Suivre ce blog via Facebook

lundi 22 octobre 2018

"Ils se sont infiltrés dans cette caravane", déclare un journaliste du réseau Univision qui a rencontré des habitants du El Salvador et même, du Bangladesh, dans la caravane qui tentait de traverser au Mexique au cours des derniers jours

* Selon les plus récentes informations provenant de journalistes sur le terrain, la caravane progresse à travers le Mexique, elle n'est ni stationnaire, ni confinée par les autorités mexicaines.

Le correspondant d'Univision, Francisco Santa Anna, faisait son reportage depuis le pont au Guatemala où la caravane de migrants tentait de traverser le Mexique pour se rendre aux États-Unis. Santa Anna a déclaré qu'il avait lui-même rencontré des gens du Bangladesh. 


Voici le reportage en espagnol:


Le Daily Caller a rapporté une traduction des affirmations de Santa Anna du Mexique:

"Les frontières en Amérique centrale ne sont pas aussi fortes que celles des États-Unis, ce qui permet aux citoyens du Panama et de l'Équateur de traverser facilement", a expliqué Santa Anna. "Ils traversent du Costa Rica, puis traversent ensuite le Guatemala pour finalement rejoindre notre pays."

"Hier, lors de notre voyage au Guatemala, nous avons remarqué des habitants du El Salvador et même des Bangladais", a-t-il poursuivi.

"Pouvez-vous imaginer ce qu'ils ont du faire pour arriver ici?", dit-il. "Ils se sont infiltrés dans cette caravane et ont essayé de traverser avec la foule. Cela [la caravane] les a grandement aidés."

Santa Anna a continué en disant qu'ils avaient été identifiés et détenus par des agents de l'immigration.

Les responsables mexicains ont semblé écouter les demandes du président Donald Trump d'empêcher la caravane d'arriver à la frontière américaine, mais des rapports récents indiquent que certains responsables aident les migrants dans leur périple.

L'ambassadeur du Mexique aux Etats-Unis a admis jeudi sur Fox News qu'il estimait que la caravane avait une motivation politique, du moins en partie.

"Nous avons des preuves que cette caravane est également très motivée par des raisons politiques", a déclaré l'ambassadeur Gutierrez. "Nous sommes évidemment sensibles à la situation humanitaire à laquelle nous sommes confrontés et nous agissons avec précision."

"Mais nous avons également clairement indiqué qu’il n’existait aucun motif juridique permettant au Mexique de délivrer un permis permettant à une population de traverser le Mexique en direction des États-Unis", a-t-il conclu.

Source:

4 commentaires:

  1. Beaucoup de blogueurs américains font état depuis un bon bout de temps des tensions qui existent entre l'État profond et Trump, à un point tel, selon eux, qu'une guerre civile américaine est pressentie.

    Les élections de novembre aux États-Unis, qui pourraient se produire sur fond de crise migratoire accompagnée de violences et de graves troubles civils (que Soros doit être en train de préparer), pourraient voir le déclenchement au grand jour de cette guerre civile actuellement larvée, car peu importe quels seront les résultats, la partie perdante pourrait ne pas les accepter et pourrait prendre les mesures nécessaires pour reprendre ou garder le pouvoir.

    Cette migration instantanée de milliers de personnes, où des preuves filmées existent qui montrent des hommes remettre de l'argent aux migrants, n'arrive pas comme ça par hasard. Il serait bon de garder un oeil vigilant sur cette situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pour habitude, dans mes commentaires, d'aller souvent à la "limite supérieure" des choses et le commentaire ci-haut en est un exemple.

      La "limite inférieure", dans le cas présent, pourrait être que les démocrates, aidés par le financement de Soros, veulent provoquer un chaos social à cause de la crise migratoire qui va assez probablement se produire, afin que d'en arriver à la mise en accusation (impeachment) de Trump qui débouchera sur sa destitution.

      Voir l'article suivant de Wikipédia :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Impeachment_(%C3%89tats-Unis)#Donald_Trump

      Cette portion d'article de Wikipédia indique que cette procédure d'"Impeachment" a été lancée au tout début de sa présidence, avant qu'il n'ait fait quoi que ce soit.

      L'État profond et les démocrates veulent la tête de Trump depuis le premier jour où il a été élu et ils n'auront de cesse que lorsqu'ils auront atteint leur but.

      Cette crise migratoire qui s'annonce à l'horizon semble avoir été délibérément provoquée et pourrait apparaître aux yeux de l'État profond et des démocrates comme le moyen définitif par lequel ils atteindront leur but.

      Supprimer
  2. Washington, 23 oct (EFE).- El vicepresidente de Estados Unidos, Mike Pence, aseguró hoy que el presidente de Honduras, Juan Orlando Hernández, le ha dicho que la caravana de migrantes que se dirige al país estadounidense ha sido financiada por el Gobierno de Venezuela.

    Le vice-président des États-Unis, Mike Pence, a déclaré aujourd'hui que le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, lui avait dit que la caravane de migrants qui se dirigeait vers les États-Unis avait été financée par le gouvernement du Venezuela.


    https://es.yahoo.com/noticias/acusan-venezuela-financiado-caravana-migrantes-hondure%C3%B1os-195822939.html

    Avis perso : TRÈS PROBABLE ! ( plus que la thèse Soros , qui fait tout pour saborder Trump évidemment, il n'a pas ce pouvoir là )..mais le jeu est bien plus compliqué que cela. Goldman Sachs JP Morgan , bref les banquiers du monde , ont sauvé plusieurs fois de la faillite Trump , qui leur est redevable . Goldman Sachs est un gros sponsor de la Chine aussi .. le modèle communiste de l'élite du monde est là , et cette élite ne tarrit pas d 'éloges pour ce modèle communiste , de Kissinger à Rockefeller dès 1973 . Le Nouvel Ordre Mondial est ce modèle totalitaire chinois . Trump n'est qu'un pion ,un clown provocateur raciste misogyne et imbécile mégalomane , parfait pour être haït , mais manipulé et très bon pour l'avènement de ce NOM . Le monde économique et financier appartient déjà à la Chine .

    Les crises migratoires massives mondiales , sont dans ce plan . Les guerres , les mises à sac de pays , les violences de délinquants paramilitaires . Aucun avenir économique dans ce climat , le nord pille le sud et ferme ses frontières .. Çà coince evidemment , pas besoin de mêler ce Soros Satan des trumpistes du monde.. Mais bon les petits blancs suprématistes incultes ne savent faire que l'autruche et voir l'ennemi migrant qui explique tous leurs malheurs .. Alors qu'ils n'ont encore RIEN vu ..

    Un truc que vous ignorez quand vous relayer que Trump dit que des narcos traficants infiltrent cette caravane .. Presque 3000 extraditions de narcos de Colombie vers les prisons US .. La technique est simple et toujours la même et démontre que Trump ment sur ce thème des narcos . En général , ces narcos colombiens ( ou autres) reçoivent une peine de 4 ans de prison - à condition de collaborer avec la DEA- cad dénoncer les organigrammes des réseaux .. Tous le font ! Et ensuite , que se passe t-il ? Ces narcos collaborateurs se voient offrir la possibilité d'avoir la citoyenneté US , OUI CARRÉMENT ! Loin des discours de Trump et des trumpettistes baveux du monde ... Obama faisait Idem ..Same same, but different ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas de difficulté à te croire que les narco font de "bonnes affaires" en devenant délateurs pour la DEA, mais comme tu le dis si bien, Trump ne s'en vante pas.

      L'article ici confirme que le Vénézuela se prépare à la guerre avec les États-Unis
      https://www.breitbart.com/latin-america/2018/10/22/venezuela-declares-military-fully-prepared-war-u-s/?utm_source=facebook&utm_medium=social&fbclid=IwAR21rGcV7SP0tN9JsK3-7Y2sMiV-fbkLTCueXma-IqfGDfj7O_58Afo2k-s

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés