Suivez ce blog via Facebook

samedi 5 août 2017

Après l'adoption d'une nouvelle résolution durcissant les sanctions à l'encontre de Pyongyang, il est temps de mettre en place une stratégie politique visant la Corée du Nord et d'impliquer cette dernière par le biais de négociations, considère le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu (à condition que les nouvelles mesures soient respectées par tous les membres des Nations unies)

* Est-ce que Pyongyang acceptera d'aller à la table des négociations? J'en doute. Les sanctions se sont multipliées et intensifiées au cours des dernières semaines, espérant couper les vivres à la CdN, et elle a continué de mener ses tests en annonçant clairement sa volonté d'anéantir les États-Unis. Pourquoi Kim Jong un manifesterait tout à coup son ouverture à une option diplomatique alors que sa raison d'être, énoncée par ses multiples essais, est d'affirmer sa suprématie militaire? Et si la CdN était le pion utilisé par la Russie, la Chine et l'Iran pour détruire la domination américaine...

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord, qui, si elle est respectée, devrait priver Pyongyang d'un milliard de dollars de recettes annuelles
http://www.lapresse.ca/international/dossiers/la-menace-nord-coreenne/201708/05/01-5122272-lonu-adopte-de-nouvelles-sanctions-severes-contre-la-coree-du-nord.php

La résolution adoptée ce samedi par le Conseil de sécurité de l'Onu a épuisé les ressources de pressions sur Pyongyang au moyen de sanctions, il est temps que les pays des Nations unies optent pour une stratégie politique dans leur approche de la Corée du Nord, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu Vassili Nebenzya.

«Après la résolution d'aujourd'hui, les ressources en sanctions sont épuisées. […] Il est impossible de résoudre le problème de la péninsule de Corée par le biais de sanctions et de pressions», a-t-il souligné.

Le diplomate russe a appelé à mettre en place une stratégie politique à l'encontre de la Corée du Nord et à impliquer Pyongyang dans sa mise en place par le biais de négociations.

«La résolution doit devenir un élément d'une stratégie politique qu'il reste à concevoir et à concilier», a souligné M.Nebenzya.

Et de rappeler que les sanctions ne devaient pas étouffer l'économie nord-coréenne, ni détériorer la situation humanitaire dans le pays. «Ceci concerne avant tout les sanctions unilatérales, illégitimes, qui frappent les secteurs civils», a-t-il expliqué.

«La pratique prouve la faiblesse des mesures unilatérales et l'approche destructrice quand le gourdin des sanctions est utilisé comme moyen universel de règlement de problèmes internationaux», a conclu le diplomate.

Samedi, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'Onu ont adopté à l'unanimité la résolution élargissant des sanctions contre Pyongyang, cela suite aux essais de missiles réalisés par ce dernier.

Source:

3 commentaires:

  1. Mr POUTINE semble être bien plus sage que certains.........

    RépondreSupprimer
  2. Vive Kim le compétiteur7 août 2017 à 06:09

    Quelle table des négociations?...celle où on se fait enculer bien profondément?...

    RépondreSupprimer
  3. Les usionistes veulent la guerre à tout prix de toute façon...Israël is waiting leur machiah...

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés