Suivre ce blog via Facebook

lundi 27 septembre 2021

Face à la crise...

Josée et moi avons enregistré aujourd'hui une conversation entre nous dans le but d'exposer, avec simplicité et humilité, comment nous traversons la crise actuelle en tant que femme, maman, épouse et croyante. 

Nous abordons les états émotifs qui parfois nous submergent face à cette réalité maudite qui s'impose, que l'on sait incontournable et inarrêtable.

Quoique le trac du lendemain et l'angoisse font partie de l'équation de notre quotidien, nous choisissons le "bon combat", nous choisissons de nous battre en dehors de l'arène, là où se passe la véritable lutte: celle de préserver notre âme...

Cette vidéo se veut être un appel à la résistance, à la solidarité dans la foi et à l'encouragement mutuel.

On lâche pas et on se lâche pas!

Isabelle & Josée

https://youtu.be/uYVNpBcnVSc

dimanche 26 septembre 2021

Des excès de mortalités en Angleterre en pleine période estivale qui ne sont pas reliées à la COVID19... 😱


*Prématuré de faire un lien de cause à effet, mais on peut certainement faire une corrélation avec des accidents post-vaccinaux. Un "arriéré électif massif" concentré sur à peine 3 mois pour expliquer près de 10 000 mortalités en excès ? Je n'embarque pas.

Alors que l'attention reste fermement fixée sur Covid-19, une deuxième crise sanitaire se dessine tranquillement en Grande-Bretagne. Depuis début juillet, il y a eu des milliers de décès en excès qui n'ont pas été causés par le coronavirus.

Selon les experts de la santé, c'est très inhabituel pour l'été. Bien que des décès excessifs soient attendus pendant les mois d'hiver, lorsque le froid et les infections saisonnières se combinent pour exercer une pression sur le NHS , l'été connaît généralement une accalmie.

Cette année est une valeur aberrante inquiétante.

Selon l'Office for National Statistics (ONS), depuis le 2 juillet, il y a eu 9 619 décès supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles, dont 48% (4 635) n'ont pas été causés par Covid-19.

Donc, si toutes ces personnes supplémentaires ne meurent pas du coronavirus, qu'est-ce qui les tue ?

Les données de Public Health England (PHE) montrent qu'au cours de cette période, il y a eu 2 103 décès supplémentaires pour une cardiopathie ischémique, 1 552 pour une insuffisance cardiaque, ainsi que 760 décès supplémentaires pour des maladies cérébrovasculaires telles que les accidents vasculaires cérébraux et l'anévrisme et 3 915 pour d'autres maladies circulatoires. .

Les infections respiratoires aiguës et chroniques étaient également en hausse avec 3 416 mentions de plus sur les certificats de décès que prévu depuis début juillet, tandis qu'il y a eu 1 234 décès par maladies du système urinaire supplémentaires, 324 par cirrhose et maladie du foie et 1 905 par diabète .

De manière alarmante, bon nombre de ces conditions ont connu les plus fortes baisses de diagnostic en 2020, alors que le NHS luttait pour faire face à la pandémie.

Un rapport publié la semaine dernière par le gouvernement détaillant les impacts directs et indirects de la pandémie sur la santé a indiqué qu'il y avait environ 23 millions de consultations de médecins généralistes en moins – à la fois en personne et en ligne, en 2020 par rapport à 2019.

Le diagnostic de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) a diminué de 51 %, la fibrillation auriculaire de 26 %, l'insuffisance cardiaque de 20 %, le diabète de 19 %, les maladies coronariennes de 17 % et les accidents vasculaires cérébraux et les accidents ischémiques transitoires de 16 %.

Lire la suite:

https://news.yahoo.com/analysis-thousands-more-usual-dying-170117640.html?soc_src=social-sh&soc_trk=tw&tsrc=twtr

samedi 25 septembre 2021

Le "crédit social" s'implante en Australie


Le gouvernement fédéral d'Australie met en place le "crédit social" du parti communiste chinois, lequel accorde un "score social" à tous les citoyens à partir de leurs agissements sur les réseaux sociaux et de leur statut de contribuable. Les "bons comportements" sont récompensés et en contre-partie, ce système de surveillance total et absolu pénalise les "mauvais comportements" en retirant des  droits et libertés aux citoyens non-dociles.

https://twitter.com/mech_gars/status/1441763501270134792?s=19

Le vaccin de Medicago: une option plus sécuritaire? Vraiment?


Quelques informations en vrac:

👉Medicago développe un candidat vaccin, dont les essais cliniques vont se terminer en avril 2022, en collaboration avec les gouvernements du Canada et du Québec en utilisant un adjuvant fabriqué par GlaxoSmithKline (GSK).

https://www.pharmaceutical-technology.com/news/gsk-medicago-covid-19-vaccine/

👉Medicago est une société privée détenue par une filiale de Mitsubishi Tanabe Pharma (67 %) et Phillip Morris International (33 %).

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Medicago_(entreprise)

👉Mitsubishi Tanabe Pharma Corporation est une société pharmaceutique japonaise, dont la société "Green Cross Corporation", acquise en 1998, comptait des criminels de guerre qui ont torturé et expérimenté des horreurs sur des humains dans la tristement célèbre "unité 731" de l'armée japonaise pendant la deuxième guerre mondiale.

https://en.wikipedia.org/wiki/Unit_731

👉Philip Morris International Inc. est une entreprise multinationale "Big tobacco" de fabrication de cigarettes, accusée maintes fois de corruption et de conflits d'intérêt puisque l'entreprise finance le milieu médical. La compagnie a été accusée de pratiques douteuses dans ses essais cliniques concernant des cigarettes électroniques. Ce géant du tabac est détenu par The Vanguard Group, Inc., Capital Research & Management Co. et BlackRock Fund Advisors.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Philip_Morris_International

👉En 2009, Medicago a produit un candidat-vaccin de grade recherche contre la grippe H1N1 en seulement 19 jours. En 2012, Medicago a produit 10 millions de doses d’un vaccin influenza monovalent en un seul mois pour la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), une agence du département de la Défense des États-Unis. En 2015, Medicago a également montré qu’elle pouvait rapidement produire un cocktail d’anticorps monoclonaux anti-Ebola pour la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), une division du département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis.

https://www.medicago.com/fr/presse/medicago-et-gsk-annoncent-le-debut-des-essais-cliniques-de-phase-2-3-du-candidat-vaccin-avec-adjuvant-contre-la-covid-19/


mercredi 22 septembre 2021

Stéphane Guay, microbiologiste, répond à un médecin

Le médecin et "fact checker" Walmart Trudeau, de son pseudo Tik tok, a publié une vidéo visant à ridiculariser et humilier Anne Casabonne suite à sa sortie publique concernant ses questionnements sur la gestion de la crise sanitaire.

Stéphane Guay, microbiologiste de formation, rappelle à ce médecin quelques belles leçons d'humilité.

On assiste à "l'arroseur arrosé"! 😉

https://youtu.be/ojR_Jf76yD4

lundi 20 septembre 2021

À 20h ce soir


Dr. Marchand persiste et signe même avec deux doses!

Dr. Marchand, microbiologiste et infectiologue à l'Institut de cardiologie de Montréal, qui a attiré l'attention de plusieurs internautes suite à son entrevue à Paul Arcand, persiste et signe en donnant l'heure juste. Il émet les mêmes craintes que des tonnes d'experts et de scientifiques à travers le monde à propos des vaccins.

Lors d'une entrevue radiophonique donnée le 15 septembre 2021, en réponse à une vidéo le concernant qui approche les 200 000 vues, le Dr. Marchand, bien que prudent et doublement vacciné, continue d'affirmer que la vaccination de masse en pleine pandémie risque de provoquer l'arrivée de variants (phénomène prévisible selon lui) complètement résistants au vaccin. 

Il précise: "Si on ne change pas le mode de fonctionnement [stratégie actuelle de vaccination], on ne sera pas capables de contenir la dissimination des variants".

Face à la question "est-ce que le vaccin est sécuritaire", Dr. Marchand répond que plusieurs vaccins comportent des enjeux d'innocuité (sécurité), que celui-ci ne fait pas exception et qu'il y a des personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour toutes sortes de raisons.

👉Il précise: "Avant qu'on identifie toutes les pathologies qui seraient une contre-indication, il peut s'écouler un certain temps. On l'apprend avec le temps".

Il ajoute: "Il y a encore pleins de réponses que nous n'avons pas et qui d'habitude prennent 3-4-5 ou 6 ans à trouver. On a voulu vacciner à l'échelle planétaire pour gagner du temps, (...) mais faut pas s'empêcher de questionner ce que l'on fait". 

"Ça c'est de la science"!, s'exclame t-il.

👉À long terme, on ne connait pas les effets du vaccin, on va le savoir dans 3-4-5 ou 6 ans, dit-il.

👉Il émet un questionnement à propos des bénéfices versus les risques de la vaccination des moins de 12 ans en disant que les enfants sont moins malades de la COVID que de l'Influenza et décèdent plus de la grippe que de la COVID. Il questionne l'éthique de vacciner les enfants.

Dr. Marchand affirme, avec aplomb, que sans débat la science n'avance pas. 👉Il confirme que les double-vaccinés asymptômatiques sont des "super-propagateurs" et que les tests de dépistage sont à ce compte plus efficaces que les vaccins pour protéger la population!

En terminant, Dr. Marchand prévient que la suspension du personnel soignant qui refuse la vaccination et ce, pour plusieurs raisons, va créer une véritable catastrophe.

J'estime cet homme intègre malgré les pressions qu'il a subies et aussi celles à venir.

Loin de moi de faire de l'opportunisme journalistique, mais un chat s'tun chat et Dr. Marchand l'a bien compris! 😉

https://www.957kyk.com/audio/424317/entrevue-avec-le-dr-richard-marchand

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés