Suivre ce blog via Facebook

jeudi 17 mai 2018

La rupture du plus grand projet de barrage hydroélectrique de Colombie a provoqué l'évacuation de dizaines de milliers de personnes


Le barrage Hidroituango sur la rivière Cauca était en phase finale de construction lorsqu'un tunnel bloqué a été dégagé samedi soir, provoquant des inondations en aval qui ont balayé un hameau riverain. Six cents personnes se sont retrouvées sans abri et deux ponts, deux écoles et un centre de santé ont été détruits.

Mercredi, les autorités ont émis des ordres d'évacuation pour huit municipalités en aval du barrage, en raison des craintes d'une nouvelle vague d'inondations alors que de fortes pluies continuent de frapper le mégaprojet.

Le nombre total d'habitants dans les huit municipalités est estimé à 120 000. Jusqu'à présent, aucun décès ou personne disparue n'a été signalé.

"Dans les prochaines minutes, le débit d'eau de la rivière Cauca sera augmenté, en aval du barrage", disait un message envoyé par EPM, l'entreprise qui construit le barrage, peu après midi. "Les gens devraient aller immédiatement aux points de rencontre."

La dernière urgence a été déclenchée après l'effondrement d'une salle des machines au barrage. L'armée colombienne, la police et l'agence de gestion des catastrophes ont été dépêchées sur le site dans la province d'Antioquia, au nord-ouest du pays. Le personnel de la Croix-Rouge est sur place depuis samedi.

"Nous parlons de personnes déplacées toutes les heures ", a déclaré Isabel Cristina Zuleta, militante de Ríos Vivos, une organisation environnementale locale opposée au mégaprojet, à Sabanalarga, une ville en amont touchée par les inondations ce week-end." La forte pression de l'eau provoque des glissements de terrain et des inondations en amont maintenant."

"Les communautés perdent leur mode de vie", a- t-elle déclaré. "Il n'y a pas d'aide humanitaire ici, c'est un abandon total - il n'y a pas d'abris, pas de nourriture, rien."

La cause précise de la catastrophe est controversée. Le directeur d'EPM, Jorge Londoño, a déclaré aux médias locaux que des " conditions géologiques imprévisibles " avaient provoqué le remplissage et l'effondrement du tunnel pendant le week-end, alors que les activistes soutenaient qu'il était dû à une accumulation de matériel végétal non récupéré. 

La crise couvait depuis la fin d'avril, lorsque le tunnel de dérivation a été bloqué, provoquant une augmentation des niveaux d'eau en amont et en aval. Plusieurs glissements de terrain, causés en partie par de fortes pluies, ont entraîné de nouveaux blocages au début du mois de mai.

De nombreux habitants de la région se sont longtemps opposés au projet, qui a perturbé l'agriculture et la pêche depuis que la licence a été accordée à EPM en 2009.

Malgré les controverses, le barrage de Hidroituango est présenté comme un projet phare par le gouvernement et EPM - qui appartient à la ville de Medellín, à 106 miles de là. À pleine capacité, le barrage devrait être capable de générer une moyenne annuelle de 13 930 gigawattheures grâce à ses huit turbines massives. Le projet a été financé par IDB Invest, la branche privée de la Banque interaméricaine de développement.

Source:

12 commentaires:

  1. 1 - Oui 600 familles ( et pas personnes ) ont été evacuées la semaine dernière . Ce qui s'est passé la nuit de mardi à mercredi a été terrible d'où l'évacuation générale .

    le dernier point d'actualité est le suivant et TRÈS pessimiste ,et sur l'avenir de ce méga-projet , et sur les conséquences de rupture , jusq'à la mer . Les villages sont abandonnés , évacués et les réfugiés sous les tentes de la croix rouge . 5000 personnes ont été évacués la nuit dernière. Beaucoup de hameaux sont isolés , les routes et ponts emportés par les eaux..EPM demande l'aide d'experts internationaux ,parce que le responsable et tous répètent que la situation est " hors de tout contrôle ". Les sirènes hurlent sans arrêt , et haut parleur ordonnant évacuation immédiate .. les villages les premiers à risque sont désormais vides ..

    Le dernier tunnel d'évacuation du barrage en partie construit , peut évacuer 2000m3 d'eau à la seconde, et les eaux du río apportent 3500m3 d'eau/s . Le niveau monte inéxorablement . Le mur de contention en terre et roc fait 400 mètres de hauteur . Les autorités ont décidé de le surmonter en urgence de 7 mètres . Juste pour gagner du temps en fait. Il est très probable que ce dernier tunnel, du barrage en partie terminée se trouve bloqués par les débris et rocs , ce qui accélèrerait la montée des eaux . On serait alors dans le même cas que la deuxième vidéo , mais avec chute de 400 mètres d'eau , et la terre qui se lézarderait et finalement en peu de temps , tout ce mur de contention s'écroulerait , libérant des eaux en furie et tout l'aval serait touché sur des centaines de kms . C'est le pire scénario , mais comme il continue de pleuvoir énormément , c'est le scénario le plus probable .. 120 000 personnes seraient touchées , plus d'habitations cultures etc.. désastre total .

    RépondreSupprimer
  2. 2- Ce barrage est en construction , et beaucoup de scandales politiques sortent en cascades . Pour gagner 1 an ,l'ex gouverneur a fait boucher 2 tunnels de rentrées des eaux avec béton ( brillant dans des périodes hivernales de pluies diluviennes de plus en plus intenses chaque saison ..)

    Restait donc un tunnel , qui s'est bouché , d'où vidéo 2 . Les ingénieurs civils d'EPM avaient proposés de mettre des portes à ces 3 tunnels , trop long ( 1 an de retard) refusé par les politocards ! On aurait évité la catastrophe..

    Autre point dont il est fait mention dans l'article au sujet des débris .. 100 millions de US $ furent octroyés à une entreprise multinationale pour les tailles des arbres de bordure du barrage. Ce qui fut fait , mais les arbres laissés sur les bords ! Du coup le courant a tout emporté et boucher les tunnels .

    Il semble aussi que l'endroit n'était pas sûr pour ce barrage , la roche étant faible . Ce que montre les infiltrations d'eau non contrôlées dans la montagne . Et ce qui s'est passé aussi la nuit dernière avec une fuite d'eau qui a duré 7 heures , d'une galerie en hauteur , signe que l'eau s'est aussi infiltrée sous le barrage lui même et partout en fait. Là , c'est la reconstruction possible du barrage qui va être remis en cause .

    Bref , comme dans toutes catastrophes , une successions d'évenements en cascades , non prises en compte parce que jugées comme impossible ou peu probable et coûte trop cher etc.. et puis les faits montrent que si , c'étaient possible . Et les economies ou gains de temps d'une année ..qu'est ce que ça vaut aujourd'hui ?


    RépondreSupprimer
  3. 3- Des sommes astronomiques perdues , un endettement du pays anéanti , c'était le plus grand méga-projet colombien et le plus coûteux. Du coup , comme le développement économique dépendait en grande partie là dessus .. les conséquences économiques et sociales vont être énorme .

    Je ne suis pas mécontent non plus que ce projet tombe à l'eau ^^ . Parce que ce qui était au programme , pour des projets demandant beaucoup d'electricité , c'était 40% du pays en mines d'or à ciel ouvert pour les multinationales, et 10 000 puits de gaz de schiste pour Chevron .. Fin de la superbe nature de Colombie ! Alors , s'il n'y a pas de victimes , ce coup du sort sera peut-être une Grâce de Dieu !

    Je te tiens au courant , parce que les jours à venir vont être décisifs très probablement . Là , pour sûr le relais médiatique va devenir international , parce que les images vont être très choc , and rock and roll ^^

    Mais Isabelle aura eu son scoop en français , parce que la première à publier ( grâce a son vaste réseau international d'informateurs ^^) .
    Vive les blogs interactifs et vive Conscience du Peuple !!

    Fin de commentaires , les tonnerres et foudre reprennent de plus bel …

    RépondreSupprimer
  4. Dernier point de presse vendredi 18 mai 2018 :

    Entre tanto, el gobernador, Luis Pérez, señaló que " la destrucción de la presa generaría que una ola de 26 metros de altura llegue a Puerto Valdivia en el lapso de 1 hora 20 minutos."

    Entre autre , le gouverneur , Luis Pérez , a fait remarqué que la destruction du barrage , ferait en sorte qu’ {{une vague de 26 mètres de hauteur}} , arriverait à Puerto Valdivia , dans une durée de 1 heure 20 minutes .

    Une semaine de délai , guère plus ! Tout dépend de l'obstruction de la salle des machines et du dernier tunnel de dérivation .. les coupes d'arbres laissés sur les bords du barrage, par Pérez (!) feront ou ne feront pas, de cette catastrophe un drame national ! A noter le trajet de cette vague tsunami , tout le long du rio Cauca , qui se jette dans le rio Magdalena , d'immenses zones basses de marécages et au final , la ville de Barranquilla ... ! Principal port de l'Atlantique colombien et toutes ses zones portuaires et pétrolifères .. La dette colombienne va EXPLOSER si ce scénario se réalise !

    {{Dernier rapport de situation sur la catastrophe en cours d' Ituango, Colombie :
    }}

    1500 travailleurs sont actuellement mobilisés en extrême urgence, dans une course contre la montre, sur 2 points essentiels .

    1- La remontée de 7 mètres en hauteur du mur en terre de contention . Les camions font la navette en permanence jour et nuit ..

    2- Sur les travaux , de terminer la partie du barrage en chantier , qui permettrait d’ éviter le scénario du pire , cad la perte total du barrage .
    {{NOTE}} : Il y a des infiltrations dans la base même du barrage . Confirmée mercredi 16 mai , par la venue impromptue des eaux par une galerie de dérivation , celle empruntée comme accès pour les camions du chantier . Plusieurs ingénieurs civils ont dénonçé de nombreuses fois , que cette zone de construction du barrage n’était pas sûr , dû aux failles géologiques de ce lieu . Confirmé par les infiltrations observées ces derniers semaines et absolument incontrôlables !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour tes info Emilio.

    RépondreSupprimer
  6. Merci , je vous tiendrai régulièrement au courant des évolutions de ce mégafou projet , qui est et sera , même achevé, une épée de Damoclès perpétuelle , une catastrophe d’une très grande ampleur à venir . Catastrophe qui ne serait pas la première pour cette montagne et ce rio Cauca , puisque 3 éboulements majeures ont déjá été répertoriés depuis 2000 ans … inondant de vastes zones de centaines de km2 , par l’obstruction totale de ce rio , et la création de lac immense . Les analyses de sédiments à des centaines de kms loin de ce rio, le montrent clairement .

    C’est ce que dit l’ingénieur Luis Hilario López, exprésident de l’association des ingénieurs sortis de la Faculté des Mines (Ademinas) de l’Université Nacionale de Colombie ( prestigieuse université colombienne , mon épouse est diplômée de cette université ^^) . Et ce que dit Luis Hilario López, rejoint ce que disent beaucoup d’ingénieurs des mines sur cette montagne. Evidemment , tous évinçés de l’entreprise électrique EPM , qui est en charge de construire ce projet .
    http://www.elpais.com.co/colombia/esta-es-la-falla-geologica-que-pondria-en-jaque-el-proyecto-hidroituango.html


    Dimanche 20 mai 2018 , la situation est la suivante :
    1- EPM compte terminer les travaux de rehaussement de 7 mètres , du mur en terre et pierre , de contention de la retenue d’eau . La cote dite sécuritaire de 410 m au dessus du niveau de la mer , devrait être atteinte lundi 21 mai 2018 . 7000 travailleurs sont mobilisés sur le chantier en ce moment .

    2- EPM est en parallèle , en train de terminer la partie en béton du barrage , celle des turbines , et du tunnel d’évacuation . L’eau d’arrivée du rio Cauca aurait diminué de 20% . Les fortes pluies continuent quand même.


    3- Le but est de remplir le réservoir de retenue , de plus de 2,5 millions de m3 d’eau , le plus vite possible. Ce qui rendrait opérationnel le barrage en électricité.

    4- L’unique route de Medellín à la côte atlantique , est interdite à la circulation sur 165 kms .. ce qui correspond à la partie basse de cette route qui longe le rio . Durée indéfinie.

    5- Les ponts sur le rio sont tous interdits à la circulation , et gardés par l’Armée Nationale.

    6- Les évacués , plusieurs milliers , sont regroupés dans les villages des hauteurs , dans des tentes de la Croix rouge . Ces secours , avec peu d’alimentation , sanitaires , pas de matelas , beaucoup devaient dormir sur les gradins de gymnases , etc.. ont créé des mécontentements parmi ces refugiés . La situation semble s’améliorée mais l’incertitude sur la durée de cette migration imposée , crée angoisses et beaucoup pensent à retourner dans leurs maisons , devenues à risques majeures …

    7- EPM a parlé d’indémniser les victimes des déplacements , de leurs habitats perdus .. Promesses colombiennes bien connues , et qui sont rarement suivis d’actes.

    8- Les hôpitaux en amont du barrage , et en aval , sont mobilisés pour pallier un état d’urgence en cas de rupture de la retenue .

    9- Les villes plus en aval du rio Cauca , sont en ce moment à 50 cm du niveau du rio . Une vague déferlante de plusieurs dizaines de mètres aurait des effets dévastateurs d’une ampleur catastrophique . Ces habitants auraient moins de 2 heures pour se sauver , du moment de rupture, à l’arrivée de la vague tsunami . 120 000 personnes à risques majeurs , 250 000 possibles si on compte tout le trajet de cette vague à la mer .


    RépondreSupprimer
  7. EPM , maintenant se veut réconfortant , l’eau du rio semble canalisée , le mur de retenue est surélevé , le bassin sera rempli d’eau , MAIS , il n’est absolument plus fait aucune mention des incidents de mouvements de montagne qui ont obstrué les tunnels ces derniers jours par 3 fois . Que se passera t-il lors du remplissage du bassin de 200 mètres de profondeur , et de l’énorme pression sur ces zones de failles ??? Ces infiltrations d’eau pressurisée ne vont-elles pas finir de fragiliser la montagne sur beaucoup d’endroits , et provoquer non plus les glissements de terrain déjà vu , mais une partition de la montagne !? Une arrivée massive de terre rocs et débris dans le bassin , provoquerait une vague gigantesque qui passerait bien au dessus du mur de terre de contention , des brèches qui s’élargiraient pour détruire la totalité de ce mur en très peu de temps ..la même chose que la vidéo qui montre ce qui est arrivé avec la première retenue .
    Cette possibilité est réelle , les analyses de structure de la montagne le montre.
    La nouvelle pression du bassin rempli est une inconnue totale dans l’équation.
    Ce problème majeur est et restera une inconnue totale dans le temps . Il pourrait se produire en jours semaines mois ou années . Personne ne peut le prévoir . Ces mouvements d’infiltration concerne la base même de la montagne . Le point de basculement est absolument impossible à prévoir .

    Evidemment EPM , devant les sommes gigantesques investies , ne peut plus reculé dans son projet . Parce que c’est tout le développement néo libéral colombien en découle . C'est-à-dire 40% du pays en mines d’or à ciel ouvert pour les multinationales minières ( Premier décret du président Santos en 2010, sur initiative de son prédécesseur Uribe ) , plus 10 000 puits de gaz de schiste pour Chevron ( projets appuyés fortement par Santos ). Les réserves actuelles du pétrole colombien , 20% des revenus de l’Etat , sont de 5 ans maximum . Sans les 17% d’électricité du pays , qui sera généré par ce barrage d’Ituango , tous ces projets du néo libéralisme conquérant … tombent à l’eau (!) parce que devenus irréalisables .

    La NATURE reprendra t-elle ses droits de pouvoir , sur des humains irresponsables et arrogants qui veulent la défiée , et dont l’unique valeur est Argent et Profits ? On le saura , Ituango est un symbole !

    NOTE : Sur le plan social , 700 assassinats et massacres des habitants de ces lieux d’ituango , de par les paramilitaires aux ordres des maffieux de l’Etat colombien . Des centaines d’habitants déplaçés de force . Les 4 derniers assassinés , torturés et découpés en morceaux à la tronçonneuse comme d’habitude , puis jetés dans le fleuve , en avril dernier. Des militants écologistes de l’association « rio vivos ». Ituango a déjà eu ses victimes , de celles là , les médias dominants ne parlent pas … L’ONU a demandé les recherches des corps ( ou ce qui en restent ..) avant le remplissage du bassin de retenue. EPM a répondu que ces corps ont déjà été exhumés .. à croire sur leur parole , et ce qu’elle vaut !

    Emilio , correspondant en Colombie , en exclusivité pour « Conscience du Peuple « ^^

    RépondreSupprimer
  8. Lundi 21 mai 2018..

    Suite de la “ telenovela “ Hidro.Ituango ( les telenovelas sont très populaires en Amérique latine , des séries TV pour occuper les mamies , des histoires à rallonges de riches beaux belles , ou de narcotraficants riches et méchants ..)

    Hier , dimanche 20 mai , nouvel incident , sur la zone d’évacuation du barrage cette fois , le tunnel de la salle des machines , qui s’est bouché en partie . Passant de 1600m3 d’eau du rio évacuée ( on nous disait 2000m3 seconde avant-hier ..) à 800m3 seconde . Du coup , le rio qui avait gonflé avec les aguaceros( fortes pluies , qui ont inondés plusieurs quartiers de Medellín dans la nuit de samedi à dimanche , avec des maisons détruites ou évacuées en urgence par les glissements de terrain ) . Le débit du rio Cauca a donc augmenté à plus de 2300m3 seconde.

    Plus d’eau d’arrivée du rio et moins d’évacuation d’eau , l’eau du bassin de retenue monte de 20cm par heure . Il reste 30 mètres pour que l’eau de retenue atteignent la cote du bord du mur de contention . Des débris ont obstrué le tunnel d’évacuation de la salle des machines. Des travaux sont en cours , en amont du rio , pour enlever ces débris ( enfin le visible flottant , les arbres coupés du gouverneur Peréz ..par exemple ( mauvais esprit d’Emilio ^^) .

    EPM a offert un bon de 1 100 000 pesos à 3650 réfugiés , pour qu’ils trouvent d’autres refuges pour 1 mois . ( 300 euros , la moyenne d’un loyer à Medellín ). La situation alimentaire s’est améliorée pour eux , Et l’Armée Nationale et les services d’aide de Medellín font les clowns ..pour amuser les enfants , ravis .

    150 personnes d’un hameau en aval du rio , sont toujours isolés , sur l’autre bord du fleuve où l’unique pont a été emporté la semaine dernière .

    Les chiens et chats abandonnés dans la panique de l’évacuation rapide des villages devenus fantômes , sont alimentés par les secours .

    L’état d’alerte maximum est maintenu . Les travaux de surélévation du mur en terre de contention continue sans relâches et de la salle des machines aussi. Les fortes pluies continuent jour et nuit !


    Dans ma petite ville la plus proche de Rionegro , 200 000 habitants , il manque 50 cm pour que le rio déborde , inondant ainsi des dizaines de quartier .


    Pour ma part , la terre est détrampée , le courant de mon torrent est fort ( mais sans érosion grâce à mes observations et mises en pratiques , d’agro-écologie et des judicieuses plantations de certaines plantes aquatiques à très fort ancrage racinaire, rien ne bouge) . Je ne quitte plus les bottes caoutchouc ( sauf pour dormir ^^ , et avec de gros orages et foudres régulières qui font trembler les murs ). Mes chiens hurlent à la mort en entendant les tonnerres , mais la caravane passe .. Et je les rentre de leur grand chenil à la maison , quand c’est devenu intenable .. Du coup , ils hurlent avant le tonnerre maintenant ^^ .

    A suivre ..

    RépondreSupprimer
  9. La suite n'est pas du tout réjouissante , on approche maintenant du point de catastrophe ÉNORME , l'effondrement total !

    D'autres éboulements ont eu lieu , de la montagne sur les bords du bassin de millions de m3 d'eau , de cette centrale hydro-électrique . La route qui menait à la ville d'Ituango a disparu après un éboulement majeur. La ville est ravitaillée par des barques militaires sur le fleuve rio Cauca .

    Hier après midi, mardi 29 mai 2018 ... ALERTE ROUGE !!!

    Evacuation immédiate, de tous les ouvriers sur la construction du barrage . Les sirènes ont de nouveau été réactivées pour les villes en bas du barrage . Des fissures ont été enregistrées par des radars , sur le haut de la montagne cette fois , qui domine le bassin de rétention . Et le plus grave , au dessus de la partie du mur en construction ,là où travaillent les milliers d'ouvriers, au dessus de la partie bétonnée, et soi disant plus sure !!

    Il n'y a aucun moyen technique d'agir !!!

    C'est toute la montagne de la partie haute à la partie basse qui risque maintenant de s'effondrer dans l'eau du bassin .. créant un vaste tsunami aux conséquences dantesques ! On ne sait pas quand ? Mais ce type de fissures signale des mouvements incontrôlés de la montagne et des infiltrations d'eau ..parce que l'hiver n'est pas fini et il pleut encore beaucoup ..

    L'attente des réfugiés dans les villes plus bas , évacuées vers les hauteurs n'est plus jusqu'à quand ? .. mais pour quand l'inévitable ..


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En espérant que des forces de la nature soutiennent miraculeusement cet effondrement imminent aux conséquences dramatiques.

      Supprimer
    2. Les fissures en haut du mur en béton de soutien de la montagne s'ouvrent de plus en plus ..

      6000 travailleurs à risques , 120 000 personnes vivant en bas .. des centaines de km2 seront inondés subitement en quelques heures..
      22 millions de m3 d'eau du bassin libéré en quelques minutes ..UNE BOMBE À RETARDEMENT IMMINENTE !

      Ce sera la 2eme plus grande catastrophe mondiale après Tchernobyl et un pays en ruine !

      et ce n'est pas faute des plus prestigieux ingénieurs civils du pays d'avoir lancé des alertes depuis le début du projet , les failles de cette montagne étaient connues et ce site avait été denonçés comme non sûr !

      Le capitalisme stupide d'appât du gain s'est tué lui seul .. et ces pourris n'en ont rien à foutre des milliers de victimes , les alertes se succèdent et les gens reviennent , parce qu'ils n'ont pas d'autres maisons et pas de quoi survivre avec les miettes d'aides du gouvernement ..

      Supprimer
  10. voir cette photo pour mieux comprendre .. et les éboulements visibles qui on eu lieu cette semaine , et les fissures enregistrées au dessus de la partie bétonnée hier après midi ..

    http://www.elcolombiano.com/antioquia/hidroituango-riesgo-en-el-vertedero-por-sismo-en-la-montana-CJ8784657

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés