Suivre ce blog via Facebook

dimanche 6 décembre 2020

Vaxxxxin COVID-19: ADE et stérilité

Deux médecins alertent sur les risques du vaccin COVID-19, particulièrement les effets ADE dont parle Stephane Guay Microbiologiste depuis plusieurs mois. 

Un des deux docteurs est un ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer. Rien de moins!

"La formation d'anticorps dits "non neutralisants" peut conduire à une réaction immunitaire excessive, en particulier lorsque les sujets testés sont confrontés au vrai virus  "sauvage" après la vaccination. 👉Cette soi-disant amélioration dépendante des anticorps, ADE, est connue depuis longtemps par des expériences avec des vaccins corona chez le chat. 👉Au cours de ces études, tous les chats qui avaient initialement bien toléré la vaccination sont morts après avoir été infectés par de vrais coronavirus. Cette réaction excessive est encore favorisée par les boosters actifs."

(...)

"Les vaccinations devraient produire des anticorps contre les protéines de pointe du SARS-CoV-2. Cependant, les protéines de pointe contiennent également des protéines homologues à la syncytine, qui sont essentielles pour la formation du placenta chez les mammifères tels que les humains. Il doit être absolument exclu qu'un vaccin contre le SRAS-CoV-2 déclenche une réaction immunitaire contre la syncytine-1, 👉sous peine de provoquer une infertilité de durée indéfinie chez les femmes vaccinées."

http://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccination-sars-cov-2-le-dr-wodarg-et-le-dr-yeadon-disent-stop?fbclid=IwAR3XmJAVyqvTmbQgmf2abHpg6mR-jFzvWjUET-eYV3TCMIWvNvkh90j38KM

2 commentaires:

  1. L’année 2020 a été celle des scientifiques qu’on méprise pour oser aller contre les procédures sanitaires ou l’information qu’on nous radote au quotidien. Que va-t-il arriver aux Dr Wodarg et le Dr Yeadon? Moi je crois que passer par une pétition est déjà un signe de défaite, puisqu’en temps normal cette information devrait être soumis à un conseil royal. On apprend plutôt que notre Mémé à tous, Elizabeth 2, se fera vacciner, alors que ce vaccin ARN est proscrit pour les personnes des 80 ans et plus. Cela est a mon avis un exemple parmi d’autre que la COVID nous pousse vers un refus du réel et l’agonie de la raison, alors que nous devrions être là à nous gratter le coco au nom de notre société éduquée et instruite. Est-ce le signe d’un mal qui grugeait humain avant la peste?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est désolant c'est d'assister impuissants au scénario de condamnation de l'humanité au nom de la sauvegarde de celle-ci!

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés