Suivre ce blog via Facebook

vendredi 7 août 2020

"À quoi s'attendre pour l'automne-hiver"?

Ce soir sera présentée notre troisième partie: "À quoi s'attendre pour l'automne-hiver". 

Moi et le microbiologiste Stéphane Guay allons vous proposer une vue de ce qui risque de se produire au cours des prochains mois concernant la crise de COVID19. 

Thèmes qui seront abordés: 

- Parents, préparez-vous à une rentrée scolaire des plus chaotiques! 

 - Un regard sur les mises à jour concernant les systèmes de surveillance globale et de mises en fonction de l'identité numérique. (reconnaissance faciale, ordonnances sanitaires surveillées par l'intelligence artificielle, passeport d'immunité, etc.). 

- L'arrivée imminente ou retardée d'un vaccin?

- Espérer c'est permis, mais réfléchir et agir c'est un impératif! 

La présentation devait être diffusée dimanche, mais le sera ce soir vendredi à 20h. 

Moi et Stéphane serons dans l'impossibilité de faire partie du chat. 

Partagez dans vos contacts puisque le temps presse, il nous reste peu de temps... 

Visionnez via ce lien ou via la chaîne Mediainfocité. 

La vidéo sera activée et "publique" à 20h. https://youtu.be/v-KIOClgpts 

Isabelle

jeudi 6 août 2020

Avis

Bonjour, 

Je prends un peu de recul du web pour préparer 2 présentations vidéo:

1- à quoi s'attendre pour l'automne et l'hiver concernant la COVID19.

2- les pièges incommensurables du prétendu mouvement patriotique Qanon visant à mettre en échec, ou annihiler, l'Etat profond et ce, en vue de nous libérer de la Matrice qui nourrit les archons. 

Oui oui, ça va aussi loin que ça!!!

D'ailleurs, une "drop" de Q affirme: "Vous êtes les sauveurs de l'humanité"...

Cette poussée de "la résistance", qui prend des proportions mondiales et très présente au Québec, se transforme peu à peu en une "Alliance" composée de Trump, des "chapeaux blancs", des "good guys", des "soldats digitaux", des "travailleurs de lumière" et... des extraterrestres!  Le "great awakening" arrive et rien ne pourra l'empêcher, dit Q...

Méfiez-vous de ceux et celles qui vous disent: "On a déjà gagné"... 😉

C'EST UNE GIGANTESQUE IMPOSTURE POLITICO-SPIRITUELLE.

A bientôt.
Isabelle




mardi 4 août 2020

La Santé publique du Canada prévient que l’avènement d’un vaccin contre la COVID-19 n’est pas la panacée et qu’on ne peut pas s’attendre à un retour à la normale avant encore des années

*On peut nous tenir en haleine encore longtemps avec le vaccin! Et rendu là, peut-être qu'il ne sera même plus nécessaire puisque les objectifs auront été atteints...

Le système de "crédit social" bientôt pleinement effectif dans les pays occidentaux

*En route vers un système de "crédit social" comme en Chine, système qui évalue nos comportements (réseaux sociaux), nos activités en ligne et nos habitudes de consommateur/payeur sur une échelle de scores et ce, en vue de déterminer notre capacité d'adhésion sociale et de conformité aux normes de l'Etat. 

Les personnes ayant de faibles scores ne peuvent plus avoir accès à certains services, comme l'interdiction de prendre le train, et les droits individuels sont supprimés pour devenir des privilèges accordés par l'Etat.

Opérant dans l'ombre du marché en ligne, des entreprises de technologie spécialisées dont vous n'avez probablement jamais entendu parler exploitent de vastes trésors que sont nos données personnelles pour générer des «scores de surveillance» secrets - des clichés numériques de millions d'Américains - qui sont censés prédire notre comportement futur. Les entreprises vendent leurs services de notation aux grandes entreprises de l'économie américaine.

Les personnes ayant de faibles scores peuvent souffrir de graves conséquences.

CoreLogic et TransUnion affirment que les scores qu'ils vendent aux propriétaires peuvent prédire si un locataire potentiel paiera le loyer à temps, pourra «absorber les augmentations de loyer» ou rompre un bail. Les grands employeurs utilisent HireVue, une entreprise qui génère un score d '«employabilité» des candidats en analysant «des dizaines de milliers de facteurs», y compris les expressions faciales et les intonations vocales d'une personne . D'autres employeurs utilisent le score de Cornerstone, qui prend en compte le lieu de résidence d'un candidat et du navigateur Web qu'ils utilisent pour juger de leur succès dans un travail.

Les détaillants de marque achètent des «scores de risque» de Retail Equation pour les aider à juger si les consommateurs commettent une fraude lorsqu'ils retournent des marchandises pour remboursement. Les acteurs de l'économie des petits boulots utilisent des entreprises externes telles que Sift pour évaluer la «fiabilité globale» des consommateurs. Les clients sans fil dont la rentabilité est estimée moins élevée sont parfois contraints de supporter des temps d'attente plus longs pour le service client .

Les assureurs automobiles augmentent les primes en fonction des scores calculés à l'aide des informations des applications pour smartphone qui suivent les styles de conduite. Les grandes sociétés d'analyse surveillent si nous sommes susceptibles de prendre nos médicaments en fonction de notre propension à renouveler nos ordonnances; les sociétés pharmaceutiques, les prestataires de soins de santé et les compagnies d'assurance peuvent utiliser ces scores pour, entre autres, «faire correspondre le bon niveau d'investissement des patients aux bons patients».

La notation de la surveillance est le produit de deux tendances. Le premier est la collection effrénée (et pour la plupart non réglementée) de tous les détails intimes de nos vies, accumulés à la nanoseconde, des smartphones aux voitures, des grille-pain aux jouets. Cette lance d'incendie de données - dont la plupart nous donnons volontairement - comprend nos données démographiques, nos revenus, nos caractéristiques faciales, le son de notre voix, notre emplacement précis, l'historique des achats, les conditions médicales, les informations génétiques, ce que nous recherchons sur Internet, les sites Web que nous visitons, lorsque nous lisons un e-mail, quelles applications nous utilisons et combien de temps nous les utilisons, et à quelle fréquence nous dormons, faisons de l'exercice, etc.

La deuxième tendance à l'origine de ces scores est l'arrivée de technologies capables de traiter instantanément ces données: des ordinateurs exponentiellement plus puissants et des systèmes de communication à haut débit tels que la 5G, qui conduisent aux algorithmes de notation qui utilisent l'intelligence artificielle pour nous évaluer tous d'une manière ou d'une autre. 

Le résultat: des décisions automatisées, basées sur le score unique de chaque consommateur, qui sont, en pratique, irréversibles.

C'est parce que tout le processus - les scores eux-mêmes, ainsi que les données sur lesquelles ils sont basés - nous est caché. Il est pratiquement impossible de savoir quand on est devenu la victime d'un score, et encore moins si un score est inexact, dépassé ou le produit d'un code biaisé ou discriminatoire programmé par un ingénieur logiciel sans visage. Il n'y a pas d'appel.

La notation de surveillance ressemble légèrement à la notation de crédit des années 1960. Dans cette ère pré-informatique, des enquêteurs privés travaillant pour des banques, des détaillants et des compagnies d'assurance suivaient les consommateurs et parcouraient les journaux à la recherche d'informations sur les arrestations, les promotions, l'orientation sexuelle, les habitudes de consommation d'alcool et la propreté pour décider de la solvabilité d'un consommateur - jusqu'à ce que le Congrès établisse des règles dans les années 1970 donner aux consommateurs le droit de revoir et de remettre en question leurs cotes de crédit.

👉Les fouilleurs de données d'aujourd'hui obtiennent infiniment plus d'informations sur leurs cibles, et en temps réel. Et l'impact de la notation de surveillance est bien plus pernicieux.

L'industrie de la technologie insiste sur le fait que chaque avancée améliore nos vies. Mais c'est un mythe. La notation de surveillance permet aux entreprises de dissimuler la discrimination à l'ancienne dans une aura d'infaillibilité technologique et d'émerveillement.

👉Les scores de surveillance secrète créent des micro-marchés dans lesquels certains consommateurs ne sont plus les bienvenus. Ils divisent les Américains en «nantis» et «démunis», les perdants étant relégués au statut de citoyens de seconde zone.

Les consommateurs ont besoin d'une solution du 21e siècle à cette menace émergente. Le Congrès, inondé d'argent technologique, est embourbé dans un paradigme juridique dépassé: «divulgation» des politiques de confidentialité et «consentement» via un clic. Personne ne prétend que ces concepts de droit des contrats de l'ère industrielle feront quoi que ce soit pour freiner le vol de données, et encore moins réglementer ou interdire les scores de surveillance secrète.

👉Nous avons demandé à la Federal Trade Commission d'enquêter et de réglementer les scores de surveillance. La réponse de la commission? Un article de blog exhortant les entreprises qui développent et appliquent des scores à s'autoréguler. 🤣

Ce n'est que le dernier exemple de la capitulation de Washington face à l'industrie de la technologie, dont la boucle continue de violations de la vie privée, d'excuses abjectes et de paiement de pénalités sans conséquence confirme que 👉 les consommateurs ne peuvent pas compter sur le gouvernement fédéral pour se protéger.

Le score de surveillance secrète nous place au bord du précipice de la «singularité», un tournant dystopique après lequel les machines porteront des jugements sur les humains qui détermineront notre destin. Soit nous prenons le contrôle de notre avenir, soit nous risquons de le perdre.

Costco se lance dans la livraison à domicile

*Si Costco se lance dans la livraison à domicile, il y a quelque chose qui me dit que ce géant se prépare à une seconde vague et qu'il adapte ses activités en vue de transformations majeures dans les habitudes de consommation.

Message, on ne peut plus clair, du directeur de l'OMS?


Confinement + "grande réinitialisation" = système de surveillance globale

*Mon ami Alain m'a contacté ce matin pour attirer mon attention sur cet article de Zerohedge, un écrit qu'il me dit être parmi les plus révélateurs dans sa compréhension des enjeux actuels et futurs. Je le comprends!

J'ai expliqué ces ambitions des hauts dirigeants du monde dans ma vidéo PROJET COVID 2030 et pourquoi on ne pourra pas arrêter ce train de l'enfer! L'opposition massive, je n'y crois pas parce que la population est déjà divisée pour un simple masque!

Voici le texte en question:

"Le confinement à la suite de la pandémie de coronavirus a accéléré la mise en œuvre de  plans de  longue date visant à établir un soi-disant nouvel ordre mondial. Sous les auspices du Forum économique mondial (WEF), les décideurs mondiaux plaident en faveur d'une « grande réinitialisation » dans le but de créer une technocratie mondiale. Ce n'est pas par hasard que le 18 octobre 2019, à New York, le  WEF a  participé à «l'événement 201 » lors de l'exercice de pandémie de «haut niveau» organisé par le John Hopkins Center for Health Security .

Cette technocratie à venir implique une coopération étroite entre les responsables de l'industrie numérique et les gouvernements. Avec des programmes tels que le revenu minimum garanti et la santé pour tous, le nouveau type de gouvernance combine un contrôle sociétal strict avec la promesse d'une justice sociale globale.

La vérité, cependant, est que ce nouvel ordre mondial de tyrannie numérique s'accompagne d'un système complet de crédit social. La République populaire de Chine est le pionnier de cette méthode de surveillance et de contrôle des individus, des entreprises et des entités sociopolitiques.

Pour l'individu, son identité se réduit à une application ou une puce qui enregistre presque toutes ses activités personnelles. Afin d'obtenir quelques droits individuels, et que ce soit uniquement pour se rendre à un certain endroit, une personne doit équilibrer ces privilèges apparents avec sa soumission à un réseau de réglementations qui définissent en détail ce qu'est un « bon comportement » et considéré comme bénéfique pour l’humanité et l’environnement. 

Par exemple, lors d'une pandémie, ce type de contrôle s'étendrait de l'obligation de porter un masque et de pratiquer la distanciation sociale à des vaccinations spécifiques pour postuler à un emploi ou pour voyager.

C'est, en somme, un type d'ingénierie sociale  qui est à l'opposé d'un ordre spontané ou de développement. Comme l'ingénieur en mécanique avec une machine, l'ingénieur social - ou technocrate - traite la société comme un objet. Différent des suppressions brutales par le totalitarisme des temps anciens, l'ingénieur social moderne tentera de faire fonctionner la machine sociale toute seule selon sa conception. Pour ce faire, l'ingénieur social doit appliquer les lois de la société comme l'ingénieur en mécanique suit les lois de la nature. La théorie comportementale a atteint un stade de connaissance qui rend possible les rêves d'ingénierie sociale. Les machinations de l'ingénierie sociale n'opèrent pas par la force brute, mais subtilement par coup de coude .

Dans l'ordre envisagé par la "Grande Réinitialisation", l'avancement de la technologie ne vise pas à servir l'amélioration des conditions du peuple mais à soumettre l'individu à la tyrannie d'un État technocratique.

«Les experts savent mieux» est la justification.

Le plan pour une refonte du monde est l'idée originale d'un groupe d'élite d'hommes d'affaires, de politiciens et de leur entourage intellectuel qui se réunissaient à Davos, en Suisse, en janvier de chaque année. Créé en  1971, le Forum économique mondial est depuis lors devenu un événement méga-mondial. Plus de trois mille dirigeants du monde entier ont assisté à la réunion en 2020.

Sous la direction du WEF, le programme de la grande réinitialisation indique que l'achèvement de la  transformation industrielle actuelle  nécessite une refonte complète de l'économie, de la politique et de la société. Une telle transformation globale nécessite la modification du comportement humain et, par conséquent, le « transhumanisme » fait partie du programme.

"La grande réinitialisation" sera le thème de la cinquante et unième réunion du Forum économique mondial de Davos en 2021. Son programme est l'engagement à faire avancer l'économie mondiale vers «un avenir plus juste, durable et résilient». 

Le programme appelle à «un nouveau contrat social» centré sur l'égalité raciale, la justice sociale et la protection de la nature. Le changement climatique nous oblige à «décarboner l'économie» et à mettre la pensée et le comportement humains «en harmonie avec la nature». Le but est de construire «des économies plus égalitaires, inclusives et durables». 

Ce nouvel ordre mondial doit être mis en œuvre «d'urgence», affirment les promoteurs du WEF, et ils soulignent que la pandémie «a mis à nu la non-durabilité de notre système», qui manque de «cohésion sociale».

Le grand projet de réinitialisation du WEF est l'ingénierie sociale au plus haut niveau. Les partisans de la réinitialisation soutiennent que l'ONU n'a pas réussi à rétablir l'ordre dans le monde et n'a pas pu faire avancer avec force son programme de développement durable - connu sous le nom d' Agenda 2030 - en raison de sa manière bureaucratique, lente et contradictoire de travailler. En revanche, les actions du comité d'organisation du Forum économique mondial sont rapides et intelligentes. Lorsqu'un consensus s'est formé, il peut être mis en œuvre par l'élite mondiale partout dans le monde .

L'idéologie du Forum économique mondial n'est ni de gauche ni de droite, ni progressiste ou conservatrice, elle n'est pas non plus fasciste ou communiste, mais purement  technocratique . En tant que tel, il comprend de nombreux éléments des idéologies collectivistes antérieures.

Au cours des dernières décennies, le consensus s'est dégagé lors des réunions annuelles de Davos selon lequel le monde a besoin d'une révolution et que les réformes ont pris trop de temps. Les membres du WEF envisagent un bouleversement profond à court terme. Le laps de temps devrait être si bref que la plupart des gens se rendront à peine compte qu'une révolution est en cours. 👉Le changement doit être si rapide et dramatique que ceux qui reconnaissent qu’une révolution est en train de se produire n’ont pas le temps de se mobiliser contre elle.

L'idée de base de la "Grande Réinitialisation" est le même principe qui a guidé les transformations radicales des révolutions française aux révolutions russe et chinoise. C'est l'idée du rationalisme constructiviste  incorporé dans l'État. Mais des projets comme la "Grande réinitialisation" laissent sans réponse la question de savoir qui dirige l'État.

Les régimes totalitaires antérieurs avaient besoin d'exécutions massives et de camps de concentration pour maintenir leur pouvoir. 👉Maintenant, avec l'aide des nouvelles technologies, on pense que les dissidents peuvent facilement être identifiés et marginalisés. Les non-conformistes seront réduits au silence en disqualifiant les opinions divergentes comme étant moralement méprisables.

Les confinements de 2020 offrent peut-être un aperçu du fonctionnement de ce système. Le confinement a fonctionné comme s'il avait été orchestré - et peut-être l'était-il. Comme s'ils suivaient un seul commandement, les dirigeants des grandes et des petites nations - et à différents stades de développement économique - ont mis en œuvre des mesures presque identiques. Non seulement de nombreux gouvernements ont agi à l'unisson, mais ils ont également appliqué ces mesures sans se soucier des conséquences horribles   d'un confinement mondial.

Des mois de stabilité économique ont détruit la base économique de millions de familles. Avec la distanciation sociale, le confinement a produit une masse de personnes incapables de prendre soin d'elles-mêmes. Premièrement, les gouvernements ont détruit les moyens de subsistance, puis les politiciens se sont présentés comme le sauveur. La demande d'assistance sociale n'est plus limitée à des groupes spécifiques, mais est devenue un besoin des masses.

Autrefois, la guerre était la santé de l'État. Maintenant, c'est la peur de la maladie. Ce qui nous attend, ce n'est pas l'apparente convivialité d'un État-providence bienveillant complet avec un revenu minimum garanti et des soins de santé et une éducation pour tous.

Le confinement et ses conséquences ont apporté un avant-goût de ce qui est à venir: un état de peur permanent, un contrôle comportemental strict, des pertes massives d'emplois et une dépendance croissante à l'égard de l'État.

Avec les mesures prises à la suite de la pandémie de coronavirus, un grand pas en avant pour réinitialiser l'économie mondiale a été franchi. Sans résistance populaire, la fin de la pandémie ne signifiera pas la fin du confinement et de la distanciation sociale. Pour le moment, cependant, les opposants au nouvel ordre mondial et à la tyrannie numérique ont toujours accès aux médias et aux plates-formes pour s'opposer. Pourtant, le temps presse. Les auteurs du nouvel ordre mondial ont senti le sang. Déclarer le coronavirus une pandémie s'est avéré utile pour promouvoir le programme de leur grande réinitialisation. Seule une opposition massive peut ralentir et arrêter finalement l'extension de la prise de pouvoir de la technocratie tyrannique en plein essor.ents peuvent facilement être identifiés et marginalisés. Les non-conformistes seront réduits au silence en disqualifiant les opinions divergentes comme étant moralement méprisables.

Les verrouillages de 2020 offrent peut-être un aperçu du fonctionnement de ce système. Le verrouillage a fonctionné comme s'il avait été orchestré - et peut-être l'était-il. Comme s'ils suivaient un seul  commandement , les dirigeants des grandes et des petites nations - et à différents stades de développement économique - ont mis en œuvre des mesures presque identiques. Non seulement de nombreux gouvernements ont agi à l'unisson, mais ils ont également appliqué ces mesures sans se soucier des conséquences horribles   d'un verrouillage mondial.

Des mois de stabilité économique ont détruit la base économique de millions de familles. Avec la distanciation sociale, le verrouillage a produit une masse de personnes incapables de prendre soin d'elles-mêmes. Premièrement, les gouvernements ont détruit les moyens de subsistance, puis les politiciens se sont présentés comme le sauveur. La demande d'assistance sociale n'est plus limitée à des groupes spécifiques, mais est devenue un besoin des masses.

Autrefois, la guerre était la  santé de l'État . Maintenant, c'est la peur de la maladie. Ce qui nous attend, ce n'est pas l'apparente convivialité d'un État-providence bienveillant complet avec un revenu minimum garanti et des soins de santé et une éducation pour tous. Le verrouillage et ses conséquences ont apporté un avant-goût de ce qui est à venir: un état de peur permanent, un contrôle comportemental strict, des pertes massives d'emplois et une dépendance croissante à l'égard de l'État.

Avec les mesures prises à la suite de la pandémie de coronavirus, un grand pas en avant pour réinitialiser l'économie mondiale a été franchi. Sans résistance populaire, la fin de la pandémie ne signifiera pas la fin du verrouillage et de la distanciation sociale. Pour le moment, cependant, les opposants au nouvel ordre mondial de la tyrannie numérique ont toujours accès aux médias et aux plates-formes pour s'opposer. Pourtant, le temps presse. Les auteurs du nouvel ordre mondial ont senti le sang. Déclarer le coronavirus une pandémie s'est avéré utile pour promouvoir le programme de leur grande réinitialisation. Seule une opposition massive peut ralentir et arrêter finalement l'extension de la prise de pouvoir de la technocratie tyrannique en plein essor."

lundi 3 août 2020

Préparez-vous à des tests massifs et à la recherche de contacts

L'Ontario a annonçé son plan de réouverture des écoles primaires et secondaires ce vendredi. Le mode de gestion des cas positifs et des foyers d'éclosion annoncé par l'Ontario risque d'être le même modèle utilisé au Québec, en Europe et aux Etats-Unis puisqu'il correspond aux lignes directrices des autorités sanitaires mondiales, expliquées dans un document de la Fondation Rockefeller publié le 16 juillet dernier. 

J'explique le "Testing action plan" de la Fondation Rockefeller à partir de 29:00:
https://m.youtube.com/watch?v=BhSjupW3X-0&feature=youtu.be 

Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'à partir de l'automne les autorités de santé publique de partout vont procéder à une opération massive et coordonnée dont les objectifs sont: - Tester (dépistage) - Recherche de contacts - Informatisation des données - Quarantaines obligatoires et confinements ciblés. 

Le plan de l'Ontario prévoit que les enseignants, professionnels et le personnel de soutien seront préventivement testés pour éviter des éclosions chez les élèves. Si un enfant ou adolescent montre des symptômes à l'école, il sera immédiatement isolé selon un protocole stricte. Ses parents seront contactés, l'élève devra passer un test ainsi que tous ses contacts (famille, amis, collègues de classe). L'élève devra respecter une quarantaine de 14 jours ainsi que tous ses contacts. 

Ce qui veut dire qu'en tant que parent, 👉 vous devez vous attendre à des bris de scolarisation/gardiennage puisque si votre enfant, un collègue de classe, un ami ou un de ses profs est soupçonné d'être porteur ou un positif confirmé, votre enfant devra rester à la maison. 

Ça risque d'être plutôt chaotique cet automne et cet hiver dans les écoles, préparez-vous à plusieurs éventualités si vous avez des enfants. Même chose pour le personnel scolaire. La logique de gestion de la crise sanitaire veut que ce soit les mêmes objectifs en milieux de travail, soient de tester, recherche de contacts et quarantaines obligatoires. 

De le savoir d'avance nous permet d'envisager de façon précoce la gestion familiale...

https://twitter.com/Cricrifi/status/1289300028725407744?s=09

dimanche 2 août 2020

Stéphane Guay, microbiologiste, explique et démontre pourquoi il est convaincu que le SARSCOV2 (COVID19) est une arme biologique sortie d'un laboratoire et pourquoi il croit qu'il est faux de prétendre que "c'est juste une grippe": une large proportion des personnes infectées ont des séquelles sérieuses et durables

https://www.youtube.com/watch?v=zGJVwhT2kTU&feature=share

Gigantesque manifestation dans les rues de Berlin ce samedi, des citoyens de partout en Allemagne sont venus dénoncer la violation de leurs droits et libertés et ce que plusieurs manifestants appelent la "fausse pandémie"

*C'est génial que les gens s'éveillent aussi massivement et au même moment pensez-vous? Une lueur d'espoir est-elle en train de jaillir de ce sombre futur qui se dresse devant nous? Est-ce que le "Grand réveil" (great awakening) des masses est en train de se manifester?

Voici mon opinion, un peu rabat-joie encore une fois! Espérer le meilleur, mais se préparer au pire... 

Je suis persuadée que ces manifestations ne prennent absolument pas les autorités au dépourvu et qu'elles font partie des "obstacles" prévus dans les manuels de gestion de la crise sanitaire à l'échelle mondiale. La montée de la grogne populaire face aux mesures de confinement et face aux futures actions des autorités sanitaires (tests massifs, recherche de contacts, quarantaines forcées, vaccinations obligatoires) est non seulement prévisible, mais prévue. Des pistes d'action ont été soigneusement mises en place afin de faire face à ces mouvements de résistance. Rien n'a été laissé au hasard. 

Le document de la Fondation Rockefeller "Testing action plan", pour ne nommer que celui là, évoque la réaction de résistance des masses et propose diverses actions pour y faire face.

Les manifs risquent de se multiplier au cours des prochaines semaines ainsi que les dénonciations de médecins et d'autres personnages ayant une forte crédibilité.

Toutefois, la "deuxième vague" va frapper peu a peu jusqu'à atteindre tous les pays d'ici la mi-septembre/fin septembre. Qu'on y croit ou non à cette "deuxième vague" n'a aucune importance! 

Je crois que les autorités vont déclarer, très prochainement, ces manifs illégales et elles ordonneront aux forces de l'ordre d'intervenir en dispersant les foules. Parallèlement, les cas positifs vont augmenter, potentiellement le nombre de morts aussi, et un état de psychose va revenir hanter les populations. Ceux qui résisteront, malgré les interdictions formelles des autorités, seront mis en état d'arrestation.

Juste le fait de disperser les foules et de mettre quelques leaders ou manifestants en état d'arrestation (au nom de la santé publique), ça va sérieusement compromettre le mouvement de résistance (toujours associé aux complotistes, à la droite trumpiste). Ajoutez à cela la crainte d'une résurgence dramatique de cas infectés et la dissidence est totalement contrôlée!

Ne soyons pas dupes...

Voici une traduction partielle concernant la manifestation d'hier en Allemagne:

"Des milliers de personnes dans la capitale allemande, Berlin, ont participé à une manifestation contre les restrictions du pays en matière de coronavirus.

Les manifestants ont déclaré que les mesures prises, notamment le port de masques, violaient leurs droits et leurs libertés.

👉La police a dispersé la manifestation, affirmant que les organisateurs n'avaient pas respecté les règles d'hygiène en matière de coronavirus.

Selon les responsables, environ 20 000 personnes ont participé à la manifestation de Berlin samedi.

Les organisateurs avaient déclaré que c'était une "journée de liberté" après des mois de restrictions dues au coronavirus.

Les manifestants ont brandi des banderoles portant des slogans tels que "Corona, fausse alerte" et "Nous sommes obligés de porter une muselière".

👉Damien McGuinness de la BBC a déclaré que certains participants étaient d'extrême droite et que certains étaient des théoriciens du complot qui ne croient pas à l'existence du Covid-19, mais que d'autres étaient des gens ordinaires qui s'opposent simplement à l'approche du gouvernement face à la pandémie.

Bien que l'ambiance de la manifestation ait été pacifique, presque personne ne portait de masque ou n'observait la distance sociale requise, a rapporté notre correspondant."

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés