Suivre ce blog via Facebook

mardi 30 juin 2020

1er juillet à 20h, moi et Stéphane Guay, microbiologiste, présenteront en direct une émission spéciale sur les réels objectifs de la gouvernance mondiale, de l'Agenda 2030 et de la "grande réinitialisation"

L'Agenda globaliste se déploie à vitesse grand V depuis le début de la pandémie de la COVID19 et nous dévoilerons pourquoi cette "pandémie représente une fenêtre d'opportunité rare mais étroite pour réfléchir, réinventer et réinitialiser notre monde".

En route vers une société de surveillance...

Allez vous abonner sur la chaîne Media InfoCiteTV pour ne pas manquer le départ de cette présentation à 20h.

Moi et Stéphane serons avec vous sur le chat pendant la présentation.

Pour public averti 😏

Au plaisir!
Isabelle & Steph


lundi 29 juin 2020

Le candidat-vaccin COVID-19 de CanSino approuvé pour une utilisation militaire en Chine. Vaccin qui sera probablement distribué au Canada

CanSino s'est associé à Precision NanoSystems Inc. de Vancouver pour co-développer un autre vaccin potentiel. Les essais cliniques se tiennent au Centre canadien de vaccinologie de l'Université Dalhousie et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) collabore pour que si les tests sont concluants, le vaccin puisse être distribué au pays. 

Un vaccin de l'armée chinoise au Canada 😰

"L'armée chinoise a reçu le feu vert pour utiliser un vaccin candidat COVID-19 développé par son unité de recherche et CanSino Biologics ( 6185.HK ) après que les essais cliniques ont prouvé qu'il était sûr et a montré une certaine efficacité, a annoncé lundi la société.

L'Ad5-nCoV est l'un des huit candidats vaccins chinois approuvés pour des essais en Chine et à l'étranger pour la maladie respiratoire causée par le nouveau coronavirus. Ce vaccin a également été approuvé pour les tests sur les humains au Canada.

La Commission militaire centrale de Chine a approuvé l'utilisation du vaccin par l'armée le 25 juin pour une période d'un an, a déclaré CanSino dans un dossier. Le vaccin candidat a été développé conjointement par CanSino et un institut de recherche de l'Académie des sciences militaires (AMS).

"L'Ad5-nCoV est actuellement limité à un usage militaire uniquement et son utilisation ne peut être étendue à une gamme de vaccination plus large sans l'approbation du département de soutien logistique", a déclaré CanSino, se référant au département de la Commission militaire centrale qui a approuvé l'utilisation militaire du vaccin.

CanSino a refusé de divulguer si l'innoculation du candidat-vaccin est obligatoire ou facultative, citant des secrets commerciaux, dans un courriel à Reuters.

L'approbation militaire fait suite à la décision de la Chine au début du mois d'offrir deux autres candidats vaccins aux employés des entreprises publiques voyageant à l'étranger."

dimanche 28 juin 2020

L'Organisation mondiale de la santé et ses principaux partenaires ont dévoilé vendredi un plan visant à acheter 2 milliards de doses de vaccins Covid-19 pour les populations les plus à risque du monde: les agents de santé, les personnes de plus de 65 ans et les autres adultes souffrant de maladies comme le diabète

*Vous pouvez être assurés que cette opération mondiale de vaccination va réussir et que le "flop" de la H1N1 ne se reproduira pas!

Quelle mine d'or ce sera pour les sociétés pharmaceutiques, de biotechnologies, d'équipements médicaux et de traçage numérique. En plus des profits exorbitants qui seront encaissés par la vente et la pré-vente de leurs produits, les coûts de recherche & développement sont assurés, les pertes aussi, par des subventions gouvernementales et par des organisations philanthropiques dont les donateurs ont, certainement, des parts dans ces mêmes sociétés! Un délit d'initié à l'échelle mondiale... 

L'Organisation mondiale de la santé et ses principaux partenaires ont dévoilé vendredi un plan visant à acheter 2 milliards de doses de vaccins Covid-19 pour les populations les plus à risque du monde: les agents de santé, les personnes de plus de 65 ans et les autres adultes souffrant de maladies comme le diabète.

Le plan prévoit qu'à la fin de 2021, les doses pourraient être livrées aux pays pour vacciner les personnes à haut risque.

L'OMS et ses partenaires - la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et Gavi, la Vaccine Alliance - estiment qu'il en coûtera 18,1 milliards de dollars pour exécuter le plan. L'effort est l'un des piliers de l'effort de l'OMS pour garantir que tous les pays ont accès aux vaccins, aux thérapies et aux diagnostics Covid-19, appelés ACT Accelerator, abréviation de Access to Covid-19 Tools.

En plus du financement - dont 11,3 milliards de dollars doivent être levés au cours des six prochains mois - 👉le projet nécessiterait également des engagements de la part des pays à revenu élevé et intermédiaire supérieur pour acheter jusqu'à 950 millions de doses de vaccin.

👉Les pays se verront offrir des «parts» des neuf vaccins candidats que le CEPI soutient, ainsi que d'autres vaccins que le consortium pourrait finir par acheter. L'idée est que, comme on ne sait pas quels vaccins réussiront, l'achat de parts dans un pool - qui s'appellera l'installation Covax - élargira les chances d'un pays d'avoir accès aux vaccins. Il est prévu que les donateurs caritatifs aideront à soutenir les parts pour les pays à revenu faible et intermédiaire.

Certains pays qui peuvent se le permettre négocient des accords d'achat direct à l'avance avec divers fabricants - et contribuent même à payer d'avance le coût de la fabrication du vaccin avant qu'il ne soit prouvé qu'il soit efficace. 👉 Mais si un pays faisait un gros investissement dans un seul vaccin, pour le voir échouer, il pourrait se retrouver avec des alternatives limitées dans les premiers jours de la disponibilité des vaccins, lorsque la demande sera énorme et l'offre rare.

"Il est risqué pour eux de le faire et ce n'est pas non plus éthiquement la bonne approche, car cela laisse le reste du monde sans doses de vaccin", a déclaré Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l'OMS.

Ce risque est réel. Les vaccins sont difficiles à fabriquer et, historiquement, plus de projets de vaccination échouent que réussissent. Seth Berkley, PDG de Gavi, a déclaré qu'environ 7% des vaccins passent par le développement préclinique, et peut-être 15% à 20% qui entrent dans la clinique réussissent.

👉"La grande majorité échouera, mais en ayant un large portefeuille, cela ira de l'avant", a déclaré Berkley. Il a noté que l'établissement a signé un protocole d'accord pour 300 millions de doses avec AstraZeneca, qui travaille en partenariat avec l'Université d'Oxford sur un vaccin qui a déjà commencé un essai clinique de phase 3.

Richard Hatchett, PDG du CEPI, a déclaré que le soutien à la production d'un certain nombre de candidats vaccins donne à Covax un droit de premier refus sur les doses de vaccin lorsque le programme a fourni un soutien financier pour la fabrication du vaccin.

"L'avantage de l'installation est qu'elle est le "premier client en ligne" pour les projets où des accords d'accès existent, mais elle peut également aller sur le marché et acheter n'importe quel vaccin. Et les garanties de volume important seront très attrayantes pour les entreprises", a déclaré Hatchett.

Selon l'OMS, il y a actuellement 16 vaccins Covid-19 dans les essais cliniques et au moins 125 autres dans les premiers stades de développement."

Obligation vaccinale "par défaut": pas de vaccin, pas d'accès à l'université!

Les étudiants de l'Université du Tennessee devront 👉se faire vacciner contre la grippe cet automne et également être vaccinés contre le COVID-19 si un vaccin devient disponible en vertu d'une règle d'urgence approuvée à l'unanimité vendredi par le conseil d'administration de l'université.

Les étudiants de l'université ont suivi des cours en ligne à cause de la pandémie de coronavirus depuis le 16 mars, prolongés jusqu'à l'été. Le système de l'Université du Tennessee prévoit d'avoir des étudiants sur les campus pour le semestre d'automne avec cette nouvelle règle - une partie des pratiques conçues pour garder tout le monde en bonne santé.

Le président de l'Université du Tennessee, Randy Boyd, a déclaré que c'était une règle d'urgence pour l'instant. 👉Lorsque la législature de l'État reviendra, les responsables de l'université demanderont de rendre cette règle permanente. Boyd a déclaré qu'il s'attendait à un certain recul.

"Mais nous pensons que c'est dans le meilleur intérêt de nos étudiants, nous allons donc insister là-dessus", a déclaré Boyd.

👉Des vaccinations seront nécessaires pour tous les étudiants, les professeurs et le personnel. Boyd a déclaré que les étudiants devraient se faire vacciner avant d'arriver sur les campus. Un vaccin contre la grippe saisonnière pourrait ne pas être disponible avant octobre, et Boyd a déclaré que les étudiants devraient le recevoir une fois disponible.

Les étudiants qui se font vacciner hors du campus devront fournir une preuve qu'ils ont été vaccinés.

Les administrateurs ont été informés jeudi et vendredi de la façon dont chaque campus prévoit de gérer le retour des étudiants en toute sécurité avec des masques obligatoires. Les enseignants, qui seront équipés d'écrans faciaux, auront des masques supplémentaires pour les élèves ayant besoin d'aide, et les classes seront réparties pour la distanciation sociale.

Donde Ploughman, chancelier de l'UT-Knoxville, estime que jusqu'à 40% des cours seront en ligne cet automne. Les étudiants ne seront pas autorisés à passer du temps dans les halls des dortoirs et seront invités à s'auto-tester et à prendre leur propre température chaque matin avant d'aller en classe ou au centre de santé.

jeudi 25 juin 2020

Pourquoi il n’y aura pas de vaccin efficace contre la COVID-19?

*Voici un très long article, synthèse de plusieurs publications scientifiques, écrit par la docteur Emma Kahn. Les principaux sujets: l'immunité de groupe et les vaccins.

La partie qui m'intéresse le plus est celle qui concerne le vaccin pour l'actuel coronavirus.

Quelques extraits:

"Bizarrement les trois vaccins en étude clinique en Occident (hors Chine) contre le Covid-19 sont développés par des start-up et non par Big Pharma.

Pourquoi les gros industriels des vaccins (Merck, GSK, Sanofi, Pfizer, etc..) n’ont-ils lancé aucune étude clinique?

Une première raison est préoccupante : les meilleurs experts de l’industrie savent déjà que les vaccins anti-coronavirus sont trop risqués, ils induisent la facilitation et des phénomènes immuno-pathologiques. Le phénomène de la facilitation de l’infection par les anticorps mérite un article à lui seul et sera abordé plus tard sur ce blog."

"Comme dit plus haut, outre le problème de réversion possible vers la pathogénicité de tous les vaccins à virus vivants atténués, il a été évoqué en particulier des réactions immuno-pathologiques associées (augmentées en présence d’adjuvants) et des phénomènes de facilitation :

"Les sujets vaccinés sont rendus plus susceptibles à une infection subséquente par le même coronavirus que celui ciblé par le vaccin."

Extrait de la revue « Sars where we are ? »

" Le plus gros problème est la crainte d’un ADE (antibody dependant enhancement, facilitation de l’infection par le vaccin, médiée par les anticorps induits par la vaccination) : facilitation de la pénétration du virus dans les cellules par le récepteur du fragment Fc des immunoglobulines."

L’avis des experts sur les vaccins anti Covid-19, paru fin mars 2020 est plus que mitigé :

"Il faut vraiment tester un vaccin avec soin »",

"... et pas seulement le lancer parce que les gens le réclament à cor et à cri alors qu’une épidémie est en cours"

"Un vaccin pourrait potentiellement induire des infections COVID-19 plus graves"

« Éviter les écueils dans la recherche d’un vaccin COVID-19 », 30 mars 202033 Editorial du PNAS (Proceedings of the National Academy of Science). De même pour Nature 34 21 avril 2020.

Mise à jour concernant le relâchement de hordes de moustiques génétiquement modifiés en Floride [et au Texas]

L'approbation unanime a été donnée à la société Oxitec de déployer, à partir de cet été, plus de 👉1,2 milliard de moustiques génétiquement modifiés à Key Haven, dans le comté de Monroe, en Floride, sur une période de deux ans. 


Le feu vert arrive suite à une décision favorable  de la Environmental Protection Agency américaine. 


Un forum public tenu sur cette question a rendu un verdict incontestable de 31.174 commentaires opposés à la libération de ces moustiques frankensteins contre seulement 56.


En 2018, la Fondation Gates a octroyé à Oxitec une subvention de 4,1 millions de dollars (portée ensuite à 5,8 millions de dollars) pour fabriquer des moustiques transgéniques dans le but de «réduire considérablement» la population de moustiques sauvages responsables du paludisme.


👉La DARPA a également investi dans l'utilisation d'insectes génétiquement modifiés pour la «défense» des cultures grâce à son programme controversé «Insect Allies». La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) est une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire. 

👉Ce programme, annoncé en 2016, utilise des techniques controversées d'édition de gènes comme CRISPR pour modifier génétiquement les insectes afin qu'ils soient porteurs d'un virus contagieux qui infecte ensuite les plantes (ou tout organisme dont elles se nourrissent). L'insertion du virus dans l'organisme cible, par exemple une culture particulière, 👉 impose alors des changements génétiques à cet organisme, un processus appelé «altération génétique horizontale».


Bien que la DARPA ait longtemps prétendu que le programme était simplement de nature «défensive», des scientifiques indépendants ont allégué dans la prestigieuse revue Science que le programme était en fait un programme d'armes biologiques. 👉Il convient également de mentionner que le programme DARPA Insect Allies a été annoncé la même année qu'Oxitec a demandé pour la première fois que ses moustiques génétiquement modifiés soient libérés en Floride.


👉Ce qui est alarmant est le fait que bon nombre des principaux bailleurs de fonds et promoteurs des technologies génétiques des insectes, dont la DARPA et Bill Gates, sont également les plus ardents défenseurs des candidats vaccins à ARN et à ADN pour le coronavirus. 👉Ils sont aussi impliqués dans les contre-mesures antivirales utilisant le  séquençage génétique et la technologie CRISPR pourraient aider à freiner le nouveau coronavirus et d'autres épidémies futures. 


Inquiétant de penser que le propriétaire d'Oxitec, Precigen (Intrexon), se spécialise dans les technologies d'édition de gènes destinées aux humains...

Mise au point: nous sommes en deuil...

Je suis évidemment consciente que les articles que je publie dépeignent un portrait plutôt sombre de l'avenir. Ça fait plus de 20 ans que j'administre un blog qui annonce précisément ce à quoi on assiste présentement: la mise en place d'une gouvernance mondiale et d'une société de surveillance globale. Mais je vous assure que ce n'est pas moins déstabilisant de voir la rapidité avec laquelle tout cela s'installe! 

Je prépare une émission au cours des prochains jours afin de présenter mes constats et pour offrir une perspective lucide de ce qui se prépare à l'horizon. Nous avons traversé, en trois mois, un changement de paradigme d'existence et nos habituelles quiétudes risquent d'être sérieusement ébranlées prochainement.

Nous sommes, pour la plupart, dans un état de choc: une peur très intense s'est installée à l'annonce de la pandémie, les ordres de confinement ont exacerbé nos craintes, les incessantes incohérences dans la gestion de la crise ont créé la confusion, laquelle s'est transformée en déception et ensuite en colère. Cette même cadence émotive s'opère quand on constate à quel point cette crise sert divers chantiers: mise en place de l'identité numérique, de la 5G, d'applications de traçage, d'un programme de vaccination à l'échelle mondiale, etc.

Je crois que l'indignation et une "crainte prudente" sont les sentiments qui dominent chez de très nombreuses personnes. Nous avons l'impression d'avoir été trompés, manipulés, mais en même temps nous restons humbles et prudents face au virus puisqu'il pourrait se réactiver de façon plus sévère, nous obligeant à un reconfinement. J'estime que cette impression est tout à fait justifiée et légitime. 

Je comprends aussi la réation des personnes qui affirment que la pandémie n'existe pas et que le virus est disparu, que tout cela est derrière nous, mais je ne cautionne pas cette position parce qu'elle est à mon sens une forme de déni de la réalité.

Est-ce normal de ressentir l'angoisse, un vertige existentiel dans lequel on a l'impression de perdre un certain contrôle?

Absolument. 

Quoique très désagréable, je crois que cette reconnaissance du "choc" est la première étape d'un processus d'acceptation. Cette crise pandémique agit comme un choc post-traumatique dans nos vies: tout a basculé en quelques jours, quelques semaines, et notre regard sur l'existence a forcément changé. Nous sommes en processus de deuil et je crois qu'il nous faut accepter de passer par certaines émotions vertigineuses pour, à un moment donné, passer à une étape d'acceptation et de mise en action. Je considère cette mise en action comme l'expression de la résilience face à ce que l'on traverse: je constate, je me garde informée et j'agis de façon préventive et intelligente.

Je tenais à vous faire cette mise au point en prenant mon deuxième café! Je vous tiens informés de ma prochaine émission sur le web.

Bonne journée!
Isabelle

mercredi 24 juin 2020

Inovio vient d'obtenir 71 millions de dollars du Pentagone pour accélérer la sortie d'un appareil qui délivre le vaccin contre le coronavirus dans la peau. Inovio a reçu 5 millions de dollars de la Fondation Gates pour la création d'un candidat-vaccin, parmi les plus prometteurs dans le monde

"Les médicaments à base d'ADN d'Inovio fournissent des plasmides optimisés directement dans les cellules par voie intradermique ou intramusculaire à l'aide de l'appareil intelligent portable breveté appelé CELLECTRA ®.

👉Le dispositif CELLECTRA utilise une brève impulsion électrique pour ouvrir de manière réversible de petits pores dans la cellule pour permettre aux plasmides d'entrer. Une fois à l'intérieur de la cellule, les plasmides d'ADN permettent à la cellule de produire l'antigène ciblé. L'antigène est traité naturellement dans la cellule et déclenche les réponses immunitaires médiées par les lymphocytes T et les anticorps.
L'administration avec le dispositif CELLECTRA est conçue pour garantir que le médicament à base d'ADN est efficacement délivré directement dans les cellules du corps, où il peut fonctionner pour stimuler une réponse immunitaire."

Source:

mardi 23 juin 2020

"Apocalypse immo! 30 % des Américains ne payent plus leurs loyers

*Et ce n'est que le début des impacts collatéraux de cette pandémie. C'est vraiment dramatique et profondément triste.

« 30 % des Américains ont manqué leurs paiements de loyer en juin » ! C’est le titre de cet article du site CNBC une chaîne d’information économique américaine, « La » chaîne devrais-je d’ailleurs dire.

« Alors que les États-Unis continuent de faire face à un chômage record en raison de la pandémie de coronavirus, 30 % des Américains ont manqué leurs paiements de loyers en juin, selon un sondage réalisé par Apartment List , une plateforme de location en ligne.

Cela représente une augmentation par rapport à 24 % qui ont manqué leur paiement deux mois plus tôt en avril et à peu près au même niveau que 31 % qui ont manqué leurs paiements en mai. Les locataires, les ménages plus jeunes et à faible revenu et les citadins étaient les groupes les plus susceptibles de manquer leurs paiements de logement, a constaté Apartment List ».

Vous remarquerez qu’ils parlent ici des citadins versus les ruraux ou semi-ruraux. La crise est déjà plus dure dans les grands bassins industriels ou tertiaires, qui sont généralement préservés les délocalisations étant un drame dans les « petits » bassins d’emplois où il n’y a rien d’autre.

Jusqu’à présent les grandes villes du monde ont été plutôt les grandes gagnantes de la mondialisation. En France comme aux Etats-Unis, les zones « rednecks » ou « gilets jaunes » avaient payé LE tribut à la mondialisation. Elles ont presque tout perdu désormais, et si elles auront des difficultés économiques évidemment, ce n’est pas là où la douleur sera la plus vive.

Début de cataclysme social aux États-Unis ?

Et CNBC depoursuivre :

« En même temps que ce taux « historiquement élevé » d’Américains ne perçoit pas leurs paiements de logement, les protections d’expulsion mises en place au début de la propagation de Covid-19 aux États-Unis commencent à expirer. De plus, les 30 millions d’Américains actuellement au chômage perdront les 600 $ supplémentaires par semaine en prestations de chômage fédérales à la fin du mois de juillet.

Dans l’ensemble, les experts mettent en garde contre une « apocalypse » du logement à moins que le gouvernement n’intervienne. Environ 37 % des locataires et 26 % des propriétaires sont au moins quelque peu inquiets de devoir faire face à une expulsion ou à une saisie au cours des six prochains mois, rapporte la liste des appartements.👉 Les chercheurs de l’Université de Columbia estiment que le nombre de sans-abris pourrait augmenter de 40 à 45 % cette année par rapport à janvier 2019″.

Des tribunaux encore plus saturés que les services de réanimation !

👉« Certains experts juridiques s’attendent à « au moins » 50 000 dépôts d’expulsion à New York seulement lorsque le moratoire général d’expulsion de l’ État prendra fin le 20 juin , la plupart pour non-paiement du loyer. (Une interdiction d’expulsion plus restreinte est en vigueur dans l’État jusqu’au 20 août.)

« Dans le climat actuel, avec un taux de chômage record et de nombreuses personnes incapables de payer un loyer pour des raisons liées à Covid, ni les juges des tribunaux du logement ni nos avocats ne seront en mesure de résoudre bon nombre de ces différends, entraînant des expulsions, des déplacements, des sans-abri, des insensés. exposition à l’infection et plus de difficulté à contenir Covid-19 », écrit The Right to Counsel NYC Coalition dans une lettre à Lawrence K. Marks , juge administratif en chef du New York State Unified Court System.

Pour prévenir une crise du « sans-abrisme », les gouverneurs pourraient prolonger, ou mettre en place pour la première fois, des moratoires universels d’expulsion pour la durée de la crise des coronavirus , plaident les avocats. Non seulement cela aiderait à garder les gens chez eux, mais cela empêcherait Covid-19 de se propager encore plus aux États-Unis, où au moins 118 000 personnes sont mortes de la maladie ».

Vers un plan de sauvetage des loyers ?

« Au niveau fédéral, la Loi sur l’aide d’urgence au loyer et la stabilisation du marché locatif de la Chambre allouerait 100 milliards de dollars à l’aide au loyer d’urgence, ce qui aiderait les locataires du pays à payer leur loyer et leurs factures de services publics. La loi HEROES , qui a été adoptée par la Chambre en mai mais qui a jusqu’à présent été bloquée au Sénat, comprend une prolongation du moratoire national sur les déclarations d’expulsion, les audiences et les exécutions pour 12 mois.

« L’instabilité du logement a d’énormes conséquences sur la santé même lorsque nous ne sommes pas confrontés à une pandémie », explique Greene. « Le risque d’exposition est tellement plus amplifié et aggravé lorsque vous ne pouvez pas vous abriter sur place parce que vous n’avez pas d’endroit où vous abriter. »

👉Conclusion ? Nous n’en sommes qu’au tout début du temps économique de la crise, alors que le temps de la crise sanitaire, particulièrement aux Etats-Unis n’est pas encore achevé, loin de là."

Charles SANNAT

Un nouveau projet de loi au Colorado veut la vaccination obligatoire des enfants et exige un cours en ligne sur le principe vaccinal si les parents refusent pour des raisons religieuses ou idéologiques

*Notez que les 50 États américains exigent la vaccination comme condition d'entrée à l'école, bien que les exceptions varient d'un État à l'autre. La Californie, le Mississipi et la Virginie-Occidentale ont annulé l'exemption vaccinake des enfants pour des croyances personnelles. Seuls les enfants souffrant de sérieux problèmes de santé peuvent éviter les vaccins obligatoires.

En plus de rendre obligatoire la vaccination contre les maladies infantiles comme la polio, la diphtérie et la rougeole, trois États - Rhode Island, Virginie et District de Columbia - ont également adopté des lois obligeant les enfants d'âge scolaire à se faire vacciner contre le virus VPH.

"Après avoir échoué dans une tentative similaire l'année dernière, un législateur du Colorado a approuvé, le 13 juin, un projet de loi visant à améliorer les taux de vaccination infantile parmi les plus mauvais au pays, soit dans le Colorado.

Dès que le gouverneur Jared Polis signera le projet de loi, il a dit qu'il deviendra loi. Les législateurs ont envisagé d'écrire une disposition dans le projet de loi qui permettrait aux opposants de demander une mesure d'abrogation sur le bulletin de vote, ce qui aurait pu retarder la mise en œuvre du projet de loi, mais ils ont voté contre ce samedi.

Le projet de loi préserve le droit des parents de bénéficier d'exemptions pour les élèves des écoles publiques, 👉mais il leur demande soit d'obtenir une note d'un médecin indiquant qu'il existe une raison médicale, soit, dans le cas des parents ayant des réserves religieuses ou idéologiques, 👉de prendre un cours de formation en ligne concernant la science des vaccins. Les parents qui scolarisent leurs enfants à la maison pourront toujours obtenir des exemptions simplement en écrivant des notes à leurs districts scolaires locaux.

Les normes du projet de loi sont légèrement plus strictes que les normes actuelles. Les parents ici ont pu dispenser leurs enfants de la vaccination simplement en mettant une déclaration d'exemption par écrit et en la remettant à l'administration de l'école.

👉En vertu du projet de loi, les écoles devront également publier des rapports annuels aux parents détaillant les taux de vaccination et d'exemption parmi leurs étudiants. L'État maintiendra une base de données avec des informations d'exemption."

Traduction partielle de:

Virus: l'Allemagne décrète ses premiers reconfinements locaux

*Que les chiffres soient bidonnés, que les morts COVID ne soient pas réellement morts de la COVID, que les médias soient des "fake news", que de se laver les mains soit un signe de soumission: je m'en balance! Nous devrions avoir dépassé ces disputes infertiles pour nous concentrer sur la suite parce que ces jérémiades ne servent qu'à nous faire dévier des vrais enjeux. Nous sommes devant une très forte probabilité de reprise épidémique au cours des prochaines semaines avec une très forte probabilité de reconfinement, ce qui implique d'énormes conséquences.

Nous pouvons être outrés, signer des pétitions, faire des manifestations, déposer des requêtes à la Cour, ça ne changera pas le "plan stratégique" qui est en train de se déployer pour susciter une gouvernanance mondiale, sur une trame de fond d'Agenda 2030.

- Que faisiez-vous au temps chaud ? 🐜
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant 
Je dénonçais la "fausse pandémie", ne vous déplaise.
- Vous dénonciez? J'en suis fort aise. 🐜
Eh bien ! Dansez maintenant. »

"L'Allemagne, présentée en modèle de gestion de la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi pour la première fois un reconfinement à l'échelle locale qui concerne 👉plus de 600.000 personnes face à l'éruption d'un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d'Europe.

Quelque 360.000 personnes vivant dans le canton de Gütersloh, et 280.000 dans celui voisin de Warendorf, dans l'ouest du pays, 👉vont à nouveau voir leurs déplacements et activités strictement limités dans un premier temps durant une semaine pour tenter de contenir la propagation du virus, qui touche déjà plus de 1.550 personnes dans un abattoir de la région.

👉Elles ne seront en revanche pas obligées de rester à leur domicile.

"Pour la première fois en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Allemagne, nous allons revenir dans tout un canton aux mesures qui s'appliquaient il y a quelques semaines" avant que l'Allemagne n'entame début mai un déconfinement progressif, a indiqué Armin Laschet, le dirigeant de la région la plus peuplée et la plus industrialisée du pays, lors d'une conférence de presse à Düsseldorf.

Limitation stricte

👉La mesure doit dans un premier temps durer jusqu'au 30 juin et va se traduire par la limitation stricte des contacts entre personnes, la fermeture des bars, cinémas, musées, centres de fitness, piscines, et l'interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés.

Les restaurants pourront rester ouverts mais n'accueilleront que des clients d'un même foyer, a précisé M. Laschet, potentiel successeur d'Angela Merkel et candidat à la direction de leur parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) en décembre prochain.

Ces mesures, qui interviennent à dix jours du début des vacances scolaires dans cette région, ont été accueillies avec soulagement par la population même si, pour certains, les autorités auraient dû agir plus tôt.

Depuis l'apparition du nouveau coronavirus, l'Allemagne, pourtant peuplée de plus de 80 millions d'habitants, a enregistré un nombre relativement limité d'infections: quelque 191.000, dont 8.895 morts. Mais le taux d'infection est fortement remonté ces derniers jours."

Lire la suite:

lundi 22 juin 2020

Une entreprise chinoise affirme que son vaccin pourrait être achevé d'ici «l'automne».


Sinovac prétend que son candidat vaccin COVID-19 s'avère efficace sur l'homme.

Sinovac est l'une des 11 sociétés approuvées pour les tests humains dans la course au développement d'un vaccin contre le COVID-19.

Un membre principal de la société a déclaré que le vaccin pourrait terminer la dernière phase des tests sur l'homme dès cet automne."

Traduction partielle de:

Reconnaissance faciale: la Sûreté du Québec (corps de police nationale au Québec) pourrait acquérir une technologie controversée

Quelques extraits:

"La technologie d’Idemia permet d’identifier des plaques d’immatriculation, des silhouettes et « des personnes d’intérêt en temps réel » afin d’améliorer la sécurité dans les endroits publics comme les aéroports et les gares, indique un document promotionnel de l’entreprise. L’appel d’offres spécifie aussi de reconnaître automatiquement les tatouages."

"Idemia est également le principal fournisseur de permis de conduire aux États-Unis, fabriquant ceux des conducteurs de 42 États."

"La Société de l’assurance automobile du Québec a aussi lancé en février un « avis d’intérêt » pour connaître l’offre de technologies de reconnaissance faciale « dans un contexte où la majorité des administrations nord-américaines émettrices de permis de conduire applique activement un programme de reconnaissance faciale au niveau de leur clientèle » afin d’éviter la fraude."

Lire la suite sur:

samedi 20 juin 2020

Les Florida Keys exigent maintenant des masques faciaux jusqu'en juin 2021

Les visiteurs des Florida Keys devront porter des masques faciaux ou s'exposer à une amende civile de 500 $.

Lors d'un vote mercredi, la Commission du comté de Monroe est passée d'une position antérieure sur les couvre-visages, et exige maintenant que tout le monde, y compris les employés et les clients, porte des couvre-visages dans n'importe quel établissement.

La ville de Key West avait déjà mis en place cette décision plus stricte, mais des parties non constituées en société des Keys avaient assoupli ces exigences, conformément aux directives énoncées par le gouvernement Ron DeSantis dans la phase 2 de son plan de réouverture qui a commencé le 5 juin.

L'ordonnance permet également aux autres gouvernements municipaux des Keys de se retirer de l'ordonnance.

Maintenant, cependant, les revêtements faciaux sont obligatoires et dureront jusqu'au 1er juin 2021, bien que la commission réexaminera la restriction tous les trimestres.

Maintenant, cependant, les revêtements faciaux sont obligatoires et dureront jusqu'au 1er juin 2021, bien que la commission réexaminera la restriction tous les trimestres.

[Populaire sur OrlandoSentinel.com] La nouvelle jetée de St. Pete sera ouverte au public le 6 juillet »
"Les couvertures faciales sur le nez et la bouche doivent être portées dans les établissements commerciaux et autres lieux publics où il y a un toit", a déclaré la porte-parole du comté, Kristen Livengood, dans un communiqué de presse.

Il existe des exceptions, y compris pour ceux qui mangent et boivent dans un restaurant dans un bar, ainsi que pendant l'exercice dans une salle de sport tant qu'une distance sociale de six pieds est maintenue.

Les enfants de 6 ans et moins ne sont pas non plus tenus de porter un masque.

Les revêtements peuvent être des masques faciaux, des masques faits maison, d'autres revêtements en tissu, en soie ou en lin comme des foulards, des bandanas ou des mouchoirs.

Le comté a déclaré que les masques chirurgicaux tels que les masques N95 devraient être laissés aux personnes en première ligne.

https://www.orlandosentinel.com/travel/explore-florida/os-ne-coronavirus-florida-keys-facemasks-20200618-lrwdnzxgkzcg7fhctrhywscq2m-story.html?outputType=amp&__twitter_impression=true

Des chercheurs japonais transforment les moustiques en vaccins volants!

Les chercheurs prétendent que les moustiques vaccinateurs ne peuvent pas être relâchés dans la nature pour vacciner les populations humaines et ce, pour des raisons éthiques. Les moustiques transgéniques pourront toutefois servir à vacciner les animaux. Espérons que les moustiques sauront faire la différence entre l'animal et l'humain!

Nous savons qu'un projet, financé par la fondation Bill Gates, par le Département américain de la Défense et par les NIH, a reçu le feu vert pour relâcher 750 millions de moustiques transgéniques en Floride et au Texas. L'objectif du relâchement de ces hordes de moustiques transgéniques est de stériliser les femelles sauvages, Aedes albopictus, et ce, en vue de combattre la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune et les virus Zika.

Ce qui est intéressant et plutôt inquiétant de constater, c'est que parmi l'équipe de recherche de l'Université médicale de Jichi au Japon - qui étudie le "principe" des moustiques vaccinateurs grâce à l'injection de leur salive dans l'hôte - 👉se trouve un scientifique aussi  impliqué dans la création de moustiques génétiquement modifiés dont l'objectif est la stérilisation des femelles sauvages!

Le partenariat entre l'Université médicale de Jichi et la Fondation Bill et Melinda Gates est indéniable (voir section du financement):

Disons que les moustiques pourraient, dans un monde dystopique évidemment, être de redoutables armes biologiques...

"Un groupe de chercheurs japonais a mis au point un moustique transgénique qui propage le vaccin au lieu de la maladie. Cependant, même les chercheurs admettent que des problèmes réglementaires et éthiques empêcheront les bestioles de prendre leur envol, du moins pour la livraison de vaccins humains.

👉Les scientifiques ont imaginé différentes façons de bricoler l'ADN des insectes pour lutter contre les maladies. Une option consiste à créer des souches de moustiques résistantes aux infections par des parasites ou des virus, ou qui sont incapables de transmettre les agents pathogènes aux humains. Ceux-ci devraient en quelque sorte remplacer les moustiques naturels porteurs de maladies, ce qui est un défi de taille. 👉Une autre stratégie plus proche de devenir réalité consiste à libérer les moustiques transgéniques qui, lorsqu'ils s'accouplent avec leurs homologues de type sauvage, ne produisent pas de progéniture viable. Cela réduirait la population au fil du temps.

La nouvelle étude repose sur un mécanisme très différent: utiliser des moustiques pour devenir ce que les scientifiques appellent des «vaccinateurs volants». Normalement, lorsque les moustiques piquent, ils injectent une toute petite goutte de salive qui empêche le sang de l'hôte de coaguler. Le groupe japonais a décidé d'ajouter un antigène - un composé qui déclenche une réponse immunitaire - au mélange de protéines dans la salive de l'insecte.

Un groupe dirigé par le généticien moléculaire Shigeto Yoshida de l'Université médicale de Jichi à Tochigi, au Japon, a identifié une région du génome d'Anopheles stephensi, un moustique du paludisme appelé promoteur, qui active les gènes uniquement dans la salive des insectes. À ce promoteur, ils ont attaché SP15, un vaccin candidat contre la leishmaniose, une maladie parasitaire transmise par les phlébotomes qui peut causer des plaies cutanées et des dommages aux organes.

Effectivement, les moustiques ont produit du SP15 dans leur salive, rapporte l'équipe dans le numéro d'Insect Molecular Biology. Et lorsque les insectes ont été autorisés à se régaler de souris, les souris ont développé des anticorps contre SP15.

Les niveaux d'anticorps n'étaient pas très élevés et l'équipe n'a pas encore testé s'ils protègent les rongeurs contre la maladie. (Seuls très peu de laboratoires ont les installations pour des soi-disant études de provocation avec cette maladie, dit Yoshida.).

Dans l'expérience, les souris ont été mordues environ 1500 fois en moyenne; cela peut sembler très élevé, mais des études montrent que dans les endroits où le paludisme sévit, les gens sont mordus plus de 100 fois par nuit, souligne Yoshida. Dans l'intervalle, le groupe a également fait produire aux moustiques un candidat vaccin contre le paludisme.

D'autres chercheurs sont impressionnés par la réussite. "La science est vraiment belle", explique Jesus Valenzuela de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses à Bethesda, Maryland, qui a développé le vaccin SP15. David O'Brochta, un généticien moléculaire des insectes à l'Université du Maryland, College Park, l'appelle «une preuve fascinante de concept».

Alors pourquoi ne vole-t-il pas? Il y a une énorme variation dans le nombre de piqûres de moustiques qu'une personne a reçues par rapport à une autre, de sorte que 👉les personnes exposées aux moustiques transgéniques recevraient des doses très différentes du vaccin; ce serait un peu comme donner à certaines personnes un vaccin contre la rougeole et 500 à d'autres. Aucun organisme de réglementation n'approuverait cela, explique le biologiste moléculaire Robert Sinden de l'Imperial College de Londres. 👉Libérer les moustiques signifierait également vacciner les gens sans leur consentement éclairé, un acte non éthique. Yoshida admet que le moustique serait "inacceptable" en tant que mécanisme d'administration de vaccins humains.

Cependant, les vaccinateurs volants - ou «seringues volantes» comme certains les ont surnommées - peuvent avoir un potentiel dans la lutte contre les maladies animales, explique O'Brochta. Les animaux n'ont pas besoin de donner leur consentement, et la dose variable serait moins préoccupante."

Sources:

👉Daisuke S Yamamoto, Jichi Medical University · Department of Infection and Immunity

Induction d'anticorps antisporozoïtes par morsure d'Anopheles stephensi transgénique délivrant un antigène paludéen par l'alimentation sanguine

👉Daisuke S Yamamoto et al. Sci Rep. 2019.

Nous avons produit une lignée de moustiques transgéniques et les résultats de nos expériences de stérilisation synthétique suggèrent que les mâles transgéniques induisent la stérilité des femelles par accouplement.

mercredi 17 juin 2020

750 millions de moustiques transgéniques seront bientôt relâchés en Floride et au Texas

*La "Environmental Protection Agency" a récemment annoncé la suppression des réglementations pour les entreprises en raison de l'épidémie de coronavirus, ouvrant la voie aux entreprises à contourner les lois et réglementations environnementales pendant la crise.

Les scientifiques de l'entreprise de biotechnologie britannique Oxitec, financée entre autres par la 👉 Fondation Bill et Melinda Gates, le Département américain de la Défense et les NIH, ont créé un ADN synthétique de moustiques qui permet, en relâchant les espèces mâles et en supprimant manuellement les femelles (ce sont elles qui piquent), l'accouplement avec les femelles sauvages qui ne donneront plus de descendance.

Le problème qui se pose ici est que des femelles pourraient être oubliées et relâchées parmi la population mâle de moustiques génétiquement modifiés. Ces femelles évadées pourront potentiellement piquer les êtres humains. Une expérience "in vivo" dont les visées pourraient dépasser la fiction...

Il y a des moustiques "vecteurs de maladies" et la science permet aujourd'hui des "insectes vaccinateurs"... (article à venir au cours des prochains jours).

Voici des extraits d'un article sur le sujet:

"Le 1er mai 2020, la société Oxitec a reçu un permis d'utilisation expérimentale de la US Environmental Protection Agency (EPA) pour libérer 👉des millions de moustiques génétiquement modifiés chaque semaine au cours des deux prochaines années en Floride et au Texas. Les femelles de cette espèce de moustique, Aedes aegypti , transmettent la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune et les virus Zika."

"Lorsque ces mâles OGM élevés en laboratoire sont relâchés et s'accouplent avec des femelles sauvages, leur progéniture femelle meurt. Des disséminations continues et à grande échelle de ces mâles "OX5034 GM" devraient à terme provoquer l'effondrement temporaire d'une population sauvage."

"Bien que l'EPA ait approuvé le permis d'Oxitec, l'approbation de l'État est toujours requise. Une libération précédemment prévue dans les Florida Keys d'une version antérieure du moustique GM d'Oxitec (OX513) a été retirée en 2016 après qu'un référendum a indiqué une opposition significative de la part des résidents locaux. Oxitec a testé sur le terrain ses moustiques GM au Brésil, aux îles Caïmans, en Malaisie et au Panama."

"Le forum public sur la récente demande de permis d'Oxitec a recueilli 31 174 commentaires opposés à la libération et 56 qui appuient.

Le 17 juin, le feu vert a été officiellement donné à Oxitec pour relâcher 750 millions d'insectes en Floride et un deuxième essai est prévu au Texas.


L'IDENTITÉ DIGITALE pour tous les Québécois en 2025

*Chaque jour nous confirme que tous les pays obéissent au plan mondialiste, tel que élaboré sur le site du Forum économique mondial (l'image de cet article est une capture d'écran du plan mondialiste prise sur le FEM)...


"Le gouvernement veut devenir le gardien des données confidentielles de tous les Québécois 👉en fournissant à chaque citoyen sa propre identité numérique. L’ambitieux projet coûtera des milliards de dollars et n’a jamais été réalisé ailleurs dans le monde.

👉D’ici 2025, chaque citoyen devrait disposer d’une clef numérique qui lui donnera accès à tous les services de l’État et même à des services privés comme les banques. 

Si le projet est une réussite, l’identité numérique permettra à chaque Québécois d’accéder à son permis de conduire, son dossier d’impôts et ses comptes bancaires, sans avoir à retenir d’innombrables mots de passe et à avoir sur soi des dizaines de cartes d’identité.

👉L’identité numérique sera basée sur les chaînes de blocs, une technologie «réputée inviolable», selon le ministre délégué à la Transformation numérique, Éric Caire.

Ce nouveau projet, le Service québécois d’identité numérique, sera déployé sur cinq ans si tout se passe comme prévu. 

«Il n’existe à ce jour aucune solution d’identité numérique basée sur les chaînes de blocs. Nous serons la première société au monde», dit le ministre en entrevue.

Rien n’appartiendra à une entreprise privée, assure-t-il. M. Caire souligne qu’il pourrait y avoir des partenariats avec Desjardins, par exemple, mais le contrôle resterait sous juridiction de l’État. 

«La finalité, c’est que le gouvernement du Québec soit le fournisseur de service. Il se sert des données dont il est le gardien afin de fournir les attestations d’identité», promet-il. 

Deux premières étapes

👉Il y a trois semaines, le conseil des ministres a accordé un premier 41,8 millions $ pour le développement des deux premières phases de ce mégaprojet.

Pour les deux premières phases, ce sont essentiellement des cerveaux qui sont payés. Mais pour les deux suivantes, ça inclura de nouvelles infrastructures. Des structures hyper énergivores comme des serveurs et de nouveaux réseaux informatiques. Un chantier de plusieurs milliards de dollars, selon nos sources.

Ça pourrait devenir l’un des plus gros projets de l’histoire du Québec, admet Éric Caire."

Lire la suite:

Dr. Arruda, directeur de santé publique du Québec, a affirmé lors d'une entrevue radiophonique donnée cet après-midi qu'il est certain à 95% qu'il y aura une deuxième 🌊 à l'automne

Un directeur de santé publique qui dévoile publiquement sa quasi certitude à l'effet qu'il va se produire une recrudescence des cas dans les prochaines semaines, c'est qu'il a reçu cette information de paliers au-dessus de lui. Il ne pourrait pas se permettre d'affirmer une telle chose si ce fait n'était pas corroboré par les hautes instances de santé, dont par l'OMS.

Il est donc inutile de le rendre coupable de catastrophisme puisque tous les responsables de santé publique au service des gouvernements vont tous affirmer la même chose: une deuxième vague arrive.

Que l'on soit choqué par sa gestion douteuse, enfantine et plutôt délirante de la crise ne change rien au fait que c'est lui qui "call the shots" au Québec et qu'il est un exécutant des sbires qui commandent dans les hauts lieux.

Mise au point

Je suis consciente que la poussée insistante et déterminée des autorités pour la mise en marché de vaccins COVID19 est choquante, voire épeurante. La plupart des gens sont outrés juste à l'idée d'un vaccin pour la population mondiale et je crois que s'il était disponible aujourd'hui, une majorité de personnes le refuserait pour diverses raisons.

Je publie tous ces articles concernant les développements de l'industrie vaccinale parce que j'observe que beaucoup de personnes se confortent dans l'hypothèse que le projet de vaccination va avorter, prétextant que la pandémie est terminée. J'aimerais vraiment y croire, mais je suis assez convaincue que les sociétés pharmaceutiques qui ont reçu des centaines de millions de dollars en subventions ne vont pas remballer leurs stocks et les gouvernements ne vont pas reculer après avoir gavé l'industrie vaccinale avec l'argent des contribuables.

La situation nous indigne, nous échoeure, et nous avons tous, je crois, la conviction de devoir combattre pour préserver nos droits et libertés. C'est un noble combat et certains ont déjà porté des actions en ce sens, mais c'est un combat que je ne livrerai pas dans l'arène publique. Le combat que je vais livrer c'est celui de préserver ma foi et mon âme dans cette puissante guerre spirituelle.

Je crois, en toute lucidité, que nous avons intérêt à nous préparer à ce projet de vaccination et à une "deuxième vague". Non pas comme des soldats vaincus, mais comme des guerriers aguerris qui observent les tactiques de l'ennemi en vue de prendre un avantage sur le terrain. 

Au mieux, nous aurons été prudents, au pire nous serons prêts. Mais je ne vous dirai pas "ça va ben aller" parce que la situation risque d'être très inconfortable et anxiogène.

Que le virus se soit avéré beaucoup moins mortel qu'annonçé, que nous soyons convaincus que "c'est juste une grippe", que c'est une "fausse pandémie", que "le gouvernement n'a pas le droit de nous priver de nos droits et libertés", etc., n'empêchera pas que les autorités ont en main toutes les lois (ne serait-ce que la "Loi d'urgence sanitaire") pour décréter un reconfinement et une vaccination massive. La résistance se lèvera, c'est certain, mais elle pourrait être un pari risqué si on ne compte que sur elle pour envisager le futur.

Quand je dis se préparer, c'est d'envisager à nouveau le scénario de la première vague en y ajoutant une forte probabilité de vaccination obligatoire, ou encore de non-accès aux commerces essentiels si pas de preuve d'immunité. 

Je pousse loin direz-vous, mais pas tant que ça!

-Se préparer à un reconfinement (réserves de bouffe et autres nécessités pour éviter les files interminables).

-Se préparer à ne plus avoir accès à l'école pour nos enfants non-vaccinés, à nos milieux de travail, à certains commerces: je le sais, c'est franchement chiant à envisager!

-Se préparer à tisser des liens avec notre communauté immédiate, à identifier nos ressources: cultivateurs de légumes, éleveurs de viandes, fermes laitières, naturopathes, etc.

-Se préparer à faire face à un virus qui a potentiellement muté (renforcir notre système immunitaire).

Cet horizon est effectivement sombre et je le vois venir depuis plusieurs années. Vous avez évidemment la liberté de croire qu'on va se réveiller collectivement et que la vie va reprendre son cours "comme avant", mais pour ma part je crois que nous débutons une période vraiment pas géniale.

L'agenda mondialiste se déploie à pas de géant et cette pandémie est utilisée comme catalyseur à la "grande réinitialisation", telle qu'affirmée il y a quelques jours par le Forum économique mondial et le FMI.

Je nous invite à espérer le meilleur et à nous préparer au pire.

Que Dieu nous garde.
Isabelle

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés