le groupe Ahrar al-Sham envisage aussi de rejoindre l'opération. On se demande si la Turquie compte lancer une offensive près d'Alep », a poursuivi l'expert. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a récemment annoncé, lors de la 71e session de l'Assemblée générale de l'Onu à New York, que la Turquie poursuivrait son opération en Syrie.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201609221027880970-turquie-syrie-russie-guerre-mondiale/

Une deuxième journée sans électricité à Porto Rico: 1 million et demi de personnes sont sans électricité

Porto Rico paralysé par une panne éléctrique géante après l’incendie d’une centrale.

1 million et demi de personnes sont sans électricité sur cette île américaine des Caraïbes qui compte quelque 3 millions et demis d’habitants. Les transports sont à l’arrêt. Les routes paralysées après la fermeture de plusieurs écoles et de nombreuses entreprises.

Le blackout a aussi créé 15 incendies à Porto Rico, certains générateurs étant défectueux.Le principal foyer de l’incendie, au sud de l‘île est maîtrisé.

Les autorités mettent tout en oeuvre pour rétablir le courant dans la journée et cherche des fonds pour moderniser un réseau obsolète.

Pour l’heure, les raisons de l’incendie sont inconnues.

Source:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés