Suivre ce blog via Facebook

dimanche 18 novembre 2018

Commentaire de Carlos Ramirez à l'article: "Octobre, le plus froid depuis plus de 40 ans à Québec"

* À lire à jeun! ;0)

Entièrement d'accord, la température de la thermosphère est l’un des excellents indices de la direction que prendra le climat (j’en parle depuis quelques années). Or, celle-ci se refroidit et est en direction d’atteindre un minimum jamais observé depuis les 7 précédents cycles solaires (connexion avec l’activité géomagnétique également). 

À l’approche d’un minimum solaire l’atmosphère se réorganise mais à un rythme différent sur les deux hémisphères. Il faut évidemment considérer qu’il y a 20 % plus d’eau dans l’hémisphère sud. Les océans ont une grande capacité calorifique et ils régularisent le climat. L’hiver 2018 a été particulièrement rude pour l’hémisphère sud et des records de froid ont été enregistrés en Amérique du Sud, en Afrique et en Australie etc. Le Pérou a été durement touché et nous avons vu ici des témoignages assez incroyables de résidents de l'hémisphère sud. Ce qui est assez surprenant car je me serais attendu à un délais un peu plus long. 

Car l’hémisphère nord est logiquement le premier à sentir les effets des variations climatiques. Lorsque les cellules de Hadley se contractent, qu’il y a une expansion des cellules polaires et que le vortex polaire s’affaiblit, le flux méridional devient plus présent et l’air frais du nord descend plus au sud (et vice-versa). L’un des premiers impacts est la baisse de la température de l’océan Atlantique et une phase négative de l’oscillation de l’Atlantique Nord. Pendant une période bien connue de refroidissement entre les années 50 et 70, la phase négative était dominante sur une période de 24 ans. La phase positive a été absente pendant 4 périodes importantes d’au moins 3 ans chacune. Plus de neige et des températures plus froides pour l’Est de l’Amérique du Nord et l’Europe. Tout ceci pendant une période où les émanations de CO2 anthropiques augmentaient rapidement. Selon l’évolution des variables que je surveille attentivement, dont mon propre proxy sur l’ionisation atmosphérique (pression dynamique solaire et géomagnétisme), je prétends comme d’autres chercheurs que nous entrons dans une période de refroidissement

"Ils" [les sbires du lobby du réchauffement d'origine anthropique] essaient de s’adapter car ils disaient que les courants-jets se rapprocheraient des pôles avec le réchauffement et que les quantités de neige diminueraient. C’est exactement le contraire qui se passe et nous, nous l’avions prévu. Ce n’est pas que le Québec qui subit le froid comme les médias nous le disent ici :

"Octobre 2018 aura été plus chaud que la moyenne (CALCULÉE entre 1981 et 2010) dans une grande partie du monde. Il est le 4e mois d’octobre le plus chaud (après ceux de 2015, 2017 et 2016) et aussi le 4e plus chaud en Europe (après 2001, 2006 et 2000). Les grands perdants ? Le Québec, l'Ontario et les Maritimes." 
https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/anomalie-mondiale--le-quebec-sest-encore-fait-avoir/116441

PURE DÉSINFORMATION!

Les records de neige sont bien présents sur l’hémisphère nord et ce n’est que le début. Les périodes chaudes sont bénéfiques. Il suffit de consulter l’histoire pour le comprendre. Ce sont les périodes froides qui représentent une menace. Le climat et la météo varient d’un endroit à l’autre et avec ce "wavy polar vortex" (ondes de Rossby et flux méridional), les oscillations seront plus brutales. L’Alaska (oscillation du Pacifique) et d’autres régions au nord pourraient connaître des périodes anormalement chaudes et ce, même en plein hiver et nous aussi au Québec nous pourrions connaître des périodes de redoux. Mais les hivers vont s’allonger et l’albédo va se renforcer. Certains diront que nous avons qu’à attendre et l’avenir nous dira qui a raison. Je préfère prévenir les gens qui réfléchissent encore par eux-mêmes pour qu’ils anticipent les problèmes associés à un refroidissement. Puisque leur épicerie risque de coûter de plus en plus cher car la chaîne de distribution alimentaire sera DUREMENT touchée. 

Le flux méridional est principalement responsable de l’été merveilleux que nous avons eu au Québec. Avec une suite d’anticyclones qui ont déjà tendance à se déplacer très lentement. Avec les courants-jets dont la sinuosité est de plus en plus accentuée, ceux-ci demeurent encore plus longtemps au même endroit (blocage atmosphérique). Ensuite ajoutons que cette configuration des courants-jets favorise l’apport d’air chaud et humide provenant de plus loin au sud. Ce n’est pas l’hémisphère nord en entier qui a profité de cette chaleur. Pour nommer qu’un exemple, pendant une période de chaleur ici, il neigeait à Terre-Neuve et dans l’Ouest canadien. Pendant les grands minimums solaires (certaines études parlent de 27 et d’autres 29 depuis les 10 000 dernières années, ils arrivent plus soudainement que les maximums selon les relevés isotopiques et nous passons 15 % du temps dans ces périodes froides, à ne pas confondre avec les ères glaciaires), l’histoire démontre qu’il y a eu des sécheresses épouvantable à certains endroits (dont la mousson bloquée en Afrique, aussi corroborée par des excursion géomagnétiques, exemple Sterno-Etrussia il y a ~ 2700 ans) et des inondations à d’autres endroits. Le taux de CO2 était inférieur à aujourd’hui et les faits historiques témoignent de courants-jets très sinueux. 

La cryosphère n’est pas en train de disparaître et au contraire elle se renforce depuis 2-3 ans. Le Groenland est considéré comme un excellent indice climatique par les chercheurs empiriques. Les données sur l’albédo du Groenland de cette année démontre que nous avons été au-dessus de la médiane 2000-2009 une grande partie de l’année. Nous sommes toujours au-dessus de 2010 en ce moment. L’accumulation de neige augmente depuis 3 ans (ça prend 100 pieds de neige pour faire 1 pied de glace). Bien sûr, ceci implique la météorologie, mais si les tenants du réchauffement climatique anthropique soulignent l’été québécois 2018, avons-nous aussi le droit de noter ces données météorologiques sur quelques années? 

Autre chose importante (après le Groenland), la glace en Arctique est de la glace de mer (2.05 % des glaces planétaires oscillent dans le cercle Arctique) et elle fond en partie à tous les ans et ce, selon la température des courants océaniques qui y circulent entre autre. Avec la température actuelle de l’océan Atlantique nord, les glaces vont rapidement se former cette année. Identique pour la Baie d’Hudson et la mer du Labrador. Ces cycles répondent à des variables naturelles.


Pour l’Antarctique c’est très différent car ce n’est principalement pas de la glace de mer (et 90 % de la glace de la planète s’y trouve). Les régions où d’énormes morceaux se détachent sont géolocalisées à l’Ouest où il y a beaucoup d’activité volcanique. Ce n’est pas le CO2 anthropique qui réchauffe les océans pour spécifiquement faire fondre par le dessous et fracturer cette région. Les données scientifiques et les observations sont claires, l’Antarctique se refroidit. C’est d’ailleurs une des raisons de l’élargissement du "trou" dans la couche d’ozone dans les dernières semaines. Plus l’air est froid, plus le chlore et l’oxyde nitrique sont efficaces pour détruire l’O3 (ozone). La faible activité solaire nuit à la régénération car même les cycles normaux font osciller les UV de 0.5 à 4 % entre les maximums et les minimums. Les UV sont nécessaires pour produire l’O3 par photodissociation de l’O2. D’autre part, les éjections de masse coronale du soleil affectent l’ozone via les protons, mais à des altitudes plus élevées. Les rayonnements cosmiques plus pénétrants ont des impacts sur l’ozone dans la basse/moyenne stratosphère, où la concentration d’ozone (O3) est la plus importante. 10 à 15 % de réduction de l’ozone à cette hauteur cause un refroidissement de 2.4 C. Ce qui affecte les cellules de Hadley.

Ce n’est pas le 0.04 % de CO2 qui cause le refroidissement de la stratosphère et certainement pas le refroidissement de la mésosphère/thermosphère comme certains articles mentionnent pour corroborer la théorie du réchauffement anthropique



Un 6.9 dans les Îles Fiji

http://quakes.globalincidentmap.com/

Des protestations ont actuellement lieu à Tijuana de la part des citoyens de la ville pour que soit expulsée la caravane de migrants

* Dernière heure: les manifestants sont tout près du centre sportif Benito Juarez et la police anti-émeute mexicaine tente d'empêcher le groupe de progresser.




En direct sur Twitter, on peut voir des centaines de Mexicains (plus de 500 selon une journaliste) qui défilent dans les rues en direction du centre sportif Benito Juarez, là où sont logés les migrants. On peut lire sur les affiches de protestation "Non à l'invasion", ils scandent en boucle "Mexique" en utilisant des klaxons et des drapeaux du Mexique flottent partout dans la foule. 

Selon NBC News, 3000 migrants sont déjà hébergés au centre sportif et 7000 autres migrants seraient attendus au cours des prochaines heures: imaginez la suite...

Octobre, le plus froid depuis plus de 40 ans à Québec

* D'ici peu, vous serez invités à signer le "pacte pour la transition" vers un refroidissement global!!!
Graphique de la production céréalière publié le 1 novembre 2018 par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). On voit que la production et la disponibilité des produits céréaliers prévues pour 2018-2019 sont à la baisse. Je ne sais pas si les paramètres de calcul tiennent compte des fortes probabilités de dévastation de cultures par les désastres climatiques et par le mini-âge glaciaire annoncé, mais laissez-moi vous dire qu'il y a urgence que les "bobo" arrêtent de nous endormir avec leurs discours verdâtres et biaisés et que les gouvernements agissent comme le pharaon qui, averti des années de vache maigre à venir, a stocké du blé et des vivres dans ses greniers!  Mais encore, vaut mieux "laisser les morts enterrer les morts" et vous préoccuper de votre propre survie parce que les prochaines années seront assurément éprouvantes. 
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1133343/meteo-octobre-mois-le-plus-froid-depuis-40-ans-quebec

samedi 17 novembre 2018

Rumeur, je dis bien rumeur, d'un déploiement militaire en sol américain au cours des prochaines heures ou prochains jours


J'ai visionné la vidéo de Marfoogle News plus tôt aujourd'hui, un youtuber américain qui a son podcast et qui reçoit des appels lors de ses diffusions. Il a été contacté le 15 novembre lors de son émission en direct par un homme qui se dit sergent d'état-major. L'homme, qui prétend s'appeler Jim, dit avoir reçu un ordre de déploiement le 14 novembre, avec un délai de 72 heures, alors qu'il se trouve en congé parental. Il dit que le rappel d'un membre des Forces armées qui est en congé de maladie ou en congé parental est extrêmement rare puisque ce sont des conditions qui sont respectées dans l'armée. Il n'a reçu que très peu de détails sur la raison de son rappel, sauf quelques bribes d'informations provenant de ses contacts qui lui ont dit que le déploiement implique une opération domestique, soit en sol américain, et que le lieu concerné serait le nord du Texas. Il termine la discussion, d'une voix chevrotante, en disant qu'il se prépare au pire.

Marfoogle a obtenu, par un autre membre de l'armée qui l'a contacté, une prétendue copie de l'ordre de déploiement provenant du Département de l'Armée reçue via le Army Knowledge Online (AKO) (voir à 7:13). Cet ordre indique que le soldat est appelé pour le 16 novembre à se rendre à la base militaire de Lubbock au Texas pour une durée indéterminée, mais de moins de 12 mois. La seule indication concernant le déploiement est ceci: support à l'opération Hot Musket.

Je ne sais pas quoi penser de tout ça, mais si cet ordre de déploiement est véritable, c'est forcément pour un événement majeur: désordres à la frontière par la caravane de migrants? Invasion par des cartels et autres groupes armés? Dans tous les cas, je me garde informée!

Je n'ai pu m'empêcher de faire des liens avec l'opération Jade Helm  (menée en 2015) et quelques autres informations que j'ai publiées dans le passé. 

Les exercices Jade Helm concernent, lit-on dans un document officiel du Commandement des opérations spéciales de l'Armée, des exercices de "guerre non-conventionnelle" dans les États du Texas, du Nouveau-Mexique, Arizona, Californie, Nevada, Utah et du Colorado. Les États du Texas, de l'Utah et une portion de la Californie sont identifiés, dans ce même document, comme des territoires hostiles où sont logés des "poches de résistance". 
https://fr.scribd.com/doc/258605525/Jade-Helm-Martial-Law-WW3-Prep-Document-1

Sur le site des Forces armées canadiennes, on peut lire qu'une "guerre non-conventionnelle" est "un nouveau paradigme de sécurité dans lequel les soulèvements ne sont pas « des conflits discrets entre des insurgés et un régime établi, mais des confrontations complexes et multidimensionnelles à caractère politique, social, culturel et économique" . 



"Jade Helm 15": Préparation à une invasion mexicaine financée par la Russie? (ne vous arrêtez pas au titre!)

Judical Watch a publié un article le 14 avril dernier où on peut lire qu'un accord existe entre l'État islamique (ISIS) et divers cartels de la drogue pour installer deux bases du groupe djihadiste au Mexique (au moins deux camps)

Le maire de Tijuana demande au gouvernement fédéral d'expulser les migrants provenant d'Amérique centrale

* Est-ce que les Mexicains sont un peuple raciste qui refuse d'aider son prochain? Bien sûr que non. Mais ils se sentent clairement envahis et menacés par cette marée de migrants à l'intérieur de laquelle un groupe d'individus se comportent comme des sauvages. Des journalistes sur le terrain affirment que certains d'entre eux s'en prennent aux locaux pour exiger de la nourriture et des biens ou pour carrément les voler. Imaginez les pères et les mères de famille qui doivent craindre pour la sécurité de leurs enfants. 

Je crois qu'il y a une certaine proportion d'individus de cette caravane qui souhaitent vraiment trouver une vie meilleure et qui sont prêts à suivre les règles exigées par le gouvernement américain pour intégrer la société américaine. Mais il ne s'agit que d'un groupe d'agitateurs au sein de la masse de migrants, déjà fragilisés physiquement et psychologiquement, pour déclencher les hostilités envers les citoyens locaux et les autorités. Si en plus ils sont expulsés, s'ils ne voient aucune issue malgré tout le chemin parcouru, s'ils se sentent pris comme des rats, le pire de l'être humain va resurgir et ça risque de dégénérer des deux côtés de la frontière. 


Le président de la municipalité de Tijuana, Juan Manuel Gastélum, a déclaré jeudi qu'il demanderait au gouvernement fédéral l'expulsion des milliers de migrants centraméricains arrivés dans la ville ces derniers jours à la recherche d'un asile aux États-Unis, affirmant qu'ils font partie des "mariguanos" (fumeurs de cannabis?) et qu'ils attaquent les locaux. Les migrants, dit-il, arrivent de façon agressive et grossière et qu'ils défient l'autorité.

Par conséquent, il demandera au ministère de l'Intérieur "d'appliquer l'article 33 de la Constitution" qui régit le séjour des étrangers dans le pays et note que le pouvoir exécutif peut "expulser les ressortissants étrangers sur la base de la loi."

Source:

Selon un journaliste d'investigation qui s'est infiltré dans la caravane de migrants en route vers les États-Unis, il y a clairement un agenda politique derrière leur arrivée à la frontière américaine (les citoyens de la ville de Tijuana voient cette caravane comme une invasion et des confrontations ont lieu en ce moment)


Ami Horowitz, qui a fait plusieurs reportages alors qu'il se trouvait parmi les migrants, rapporte sur les ondes de Fox News que les démarches qui orientent la caravane sont non seulement organisées, mais extrêmement bien financées (nourriture, eau, médicaments). Il ne sait pas exactement de quels groupes provient cet argent, quoiqu'il nomme que George Soros a déjà été impliqué dans des programmes de migrants, mais il suppose que cette marée humaine cache des visées pas très nette. 

Il dénonce les médias de masse qui tentent de faire croire qu'il s'agit de personnes composées de femmes et d'enfants qui fuient une situation de vie misérable pour tenter de trouver une vie meilleure, mais il insiste sur le fait que 90 à 95% des membres de la caravane sont des hommes.


Des confrontations ont actuellement lieu dans la ville frontalière de Tijuana entre les migrants et les citoyens de la ville qui ne veulent pas d'eux et qui demandent leur expulsion. 

https://www.youtube.com/watch?v=m9ZmpKWS0ZM

Plus de 2000 migrants de la caravane se trouvaient vendredi à Tijuana, à la frontière avec les États-Unis, au nord-ouest du Mexique, où le maire exige leur expulsion. Au cours des 3 prochains jours, ils seront 5000 personnes!

vendredi 16 novembre 2018

Un mini âge glaciaire pourrait être en route et il va faire très très froid, avertit la NASA (anglais)

Les camps de réfugiés sont utilisés comme des laboratoires de contrôle absolu du bétail humain (systèmes biométriques) et sont en plus un "business" pour des entreprises privées et des multinationales (Mastercard, Ikea, Hewlett-Packard) et ce, avec la totale complicité de NOS gouvernements et du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (documentaire en français)

Je suis outrée de savoir que les camps de réfugiés sont non seulement la cible d'expérimentation de technologies biométriques de startup et de compagnies privées multinationales, mais qu'au nom de la prise en charge humanitaire financée par les fonds publics on exploite ces personnes vulnérables et totalement dépendantes pour enrichir des milliardaires qui reçoivent ensuite des crédits d'impôt, des médailles et des prix de noblesse pour leur implication philanthropique. Et tout ça est connu, cautionné et financé par nos gouvernements occidentaux via les fonds remis aux Nations Unies! Il n'y a pas de mots pour décrire de telles abominations.

Il y a les réfugiés de guerre et de plus en plus, il y a des "réfugiés climatiques". Nous assisterons, inévitablement, à l'apparition de plus en plus de camps de réfugiés puisque les désastres climatiques risquent de se multiplier, sans compter les crises majeures (guerre civile, guerre mondiale, crash économique, tremblement de terre, etc.) qui vont forcer un nombre grandissant d'individus à dépendre des autorités pour survivre quotidiennement. Et je crois que c'est exactement ça "le plan"! 

Je vous invite à écouter ce documentaire dans son intégralité, mais si vous n'avez pas beaucoup de temps, écoutez à partir de 14:30:


Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés