Suivez ce blog via Facebook

mardi 6 juin 2017

Make our lies great again (français): excellent article du Veilleur...

Impossible d'échapper au matraquage médiatique quasi-unanime en cours, la cause semble être entendue et acquise pour notre nouveau, beau, jeune et fringuant président de la république, les superlatifs ne manquent pas pour désigner Emmanuel Macron, ce nouveau défenseur de la planète qui s'offre au passage le luxe de fustiger son homologue américain sur son retrait de l'Accord de Paris sur le climat. Affront ultime, notre macrovingien le fait en usant la langue de Shakespeare dans un « Make our planet great again », détournant ainsi un slogan de campagne de Donald Trump : « Make America Great Again » (qui lui-même l'avait repris à Ronald Reagan).

On s'étonne et s'indigne du choix d'un Trump qui avait pourtant dès les débuts affiché son climato-scepticisme, et qui applique donc ici une de ses promesses de campagne. Qu'en aurait-il été s'il avait renié ses engagements ? Peu importe, cet article n'a pas vocation à faire l'éloge de Trump, qu'au passage certains qualifient d'équivalent de Marine le Pen, en attribuant le rôle d'une Clinton à... Macron. Il est sur ce point amusant de noter la similitude des engagements sur le climat de ces deux avatars du système que l'establishment a mis tant d'énergie à nous imposer.

Pourtant, dans le flot d'insultes qui visent le choix du président américain, peu semblent être conscients de la mascarade de cet accord se voulant bienveillant et salvateur. En effet, ce traité international signé par les États-Unis n'a aucune valeur contraignante, il n'existe ni mécanisme coercitif, ni sanction pour les pays qui ne respecteraient pas le texte, comme l'explique très clairement Gilles Devers, avocat :

Lire la suite:
http://www.le-veilleur.com/article/make-our-lies-great-again

9 commentaires:

  1. Il va falloir envisager que nous sommes sous influence psychotronique et depuis longtemps!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bien d'accord avec "Le Veilleur" et j'ai beaucoup apprécié son article. Compte tenu du sujet, je me permet de rajouter ici un commentaire en deux parties que j'ai fait il y a quelques semaines :
    1.
    "Nous sommes en face de la plus grande arnaque de tous les temps. À l’instar de tous les autres complots, coups d’État, guerres fabriquées et stratégies du choc qui visent certaines parties du globe. Ce stratagème sert à balayer sous le tapis un problème PLANÉTAIRE majeur. Je l’avais d’ailleurs mentionné au journaliste scientifique de La Presse lorsqu’il m’avait contacté au sujet de mes recherches en 2015.

    Les maîtres du monde utilisent sans relâche les bonnes vieilles techniques de manipulation mentale et malheureusement nous sommes très peu à ne pas tomber dans le piège. Sans parler de ceux et celles qui travaillent au nom de ce processus tout à fait inconsciemment. Les techniques de la répétition, la diversion, problème-réaction-solution, la peur, infantilisation ont notamment été utilisées dans le cadre de cette tromperie afin de maintenir le peuple dans l’ignorance.

    La grande menace fabriquée des CFC des années 80 était-elle un test avant de passer à l’étape suivante avec le CO2 anthropique ? QUOI ? Les CFC ne seraient pas responsable de la destruction de la couche d’ozone ?

    Pourtant on nous dit que sans le protocole de Montréal signé en 1987 le rayonnement UV augmenterait de 650 % en 2065 et que le trou au-dessus de l’Antarctique deviendrait permanent au lieu d’être saisonnier (photochimie)! Ils le disent certainement encore sur Wiki, je n’ose pas aller voir tellement c’est aberrant! Mais si un grand scientifique de la NASA récompensé à maintes reprises pour ses travaux (Paul Newman) le dit, c’est que ça doit être vrai!

    J’aimerais qu’il m’explique comment diable une molécule environ 5 fois plus lourde que l’air puisse s’élever jusqu’entre 15 et 55 km d’altitude? Et elle doit atteindre l’altitude nécessaire pour que le processus photochimique, via les UV, entre en action pour libérer les atomes de chlore qui s’attaquent à l’ozone. Car je ne crois pas à une autre explication qui veut que l’accumulation de CFC sur les glaces attend le coup de vent qui va l’amener à 40 km dans les airs pour le party de photodissociation.

    Ces mêmes rayonnements UV sont aussi responsables de la création d’ozone et participent ainsi à la cicatrisation lorsqu’ils frappent des molécules d’oxygène libre (O2) en les divisant en molécules d’oxygène individuelles (O) qui vont se combiner avec d’autres molécules O2 pour ainsi créer l’ozone (O3). Un facteur important à aussi tenir en compte est le fait que les régions polaires sont les plus ensoleillées du globe, malgré leur illumination oblique.

    Le chlore est une menace pour l’ozone. Or, toutes les lectures d’appauvrissement de l’ozone étaient prises à proximité du Mont Erebus en Antarctique. UN VOLCAN QUI A ÉTÉ TRÈS ACTIF DANS LES ANNÉES 80. IL LIBÉRAIT 1000 TONNES DE CHLORE PAR JOUR !! Il a émis plus de chlore en 1 an que les États-Unis le font en 10 ans. L’activité volcanique et les océans sont les principaux émetteurs de chlore.

    RépondreSupprimer
  3. 2.
    "L’autre menace que vous entendrez probablement jamais parler, est celle des rayonnements cosmiques. Comme pour les changements climatiques, il semble qu’il y aurait une corrélation directe avec les cycles solaires. Un physicien canadien, Qing-Bin Lu de l’Université de Waterloo, est arrivé à cette conclusion à partir des données recueillies par des satellites et des stations terrestres. Il a même prédit que le trou dans la couche d’ozone serait particulièrement important en 2008-2009 lors du minimum solaire et changement de cycle. Ses prédictions furent à 95 % juste ! Il avait aussi mentionné à la même époque qu’on assisterait au même phénomène lors du prochain minimum de 2019-2020. Voilà on y est presque ! Mais le seul problème est que sa théorie implique encore une origine anthropique au phénomène, car au lieu d’être les UV (photons) qui libéreraient le chlore des CFC, ce serait les rayons cosmiques qui ioniseraient les molécules atmosphériques. Les électrons ainsi libérés briseraient les CFC et libéreraient les molécules de chlore.

    Et le plus simple des problèmes à la thèse des CFC en cause est le fait qu’ils représentent officiellement la plus faible origine pour l’émission de chlore avec 0.12% !! On parle de 0.75 millions de tonnes par année par rapport aux 641 tonnes annuelles liées aux volcans/eau de mer/biote océanique et 8.4 tonnes engendrées par la combustion de la biomasse.

    Bref, cette peur du trou d’ozone et des méchants CFC qui a engendré des centaines de milliards de dollars de dépenses était fondée sur une science inexacte. CE PROCESSUS EST PRESQU’À 100% NATUREL ! Je vais aller approfondir ce sujet dans la suite de la série vidéo sur YouTube.

    Je pense qu’il manque encore à ce jour une autre explication qui n’est curieusement jamais entendue dans les discours des tenants du réchauffement climatique et des impacts sur la couche d’ozone, tous deux liés aux activités humaines. Comme vous le savez, je concentre une bonne partie de mes recherches sur les cycles solaires, les rayonnements cosmiques et les bouleversements terrestres. Comment peuvent-ils comprendre, calculer et même anticiper la chimie atmosphérique sans tenir compte de l’affaiblissement du champ magnétique stellaire et l’aplatissement du courant héliosphèrique qui ouvrent la voie à une augmentation non négligeable de particules cosmiques (hélium, hydrogène, protons, noyaux de fer etc). Tout ceci additionné à l’affaiblissement RAPIDE DE NOTRE MAGNÉTOSPHÈRE !

    Je pense que nous avons encore beaucoup à apprendre au niveau des rayons cosmiques primaires et secondaires. Quels impacts ont réellement ces collisions en haute atmosphère? Pourraient-elles affecter d’une façon différente la chimie atmosphérique? L’affaiblissement de notre bouclier magnétique va très certainement nuire à la couche d’ozone et même multiplier les trous dans celle-ci. Et ce n’est pas une bonne nouvelle ! Je reviendrai en détail sur le sujet, cet introduction était importante avant d’aller plus loin.

    Je pense que la géoingénierie sert en grande partie à intervenir contre des dangers imminents.

    Ils utilisent le terme PROMOTIONNEL en parlant de leur vidéo. Pour moi c’est un indice qu’on veut nous VENDRE l’idée que les épandages aériens c’est pour notre bien. Et bien sûr pour contrer les dégâts causés par le CO2 anthropique. Or, il y a fort à parier que les effets ressentis au niveau climatique et de la fonte de la Cryosphère sont principalement causés par une augmentation des rayons ultraviolets et aux autres effets collatéraux auxquels je fais souvent référence dans mes recherches.

    Croyez-moi, ils vont travailler très fort pour maintenir leur paquebot de mensonges à flot. Cet article en est une belle démonstration! "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait. En passant, L,avion NASA/Sofia est sorti plusieurs fois et parcouru le centre des États-Unis. L'énorme avion s,est aussi rendu en Australie. La NASA observe des choses mais reste coite sur le pourquoi de faire sortir Un bloggeur MrMB33 fait le contrôle des UV et observe les perturbations dans la ionosphère et la haute atmosphère. J'ai mis des liens dans le post d'Isabelle intitulé « Pour surveiller les microparticules dans la haute atmosphère. » Quand tu auras du temps va voir ça, les vidéos sont courtes.
      à bientôt
      Corpus

      Supprimer
    2. oups ai fait une erreur... le nom du bloggeur est MrBB333
      D'ailleurs voici une autre vidéo du 14 juin sur une autre sortie de Sofia au-dessus de Yellowstone.

      https://www.youtube.com/watch?v=m-RixoMBSUU

      Corpus

      Supprimer
    3. Bonjour Corpus ! ;-)

      Oui je suis abonné à cette chaîne YouTube que j’ai d’ailleurs commenté à quelques reprises sans obtenir de réponse malheureusement. Mais à force de commenter ainsi sur certains réseaux, des personnes très intéressantes montrent un grand intérêt pour mes recherches. Ce fut le cas pour le Dr. Waheed Uddin : https://twitter.com/drwaheeduddin

      Je trouve les vidéos de MrBB333 très intéressantes car comme tu le sais, ses observations concordent en tous points avec mes intérêts. J’ai noté dans l’une de ses vidéos qu’une personne aurait capté des UVC au Mexique ! C’est très surprenant que cette longueur d’onde rejoigne le sol ! Les UVC sont extrêmement nocif pour la santé et sont notamment utilisés pour stériliser certains outils de travail en milieux hospitaliers. En principe ils devraient être tous filtrés par l’ozone.

      Le fait que cette lecture fut prise au Mexique est un autre indice de l’augmentation de l’ionisation atmosphérique par les rayonnements cosmiques. Car lorsque ceux-ci augmentent la tropopause s’élève vers l’équateur et il y a moins d’ozone dans la stratosphère. Le contraire se produit aux pôles où la tropopause s’abaisse et il y a plus d’ozone dans la mésosphère. Et ceci nous ramène au climat car la sinuosité des courants-jets s’accentue ! Les extrêmes de chaleur et de fraîcheur sont inévitables dans de telles circonstances. Ici au Québec la météo nous parle de « blocage atmosphérique » pour nous expliquer que nous sommes sous les normales depuis 2 mois.
      Considérant l’augmentation de la couverture nuageuse par les particules cosmiques il faut par contre considérer une tendance vers un refroidissement.

      Sans compter l’activité volcanique qui joue un rôle très important au niveau du forçage radiatif négatif.
      Pour SOFIA, je pense qu’il est fort possible qu’ils essaient de comprendre ces phénomènes. Mais on ne peut que supposer ;-)

      Je m’attends à d’autres résultats surprenants au niveau des radiations dans les précipitations en automne. Dernièrement le Soleil a donné un brin d’activité et j’ai vu mes résultats dans la pluie descendre jusqu’à 40 CPM. Lorsqu’il est revenu très calme j’avais autour de 70 CPM. Je confirme de plus en plus le fait que notre étoile laisse pénétrer beaucoup plus de particules cosmiques par son manque d’activité.

      Voici la vidéo où l’on voit le résultat pour les UVC vers la 3e minute : https://www.youtube.com/watch?v=7vEgkzHqEi8&t=1s

      Merci pour les liens ;-)

      Bonne soirée Corpus !!

      Supprimer
  4. Donald Trump est un gros porc d'amerloque d'origine allemande qui a de la merde jaune sur son crâne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça t'a fait du bien de l'écrire? ;0)

      Supprimer
    2. question pertinente ! ;)

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés