Suivre ce blog via Facebook

mercredi 9 décembre 2020

Est-ce la fraude électorale américaine a été prévue et appréhendée dans les moindres détails? Ce scénario pourrait-il faire partie d'un plus vaste script pour servir des objectifs qui nous échappent?

En juin 2020, le Transition Integrity Project (TIP) a réuni un groupe bipartisan (républicains et démocrates) de plus de 100 personnes; d'actuels et d'anciens responsables du gouvernement, des journalistes, responsables de sondages ainsi que d'autres acteurs, pour planifier des scénarios en vue de l'élection 2020.

Les scénarios de simulation ont prévu des "perturbations potentielles de l'élection présidentielle et de la transition".  ​

​En introduction du rapport du TIP, on peut lire:

"​Nous sommes confrontés à une période de contestation qui s'étend jusqu'en janvier 2021".

Trois trajectoires du vote ont été élaborées, soit une victoire écrasante de Biden, de Trump et un résultat mitigé. Cependant, un scénario principal domine tout au long du rapport: Trump ne reconnait pas la victoire de Biden, plaide la fraude électorale (votes par la poste, malversations), exige un recomptage des votes et intente des recours devant les tribunaux jusqu'à la Cour Suprême.

Voici quelques-uns de ces scénarios:

- "Nous évaluons avec un haut degré de probabilité que les élections de novembre soient marquées par un paysage juridique et politique chaotique. Nous estimons également que le président Trump est susceptible de contester le résultat par des moyens à la fois légaux et extra-légaux, dans une tentative de conserver le pouvoir."

- "Appel à des recomptages dans tous les États où la victoire n'était pas déjà apparente. Lancer des enquêtes coordonnées aux niveaux national et fédéral sur des «irrégularités de vote» présumées dans le but de saper la confiance du public dans des résultats qui n'allaient pas dans le sens de Trump et / ou pour modifier les résultats."

- "Les résultats définitifs des élections de plusieurs États font l'objet d'intenses combats judiciaires qui perturbent le vote par le collège électoral et la certification de l'élection par le Congrès. Finalement, ces combats finissent par être débattus devant la Cour suprême."

- "Les élections ont également démontré qu'il y a une place considérable pour utiliser l'ingérence étrangère, réelle ou inventée, comme prétexte pour jeter le doute sur les

résultats des élections ou plus généralement pour créer une incertitude sur la légitimité de l'élection."

- "Les chefs militaires et des forces de l'ordre doivent être particulièrement attentifs à la possibilité que des acteurs chercheront à manipuler ou à abuser de leurs pouvoirs coercitifs à des fins politiques. Concrètement, tant au niveau étatique que fédéral, des acteurs partisans (dont le président Trump lui-même) peuvent chercher à déployer des forces de l'ordre, des troupes de la garde nationale et éventuellement un service militaire actif (en vertu de la loi sur l'insurrection) pour «rétablir l'ordre» d'une manière qui profite principalement au candidat, ou pour participer aux efforts qui interrompent le processus de dépouillement des bulletins. Les responsables militaires et de l'application de la loi doivent planifier dès maintenant ces possibilités pour éviter de devenir des pions involontaires dans une bataille partisane."

Toutes ces projections mènent à quel résultat selon le Transition Integrity Project (TIP):

👉"Tous nos scénarios se sont terminés à la fois par des violences au niveau de la rue et par une impasse politique", a déclaré Rosa Brooks, responsable du TIP, professeur de droit et de politique à l'Université de Georgetown et ancienne responsable du département de la Défense.

Ces exercices concernant les finalités possibles de l'élection américaine ne sont que des hypothèses me direz-vous, mais la situation en ce 9 décembre 2020 semble donner raison aux scénarios du TIP... 

https://assets.documentcloud.org/documents/7013152/Preventing-a-Disrupted-Presidential-Election-and.txt?fbclid=IwAR3xfzjoqd_NGx3QH4D0deHQydewHOUZ0KZzYaJsp9zdp2quEsiyGLOnHW4

3 commentaires:

  1. Tout à fait isabelle.. Surveiller bien après le 21 janvier 2021..

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Isabelle,
    Les elections en generale sont des ecrans de fumee,les elus des marionnettes au mains des banquiers internationaux et ce depuis le 17 eme siecle alors tous ces discours sur la manipulation des elections sincerement qui croit reellement en la democratie de nos jours...Quant a Trump quelle caricature du model capitaliste, un egregore du declin americain: concentrons nous sur les antiques sagesses de l Antiquite ,d Afrique et D Asie afin d elargir votre vision apocalyptique de la realite,
    Respesctueusement,
    Fabien de Paris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord que Trump est un instrument, un "idiot utile".

      Élargir ma vision apocalyptique de la réalité? Je trouve que mon champs de vision est pas mal à 360°... 😉

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés