Suivez ce blog via Facebook

mardi 12 décembre 2017

Kim Jong-un pourrait avoir des tunnels d’évasion vers la Chine

* Tout comme Hitler qui a fui vers l'Amérique du Sud après sa défaite et après avoir simulé sa mort, Kim prépare son "plan B"!


Suite à la montée de tension entre la Corée du Nord et les États-Unis, chaque pas de Kim Jong-un est étroitement surveillé. Le dictateur nord-coréen a récemment visité les régions septentrionales de son pays, situées tout près de la frontière chinoise. Cela a donné lieu à de nombreuses spéculations dans les médias sud-coréens qui suggèrent que Kim pourrait avoir construit secrètement des voies souterraines d’évasion vers la Chine.

Selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KNCA, le 3 décembre, Kim Jong-un a inspecté l’usine de pneus d’Amnokgang dans la province du Chagang, fontralière avec la Chine. Au cours de sa visite, il a remercié les ouvriers pour avoir produit les pneus qui avaient été utilisés sur le véhicule transportant le missile balistique intercontinental Hwasong-15, récemment testé par la Corée du Nord.

Trois jours plus tard, le 6 décembre, Kim est revenu dans le nord du pays. Il a visité une nouvelle usine de production de fécule de pomme de terre dans le canton de Samjiyon, province du Ryanggang, également situé près de la frontière chinoise. Les photos fournies par l’agence de presse nord-coréenne montrent Kim, au visage rayonnant, face à un immense stock de pommes de terre.

Ces deux visites ont été rapidement commentées par les médias sud-coréens. Selon un article publié le 7 décembre par Chosun Ilbo, l’un des principaux journaux sud-coréens, l’apparition inhabituelle de Kim dans cette région, malgré la présence militaire américaine renforcée en Corée du Sud, laisse penser qu’il pourrait exister un échappatoire en cas d’attaque de frappe américaine sur la Corée du Nord. Le journal souligne qu’habituellement Kim n’apparaît pas en public lorsque les États-Unis effectuent des exercices militaires en Corée du Sud. Citant l’analyse provenant d’une source interne nord-coréenne, Chosun Ilbo laisse entendre que Kim pourrait avoir des tunnels d’évasion secrets vers la Chine, profondément enfouis sous les montagnes dans les régions de Chagang et Ryanggang.

La Corée du Sud et les États-Unis viennent de terminer des exercices militaires conjoints de cinq jours. D’après Reuters, ces manoeuvres annuelles, appelées Vigilant Ace, ont impliqué plus de 230 avions des deux pays, y compris les chasseurs furtifs F-22 Raptor et F-35.L’intensification d’entraînement militaire a monté d’un cran le 6 décembre, lorsque les bombardiers stratégiques F-22 et B-1B Lancer ont effectué des bombardements simulés en Corée du Sud, selon l’agence de presse officielle sud-coréenne Yonhap News Agency. L’escalade des préparatifs militaires est apparu à la suite de l’essai du missile Hwasong-15 effectué par la Corée du Nord le 29 novembre.

Les responsables américains estiment que le développement du missile Hwasong-15, dont le régime nord-coréen affirme qu’il pourrait atteindre n’importe quel lieu des États-Unis, serait achevé à la fin de l’année.

Source:

Un 6.2 en Iran

http://quakes.globalincidentmap.com/

dimanche 10 décembre 2017

Les États-Unis organisent des exercices conjoints de suivi de missiles pendant deux jours avec la Corée du Sud et le Japon alors que les tensions augmentent au sujet des programmes d'armement de la Corée du Nord

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud organiseront deux exercices de suivi des missiles cette semaine alors que les tensions augmentent dans la région sur les programmes d'armement en développement rapide de la Corée du Nord, a annoncé dimanche la Force maritime d'autodéfense japonaise.

La Corée du Nord a tiré deux missiles sur le Japon alors qu'elle poursuit des armes nucléaires et des missiles balistiques au mépris des sanctions de l'ONU et de la condamnation internationale.

Le 29 novembre, elle a lancé un missile balistique intercontinental qui, selon elle, était le plus avancé de tous, capable d'atteindre le continent américain.

Les exercices, lundi et mardi, seront le sixième exercice de partage d'informations sur le suivi des missiles balistiques entre les trois pays, a indiqué la force de défense.

Il n'a pas été précisé si le système controversé de défense de zone à haute altitude (THAAD) serait impliqué.

L'installation du système américain THAAD en Corée du Sud a irrité la Chine, qui craint que son puissant radar puisse voir la Chine en profondeur et menacer sa propre sécurité. 

Les États-Unis et la Corée du Sud ont mené des exercices militaires à grande échelle la semaine dernière, ce qui, selon le Nord, a fait de la guerre un «fait établi».

Le test de missiles du mois dernier a incité les Etats-Unis à avertir que la direction de la Corée du Nord serait «complètement détruite» si la guerre éclatait. Le Pentagone a multiplié les démonstrations de force après les essais nord-coréens.

Les Etats-Unis ont également fait pression sur la Chine et d'autres pays pour couper les liens commerciaux et diplomatiques avec la Corée du Nord, dans le cadre des efforts internationaux visant à tarir les liquidités illégales de Pyongyang qui pourraient financer ses programmes d'armement.

Source:

La contraception hormonale augmenterait le risque de cancer du sein

* Les hormones synthétiques qui sont contenues dans les traitements pour la ménopause sont aussi à proscrire: une amie a eu un cancer du sein et le médecin responsable de son dossier, un oncologue, lui a clairement dit que ce sont les traitements contre la ménopause qu'elle a utilisés dans la cinquantaine qui ont déclenché son cancer.

Lien suspecté entre les pilules contraceptives Yaz et Yasmin et 23 morts

La pilule modifierait la structure du cerveau: une étude sur les effets des hormones stéroïdes présentes dans la contraception orale indique que la pilule pourrait affecter la structure et fonction cérébrale

Une récente étude, menée par des chercheurs danois et publiée dans le «New England Journal of Medicine», le 7 décembre dernier, révèle que les femmes qui prennent une contraception hormonale, qu’il s’agisse de pilule, de patch ou d’un stérilet, ont 20 % plus de risque de développer un cancer du sein.

L’étude a été menée au Danemark sur 1,8 million de femmes âgées entre 15 et 49 ans et n’ayant encore jamais eu de cancer ni reçu de traitement contre l’infertilité.

Parmi ce panel de femmes, qui ont été suivies pendant environ dix ans, 11 517 cas de cancer du sein sont survenus.

Le risque s’accroît avec le temps

Selon l’étude, le nombre d’années de prise du contraceptif influence sur la probabilité de développer un cancer du sein. Ainsi, le risque atteindrait les 38 % pour les femmes qui renouvellent leur prescription depuis plus de 10 ans.

Les chercheurs soulignent également que l’impact de la contraception hormonale peut durer longtemps même après avoir arrêté. Chez les femmes ayant pris des hormones depuis plus de 5 ans, le risque de cancer du sein restait élevé, et ce même cinq ans après la dernière prise. Les utilisatrices de moins de 5 ans, elles semblaient épargnées.

samedi 9 décembre 2017

Selon une étude scientifique égyptienne, menée par neuf scientifiques des principales universités et facultés de médecine, le mercure est un biomarqueur de la sévérité de l'autisme chez les enfants atteints d'un trouble du spectre de l'autisme

* L'étude n'examine pas le lien potentiel entre l'autisme et le conservateur de vaccin, le thimérosal, qui est composé de 50% d'éthylmercure. Cependant, d'autres études indiquent que l'éthylmercure dans le thimérosal est 50 fois plus toxique pour le tissu humain que le méthylmercure dans les amalgames et les poissons (Guzzi et coll., 2012, Interdiscipl Toxicol 5: 159) et au moins deux fois plus persistant dans le cerveau (Burbacher et al., 2005, Environ Health Perspect 113: 1015).

Au moins six études américaines ont établi un lien entre la présence ou la sévérité de l'autisme et l'exposition au mercure déterminée par la mesure des porphyrines urinaires. La première étude, complétée par Heyer et al. en 2012 (Autism Res 5:84) a montré une corrélation entre la présence de l'autisme et des porphyrines urinaires spécifiques associées à la toxicité du mercure. Ceci a confirmé une étude antérieure de Kern et al. (2011, Pediatr Int 53: 147), où les porphyrines spécifiques associées à la toxicité du mercure étaient significativement plus élevées chez les enfants autistes que chez les témoins autistes. L'étude Woods et al. (2010, Environ Health Perspect 118: 1450) également vu le métabolisme de la porphyrine désordonnée chez les enfants autistes, ce qui n'a pas été observé chez les enfants témoins non autistes. Cela a encore suggéré une augmentation de la toxicité du mercure associée à l'autisme et aux troubles du spectre de l'autisme.


Le trouble du spectre autistique (TSA) est un trouble neurodéveloppemental complexe qui affecte le développement social, communicationnel et comportemental. Des données récentes ont corroboré, mais ont également remis en question le rôle hypothétique des composés contenant du mercure (Hg) comme contributeurs au développement du TSA.

Des altérations spécifiques de l'excrétion urinaire de catabolites annulaires contenant de la porphyrine ont été associées à l'exposition au mercure (Hg) chez les patients atteints de TSA. 

Dans la présente étude, le niveau de porphyrines urinaires, en tant que biomarqueurs de la toxicité du Hg chez les enfants atteints de TSA, a été évalué et sa corrélation avec la gravité du comportement autiste a été explorée plus en détail. Un total de 100 enfants a été inscrit à la présente étude. Ils ont été classés en trois groupes: les enfants atteints de TSA (40), les témoins sains (40) et les frères et soeurs en bonne santé des enfants autistes (20). 

Les enfants atteints de TSA ont été diagnostiqués à l'aide des tests DSM-IV-TR, ADI-R et CARS. Les porphyrines urinaires ont été évaluées dans les trois groupes en utilisant la chromatographie liquide à haute performance (CLHP), après évaluation plasmatique du mercure (Hg) et du plomb (Pb) dans les mêmes groupes. Les résultats ont montré que les enfants atteints de TSA avaient des taux significativement plus élevés de Hg, Pb et les porphyrines pentacarboxyporphyrine, coproporphyrine, précoproporphyrine, uroporphyrines et hexacarboxyporphyrine par rapport aux témoins sains et frères et sœurs en bonne santé des enfants autistes

Cependant, il n'y avait pas de différence statistique significative dans le niveau d'heptacarboxyporphyrine entre les trois groupes, alors qu'une corrélation positive significative entre les niveaux de coproporphyrine et de la précoproporphyrine et la sévérité de l'autisme a été observée. Les mères d'enfants autistes présentaient un pourcentage plus élevé de restaurations d'amalgames dentaires que les mères de témoins sains, ce qui suggère que les taux élevés de Hg chez les enfants atteints de TSA peuvent être liés à l'exposition accrue au mercure provenant des amalgames dentaires maternels pendant la grossesse et l'allaitement. 

Les résultats ont montré que les enfants TSA dans la présente étude ont augmenté les niveaux sanguins de Hg et Pb par rapport aux enfants témoins en bonne santé indiquant que le métabolisme désordonné de la porphyrine pourrait interférer avec la pathologie associée au phénotype neurologique autiste. La présente étude indique que la coproporphyrine et la précoproporhyrine peuvent être utilisées comme biomarqueurs possibles pour l'exposition aux métaux lourds et la sévérité de l'autisme chez les enfants atteints de TSA.

Spécialités des auteurs de l'étude:

1.Department of PediatricAl-Azhar UniversityCairoEgypt
2.Department of Research on Children with Special Needs, National Research CentreGizaEgypt
3.Council for Nutritional and Environmental MedicineMo i RanaNorway
4.Department of Genetic Biochemistry, National Research CentreGizaEgypt
5.Department of PsychiatryAl-Azhar UniversityCairoEgypt
6.University Laboratory of Medical Research, Department of MedicineUniversity of VeronaVeronaItaly
7.Department of Medical Biochemistry, National Research CentreGizaEgypt

Liens des études citées en introduction:

Article publié dans la revue Metabolic Brain Disease concernant l'étude d'une équipe de neuf scientifiques des principales universités et facultés de médecine égyptiennes qui confirme le rôle causal du mercure dans l'apparition de l' autisme:

AutoML est à l’origine d'une intelligence artificielle développée par les chercheurs de Google Brain. Son rôle est de générer ses propres intelligences artificielles (IA) afin de voir comment elle peut s’en sortir sans l’aide de l’Homme

L'armée américaine (DARPA) a annoncé qu'elle investit 900 millions de dollars sur des matériaux et des technologies avancés pour perfectionner ses robots "transformers"
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/09/larmee-americaine-darpa-annonce-quelle.html

Robots et nouvelles technologies feront perdre 5 millions d'emplois d'ici à 2020
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/01/robots-et-nouvelles-technologies-feront.html


Créée en mai dernier, AutoML a déjà mis au point une première IA et celle-ci dépasse déjà toutes les espérances des scientifiques. Cette toute jeune intelligence artificielle, baptisée NASNet, est capable d’analyser et de reconnaître des objets prédéfinis dans une vidéo en temps réel. NASNet peut donc repérer sur une vidéo de surveillance des voitures, des feux de circulation, des personnes et même des objets comme des sacs ou des cerf-volants.


NASNet a été mis à l’épreuve face à COCO et ImageNet, des ensembles de données de classification d’images et de détection d’objets. Et il a surpassé tous les autres systèmes de vision: l’IA a obtenu un score de 82,7 % sur le test d’ImageNet. Un score qui fait que NASNet est 3,1 % plus efficace que des modèles similaires existants.

Le fait que NASNet soit très efficace et capable d’apprendre davantage a plusieurs atouts pour les chercheurs. Une IA comme celle-ci pourrait en effet servir au quotidien dans différents domaines. NASNet pourrait aider les malvoyants à retrouver la vue ou installée au cœur d’une voiture, elle permettrait de développer la sécurité des voitures autonomes. Si l’IA est capable de reconnaître rapidement des objets, elle peut agir en conséquence et garantir la sécurité de ses passagers.

Pour l’heure, Google est très satisfait des résultats obtenu avec AutoML et NASNet. Dans le communiqué annonçant les résultats de NASNet, ils espèrent « que la plus grande communauté d’apprentissage de la machine pourra s’appuyer sur ces modèles pour répondre à une multitude de problèmes de vision par ordinateur que nous n’avons pas encore imaginés». Une première encourageante qui pose cependant quelques questions sur cette gestion d’intelligence artificielle par une intelligence artificielle.

Tout comme un parent apprend à un enfant, AutoML peut apprendre ce qu’elle veut à ses « enfants », comme des préjugés indésirables. Ou elle peut être performante au point de créer des systèmes trop avancés pour notre société. Ces questions sont cependant secondaires car AutoML n’en est encore qu’à ses débuts. Des débuts prometteurs qui ouvrent la voie à de nouvelles possibilités technologiques.

Source:

L'abominable organisme fédéral américain Planned Parenthood est officiellement sous enquête par le ministère de la Justice dans le dossier de la vente de tissus de bébés avortés

* Des fonctionnaires de l'organisation américaine de planification familiale Planned Parenthood et de l'industrie de l'avortement disent clairement devant une caméra cachée que des organes "frais" de bébés avortés, dont les yeux, le coeur et les testicules, sont vendus sur le marché noir

Une autre vidéo avec caméra cachée expose encore une fois la pratique de prélèvements d'organes de foetus pour la revente sur le marché noir par Planned Parenthood

Une responsable du planning familial américain, piégée en caméra cachée, s'est vantée de pouvoir fournir à la demande des organes de fœtus issus d'avortements tardifs

Produits, vaccins et traitements médicaux qui contiennent du matériel provenant de bébés avortés

Des bébés avortés dans notre alimentation!

L'administration Obama approuve l'utilisation de cerveaux de bébés avortés pour des tests de laboratoire

Des bébés avortés incinérés comme "déchet chimique" pour chauffer certains hôpitaux

Bébé avortés recherchés pour la greffe d'organes... 

Le "National Health Service" (NHS) américain veut récupérer plus de fœtus mort-nés, ou ayant des malformations fatales, pour récolter leurs organes


Le ministère de la Justice a lancé une enquête fédérale sur les pratiques de Planned Parenthood et la vente de tissus fœtaux. Planned Parenthood est un des principaux regroupements de planification familiale aux États-Unis qui milite en faveur de l'éducation sexuelle, de l'accès aux soins de santé et de la santé reproductive. L'organisation, financée par le gouvernement fédéral, gère un vaste réseau de cliniques d'avortement).

Source:

Il a neigé...au Mexique!


Il n’y a pas que le sud des États-Unis qui a été surpris par une soudaine chute de neige. Le Mexique a aussi goûté un moment aux rigueurs de l’hiver.

Les images de la vidéo ci-dessus proviennent du Palacio Gomez, dans l’État mexicain de Durango.

Un front froid a touché plusieurs États du nord du pays, qui sont habitués au froid, mais pas aux conditions de tempêtes hivernales.

Certaines municipalités comme Torreon ou Piedras Negras n’avaient pas vu de manteau blanc depuis 20 et 30 ans. Certains endroits auraient reçu plus de 20 centimètres de neige.

Selon des médias locaux, la vague de temps froid, qui oscillait entre 0 et -5 degrés Celsius, aurait aussi endommagé des routes et forcé plusieurs habitants de la région à se diriger vers des refuges. 

Source:

vendredi 8 décembre 2017

«Mort aux USA et à Israël!»: Kaboul manifeste contre l’annonce de Trump sur Jérusalem

Al-Qaïda appelle ses combattants à travers le monde à la mobilisation après la décision du Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, selon Associated Press
https://fr.sputniknews.com/international/201712081034223494-al-qaida-menace-usa-jerusalem/

«Mort à l’Amérique et à Israël!», c’est avec ce slogan que des manifestants sont descendus vendredi après-midi dans les rues de Kaboul pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, selon un correspondant de Sputnik présent sur les lieux.

Lors d'une manifestation qui se tient vendredi dans la capitale afghane, ses habitants ont déferlé dans les rues en scandant «Mort à l'Amérique!» et «Mort à Israël!», relate le correspondant de Sputnik qui se trouve sur place.

Les participants à ce rassemblement brandissent également des drapeaux avec des slogans anti-américains et anti-israéliens. Selon les informations du correspondant de Sputnik, les manifestants ont foulé aux pieds et brûlé des drapeaux américains et israéliens, dont plusieurs sont barrés.

D'autres protestataires portent des drapeaux sur lesquels est écrit «Jérusalem est la capitale de la Palestine» et appellent à annuler la décision de Trump qui a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d'Israël.

Un manifestant a apporté un mannequin Donald Trump avec une cravate rouge et une pancarte sur laquelle on peut lire «Mort à l'Amérique et à Israël!».

La décision annoncée le mercredi 6 décembre par le Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a vite provoqué de vives réactions à travers le monde entier. Plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu dans différentes villes, tels qu'Istanbul, Ankara, Washington. Dans la bande de Gaza, des Palestiniens ont également protesté contre l'annonce faite par Donald Trump.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201712081034227418-kaboul-manifestation-trump-jerusalem/

jeudi 7 décembre 2017

Un 6.3 en Nouvelle-Zélande, un 6.5 et un 6.6 en Micronésie

La Micronésie est un État fédéral du Pacifique occidental situé dans une partie de l'archipel des îles Carolines et composé de quatre États.

Pour Pyongyang, les menaces américaines rendent la guerre inévitable

Les manoeuvres militaires conjointes menées par les armées américaine et sud-coréenne conjuguées aux menaces de guerre préventive de Washington font de la perspective d'un conflit dans la péninsule coréenne un "fait établi", a déclaré mercredi soir le ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

"La seule question qui reste à présent est de savoir quand cette guerre éclatera", a ajouté un porte-parole du ministère dans une déclaration reprise par l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA.

"Nous ne souhaitons pas une guerre mais nous ne nous déroberons pas, et si les Etats-Unis se méprenaient sur notre patience et allumaient la mèche d'une guerre nucléaire, nous leur ferions chèrement payer à coup sûr le prix des conséquences par notre puissante force nucléaire, que nous avons systématiquement renforcée", a-t-il poursuivi.

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont lancé lundi de vastes exercices militaires aériens, les plus importants de leur coopération militaire à ce jour, moins d'une semaine après un nouvel essai de missile de la Corée du Nord qui a ravivé les tensions dans la région.

Cet exercice américano-coréen annuel, connu sous le nom de "Vigilant Ace", implique 230 appareils et s'achèvera vendredi.

Jeudi, deux bombardiers américain B-1B, qui sont parmi les plus grands avions d'attaque de l'US Air Force, ont pris part à ces manoeuvres au-dessus de la péninsule coréenne.

Les deux appareils ont décollé de la base américaine de Guam, dans le Pacifique.

PÉKIN APPELLE AU CALME

Mercredi, un bombardier américain B-1B avait déjà survolé la péninsule coréenne.

Le week-end dernier, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche, H.R. McMaster, a estimé que la possibilité d'une guerre contre la Corée du Nord "augmentait chaque jour" et le sénateur républicain Lindsey Graham a demandé dimanche au Pentagone de rapatrier les familles des militaires américains déployés en Corée du Sud.

C'est dans ce contexte de tensions exacerbées qu'un haut responsable des Nations unies, l'Américain Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'Onu, s'est rendu cette semaine à Pyongyang.

Le plus haut responsable de l'Onu à se rendre en République populaire démocratique de Corée depuis 2012 a été reçu mercredi à Pyongyang par le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Pak Myong-guk, a rapporté l'agence KCNA.

La Chine a appelé toutes les parties à la retenue, soulignant que la guerre n'était pas une solution.

"Nous espérons que toutes les parties concernées feront preuve de calme et de retenue et prendront des mesures pour faire baisser les tensions et éviter les provocations", a dit le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang.

"Une guerre ne serait dans l'intérêt de personne", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord est sous le coup de sanctions de l'Onu depuis 2006 en raison de ses programmes balistique et nucléaire.

Source:

mercredi 6 décembre 2017

Le président iranien Hassan Rohani a averti qu'il ne « tolérerait pas » que les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël

Sa réaction a été l'une des plus fermes face au projet de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Lors d'un discours prononcé mercredi devant des responsables à Téhéran, le président iranien, le modéré Hassan Rohani, a affirmé que l'Iran ne « tolérera pas une violation des lieux saints musulmans » et s'est engagé à participer à un sommet extraordinaire de l'Organisation de coopération islamique (OCI) convoqué le 13 décembre à Istanbul par le président turc Recep Tayyip Erdogan. « Le monde islamique s'opposera à ce complot », avait assuré quelques heures plus tôt l'ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême et véritable chef de l'État iranien.

Source:

Des millions de résidents de Tokyo se préparent à des exercices d'évacuation simulant une attaque nucléaire nord-coréenne contre la capitale japonaise


Les gouvernements national et municipal doivent effectuer une série d'exercices entre janvier et mars pour se préparer à une attaque potentielle sur Tokyo, a rapporté le journal Sankei Shimbun, la première fois qu'une grande ville japonaise se prépare à une attaque simulée.

Au cours des derniers mois, les villes faisant face à la péninsule coréenne ont procédé à des exercices similaires et les résidents ont reçu l'ordre de chercher un abri en réponse aux sirènes annonçant une frappe imminente de missile.

Mais le gouvernement japonais a jusqu'ici résisté aux appels pour que les grandes villes effectuent des exercices similaires au motif qu'elles alarmeraient le public.

Shinzo Abe, le Premier ministre, a également appelé les gouvernements locaux à travers le pays à identifier les installations souterraines ou les bâtiments qui sont suffisamment robustes pour résister à une attaque par missile et à désigner ces installations comme des abris.

La détérioration des relations de la Corée du Nord avec les pays environnants et les progrès du régime dans le domaine des armes nucléaires et des systèmes de missiles font penser au Japon que les exercices d'évacuation sont une précaution prudente.

"Je crois que la menace est très réelle et que la guerre pourrait éclater à tout moment", a déclaré Ken Kato, un militant des droits de l'homme qui vit à Tokyo. Près de 9,3 millions de personnes vivent dans la ville et des millions d'autres se rendent chaque jour dans la métropole pour travailler.

"Je crois aussi que la personne japonaise moyenne ne veut pas penser au pire des cas parce que c'est tout simplement trop désagréable, mais nous ne pouvons pas garder la tête dans le sable", a-t-il déclaré au Telegraph.

«Les exercices d'évacuation sont une précaution raisonnable qui permettrait de minimiser les pertes, de la même manière que nous pratiquons ce qu'il faut faire en cas de séisme majeur», a-t-il déclaré.


Source:
http://www.telegraph.co.uk/news/2017/12/05/threat-real-millions-tokyo-take-part-north-korean-nuclear-attack/

Les Palestiniens en appellent à "3 jours de rage" après l'annonce de Donald Trump

Des manifestations ont éclaté dans la bande de Gaza en réponse à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, les dirigeants palestiniens appelant à trois jours de rage.

Des centaines de Palestiniens sont descendus mercredi dans les rues de Gaza, portant des bannières dénonçant Trump et ce, des heures avant sa déclaration.

S'adressant à Gaza à Al Jazeera, le chef du Hamas, Ismail Haniya, a décrit la décision de Trump comme étant une "agression flagrante".
"Cette décision est un pari incalculable qui ne connaîtra aucune limite à la réaction palestinienne, arabe et musulmane", a-t-il déclaré.
"Nous appelons à l'arrêt complet de cette décision parce que cela marquera le début d'une période de transformations terribles, non seulement au niveau palestinien mais dans l'ensemble de la région, ce qui signifie l'annonce officielle de la fin du processus de paix. "
(...)

Lire la suite:

Les citoyens chinois sous surveillance

LA CAPITALE FÉDÉRALE SOUS SURVEILLANCE (Une enquête de Brigitte Bureau et de Sylvie Robillard)

D'étranges tours se hissent à New York, sur les tunnels et ponts, au coût de 100 millions de dollars, et elles sont, dit le président de la division des ponts et des tunnels de la MTA , de l'art déco. Mais une enquête de Politico nous démontre que c'est de l'art déco signé "Big Brother"!

La ville de San Jose (côte ouest américaine) commencera des pourparlers avec une société de technologie pour installer des appareils qui pourraient inclure des caméras de surveillance sur certains lampadaires de la ville et ce, malgré les préoccupations de certains fonctionnaires et groupes de protection de la vie privée

Des lumières de rue utilisées pour faire de la surveillance civile: George Orwell n'y avait même pas pensé!

L'American Civil Liberties du Michigan expose l'utilisation de caméras de surveillance de la police dans les quartiers résidentiels

Le Département de Police de New York (NYPD) annonce son système "qui voit tout"

mardi 5 décembre 2017

Recep Tayyip Erdogan a menacé de rompre les relations diplomatiques de la Turquie avec Israël, si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale de l’Etat hébreu

«Jérusalem est la ligne rouge pour les musulmans. Une pareille décision sera un coup dur pour toute l'humanité. Nous ne l'admettrons pas. L'Amérique n'a-t-elle pas d'autres problèmes? Est-ce le seul qui lui reste à résoudre? Nous lutterons jusqu'au bout. Nous pourrions même aller jusqu'à rompre nos relations diplomatiques avec Israël. Je préviens l'Amérique encore une fois et lui conseille de ne rien faire qui pourrait aggraver la crise dans la région», a déclaré le Président turc.
Lire la suite:
https://fr.sputniknews.com/international/201712051034186046-erdogan-reconnaissance-jerusalem-capitale/ 

Donald Trump a informé le président palestinien Mahmoud Abbas et le roi Abdallah II de Jordanie « de son intention de transférer l'ambassade des États-Unis » en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem

* L'annonce officielle se fera demain, mais la décision est déjà prise. Cette décision américaine et historique de nommer Jérusalem comme étant la capitale d'Israël risque de déclasser les préoccupations liées au programme nucléaire nord-coréen... 


Dans un entretien téléphonique, M. Abbas a mis en garde le président des États-Unis contre les « conséquences dangereuses d'une telle décision sur le processus de paix, la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde », a affirmé la présidence palestinienne.

Le flou demeure sur un point central : M. Trump n'a-t-il fait que réitérer sa position de principe, maintes fois exprimées, ou a-t-il explicitement indiqué qu'il allait engager immédiatement le déménagement, une possibilité qui fait craindre une nouvelle escalade de violence dans la région?

Quoi qu'il en soit, M. Abbas a « réaffirmé [sa] position ferme qu'il ne peut y avoir d'État palestinien sans Jérusalem-Est pour capitale, conformément aux résolutions et à la loi internationale et à l'initiative de paix arabe ».

« Si les Américains reconnaissent Jérusalem comme la capitale d'Israël, cela signifierait qu'ils ont décidé, de leur propre chef, de prendre leurs distances par rapport aux efforts de paix et qu'ils n'auront aucune crédibilité ni aucun rôle dans ce dossier », a déclaré pour sa part Majdi Khaldi, conseiller diplomatique de M. Abbas.

Le président palestinien a exhorté le pape et les dirigeants des puissances mondiales à intervenir contre cette intention déclarée.

D’autres appels

Le président américain a aussi informé mardi le roi Abdallah II de Jordanie de son intention de transférer l'ambassade.

Le palais royal a indiqué que M. Trump a appelé le souverain jordanien, dont le pays est le gardien des lieux saints musulmans de Jérusalem, et l'a informé de son « intention d'aller de l'avant dans son projet de transférer l'ambassade américaine ».

Le président de l'Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi, s'est également entretenu avec M. Trump, mardi, pour le mettre en garde contre la « complication » des affaires au Proche-Orient.

Donald Trump a également appelé le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, selon ce qu'a affirmé la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders. Mardi, le gouvernement israélien restait toutefois silencieux sur ce dossier.

Source:

Israël: Alerte sécuritaire en prévision d’une éventuelle déclaration américaine sur Jérusalem


Les services israéliens de sécurité ont relevé le niveau de l’état d’alerte en prévision d’une éventuelle déclaration américaine, demain mercredi, sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. 

Le journal israélien Yediot Aharonot a rapporté, mardi, sur son site que l’institution chargée de la sécurité se prépare à une possible perturbation palestinienne après l'intention du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d'y transférer l’ambassade américaine. 

Des responsables américains avaient déclaré, vendredi dernier, que le président Trump a l’intention de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, dans un discours qu’il prononcerait mercredi, d’après l’agence de presse américaine Associated Press

Le journal israélien a souligné que « des hauts responsables de la police et du service de la sécurité générale (Shabak) ainsi que le commandement central de l’armée israélienne se sont réunis, au cours des derniers jours, pour évaluer la situation et pour se préparer à des manifestations et à des attaques ». 

La même source a relevé que les responsables de la sécurité considèrent que les déclarations palestiniennes  à l’égard de l’éventuelle décision américaine n’ont pas encore atteint le niveau d’incitation à des actes de violence, notant cependant que cela pourrait avoir lieu.

Le journal a ajouté, dans ce contexte, que les médias palestiniens pourraient encourager à des actes individuels et à des attaques menées par des cellules indépendantes, avant même la déclaration américaine. 

Les Etats-Unis n’ont pas reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël depuis l’occupation de Jérusalem-Est en 1967. 

Source:

lundi 4 décembre 2017

L'aviation chinoise, dont des chasseurs à réaction, mène des exercices en mer Jaune et en mer de Chine orientale

* Des exercices qui sont menés de "manière régulière", en même temps que le plus vaste exercice aérien conjoint américain et sud-coréen!

L'armée de l'air chinoise a indiqué lundi que ses avions de surveillance avaient récemment mené des exercices en haute mer en mer Jaune et en mer de Chine orientale afin d'améliorer sa préparation au combat et de sauvegarder les "intérêts stratégiques" du pays.

Les avions ont pris une route aérienne qui n'avait pas été précédemment empruntée, vers des régions où ils n'étaient jamais allés, a indiqué Shen Jinke, porte-parole des forces aériennes de l'Armée populaire de Libération (APL) de Chine.

Les avions de chasse de l'armée de l'air, des avions d'alerte précoce et des forces de missiles guidés air-sol ont coopéré pour l'entraînement, a ajouté M. Shen.

Les forces aériennes chinoises mèneront des exercices en haute mer dans des conditions de combat de manière régulière, selon le porte-parole.

Sources:

Un organisme militaire américain investit 100 millions de dollars dans des technologies génétiques d'extinction

*Le généticien David Suzuki a récemment exprimé son inquiétude disant que les êtres humains font partie d'une "expérience génétique massive" depuis de nombreuses années et que les intentions de la biotechnologie vont au-delà de l'argent

Les génomes désormais modifiables à volonté

Des scientifiques sonnent l'alarme sur le danger des nouvelles souches virales créées par le mélange du virus de la grippe aviaire et de la grippe humaine: si la souche du virus devait s'échapper du laboratoire elle pourrait provoquer une pandémie mondiale et causer des millions de morts, avertissent les experts

Des vaccins fabriqués à partir de matériel génétique: des mutations pourraient-elles être des effets collatéraux de ces expérimentations militaires?

Google veut stocker notre génome: le projet "Google Genomics"

Coup de tonnerre dans le monde de la génétique : des chercheurs chinois annoncent avoir modifié le génome d'embryons humains

Naissance de 30 bébés génétiquement modifiés aux USA

98% des nouveau-nés subissent un prélèvement d'ADN dans leur première semaine de vie

150 créatures hybrides homme-animal ont été produites dans des laboratoires au Royaume-Uni: Les embryons ont été cultivés secrètement dans les trois dernières années


La technologie pourrait être utilisée pour éradiquer le paludisme porteur de moustiques ou d'autres ravageurs, mais les experts de l'ONU affirment que les craintes d'utilisations possibles dans le domaine militaire et de conséquences imprévues renforcent les arguments en faveur d'une interdiction.

Une agence militaire américaine investit 100 millions de dollars dans des technologies d'extinction génétique qui pourraient éliminer les moustiques du paludisme, les rongeurs invasifs ou d'autres espèces, information libérée par des courriels publiés dans le cadre des règles de liberté d'information.

Les documents suggèrent que l'Agence Secrète des Projets de Recherche Avancée de la Défense, la DARPA, est devenue le plus grand bailleur de fonds de la recherche sur les «gènes» et qu'elle soulèvera les tensions avant la réunion d'un comité d'experts à Montréal  ce mardi.

La Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) discute de l'opportunité d'imposer un moratoire sur la recherche sur les gènes l'année prochaine et plusieurs pays du Sud craignent une éventuelle application militaire.

Les diplomates de l'ONU ont confirmé que la nouvelle communication par courrier électronique aggraverait la "mauvaise réputation" des technologies génétiques dans certains cercles. "Beaucoup de pays auront des inquiétudes quand cette technologie viendra de la DARPA, une agence scientifique militaire américaine", a déclaré l'un d'entre eux.

L'utilisation de technologies d'extinction génétique dans le domaine des armes biologiques est le sujet de cauchemars, mais les recherches connues se concentrent entièrement sur la lutte antiparasitaire et l'éradication.

Les outils de pointe d'édition de gènes tels que Crispr-Cas9 fonctionnent en utilisant un acide ribonucléique synthétique (ARN) pour couper dans les brins d'ADN, puis insérer, modifier ou supprimer des traits ciblés. Ceux-ci pourraient, par exemple, fausser le rapport sexuel des moustiques pour éliminer efficacement les populations de paludisme.

Cependant, certains experts des Nations Unies s'inquiètent de conséquences imprévues. L'un d'entre eux a déclaré au Guardian: «Vous pouvez peut-être éliminer les virus ou l'ensemble de la population de moustiques, mais cela peut aussi avoir des effets écologiques en aval sur les espèces qui en dépendent.

"Mon principal souci," a-t-il ajouté, "c'est que nous fassions quelque chose d'irréversible à l'environnement, malgré nos bonnes intentions, avant d'apprécier pleinement la façon dont cette technologie fonctionnera."

Jim Thomas, un co-directeur du groupe ETC [groupe de surveillance des technologies] qui a obtenu les courriels, a déclaré que l'influence militaire américaine qu'ils ont révélée renforcerait l'argumentation en faveur d'une interdiction.
"Le double usage dans l'altération et l'éradication de populations entières est autant une menace pour la paix et la sécurité alimentaire qu'une menace pour les écosystèmes", a-t-il déclaré. "La militarisation du financement génique peut même aller à l'encontre de la convention Enmod contre les utilisations hostiles des technologies de modification de l'environnement."
Todd Kuiken, qui a travaillé avec le programme GBIRd, qui reçoit 6,4 millions de dollars de la DARPA, a déclaré que la centralité du financement de l'Armée américaine pour les technologies génétiques signifiait que «les chercheurs qui dépendent de subventions pour leurs recherches pourraient orienter leurs projets vers les objectifs de ces agences militaires."
Entre 2008 et 2014, le gouvernement américain a dépensé environ 820 millions de dollars dans la biologie synthétique. Depuis 2012, la plus grande partie provient de la DARPA et d'autres agences militaires, dit Kuiken .
Dans un courriel rapportant une conférence organisée par l'armée américaine en juin, un biologiste du gouvernement américain a noté que Renee Wegrzynhad, responsable du programme de biotechnologie à la DARPA, avait déclaré: "Le projet de gènes sûrs [safe genes project] était de 65 millions de dollars. mais après la conférence c'était 100 millions de dollars ".
(...)

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés