Suivre ce blog via Facebook

samedi 23 mai 2020

L'abomination des essais vaccinaux

Stanley A. Plotkin, le monstre dont il est question dans cet article et dans la vidéo ici bas, est un médecin américain qui encourage actuellement et ardemment les essais cliniques accélérés de vaccins contre le coronavirus. 

Il a travaillé comme consultant pour de nombreux fabricants de vaccins, tels que Sanofi Pasteur. Il est rédacteur en chef de la revue scientifique "Clinical and Vaccine Immunology", publiée par la Société américaine de microbiologie. Il a sorti, le 19 mai dernier, un document dans lequel il encourage les volontaires à se sacrifier pour que soit menée la recherche accélérée d'un vaccin (Warp speed).

"Provoquer délibérément une maladie chez l'homme est normalement odieux, mais demander aux volontaires de prendre des risques sans pression ni coercition n'est pas de l'exploitation, mais un bénéfice de l'altruisme."


Ce Plotkin est conseiller scientifique et co-fondateur de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI). Le CEPI a été lancé en 2017 lors du Forum économique mondial à Davos. Cette fondation finance des projets de recherche indépendants pour développer des vaccins contre les maladies infectieuses émergentes et elle a été cofondée et cofinancée par la Fondation Bill et Melinda Gates. 

Ce criminel et donneur de leçon éthique est un conseiller de l'industrie vaccinale et il a annoncé, il y a quelques jours, que:

"Le choix des cellules dans lesquelles développer des virus est basé sur la capacité à soutenir la croissance du virus et l'absence de contaminants. À cet égard, 👉les souches de cellules fœtales humaines WI-38 et MRC-5 sont souvent d'excellents choix », a déclaré le Dr Stanley Plotkin, un vaccinologue de renom qui a utilisé les cellules WI-38 pour développer un vaccin contre la rubéole, dans un courriel."


Voici un extrait de 9 minutes de son audience du 11 janvier 2018, au cours duquel il admet avoir procédé à des essais vaccinaux sur des orphelins, des enfants handicapés mentaux, des bébés de prisonnières, des ressortissants de colonies (un million de personnes au Congo belge) et des tissus de fœtus avortés.

L'extrait a été traduit en français ici:

L'extrait en anglais:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés