Suivre ce blog via Facebook

mardi 19 décembre 2017

Nouveau record de radiations dans la région de Québec aujourd'hui: 311.2 CPM à 12h01

Notez le graphique des mesures de radiations prises par Carlos Ramirez depuis la fin 2013. On observe une montée évidente de la radioactivité, à certaines périodes, entre 2013 et 2017. La ligne rouge indique 100 CPM (compte par minute), soit le niveau d'alerte. Ce nouveau compte de 311.2 est un record depuis que Carlos a débuté son protocole. Cette mesure a été notée sur période limitée, mais elle indique tout de même que des radiations (isotope inconnu) étaient contenues dans la neige/pluie à 12h01 à Saint-Ferréol-Les-Neiges.

Voici ici une entrevue qui a été réalisée par Vic Survivaliste avec Carlos Ramirez. Carlos documente ses observations et explique le phénomène qu'il croit être à l'oeuvre en ce moment. 



2 commentaires:

  1. À aucun moment Carlos Ramirez mentionne l'effet des "chemtrails" qui sont épandus à tous les jours, leurs effets contribuent aux radiations et métaux lourds retrouvés dans les précipitation. Les chemtrails sont le moyen pour HAARP de manipuler le climat, les ouragans, les tornades et précipitations, comment peut il omettre ce sujet, alors qu'elles sont la cause majeure du climat artificiel que nous retrouvons ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Vous m’avez aussi fait parvenir ce message par courriel et vous semblez avoir une conviction profonde que l’être humain est responsable du climat. Il faut être très prudent avec les émotions en science. Je considère les certitudes comme une menace intellectuelle. Ainsi, je m’assure de faire le tour de toutes les possibilités et de les classer en ordre selon le gros bon sens et la logique.
      Si je comprends bien madame, vous prétendez que mes résultats qui démontrent une hausse des rayonnements ionisants (radioactivité) dans les précipitations représentent un effet collatéral des épandages aériens et de l’utilisation de HAARP. Or, j’ai déjà étudié cette possibilité et elle est loin d’être plausible. Je n’aborde donc pas ce sujet inutilement car il y a des faits beaucoup plus importants à discuter.
      J’ai déjà expliqué par le passé que le seul produit d’origine anthropique utilisé dans l’épandage aérien qui pourrait faire réagir mes appareils est le baryum enrichi. Qui peut être utilisé pour l’étude des cycles hydrologiques.
      Voici ce qui me permet d’exclure la géo-ingénierie comme responsable de l’augmentation de l’ionisation atmosphérique :
      1. Les pics majeurs arrivent toujours en automne et au début de la saison hivernale.
      2. J’ai des milliers de photos de traînées dans le ciel que j’ai prises depuis une bonne dizaine d’année. L’année 2014 a été très intense au niveau de l’épandage aérien comparativement à cette année et mes résultats continuent d’atteindre des sommets.
      3. Mes résultats suivent avec quasi perfection l’activité SOLAIRE (une baisse des radiations lors des tempêtes solaires et une hausse lorsqu’il n’y a pas de tache solaire ou d’activité géomagnétique). Le résultat le plus bas de l’année 2017 a eu lieu en pleine tempête magnétique G4 et de radiation S3. Au même moment où l’océan Atlantique explosait en activité cyclonique (car on peut aussi voir une corrélation entre l’activité solaire et la cyclogenèse).
      4. HAARP et les autres ne peuvent pas ioniser l’atmosphère de la planète en entier. Tout comme les épandages ne peuvent couvrir entièrement la planète. Nous sommes TRÈS TRÈS loin d’être en mesure de contrôler le climat planétaire.
      5. Mes résultats les plus élevés ont majoritairement eu lieu lorsque les courants atmosphériques de surface provenaient du nord.

      Le paléoclimat démontre grâce aux radio-isotopes (carbone 14 et le béryllium 10) présents dans les carottes de glace prélevées au Groenland que depuis des dizaines de milliers d’année le climat varie selon l’ionisation atmosphérique et, bien évidemment, la baisse et la hausse de L’IST (irradiance solaire totale). À l’époque, sans technologie et sans programme de modification du climat, une augmentation des radiations avait lieu lors de toutes les périodes glaciaires, alors que les périodes chaudes sont marquées par une diminution des radiations cosmiques.
      Si HAARP était responsable de la cyclogenèse, ceux qui le contrôle décideraient donc de jouer avec la météorologie en suivant le rythme du soleil…
      La liste de mes observations est assez longue pour positionner la géo-ingénierie au dernier rang des possibilités. Elle peut être efficace LOCALEMENT, mais définitivement pas à L’ÉCHELLE PLANÉTAIRE.
      Mes résultats répondent à l’activité solaire et non humaine. Je crois qu’il en va ainsi pour le climat. Ceci dit, les projets de modification du climat comme celui de Harvard (modification du climat par l’épandage aérien) pour contrer le réchauffement climatique est synonyme de catastrophe pour moi. Je ne veux pas décourager ceux et celles qui sont inquiets et qui font des recherches sur le sujet.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés