Suivre ce blog via Facebook

jeudi 31 décembre 2020

Ce soir 20h, notre rétrospective 2020 agrémentée de décorations sonores et visuelles!



https://m.youtube.com/watch?v=KhClO9Lj7ag&feature=youtu.be

Après la prime COVID, la prime VACCIN!

Coronavirus : Oui, les médecins toucheront un forfait de 5,40 euros pour tout ajout de patient dans le fichier « Vaccin Covid ».

https://www.20minutes.fr/societe/2942299-20201231-coronavirus-oui-medecins-toucheront-forfait-540-euros-tout-ajout-patient-fichier-vaccin-covid

Tensions entre l'Iran et les Etats-Unis

Le 1er anniversaire de l'assassinat du général Soleimani par les Forces américaines aura lieu le 3 janvier: est-ce ces tensions pourraient déclencher la guerre au Moyen-Orient?

Les États-Unis ont fait voler des bombardiers stratégiques au-dessus du golfe Persique mercredi pour la deuxième fois ce mois-ci, une démonstration de force destinée à dissuader l'Iran d'attaquer des cibles américaines ou alliées au Moyen-Orient.

Un officier supérieur de l'armée américaine a déclaré que le vol de deux bombardiers B-52 de l'armée de l'air était en réponse à des signaux selon lesquels l'Iran pourrait planifier des attaques contre des cibles alliées américaines en Irak ou ailleurs dans la région dans les prochains jours, alors même que le président élu Joe Biden se prépare à prendre ses fonctions. L'officier n'était pas autorisé à discuter publiquement des évaluations internes fondées sur des renseignements sensibles et a parlé sous couvert d'anonymat.

https://www.ctvnews.ca/mobile/world/u-s-bomber-mission-over-persian-gulf-aimed-at-cautioning-iran-1.5248474

mercredi 30 décembre 2020

"Bienvenue de l'autre côté: bienvenue ailleurs"

"Bienvenue de l'autre côté: bienvenue ailleurs", un spectacle virtuel de son et lumière qui aura lieu dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris le 31 décembre, financé par la ville de Paris et par l'UNESCO.

J'y vois une forte similarité avec la thématique du portail dimensionnel des "objectifs de développement durable", clip où nous sommes invités à imaginer un autre monde et à se battre pour lui...

https://twitter.com/gDesFaits/status/1319891954361053184?s=09

On nous programme à l'effet qu'on ne pourra plus jamais revenir en arrière.

https://youtu.be/7nUYEISVhR0

mardi 29 décembre 2020

Simulation pandémique avec comme résultante plusieurs effets indésirables suite au vaccin

À 22:05, je présente le scénario "Dark winter" tel que présenté dans le jeu vidéo "The Division" (pandémie, pénuries et désordres sociaux) et j'enchaîne ensuite avec les différentes simulations de pandémie mondiale qui ont été faites depuis 2001. 

La plus troublante de ces simulations et la moins connue: "Pandémie SARS 2025: chambre d'écho et opposition aux vaccins".

Il s'agit d'un scénario où les populations sont vaccinées suite à la propagation du virus et qui se révoltent parce que le vaccin cause de nombreux effets indésirables graves allant jusqu'à la mort...

https://youtu.be/1w7ZnSjpLP4

On est pas sortis de l'auberge!

« Il faut nous préparer à une pandémie plus grave » prévient un expert de l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a prévenu, lundi 28 décembre, que malgré la sévérité de la pandémie de Covid-19, qui a tué plus de 1,7 million de personnes et en a infecté des dizaines de millions d'autres en un an, il était urgent de se préparer « à pire ».

« C'est une sonnette d'alarme », a prévenu Michael Ryan, le responsable de l'OMS en charge des situations d'urgence lors de la dernière conférence de presse de l'année de l'organisation. « Cette pandémie a été très sévère. Elle s'est répandue à travers le monde très rapidement et elle a touché chaque recoin de la planète, mais ce n'est pas nécessairement la pire », a mis en garde le médecin.

Tout en reconnaissant que le virus « se transmet très facilement et tue des gens […] sont taux de mortalité est relativement bas par rapport à d'autres maladies émergentes », il nous faut « nous préparer à l'avenir à quelque chose qui sera peut-être encore pire », a martelé le docteur Ryan.

« Nous sommes dans la deuxième et troisième vague ».

https://m.youtube.com/watch?v=E1j_RrkJrC8&feature=youtu.be

lundi 28 décembre 2020

La Chambre surmonte le veto présidentiel, revers inédit pour Trump

La Chambre des représentants a rejeté lundi à une large majorité le veto de Donald Trump au budget de la défense, ouvrant la voie à un vote final au Sénat qui pourrait marquer la première fois que le Congrès contourne un veto du 45e président des États-Unis.  

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-12-28/budget-de-la-defense/la-chambre-surmonte-le-veto-presidentiel-revers-inedit-pour-trump.php

Sans compter les erreurs humaines: 5 doses de vaccin administrées dans une seule injection!

🤦‍♀️

https://www.leparisien.fr/societe/allemagne-par-erreur-des-employes-d-une-maison-de-retraite-recoivent-cinq-doses-de-vaccin-28-12-2020-8416402.php

Réflexion

Je suis bien consciente que je suis "chiante" pour tous ceux et celles qui ont tout misé sur le même cheval, soit sur la réélection de Donald Trump. Trump représente, pour plusieurs, le dernier rempart contre la mise en place totale et définitive du "great reset", d'un monde dystopique où l'humain sera considéré comme un vulgaire consommateur d'énergie et de ressources. C'est effectivement révoltant à envisager.

Je comprends très bien ce que signifie de porter une charge émotive pesante et hyper anxiogène face à un monde qui s'obscurcit aussi rapidement, où les espoirs nous semblent volés un peu plus chaque jour. Je comprends aussi que les gens cherchent un peu de consolation et s'accrochent à des parcelles de lumière pour tenir bon, pour ne pas s'effondrer parce que la vie doit continuer malgré tout.

Mes interventions sur Trump, qui visent à nuancer les faits et à présenter "l'autre côté" de la médaille, sont motivées par la bienveillance et non par la défiance. Certaines personnes sont choquées, voire outrées, par mes prises de position ou par le fait que je mets en doute des raisonnements et des croyances qui se sont cristallisés et qui, à mon sens, font obstruction à une vision lucide et à une perspective véritable d'où est rendu notre monde.

Je ne sais pas si Trump sera réelu, mais je suis convaincue que nous n'échapperons pas à ce projet de gouvernance mondiale et de "reset" complet de notre monde. 

Je considère qu'il est imprudent et naïf de croire que Trump va reprendre le contrôle des Etats-Unis, qu'il va faire avorter le projet de gouvernance mondiale en emprisonnant "le mal". Ce scénario viendrait défaire le Plan de Dieu et Trump viendrait jouer le rôle du Messie: ce n'est tout simplement pas possible.

Même si l'horizon est laid et sombre, nous devons nous rappeler que tout cela nous a été annoncé d'avance et que nous sommes appelés à persévérer dans la foi malgré les épreuves qui viennent.

Bonne journée.

Isabelle

"Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.

Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres.

Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.

Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s'enivrent s'enivrent la nuit.

Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l'espérance du salut.

Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus Christ, qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillons, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui."

1 Thessaloniciens 5: 3-10



dimanche 27 décembre 2020

Le journal conservateur pro-Trump, le "New York Post", exhorte le président à abandonner et à concéder la victoire à Biden.

Traduction automatique 👇

"Monsieur le Président, il est temps de mettre fin à cette sombre mascarade.

Nous sommes à une semaine d'un moment extrêmement important pour les quatre prochaines années de notre pays.

Le 5 janvier, deux courses au second tour en Géorgie détermineront quel parti contrôlera le Sénat - si Joe Biden aura un tampon en caoutchouc ou un contrôle indispensable de son agenda.

Malheureusement, vous êtes obsédé par le lendemain, le 6 janvier, lorsque le Congrès, dans une action pro forma, certifiera le vote du collège électoral . Vous avez tweeté que, tant que les républicains ont du «courage», ils peuvent renverser les résultats et vous donner quatre ans de plus au pouvoir.

En d'autres termes, vous encouragez un coup d'État non démocratique.

Vous aviez parfaitement le droit d'enquêter sur les élections. Mais soyons clairs: ces efforts n'ont rien trouvé. Pour ne prendre que deux exemples: votre campagne a payé 3 millions de dollars pour un recomptage dans deux comtés du Wisconsin et vous avez perdu par 87 votes supplémentaires. La Géorgie a fait deux comptes rendus de l'État, affirmant à chaque fois la victoire de Biden. Ces bulletins ont été comptés à la main, ce qui à lui seul réfute les allégations d'un complot vénézuélien manipulant le vote de Kraken.

Sidney Powell est une folle. Michael Flynn suggérant la loi martiale équivaut à une trahison. C'est honteux.

Nous comprenons, Monsieur le Président, que vous êtes en colère d'avoir perdu. Mais continuer sur cette voie est une ruine. Nous vous proposons ceci comme un journal qui vous a approuvé, qui vous a soutenu: si vous voulez consolider votre influence, même préparer le terrain pour un futur retour, vous devez canaliser votre fureur vers quelque chose de plus productif."

https://nypost.com/2020/12/27/give-it-up-mr-president-for-your-sake-and-the-nations/amp/?__twitter_impression=true

samedi 26 décembre 2020

Des grâces présidentielles troublantes...

*Le propriétaire de Blackwater/Academi, Erik Prince, est un proche collaborateur de la Maison Blanche et Trump gracie 4 de ses mercenaires accusés de meurtre.

Il a aussi gracié  ce mercredi 👉Paul Manafort, son ex-directeur de campagne qui purgeait une peine de sept ans et demi de prison pour diverses fraudes débusquées dans le cadre de l’enquête du procureur Mueller.

👉Le père de son gendre Jared Kushner a été pardonné pour des fraudes fiscales. 

Est-ce que les promoteurs de Qanon ont oublié de publier ces actes de pardon pour le moins troublants, c'est silence radio sur leurs chaînes à ce propos... 😉 

Et le héros Julian Assange crève en prison...

Donald Trump a gracié quatre gardes de sécurité de la société militaire privée Blackwater [une armée privée de mercenaires aujourd'hui appelée Academi] 👉qui purgeaient des peines de prison pour avoir tué 14 civils, dont deux enfants à Bagdad en 2007, un massacre qui a déclenché un tollé international sur l'utilisation de mercenaires dans la guerre.

Les quatre gardes - Paul Slough, Evan Liberty, Dustin Heard et Nicholas Slatten - faisaient partie d'un convoi blindé qui a ouvert le feu sans discernement avec des mitrailleuses, des lance-grenades et un tireur d'élite sur une foule de personnes non armées sur une place de la capitale irakienne.

Le massacre de la place Nisour a été l'un des épisodes les plus bas de l'invasion et de l'occupation de l'Irak par les États-Unis.

👉Slough, Liberty et Heard ont été reconnus coupables de plusieurs accusations d'homicide volontaire et de tentative d'homicide involontaire coupable en 2014, tandis que Slatten, qui a été le premier à commencer à tirer, a été reconnu coupable de meurtre au premier degré. 👉Slattern a été condamné à perpétuité et les autres à 30 ans de prison chacun.

https://www.theguardian.com/world/2020/dec/23/trump-pardons-blackwater-contractors-jailed-for-massacre-of-iraq-civilians

vendredi 25 décembre 2020

Mike Pence traitre à la nation?

Lin Wood, avocat et un allié de Donald Trump, accuse le vice-président Mike Pence d'être un traitre à la nation et un sbire de l'Etat profond dans 2 tweets différents postés aujourd'hui.






Leurs malices sont prévisibles, mais pas moins choquantes!

Fauci admet avoir menti sur le seuil "d'immunité de troupeau" pour manipuler le soutien du public en faveur du vaccin: 👉il place maintenant l'objectif à 90% de personnes qui devront être vaccinées. 

Le Dr Anthony Fauci, l'épidémiologiste vénéré presque religieusement comme un héros par les grands médias et les politiciens démocrates, a admis qu'il avait menti aux Américains pour manipuler leur acceptation face au nouveau vaccin Covid-19.

La tromperie intentionnelle impliquait des estimations du pourcentage de la population qui devra être vacciné pour obtenir une immunité collective contre la Covid-19 et permettre ainsi un retour à la normale.

Plus tôt cette année, Fauci a déclaré 60 à 70% - une fourchette typique pour un tel virus - mais il a déplacé les objectifs à 70-75% dans des interviews télévisées il y a environ un mois. La semaine dernière, il a déclaré à CNBC que le nombre magique serait d'environ «75, 80, 85%».

Lorsqu'il a insisté sur la cible mobile dans une interview au New York Times, Fauci a déclaré qu'il avait délibérément révisé ses estimations progressivement. Le journal, qui a publié l'article jeudi, a déclaré que Fauci avait changé ses réponses en partie sur la base de la «science» et en partie sur son intuition «que le pays est enfin prêt à entendre ce qu'il pense vraiment».

"Lorsque les sondages ont indiqué que seulement la moitié environ de tous les Américains prendraient un vaccin, je disais que l'immunité collective prendrait 70 à 75 pour cent", a  déclaré Fauci. 

Ensuite, quand de plus récents sondages ont dit que 60% ou plus le prendraient, je me suis dit: "Je peux pousser cela un peu'', alors je suis allé à 80, 85.

Fauci a ajouté qu'il ne connaissait pas le nombre réel mais pensait que la fourchette était de 70 à 90%. Il a dit que cela pourrait prendre près de 90%, mais il ne donnera pas ce chiffre parce que les Américains pourraient être découragés, sachant que l'acceptation volontaire ne sera pas assez élevée pour atteindre cet objectif.

https://www.rt.com/usa/510706-fauci-lied-herd-immunity/amp/?__twitter_impression=true

Pfizer provoquait plus de réactions allergiques que celles généralement observées avec d'autres vaccins

Le conseiller scientifique en chef de l'opération Warp Speed ​, Moncef Slaoui, a déclaré mercredi que le vaccin COVID-19 de Pfizer provoquait plus de réactions allergiques que celles généralement observées avec d'autres vaccins. 

Il a ajouté qu'il y avait des discussions entre les fabricants de vaccins et les National Institutes of Health pour envisager de mener des essais cliniques des vaccins dans des populations très allergiques, idéalement celles qui portent un EpiPen avec eux.

Faire l'essai pourrait aider à comprendre ce qui provoque les réactions allergiques, a déclaré le Dr Slaoui. 

Lundi, un responsable de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses a déclaré à CNBC que les États-Unis cherchaient à savoir pourquoi les gens avaient souffert de réactions allergiques graves après avoir pris le vaccin COVID-19. 

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9085941/Pfizer-COVID-19-vaccine-causing-allergic-reactions-rate-superior-shots.html

L'OMS modifie la définition de "l'immunité collective'' pour n'inclure que la vaccination et supprime l'immunité communautaire

Le site web indique désormais que "l'immunité collective" ne peut provenir que de vaccins.

Le site web de l'OMS disait à l'origine que "l'immunité de troupeau" … se produit lorsqu'une population est immunisée soit par la vaccination, soit par une immunité développée par une infection antérieure. Cela signifie que même les personnes qui n'ont pas été infectées ou chez lesquelles une infection n'a pas déclenché une réponse immunitaire, elles sont protégées parce que les gens autour d'eux qui sont immunisés peuvent agir comme des tampons entre eux et une personne infectée."

Cependant, le site web mis à jour de l'OMS indique que 👉"l'immunité collective" ne peut être obtenue que par des programmes de vaccination de masse et supprime la voie vers l'immunité par la propagation du virus.

https://www.who.int/news-room/q-a-detail/coronavirus-disease-covid-19-serology

jeudi 24 décembre 2020

Bonjour à tous mes lecteurs, amis et complices!

En cette fin 2020, nos constats sont amers et nos perspectives pour 2021 sont assurément vertigineuses. Je parle souvent de résilience dans mes vidéos comme étant un mécanisme d'adaptation et d'acceptation face à l'adversité, non pas parce que je suis en accord avec cette "nouvelle normalité" qui s'installe, mais parce que je veux choisir "le bon combat". 

Nous sommes face à une réalité qui s'impose et oui, elle est effrayante à envisager. Toutefois, on a encore la liberté de choisir comment nous allons traverser cette crise, de choisir notre posture émotionnnelle: se positionner en victime réactive qui cultive l'amertume, la rage et un désir de vengeance ou bien, être celui ou celle qui cultive la joie, la bienveillance et l'espérance. 

Nous entrons dans des temps très difficiles et il est impératif de préserver nos forces physiques et morales pour pouvoir traverser la suite. Restons sobres, réjouissons-nous des petites choses, soyons charitables et supportons-nous les uns les autres parce que c'est là, et seulement là, que nous allons trouver une lueur dans l'obscurité.

Il me fait plaisir d'entamer une 21 ième année avec vous et tant que ce sera possible, nous allons traverser ces jours sombres ensemble.

Une chance qu'on s'a!

Que Dieu touche votre coeur et qu'il nous garde. Voilà mon souhait.

Isabelle 😘

mercredi 23 décembre 2020

Est-ce que l'on assiste à une montée en meringue de "l'Iran ennemi IMMINENT des Etats-Unis"?

Est-ce que l'on assiste "live" à la préparation en coulisse de l'option "wag the dog"?

L'intervention du président sur les 3 roquettes non-explosées portant supposément la signature de l'Iran, retrouvées à Bagdad, n'est-elle pas la démonstration qu'on nous prépare potentiellement une Troisième guerre mondiale? 

Avouons que Trump risque de garder le commandement du pays dans l'éventualité d'une guerre mondiale...

Ce qui pourrait être la "goutte de trop" a été annoncée par le président Trump à la suite de sa publication des photos des roquettes iraniennes...

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1341862953637822468?s=19

Trump met en garde l’Iran après des tirs de roquette en Irak





Un an avant l'élection américaine, soit le 5 novembre 2019, a été faite une déclaration conjointe du DOJ, DOD, DHS, DNI, FBI, NSA et du CISA sur la garantie de sécurité des élections 2020

👉Déjà, en novembre 2019, les responsables de ces grandes agences américaines ont annoncé que les adversaires des Etats-Unis, soit la RUSSIE, la CHINE et l'IRAN, allaient tenter d'interférer dans l'élection américaine. 🤔

Le Procureur général William Barr, le secrétaire à la Défense Mark Esper, le secrétaire par intérim de la sécurité intérieure Kevin McAleenan, le directeur par intérim du renseignement national Joseph Maguire, le directeur du FBI Christopher Wray, le commandant du cybercommandement américain et directeur de la NSA, le général Paul Nakasone, et le directeur de la CISA Christopher Krebs, ont publié ceci:

"Dans un niveau de coordination sans précédent, le gouvernement américain travaille avec les 50 États et territoires américains, les responsables locaux et les partenaires du secteur privé pour identifier les menaces, partager largement les informations et protéger le processus démocratique. Nous restons fermes dans notre engagement à partager rapidement des informations opportunes et exploitables, à fournir un soutien et des services, et à nous défendre contre toute menace à notre démocratie.

Nos adversaires veulent saper nos institutions démocratiques, influencer l'opinion publique et influer sur les politiques gouvernementales.   👉La Russie, la Chine, l'Iran et d'autres acteurs malveillants étrangers chercheront tous à interférer dans le processus de vote ou à influencer les perceptions des électeurs. Les adversaires peuvent essayer d'atteindre leurs objectifs par divers moyens, notamment des campagnes sur les réseaux sociaux, la direction d'opérations de désinformation ou 👉la conduite de cyberattaques perturbatrices ou destructrices contre les infrastructures étatiques et locales."

https://www.cisa.gov/news/2019/11/05/joint-statement-doj-dod-dhs-dni-fbi-nsa-and-cisa-ensuring-security-2020

Ça se corse en direction de l'Iran et ça me rappelle l'histoire du passeport saoudien retrouvé dans les décombres du World Trade Center!!!

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."

👉Le FBI et la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA) possèdent des informations hautement crédibles indiquant que les cyberacteurs iraniens étaient presque certainement responsables de la création d'un site Web appelé Enemies of the People, qui contenait des menaces de mort visant les responsables électoraux américains à la mi-décembre 2020. .

Le FBI a identifié plusieurs domaines, pour inclure le site principal, ennemisofthepeople.org, qui contenait des informations personnelles et des photographies d'un certain nombre de responsables américains et d'individus du secteur privé impliqués dans les élections de 2020. Le FBI a confirmé que le site principal est actuellement inactif.

La création post-électorale du site Web Enemies of the People 👉démontre l'intention iranienne permanente de créer des divisions et de la méfiance aux États-Unis et de miner la confiance du public dans le processus électoral américain. Comme indiqué dans les avis conjoints de cybersécurité AA20-296B et AA20-304A, et le message FLASH du FBI ME-000138-TT, 👉le FBI et la CISA ont déjà averti que les cyber-acteurs iraniens avaient probablement l'intention d'influencer et d'interférer avec les élections américaines de 2020. 

👉Le FBI et CISA exhortent le public à évaluer de manière critique les sources des informations qu'ils consomment et à rechercher des informations fiables et vérifiées. 

Le FBI est chargé d'enquêter sur les opérations d'influence étrangère malveillantes et les cyber-activités malveillantes visant les infrastructures électorales et d'autres institutions démocratiques américaines. Le FBI enquête également sur les crimes électoraux fédéraux et les crimes violents, y compris les menaces de violence contre les élections américaines ou d'autres responsables publics. CISA est responsable de la protection des infrastructures essentielles du pays contre les menaces physiques et cybernétiques.

https://www.fbi.gov/news/pressrel/press-releases/iranian-cyber-actors-responsible-for-website-threatening-us-election-officials

Israël travaille sur une normalisation avec un cinquième pays musulman d'ici la fin du mandat de Donald Trump

"Nous travaillons dans cette direction. Il y aura une annonce américaine concernant un autre pays qui rendra publique la normalisation de ses relations avec Israël, et qui sera suivi par conséquent, d'un accord de paix", a-t-il expliqué.

Le ministre a refusé de révéler l'identité du pays en question, indiquant toutefois qu'il y avait deux candidats : un situé dans le Golfe, excluant néanmoins l'Arabie saoudite, et "un pays musulman" situé plus à l'est, mais qui n'est pas le Pakistan.

Ses propos interviennent alors que la radio militaire avançait mardi que le Sultanat d'Oman et la république d'Indonésie seraient les deux prochains pays à établir des liens avec Israël.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1608721869-israel-espere-une-normalisation-avec-un-cinquieme-pays-musulman-avant-la-fin-du-mandat-de-d-trump-ministre

Russie et Chine: des "rivaux résolus" selon le Pentagone

Les forces navales américaines s’apprêtent à adopter une stratégie «plus vigoureuse» face à Moscou et Pékin, 👉 considérés comme des «rivaux résolus» de Washington, écrit le Guardian.

Le Pentagone a sommé l’US Navy d’adopter une stratégie «plus vigoureuse» pour faire face à la Russie et à la Chine, rapporte le Guardian.

Selon le journal, qui cite un rapport signé par les commandants en chef de l’US Navy, Marine Corps et Coast Guard, les militaires américains considèrent Moscou et Pékin comme des «rivaux résolus», la Chine représentant à leurs yeux «la menace stratégique à long terme la plus urgente».

https://www.google.ca/amp/s/fr.sputniknews.com/amp/defense/202012201044962182-lus-navy-adoptera-une-approche-plus-vigoureuse-face-a-la-russie-et-la-chine/

Washington met à l'index une centaine d'entreprises chinoises et russes liées à l'armée

L'administration Trump a publié une liste d'entreprises 👉 russes et chinoises qui, en raison de leurs liens avec l'armée, n'auront plus accès à des technologies américaines sensibles. Le Venezuela est également dans la ligne de mire de Washington.

Pas de trêve de Noël pour l'administration Trump dès lors qu'il s'agit de désigner les ennemis potentiels des Etats-Unis. Le département du Commerce vient en effet de publier une liste, forte de 103 entreprises accusées d'avoir des liens avec des intérêts militaires et qui se voient donc interdire d'acheter des technologies américaines sensibles ou stratégiques. Une mise au ban qui, sauf surprise, sera effective dans 14 jours.

Ce sont principalement la Chine et la Russie qui sont visées : sur les 103 groupes pointés du doigt par Washington, 58 sont en Chine et 45 en Russie. 

https://www.google.ca/amp/s/www.lesechos.fr/amp/1275975

Des milliers de camions bloqués à la frontière de la France. Un enjeu pour la chaîne d'approvisionnement?

https://twitter.com/RT_com/status/1341617028898062336?s=19



mardi 22 décembre 2020

La Russie et la Chine envahissent l'espace de défense aérienne d'un allié américain avec une manœuvre militaire conjointe

*Comme je l'ai démontré dans ma vidéo d'hier, des alliances sont créées et forment une nouvelle configuration géopolitique menant à "une nation contre une nation, un royaume contre un royaume"... 


"La Russie et la Chine envahissent l'espace de défense aérienne d'un allié américain avec une manœuvre militaire conjointe.

Dix-neuf avions chinois et russes ont pénétré mardi dans la zone d'identification de la défense aérienne de la Corée du Sud, obligeant l'allié des États-Unis à brouiller des avions de combat en réponse.

Quatre avions de combat chinois suivis de 15 avions russes sont entrés dans la zone d'identification de la défense aérienne de Corée, ont déclaré à Reuters les chefs d'état-major de la Corée du Sud .

Des chasseurs de l'armée de l'air sud-coréenne ont été envoyés pour prendre des mesures tactiques en réponse.

L'armée chinoise aurait dit à la Corée du Sud qu'elle effectuerait un entraînement de routine avant d'entrer dans l'espace aérien, mais les chefs d'état-major interarmées ont déclaré qu'elle devra enquêter sur la situation.

https://www.westernjournal.com/russia-china-intrude-us-allys-air-defense-space-joint-military-maneuver/amp/?utm_source=Twitter&utm_medium=PostSideSharingButtons&utm_campaign=websitesharingbuttons&__twitter_impression=true

Volte-face en France!

*Mais ne soyez pas dupes... Reculer pour mieux avancer! 😉 

Même stratégie qu'au Québec avec la loi 61/66...

Le ministre de la Santé, a décidé de retirer le projet de loi controversé. Il l'a annoncé mardi soir, sur le plateau du «20 Heures » de TF1. « La vaccination ne sera pas obligatoire. C'est une mauvaise polémique venue du Rassemblement national (…). Dans le contexte que nous connaissons, le gouvernement va proposer de reporter le texte de plusieurs mois », a déclaré le ministre.

https://www.lefigaro.fr/politique/covid-19-ce-que-contient-le-controverse-projet-de-loi-instituant-un-regime-perenne-des-urgences-sanitaires-20201222

Trailer du scénario "Dark winter" du jeu "The Division"... troublant!

 

https://youtu.be/b8LLVLJd-WM

Biden il y a quelques minutes: "Nos jours les plus sombres dans la bataille contre la COVID sont devant nous, pas derrière nous''

Je rappelle que Biden a utilisé à 2 reprises l'expression "dark winter", dont une fois lors du débat présidentiel.

Va vidéo sur le "Dark winter":

https://youtu.be/1w7ZnSjpLP4

Le président élu Joe Biden s'est entretenu aujourd'hui avec la nation du Delaware. "Nos jours les plus sombres dans la bataille contre la COVID sont devant nous, pas derrière nous, nous devons donc nous préparer, nous armer la colonne vertébrale. (…) Il faudra de la patience, de la persévérance et de la détermination pour vaincre ce virus."

"Nous devons tous rester séparés un peu plus longtemps", a déclaré Joe Biden à Wilmington, Delaware.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-12-22/biden-calls-for-more-stimulus-darkest-days-still-to-come?utm_source=google&utm_medium=bd&cmpId=google

lundi 21 décembre 2020

Trump de plus en plus isolé...

"Le procureur général sortant, William Barr, a continué à se distancier du président Donald Trump, affirmant lundi qu'il ne voyait aucune raison de nommer des conseillers spéciaux pour enquêter sur le fils du président élu ou sur les allégations non fondées de fraude électorale.

Barr, qui devrait quitter ses fonctions mercredi, a également rompu avec Trump en accusant publiquement la Russie d'une cyberattaque massive qui a touché plus d'une demi-douzaine d'agences gouvernementales et un nombre incalculable d'entreprises privées, alors même que le président pointait du doigt la Chine et a cherché à minimiser la brèche.

"D'après les informations dont je dispose, je suis d'accord avec l'évaluation du secrétaire Pompeo", a déclaré Barr, faisant référence au chef du département d'État Mike Pompeo. "Cela semble certainement être les Russes, mais je ne vais pas en discuter au-delà de cela."

https://amp.usatoday.com/amp/3991548001?__twitter_impression=true

La nouvelle mutation selon le Forum économique mondial

Boris Johnson, le Premier ministre, et ses principaux conseillers scientifiques ont déclaré que la nouvelle variante pourrait augmenter la transmission du COVID-19 de 70% et augmenter le R ou le nombre de reproduction de 0,4.

https://www.weforum.org/agenda/2020/12/coronavirus-new-variant-genomics-researcher-answers-questions

France: ça se corse!

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3714_projet-loi

L'option "wag the dog" c'est quoi?

Ce que j'appelle l'option "Wag the dog" fait référence à un vieux film américain du même nom (Des hommes d'influence). C'est une comédie qui démontre l'ampleur des jeux de pouvoir et des stratégies de diversion utilisés par le politique, en complicité avec les médias, pour manipuler l'opinion publique. Un chef d'oeuvre!

Le récit:

Le président des États-Unis sortant, candidat à la réélection, est éclaboussé par un scandale quelques jours avant le début du scrutin. 

Pour détourner l'attention des électeurs, ses conseillers contacte un producteur hollywoodien afin de fabriquer une guerre en Albanie, guerre qui ralliera le patriotisme et la cohésion du peuple américain crise qui se résout grâce au président.

Dans mon exemple précis concernant une possible attaque / riposte à l'Iran, l'option "wag the dog" aurait pour objectif de détourner l'attention de la fraude électorale qui divise le pays pour créer une diversion visant à rallier l'opinion publique sur un danger qui menace la sécurité nationale, le pays et le peuple américain.

Scénario grossier me direz-vous? Attendez de voir dans ma vidéo de ce soir qui a implanté cette option dans le cadre de la transition électorale... 😉



Les États-Unis « prêts à réagir » si l’Iran les attaque pour venger Soleimani

Je parle justement de ça ce soir: l'option "Wag the dog"...

"Les États-Unis sont « prêts à réagir » si l’Iran les attaque pour marquer le premier anniversaire de la mort (3 janvier) du général Qassem Soleimani, a prévenu dimanche le chef des forces américaines au Moyen-Orient, le général Frank McKenzie, en tournée dans la région à deux semaines de cet anniversaire."

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-12-20/les-etats-unis-prets-a-reagir-si-l-iran-les-attaque-pour-venger-soleimani.php

Ce soir 20h

Si censure il y a, rendez-vous sur le compte Odysee:

https://odysee.com/$/invite/@MediainfociteTV:6

Thèmes abordés avec Stéphane:

- scénarios prévus "de l'intérieur" pour l'élection américaine: toutes les options ont été envisagées.

- l'ampleur du piratage informatique de SolarWinds: un "backdoor" en vue d'un "blackout"?

- une perspective géopolitique qui prend des allures prophétiques...

- COVID-19: une nouvelle mutation qui inquiète les autorités.

https://m.youtube.com/watch?v=WotE3097lNE&feature=youtu.be

samedi 19 décembre 2020

Déclaration étrange de Donald Trump

 


L'option de la "loi martial partielle" ne semble plus en être une

L'option de la "loi martiale partielle" de Trump et de certains de ses conseillers semble ne plus en être une: les hauts responsables militaires ont publié une réponse commune à l'effet que "l'armée américaine n'a aucun rôle à jouer dans la détermination du résultat d'une élection américaine".

"Lors d'une réunion à la Maison Blanche vendredi, le président Donald Trump a lancé l'idée de nommer l'avocate Sidney Powell comme conseiller spécial pour enquêter sur sa perte électorale face au président élu Joe Biden, selon plusieurs médias.

(...)

L'ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn était également présent à la Maison Blanche vendredi, où Trump l'a interrogé sur l'idée d'invoquer la loi martiale, selon le Times. Le Wall Street Journal et CNN ont également rapporté que l'idée de la loi martiale avait été discutée, mais n'ont pas précisé qui l'avait soulevée ni comment Trump la voyait. 👉Tous les rapports conviennent que la suggestion a été rejetée.

Lors d'un entretien avec Newsmax jeudi, Flynn a déclaré qu'en mettant en œuvre la loi martiale, Trump "pourrait immédiatement, sur son ordre, saisir chacune de ces machines à travers le pays", se référant aux machines à voter que Trump prétendait truquer contre lui.

Flynn a également déclaré que Trump pourrait, "s'il le voulait," utiliser "des capacités militaires" pour "essentiellement relancer une élection dans chacun de ces États" qui ont été remportés de justesse par Biden.

Lors de la réunion du bureau ovale de vendredi, Powell et Flynn auraient poussé Trump et l'administration à faire plus pour annuler les résultats des élections et la victoire de Biden.

👉En réponse aux appels de Flynn à invoquer la loi martiale, le secrétaire de l'armée Ryan McCarthy et le chef d'état-major, le général James McConville, ont publié une déclaration commune disant que "l'armée américaine n'a aucun rôle à jouer dans la détermination du résultat d'une élection américaine".

https://www.google.ca/amp/s/amp.usatoday.com/amp/3978054001

Netanyahu se fait vacciner devant les Kodak!

 https://twitter.com/Mediavenir/status/1340397744087818240?s=19

Suspension de la vaccination dans l'Illinois

Illinois, Etats-Unis

«Par prudence, nous suspendons temporairement les vaccinations à Condell, ce qui nous donnera le temps de mieux comprendre ce qui a pu provoquer ces réactions», a déclaré le centre de santé dans un communiqué.

https://www.nbcchicago.com/news/local/suburban-hospital-suspends-covid-19-vaccinations-after-adverse-reactions/2398756/?amp&__twitter_impression=true

vendredi 18 décembre 2020

Mike Pence est vacciné!

Après Christopher Miller, secrétaire d'État à la Défense par intérim, c'est au tour du vice-président des États-Unis de se faire injecter, sous l'œil curieux des caméras, le vaccin contre le Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech. "Nous sommes réunis ici ce matin dans le but de renforcer la confiance" dans le vaccin, a lancé ce vendredi 18 décembre Mike Pence, avant que sa femme Karen ne se fasse elle aussi vacciner dans la foulée, tout comme le chirurgien en chef des États-Unis, Jerome Adams. 

https://www.google.ca/amp/s/www.lci.fr/amp/international/etats-unis-le-vice-president-mike-pence-vaccine-contre-le-covid-19-en-direct-sous-l-oeil-des-cameras-2173258.html

La guerre civile devient inévitable aux USA

Je rejoins la perspective de Thierry Meyssan et ce, nonobstant l'issue de l'élection qui prend un peu plus chaque jour des allures d'un scénario à la "Wag the dog". 

Nous sommes dans une ambiance politique proche de l'effondrement où personne n'en sortira gagnant: "au mieux" une guerre civile, "au pire" une Troisième guerre mondiale...

👉"La guerre civile devient inévitable aux USA.

Le problème n'est plus de savoir qui a été légitimement élu président des États-Unis, mais combien de temps la guerre civile peut-elle être reportée? Loin d'être un combat entre un présentateur de télévision narcissique et un vieil homme sénile, le pays est déchiré sur un problème culturel fondamental qui couve depuis sa création.

👉Nous y sommes: le désastre prévisible depuis 30 ans se profile. Les États-Unis se dirigent inexorablement vers la sécession et la guerre civile.

Depuis la disparition de l'URSS, «l'Empire américain» n'avait plus d'ennemi existentiel et donc aucune raison d'exister. La tentative de George H. Bush (le père) et de Bill Clinton de donner une nouvelle vie au pays avec la mondialisation du commerce a détruit les classes moyennes aux USA et dans presque tout l'Occident. La tentative de George W. Bush (fils) et de Barack Obama d'organiser le monde autour d'une nouvelle forme de capitalisme - financier cette fois - s'est enlisée dans les sables de la Syrie.

👉Il est trop tard pour inverser la tendance. La tentative de Donald Trump d'abandonner l'empire américain et de recentrer les efforts du pays sur sa prospérité intérieure a été sabotée par les élites acquises à l'idéologie puritaine des «pères pèlerins». Du coup, le moment tant redouté par Richard Nixon et son conseiller électoral Kevin Philipps est arrivé: les États-Unis sont au bord de la sécession et de la guerre civile.

Ce que j'écris n'est pas un fantasme, mais l'analyse de nombreux observateurs aux États-Unis et dans le monde. Par exemple, la Cour suprême du Wisconsin vient de déclarer irrecevable l'appel de Donald Trump pour fraude électorale, non pas pour des raisons juridiques, mais parce que «cela ouvrirait la boîte de Pandore.

👉En fait, contrairement à la fausse représentation des événements qui domine la presse internationale, soit les appels du président sortant sont jugés en droit et il a évidemment raison, soit ils sont jugés en politique et lui donner raison provoquera une guerre civile. Mais le conflit est déjà trop avancé. Le juger politiquement au mépris de la loi provoquera également une guerre civile.

👉Il faut arrêter d'interpréter l'élection présidentielle comme une rivalité entre démocrates et républicains, alors que Donald Trump n'a jamais prétendu être membre du Parti républicain qu'il a pris d'assaut lors de sa campagne de 2016. Ce n'est pas un homme éclairé, mais un successeur du président Andrew Jackson (1829-1837). Oui, idéologiquement, ces derniers préfiguraient les «sudistes», les «confédérés».

Il faut arrêter de prétendre que Donald Trump ne représente pas la majorité de ses concitoyens lorsqu'il a été élu pour la première fois président en 2016, alors qu'il vient d'aider des milliers de candidats à remporter les élections locales en son nom, et qu'il vient de remporter des millions de voix de plus que en 2016.

Personne en Europe ne semble oser voir ce qui se passe devant nous, car tout le monde s'accroche à l'idée des États-Unis qui sont un modèle de démocratie. Veuillez lire la Constitution américaine, cela ne vous prendra que quelques minutes. Il reconnaît la souveraineté des États fédérés et non du peuple. Son principal concepteur, Alexander Hamilton, l'a dit et écrit dans les Federalist Papers : son but est d'établir un régime comparable à la monarchie britannique sans aristocratie, certainement pas une démocratie.

Cette constitution n'a duré que deux siècles à cause du compromis des dix premiers amendements ( Bill of Rights ). Mais à l'ère de la mondialisation de l'information, tout le monde peut voir que les dés sont chargés. Ce système est certes tolérant, mais oligarchique.

👉Aux États-Unis, presque toutes les lois sont rédigées par des groupes de pression organisés, indépendamment de qui est élu au Congrès et à la Maison Blanche. Le personnel politique n'est qu'un écran de fumée qui cache le vrai pouvoir. Chaque décision de chaque politicien est notée par ces groupes et des répertoires compilant leur docilité sont publiés chaque année.

Les Européens, qui veulent représenter les États-Unis en tant que nation démocratique, continuent de prétendre que l'élection présidentielle relève de l'électorat. C'est absolument faux. La constitution ne prévoit pas l'élection du président fédéral au second degré par le peuple, mais par un collège électoral nommé par les gouverneurs. Au fil du temps, les gouverneurs ont fini par organiser des élections dans leurs États avant de choisir les membres du collège électoral. Certains ont accepté de l'inclure dans leurs constitutions locales, mais pas toutes. En fin de compte, la Cour suprême fédérale s'en fiche, comme elle l'a fait lorsque George W. Bush c. Al Gore a été nommé il y a 20 ans. Il a explicitement déclaré que l'éventuel trucage électoral qui avait eu lieu en Floride n'était pas de sa compétence.

👉Dans ce contexte, Donald Trump aurait probablement remporté l'élection de 2020 si les États-Unis étaient une démocratie, mais il a perdu parce que c'est une oligarchie et que les politiciens ne veulent pas de lui.

Les jacksoniens, partisans de la démocratie, n'ont d'autre choix que de prendre les armes pour faire triompher leur cause, comme le prévoit explicitement le deuxième amendement de leur Constitution. Dans le sens original du deuxième amendement, le droit des Américains d'acquérir et de porter toutes sortes d'armes de guerre vise à leur permettre de se rebeller contre un gouvernement tyrannique, comme ils l'ont fait contre la monarchie britannique. Tel est le sens du compromis de 1789, que la plupart d'entre eux considéraient comme rompu.

Le général Michael Flynn, éphémère conseiller à la sécurité nationale, vient d'appeler à la suspension de la constitution et à l'introduction de la loi martiale pour empêcher la guerre civile. Le Pentagone, dont la tête a été remplacée il y a un mois par le président sortant au profit des amis du général, se tient prêt.

Donald Trump, quant à lui, a annoncé qu'il comparaîtrait devant le tribunal du Texas qui statuera sur la fraude électorale locale. Le Texas est l'un des deux États qui ont formé une république indépendante avant de rejoindre les États-Unis. Mais quand il a adhéré, il a conservé un droit de retrait. En 2009, le gouverneur de l'époque, Rick Perry, a menacé de faire sécession. Cette idée est toujours forte. Aujourd'hui, le Congrès local devrait se prononcer sur la proposition du représentant Kyle Biedermann pour un référendum sur l'indépendance.

Le processus de dissolution des États-Unis pourrait être plus rapide que celui de l'URSS. Il a été étudié à l'époque à Moscou par le professeur Igor Panarin. La démographie a changé depuis et a été analysée par Colin Woodard. Le pays serait alors divisé en 11 États distincts sur une base culturelle.

À ces problèmes s'ajoutent les plaintes contre les législatures d'une vingtaine d'États qui ont adopté des lois pendant l'épidémie de Covid-19 régissant les élections d'une manière contraire à leurs propres constitutions. Si ces recours, juridiquement fondés, aboutissent, ils devront annuler non seulement l'élection présidentielle, mais toutes les élections locales (parlementaires, shérifs, procureurs, etc.). Il ne sera pas possible de vérifier les faits allégués au Texas et ailleurs avant la réunion du Conseil électoral fédéral. Le Texas et d'autres États ayant des recours similaires, ainsi que ceux qui devront annuler l'élection, ne pourront donc pas participer à la nomination du prochain président des États-Unis. Dans un tel cas, la seule procédure de substitution qui s'applique est pour le nouveau Congrès.

Thierry Meyssan

http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=223472

mardi 15 décembre 2020

Le personnel de la FDA recommande de surveiller la paralysie de Bell chez les vaccinés Moderna et Pfizer

Le personnel de la Food and Drug Administration des États-Unis recommande de surveiller les personnes qui reçoivent des vaccins de Pfizer ou Moderna pour détecter d’éventuels cas de paralysie de Bell, affirmant que ce n’est pas nécessairement un effet secondaire, mais qu’il vaut la peine d’être surveillé 👉 après qu’une poignée de participants à l’essai ont contracté la maladie, ce qui cause la moitié de votre visage à s’affaisser.

Un rapport du personnel de 54 pages publié mardi a indiqué que quatre cas de paralysie de Bell avaient été signalés parmi les plus de 30 000 participants (15 000 cobayes ont reçu le placebo) aux essais cliniques de Moderna. Trois des participants atteints de paralysie de Bell ont reçu le vaccin au lieu d’un placebo. L’essai de Pfizer avait également signalé quatre cas de paralysie de Bell sur quelque 43 000 participants (sur 21 500 vaccinés). Les quatre cas de paralysie de Bell dans l’essai de Pfizer ont reçu le vaccin et non le placebo.

Le personnel, qui a approuvé l’utilisation d’urgence du vaccin contre le coronavirus de Moderna a déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour lier les cas directement aux injections, mais cela justifiait un examen minutieux. 🧐

Lire la suite:

https://www.cnbc.com/2020/12/15/fda-staff-recommends-watching-for-bells-palsy-in-moderna-and-pfizer-vaccine-recipients.html

Entre 50% et 75% des Israéliens disent qu'ils refuseront de se faire vacciner: pas de cinéma, pas de resto et restez en quarantaine leur dit le gouvernement!

Le ministère de la Santé prévoit de délivrer aux personnes qui seront vaccinées contre le coronavirus un "passeport vert" qui accordera une dérogation aux restrictions appliquées pour freiner l'épidémie de Covid-19, ont déclaré dimanche des hauts responsables de la Santé aux médias israéliens. 

Parmi les droits des détenteurs de ce passeport figureront l'accès à des événements culturels et la possibilité de manger dans des restaurants, ainsi que la possibilité de ne pas se mettre en quarantaine après avoir été en contact avec un porteur diagnostiqué du virus, ont-ils précisé. 

Le "passeport vert" sera délivré deux semaines après qu'une personne ait reçu la deuxième des deux injections nécessaires pour être immunisée contre le coronavirus.

Les sondages montrent qu'entre 50% et 75% des Israéliens disent qu'ils refuseront de se faire vacciner. La raison évoquée est apparemment la rapidité avec laquelle le vaccin a été produit, cela ayant pu compromettre sa sécurité. 

Lire la suite:

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1607928333-les-israeliens-vaccines-obtiendront-un-passeport-vert-levant-les-restrictions-liees-au-confinement

Un message adressé aujourd'hui par le vice-président des Etats-Unis

 




Cyberattaques en cours

Difficile de ne pas faire le lien avec l'avertissement donné par Klauss Schwab, président du Forum économique mondial, concernant une "crise pire que la COVID-19": une cyberattaque (cyberpandémie).

La défense, l'électricité, l'eau, les finances et notre chaîne d'approvisionnement sont déjà attaqués et vulnérables à des perturbations massives.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-fire-eye-et-le-tresor-us-infectes-par-des-mises-a-jour-piegees-de-solarwinds-orion-81338.html

Une attaque informatique contre une compagnie d’assurances israélienne vient de faire prendre conscience à Tel Aviv de l’ampleur du cauchemar que pourrait provoquer un conflit ouvert avec Téhéran. Les deux ennemis semblent décidés à se livrer à une escalade sans précédent et dangereuse dans les cyber-attaques.

https://www.marianne.net/monde/proche-orient/israel-iran-la-cyber-guerre-est-declaree

Flynn s'inquiète de cyberattaques

 


lundi 14 décembre 2020

Réflexion...

Si pendant les essais cliniques de phase 2 et 3 un vaccin a démontré des accidents post-vaccinaux, et que les autorités d'approbation des vaccins ont tout de même décidé de l'approuver jugeant que les bénéfices dépassent les risques (on sacrifie quelques vaccinés au bénéfice d'une immunité de troupeau).

Ne serait-il pas stratégique pour l'industrie pharmaceutique, financée à coups de milliards par les gouvernements, d'injecter dans la première vague de vaccination (les personnes âgées et les soignants) un placebo ou un jus inoffensif pour qu'aucun accident vaccinal ne soit rapporté pour ainsi augmenter la confiance et l'adhésion au vaccin?

"Je ne suis pas contre le vaccin, mais je vais regarder les premiers vaccinés pour voir s'il y a des effets secondaires"... 

Combien de personnes pensent comme ça?

De très nombreuses personnes craignent les effets indésirables des vaccins conçus à la va-vite. Un seul accident post-vaccinal important va dissuader toutes ces personnes et renforcer au centuple la résistance "anti-vaxx". 

Est-ce que les pharmaceutiques vont courir ce risque? 

Est-ce que ce seront les vaccinés de la deuxième et troisième vague qui compteront les réelles victimes d'effets indésirables? 

Ça donnerait un argument aux pharmaceutiques et aux agences de santé qui pourraient répondre: "nous n'avons répertorié aucun effet secondaire grave lors de la première phase de vaccination, ça ne peut donc pas être le vaccin qui est responsable...

🤔

Voici ce que l'avocat de Donald Trump a publié sur Twitter en début de nuit

Si l'avocat de Donald Trump invite à se faire des réserves de bouffe, d'eau et de munitions c'est qu'il sait que ça va être très bientôt le chao dans les rues.  

Ici au Canada, ce seront potentiellement les chaînes d'approvisionnement qui seront compromises...

https://twitter.com/LLinWood/status/1338360655016058881?s=19

dimanche 13 décembre 2020

Une "surprise de Noël" ou du Jour de l'An?

Jared Kushner, gendre et conseiller du président américain Donald Trump, s'est rendu cette semaine au Qatar et en Arabie Saoudite...

"Le 12 novembre, le président Trump aurait demandé à ses principaux conseillers à la sécurité nationale de préparer des plans d'attaque des installations de traitement nucléaire en Iran après que Téhéran a annoncé son intention d'accélérer ses activités d'enrichissement d'uranium - une mesure prise en réponse au retrait de Trump de l'accord nucléaire de 2015 et de son imposition de sanctions économiques écrasantes. 

Selon des sources de la Maison Blanche, Trump a été empêché de lancer une attaque à cette date par certains de ses principaux conseillers, dont le vice-président Mike Pence et le secrétaire d'État Mike Pompeo, qui ont affirmé que cela déclencherait une éruption de violence dans tout le Moyen-Orient. 

Mais Trump ne s'est jamais engagé à s'abstenir d'ordonner des frappes contre l'Iran à un moment ultérieur et il y a de plus en plus de preuves qu'il se prépare à lancer une telle agression avant la fin de son mandat. 👉En effet, il est tout à fait concevable qu'il donne le feu vert pour une attaque maintenant que ses options juridiques pour empêcher l'inauguration de Joe Biden le 20 janvier semblent disparaître et qu'il cherche un moyen de créer un pandémonium chez lui ou, au plus au moins, punir ses ennemis à l'étranger.

Les plans d'une telle décision désespérée ont peut-être été lancés dès le 18 novembre, lorsque le secrétaire Pompeo est arrivé en Israël pour une visite de trois jours aux alliés américains dans la région. 👉Pendant son séjour à Jérusalem, Pompeo a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, l'Iran étant un sujet de conversation majeur. 

À ce stade, les plans israéliens d'assassiner le plus grand scientifique nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, le 27 novembre - neuf jours plus tard - doivent avoir été bien développés. Compte tenu du lien entre les deux et de leur haine commune envers les dirigeants iraniens, il est raisonnable de supposer que Netanyahu a informé Pompeo de la frappe prévue et que les deux ont ensuite discuté de la façon dont leurs pays réagiraient à toute représailles iranienne.

Dans les jours qui ont suivi, des officiers supérieurs des Forces de défense israéliennes (FDI) ont commencé à communiquer avec leurs homologues du quartier général du Commandement central américain (Centcom) à Bahreïn au sujet de la coordination de leurs réponses à d'éventuelles mesures de représailles iraniennes. 

Pendant ce temps, ils se sont rendus au Qatar, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour discuter d'une plus grande collaboration régionale dans la lutte contre «l'influence maligne» de l'Iran dans la région; une discussion sur des plans spécifiques d'attaques contre ce pays ne peut être connue avec certitude, mais la notion générale d'un conflit avec l'Iran était certainement à l'ordre du jour.

Dans les jours qui ont suivi la visite de Pompeo en Israël et dans les royaumes du Golfe, une série d'événements ultérieurs suggèrent une planification supplémentaire d'une action militaire américaine (ou américaine / israélienne) contre l'Iran."

Lire la suite:

https://www.thenation.com/article/world/trump-iran-attack/

L'Iran met en garde les avions de combat américains de ne pas franchir ses lignes rouges et menace de faire une "réponse écrasante''

Jeudi, le Pentagone a déployé une paire de bombardiers stratégiques B-52 à capacité nucléaire au Moyen-Orient, a annoncé des responsables anonymes qualifiant le vol de «message direct» à l’Iran. Téhéran a mis en garde à plusieurs reprises les États-Unis contre la violation de son espace aérien, en abattant de manière démonstrative un drone d'espionnage américain de 220 millions de dollars au-dessus du détroit d'Ormuz en juin 2019.

L'Iran réagira avec force à la moindre violation de son espace aérien, déclare le général Qader Rahimzadeh, commandant adjoint de la base de défense aérienne de Khatam al-Anbia, le siège central des défenses aériennes iraniennes, a annoncé.

"L'espace aérien du pays fait partie de nos lignes rouges et, comme les ennemis l'ont également expérimenté dans le passé, la moindre violation sera confrontée à la réponse écrasante et ardente des forces de défense aérienne" , a déclaré Rahimzadeh cité par Tasnim.

Lire la suite:

https://sputniknews.com/amp/military/202012131081443935-iran-warns-us-warplanes-not-to-cross-its-red-lines-threatens-crushing-response/?__twitter_impression=true

Entrevue à voir pour avoir l'heure juste sur les enjeux internationaux qui dépassent la seule issue des élections américaines, quoique dans les 2 cas de figure le chao est assuré!

Le professeur de droit international, le Dr. Francis Boyle, discute du potentiel croissant de guerre avec l'Iran, car les provocations de Washington et de Tel Aviv contre Téhéran pourraient se poursuivre d'ici au jour de l'inauguration. 

Le président Trump pourrait utiliser la guerre avec l'Iran comme un scénario "wag the dog" afin de continuer pour un deuxième mandat. La guerre avec l'Iran a déjà été planifiée par les administrations précédentes, mais après l'Afghanistan et l'Irak, elle a été remise aux futurs présidents. Les récents assassinats américains et israéliens de généraux, de commandants et de scientifiques iraniens ainsi que les attaques contre des missiles et des installations nucléaires tentent de provoquer des représailles de l'Iran, ce qui servirait alors de prétexte aux États-Unis pour déclencher la guerre.

Cela pourrait être la dernière opportunité pour les sionistes de faire sortir l'Iran, car l'Iran est le seul État restant dans le golfe Persique à ne pas faire ce que les Américains leur disent de faire. Il examine les perspectives de ressusciter le JCPOA et explique la situation palestinienne, comment ils sont complètement impuissants et dans une situation désespérée car ils ont été abandonnés et trahis par la majeure partie du monde arabe. De plus, Israël veut toute la Palestine et ne veut aucun Palestinien là-bas, et donc, si la guerre avec l'Iran éclate, ils font face à une situation existentielle. 

Enfin, il discute de la fin de partie du Pentagone qui est la Russie et la Chine.

https://youtube.com/watch?v=R5XhEnE8ry0&feature=share

Et encore un autre...

«Le cercle de la reconnaissance d'Israël s'élargit encore. L'établissement de relations avec le royaume du Bouthan constituera une nouvelle étape dans l'approfondissement des relations d'Israël en Asie», a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi dans un communiqué.

https://fr.sputniknews.com/international/202012121044920088-israel-annonce-letablissement-de-relations-diplomatiques-avec-le-bhoutan/

La chaîne Mediainfocité est en péril, de plus en plus de censure sur nos vidéos à moi et Stéphane

Voici l'alternative:

https://odysee.com/@MediainfociteTV:6

Discours de Donald Trump sur le "miracle vaccinal"

Donald Trump fait un discours qui encourage les Américains à se faire vacciner, rassure la population sur les hauts taux d'efficacité des vaccins de Pfizer et Moderna, et affirme que les effets secondaires sont presque inexistants.

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1337586206683574272?s=09

samedi 12 décembre 2020

Prêt à déclencher Armageddon: Poutine teste QUATRE missiles balistiques intercontinentaux nucléaires depuis un sous-marin pour une nouvelle démonstration de force

Le président russe Vladimr Poutine a testé quatre missiles balistiques intercontinentaux à partir d'un sous-marin dans une formidable démonstration de force aux États-Unis que son arsenal nucléaire est amorcé au milieu des tensions.  

Le sous-marin Vladimir Monomakh de la flotte du Pacifique a lancé quatre missiles Bulava en succession rapide depuis une position sous-marine dans la mer d'Okhotsk, près de la péninsule russe du Kamtcha.

Les missiles factices ont atteint leurs cibles désignées sur le champ de tir de Chiza dans la région d'Arkhangelsk, dans le nord-ouest de la Russie, à plus de 3400 kilomètres, a indiqué le ministère dans un communiqué.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9046425/amp/Russian-nuclear-submarine-test-fires-4-missiles.html?__twitter_impression=true

Manifestation contre les mesures sanitaires à Paris

Il y a 21 minutes:

https://twitter.com/actufrparis/status/1337806230115536899?s=19


34 minutes:

https://twitter.com/actufrparis/status/1337803331738198017?s=09


45 minutes:

https://twitter.com/actufrparis/status/1337800829206716418?s=09


48 minutes:

https://twitter.com/actufrparis/status/1337800319456206850?s=09

vendredi 11 décembre 2020

Fin...

https://www.msn.com/en-ca/news/newspolitics/supreme-court-rejects-baseless-texas-lawsuit-to-overturn-bidens-victory-end-of-the-line-for-trumps-election-bid/ar-BB1bRjGQ?ocid=st


Le projet de loi 66 (61) est adopté à l'Assemblée nationale

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2020-12-10/infrastructures/le-projet-de-loi-66-est-adopte-a-l-assemblee-nationale.php

« Sortez le fichu vaccin MAINTENANT » a écrit Donald Trump

*Compte Twitter du président:

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1337369403638362114?s=19

Les populations considèrent que le vaccin COVID-19 a été conçu, produit et approuvé de façon beaucoup trop rapide, ce qui est inquiétant sur le manque de données probantes à moyen et long terme, et voilà que le président des Etats-Unis presse la FDA de l'approuver encore plus vite que la vitesse de la lumière!  🤔

« Sortez le fichu vaccin MAINTENANT » a écrit Donald Trump.

La Maison Blanche a sommé vendredi le chef de l’Agence américaine des médicaments (FDA) d’autoriser le jour même le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, ou de démissionner, selon le Washington Post.

La décision de la FDA était de toute façon attendue d’ici le week-end, mais le président Donald Trump a lui-même tweeté vendredi matin que l’agence était une « grosse tortue lente ».

https://www.lesoir.be/343252/article/2020-12-11/trump-exige-lautorisation-des-vendredi-du-vaccin-pfizer-et-menace-le-chef-du

Le 💉: "un miracle"...

 


Air Canada propose la reconnaissance faciale au départ de San Francisco

https://www.rcinet.ca/fr/2020/12/10/air-canada-propose-la-reconnaissance-faciale-au-depart-de-san-francisco/?fbclid=IwAR20ZPGmFK41O_AuEAiQNFt4_UdYI_Ow5JtLz2OLReXBooojPQIqql53UBo

Message à l'Iran

Dans une nouvelle démonstration de puissance militaire, deux bombardiers américains ont volé des États-Unis vers le Moyen-Orient jeudi, dans une mission aller-retour qui, selon les responsables américains, couvrait une large partie de la région et 👉était un message direct de dissuasion en Iran.

Le vol des deux massifs bombardiers B-52H Stratofortress, la deuxième mission de ce type en moins d'un mois, a été conçu pour souligner l'engagement continu de l'Amérique au Moyen-Orient alors même que l'administration du président Donald Trump retire des milliers de soldats d'Irak et d'Afghanistan.

«Les bombardiers lourds à longue portée, capables de transporter des armes à la fois conventionnelles et nucléaires, sont un spectacle formidable et volent moins fréquemment au Moyen-Orient que les avions de combat plus petits, tels que les avions de combat américains. Les adversaires se plaignent souvent des vols de bombardiers dans leur région, les considérant comme une démonstration de force provocante.

La capacité de faire voler des bombardiers stratégiques à l'autre bout du monde dans une mission sans escale et de les intégrer rapidement avec de multiples partenaires régionaux démontre nos relations de travail étroites et notre engagement commun en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales», a déclaré le général Frank McKenzie, chef de file américain. commandant pour le Moyen-Orient, a déclaré dans un communiqué.

Lire la suite:

https://www.ctvnews.ca/mobile/world/u-s-b-52h-bombers-fly-to-middle-east-in-mission-to-deter-iran-1.5225411

L'armée américaine mise en alerte

*Je ne crois pas que l'armée US se prépare à intervenir militairement pour "assainir le marais" comme plusieurs le croient. Tout indique que la cible est l'Iran et concerne la situation au Moyen-Orient.

L'armée américaine est en état d'alerte et renforce ses forces au Moyen-Orient pour répondre à une éventuelle attaque de l'Iran, a rapporté POLITICO, citant un responsable militaire.

En particulier, le Pentagone surveille de près les indicateurs alarmants d'une attaque potentielle par les milices iraniennes en Irak, a déclaré le responsable.

Le Pentagone a annoncé jeudi qu'il avait envoyé une paire de bombardiers B-52 de sa base en Louisiane vers le Moyen-Orient et de retour pour contenir l'agression dans la région. L'armée a également pris d'autres mesures ces dernières semaines.

👉Ces mesures visent à dissuader l'Iran de toute action agressive contre les forces américaines et de la coalition dans la région, a déclaré un responsable militaire, qui a demandé à ne pas être nommé.

Selon lui, le Pentagone craint que Téhéran ne profite du retrait des troupes américaines d'Irak et d'Afghanistan, ainsi que du prochain anniversaire de l'assassinat du général iranien Qasem Soleimani.

Ce sont tous des facteurs qui font qu'il est prudent d'avoir une position défensive forte dans la région, a déclaré le responsable, notant que les actions n'étaient pas offensives.

Il n'y a pas de plan d'action ici, il y a un plan pour renforcer la position défensive qui pourrait arrêter un ennemi potentiel, a ajouté la source."

https://news.am/eng/news/618298.html

En Belgique, des drones déployés pour surveiller les fêtes de fin d’année

En Flandre, dans le nord du pays, plusieurs zones de police devraient avoir recours à des drones équipés de caméras thermiques pour détecter d’éventuels rassemblements durant la période des fêtes et veiller au respect du couvre-feu. Le dispositif pose de sérieuses questions, estime la presse flamande, car les drones ne font pas de différence entre les lieux publics et les espaces privés – où ils ne sont pas censés opérer.

https://www.courrierinternational.com/article/survol-en-belgique-des-drones-deployes-pour-surveiller-les-fetes-de-fin-dannee


Pr. et prix Nobel Luc Montaignier aurait-il donc raison?

"L'Australie a annulé la production d'un vaccin Covid-19 fabriqué localement 👉après que des volontaires d'essai aient été testés à tort positifs pour le VIH, ce qui signifie que le médicament pourrait interférer avec le diagnostic de ce virus.

Les anticorps générés par les injections développées par l'Université du Queensland (UQ) et la société de biotechnologie CSL ont conduit des sujets d'essai à être testés positifs à tort pour le virus qui cause le SIDA. D'autres essais ont été arrêtés."

https://news.yahoo.com/australia-abandons-covid-19-vaccine-072111768.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cDovL20uZmFjZWJvb2suY29tLw&guce_referrer_sig=AQAAAMoLWezJNIyFoHrlXEhdJzanK20q5EYITJhkGjyGFnR9Run1I_hGlCkKCEW_fX95fAyc07EcWJRisCXr-uPYYkumkX4_EozbX2qB3XDcG2W9cDiuXhJAgseluoxOTp3U6x_h1f6vtKFH57EH-5VfM9vC1kOeEoxwiHOJfVhJR969

mercredi 9 décembre 2020

Est-ce la fraude électorale américaine a été prévue et appréhendée dans les moindres détails? Ce scénario pourrait-il faire partie d'un plus vaste script pour servir des objectifs qui nous échappent?

En juin 2020, le Transition Integrity Project (TIP) a réuni un groupe bipartisan (républicains et démocrates) de plus de 100 personnes; d'actuels et d'anciens responsables du gouvernement, des journalistes, responsables de sondages ainsi que d'autres acteurs, pour planifier des scénarios en vue de l'élection 2020.

Les scénarios de simulation ont prévu des "perturbations potentielles de l'élection présidentielle et de la transition".  ​

​En introduction du rapport du TIP, on peut lire:

"​Nous sommes confrontés à une période de contestation qui s'étend jusqu'en janvier 2021".

Trois trajectoires du vote ont été élaborées, soit une victoire écrasante de Biden, de Trump et un résultat mitigé. Cependant, un scénario principal domine tout au long du rapport: Trump ne reconnait pas la victoire de Biden, plaide la fraude électorale (votes par la poste, malversations), exige un recomptage des votes et intente des recours devant les tribunaux jusqu'à la Cour Suprême.

Voici quelques-uns de ces scénarios:

- "Nous évaluons avec un haut degré de probabilité que les élections de novembre soient marquées par un paysage juridique et politique chaotique. Nous estimons également que le président Trump est susceptible de contester le résultat par des moyens à la fois légaux et extra-légaux, dans une tentative de conserver le pouvoir."

- "Appel à des recomptages dans tous les États où la victoire n'était pas déjà apparente. Lancer des enquêtes coordonnées aux niveaux national et fédéral sur des «irrégularités de vote» présumées dans le but de saper la confiance du public dans des résultats qui n'allaient pas dans le sens de Trump et / ou pour modifier les résultats."

- "Les résultats définitifs des élections de plusieurs États font l'objet d'intenses combats judiciaires qui perturbent le vote par le collège électoral et la certification de l'élection par le Congrès. Finalement, ces combats finissent par être débattus devant la Cour suprême."

- "Les élections ont également démontré qu'il y a une place considérable pour utiliser l'ingérence étrangère, réelle ou inventée, comme prétexte pour jeter le doute sur les

résultats des élections ou plus généralement pour créer une incertitude sur la légitimité de l'élection."

- "Les chefs militaires et des forces de l'ordre doivent être particulièrement attentifs à la possibilité que des acteurs chercheront à manipuler ou à abuser de leurs pouvoirs coercitifs à des fins politiques. Concrètement, tant au niveau étatique que fédéral, des acteurs partisans (dont le président Trump lui-même) peuvent chercher à déployer des forces de l'ordre, des troupes de la garde nationale et éventuellement un service militaire actif (en vertu de la loi sur l'insurrection) pour «rétablir l'ordre» d'une manière qui profite principalement au candidat, ou pour participer aux efforts qui interrompent le processus de dépouillement des bulletins. Les responsables militaires et de l'application de la loi doivent planifier dès maintenant ces possibilités pour éviter de devenir des pions involontaires dans une bataille partisane."

Toutes ces projections mènent à quel résultat selon le Transition Integrity Project (TIP):

👉"Tous nos scénarios se sont terminés à la fois par des violences au niveau de la rue et par une impasse politique", a déclaré Rosa Brooks, responsable du TIP, professeur de droit et de politique à l'Université de Georgetown et ancienne responsable du département de la Défense.

Ces exercices concernant les finalités possibles de l'élection américaine ne sont que des hypothèses me direz-vous, mais la situation en ce 9 décembre 2020 semble donner raison aux scénarios du TIP... 

https://assets.documentcloud.org/documents/7013152/Preventing-a-Disrupted-Presidential-Election-and.txt?fbclid=IwAR3xfzjoqd_NGx3QH4D0deHQydewHOUZ0KZzYaJsp9zdp2quEsiyGLOnHW4

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés