Suivez ce blog via Facebook

mercredi 10 octobre 2012

"Big Brother" envahit les écoles




Les écoles du pays [USA] ont adopté de nouvelles méthodes pour surveiller leurs élèves dans l'école et à l'extérieur.  Parmi ces méthodes on trouve des puces RFID (Radio Frequency Identification) insérées dans les cartes d'identité scolaire qui sont reliées à des logiciels de repérage par GPS.  Des caméras de surveillance font aussi partie de l'arsenal.

Selon les autorités scolaires, ces outils sont en cours d'adoption pour augmenter la sécurité, pour prévenir l'absentéisme scolaire, réduire le vol et même améliorer les habitudes alimentaires des élèves.

Le système de tag RFID, populairement connu sous l'appellation "Tag and Track", est vendu aux écoles à travers le pays par une variété de fournisseurs, dont AIM Truancy Solutions, ID Card Group et DataCard.

En général, ces systèmes se composent d'une carte, où est apposée une photo de l'élève, qui est munie d'un cordon qui se porte autour du cou des étudiants. La carte dispose d'une puce RFID intégrée. L'étiquette comporte un numéro à deux chiffres attribué à chacun des étudiants. Ceux-ci, en entrant dans l'école, passent sous une porte équipée d'un lecteur RFID où l'étiquette d'identification est lue, enregistrée et envoyée à un serveur dans le bureau administratif de l'école. Les données saisies fournissent une liste de présence pour le personnel de l'école.  Plus inquiétant, la puce intégrée permet le géolocalisation des élèves qui enregistre le mouvement de l'étudiant tout au long de la journée.

De plus en plus d'écoles américaines prennent le virage biométrique pour, disent les autorités, épargner de l'argent sur la gestion des absences, pour assurer la sécurité et l'assiduité des élèves et pour contrer les enlèvements d'enfants.  Certaines écoles sont munies de cartes RFID pour leurs élèves depuis 8 ans déjà.

Des programmes pilote sont en place actuellement pour les élèves "délinquants" qui ont un fort taux d'absentéisme: ils sont reliés à un système automatisé de "réveil" qui consiste en un coup de téléphone pour leur rappeler qu'ils doivent aller à l'école.  Cinq ou six fois par jour, ils sont tenus d'entrer un code qui permet de suivre leurs emplacements: quand ils partent pour l'école, quand ils arrivent à l'école, le midi, quand ils quittent l'école et à 20 heures. Ces étudiants sont également affectés à un adulte «coach» qui les appelle au moins trois fois par semaine pour voir comment ils se débrouillent et pour les aider à trouver des moyens efficaces pour ne pas abandonner l'école.

Un programme de surveillance est en cours dans le Long Island, NY, dans un effort pour lutter contre l'obésité. Certains étudiants désignés en surpoids ou obèses sont équipés de dispositifs, un bracelet qui compte les pulsations, qui détecte les mouvements et même qui suit les habitudes de sommeil des élèves. Des programmes similaires sont en cours dans les écoles de Saint-Louis, MO, et South Orange, New Jersey.

Des appareils photo gagnent une présence accrue dans les écoles dans le cadre des efforts de surveillance des élèves. Populairement connu comme télévision en circuit fermé (CCTV), des systèmes de caméra vidéo numérique sont placés dans toutes les écoles ainsi qu'à l'extérieur des bâtiments et même dans les autobus scolaires. Dans l'école, les caméras sont situées dans les cafétérias, les couloirs, les gymnases et autres espaces intérieurs, y compris les salles de classe.

Source:
http://www.salon.com/2012/10/08/big_brother_invades_our_classrooms/

2 commentaires:

  1. à accepter l'inacceptable LA VIE n'est plus vivable :RESISTANCE!!!

    RépondreSupprimer
  2. On en arrive à rejoindre de magnifiques romans de SF... qui aurait pu imaginer que ce n'était en fait que de l'anticipation... ça fait froid dans le dos ! Non non non et non !!!!...

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés