Suivez ce blog via Facebook

lundi 21 janvier 2013

Un chercheur de l’Harvard Medical School affirme qu’il est aujourd’hui possible de cloner un bébé Néandertal à partir d’ADN artificiellement recréé. Prochaine étape : trouver la mère porteuse...


* La corruption de la génétique humaine pour en faire une nouvelle race de mutants, voilà ce qui se passe dans les souterrains de la science.  Les publications scientifiques tentent de nous faire croire que ces avancées génétiques sont nouvelles et prometteuses, mais il ne faudrait pas se méprendre puisque ces expérimentations chimériques n'ont rien de nouveau sous le soleil.  Le travail de recherches de Tom Horn, dans son ouvrage intitulé Forbidden Gates expose comment la génétique, la robotique, l'intelligence artificielle, la biologie synthétique, la nanotechnologie et la montée du "transhumanisme" obéissent à un agenda qui vise un changement profond de la morphologie humaine.  Le virage des technologies génétiques est  culturel et aussi métaphysique.  La science veut redéfinir l'espèce humaine en la rendant supérieure en combinant les diverses applications de la science pour augmenter les facultés de l'esprit humain, améliorer ses capacités physiques, réécrire son ADN et même, créer une toute nouvelle espèce rendue possible par les manipulations génétiques.    Ces recherches sont évidemment financées par des fonds publics (DARPA, entre autres) et par des fonds de recherche privés (Fondations des "grands de ce monde").  Au-delà du monde des possibles se trouve une porte dont l'ouverture pourrait devenir le pire cauchemar de l'humanité...
Guy Laliberté pourrait se pavaner, à nouveau, non pas sur la Lune, mais dans le Parc Jurassique...


150 créatures hybrides homme-animal ont été produites dans des laboratoires au Royaume-Uni: Les embryons ont été cultivés secrètement dans les trois dernières années
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2011/07/150-creatures-hybrides-homme-animal-ont.html

Ressusciter une espèce éteinte deviendra possible dans l'avenir?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/12/ressusciter-une-espece-eteinte.html

"Animaux contenant du matériel humain"
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/animaux-contenant-du-materiel-humain.html

Des biologistes créent un ADN synthétique capable d'évoluer
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/04/des-biologistes-creent-un-adn.html

Naissance des premiers «singes chimères»
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/naissance-des-premiers-singes-chimeres.html

Une autre créature hybride retrouvée vivante par des employés d'un hôpital de Washington
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/une-autre-creature-hybride-retrouvee.html

Révisez vos scénarios de science fiction, le futur de la planète pourrait bien emprunter un tout autre visage : celui de la cohabitation entre individus modernes et préhistoriques. Parmi les organismes éteints, dont l’avenir est désormais voué à la fantaisie d’une poignée de scientifiques, on trouve depuis peu les Néandertaliens. Disparue il y a 33.000 ans, cette espèce cousine de l’Homme moderne pourrait être artificiellement recréée avec les moyens actuels mis à disposition de la science. C’est du moins ce qu’affirme George Church, généticien à la Harvard Medical School, reconnu et respecté de ses pairs.

Le protocole imaginé pour une telle entreprise consiste à recréer artificiellement l'ADN de l'espèce fossile et l’implanter dans des cellules souches. Ces dernières seraient ensuite utilisées pour fabriquer un embryon humain qui serait implanté dans l'utérus d'une mère où il pourrait se développer en toute tranquillité. Aujourd'hui, le professeur est ainsi plutôt confiant quant au succès de son expérience. Il confie à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel : "J'ai déjà réussi à récolter suffisamment d'ADN à partir des os fossiles pour reconstituer intégralement le génome de l'espèce humaine disparue. Maintenant, j'ai besoin d'une femme aventureuse".

Pour son projet, le scientifique est en effet à la recherche d’une mère porteuse prête à recevoir l’embryon du futur bébé Néandertal. Un objectif qui a de quoi surprendre et même faire vivement réagir. Mais bien que le projet soit illégal au sein de nombreux pays, George Church ne semble pas se préoccuper des difficultés éthiques sous-jacentes. Selon lui, le clonage de Néandertal, et l’accroissement de la diversité du genre Homo pourrait "être bénéfique pour l'Humanité".

Une avancée clé dans la lutte contre les maladies ?

Cité par le Telegraph, il développe : "L'homme de Néandertal pensait différemment de nous. Peut-être même était-il plus intelligent. Quand le moment viendra de gérer une épidémie ou de quitter cette planète, sa façon de penser pourrait nous être utile". Le chercheur affirme par ailleurs que cette avancée pourrait fournir des informations nécessaires aux traitements de certaines maladies comme le cancer ou le sida, et devenir la clé de la prolongation de l’espérance de vie jusqu’à 120 ans.

"L'une des choses à faire est de construire nos cellules pour qu'elles puissent avoir un risque de cancer moins élevé. Et dès que nous avons un risque de cancer moins élevé, vous pouvez lancer leurs propriétés de renouvellement automatique, pour qu'elles aient aussi une probabilité de vieillissement moins importante", conclut-il ainsi.

Source:
http://www.maxisciences.com/n%E9andertal/cherche-mere-porteuse-pour-faire-na-tre-un-bebe-neandertal_art28361.html

11 commentaires:

  1. On est en train de jouer avec la vie.

    Ces gens qui font cela sont des Frankenstein qui s’octroie le droit divin (ou appelez le nature).

    Nous n'avons pas le droit de faire cela, et comme le dit si bien Ian Malcolm, l'homme de Neandertal (ou autre espèce terrestre disparue depuis longtemps) à eu sa chance, il l'as perdue (tout comme nous perdrons la notre).

    Cela dit, comment vont-ils faire pour retrouver de quoi reproduire un homme, même en manipulant notre ADN, c'est pas comme pousser une porte.

    RépondreSupprimer
  2. Ils feront comme les Anunakis ont fait ...

    RépondreSupprimer
  3. "Prochaine étape : trouver la mère porteuse..."

    S'il faut descendre toujours plus bas ne faisons pas les choses à moitié : demandons à Caroline Fourest...

    RépondreSupprimer
  4. Une question Isabelle : sait-on ce que sont devenus les 150 créatures hybrides ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai rien vu passer sur cette spectaculaire nouvelle. En fait, je crois que ça pourrait être une fuite puisqu'il est défendu par des comités éthiques de cloner des humains avec des animaux.

      Supprimer
  5. si c'est possible, probablement qu'un laboratoire clandestin l'a déjà fait ou est en train de le faire. Je me demande si un homme de néandertal est considéré comme un être humain selon la loi. Si ce n'est pas le cas alors il y aurait encore moins d'obstacle a jouer avec leur adn...

    RépondreSupprimer
  6. Le plus important a été oublié : quel sera le statut juridique de l'homme néandertalien ? Sachant qu'un terroriste capturé est déchu de tout droit humain (GUANTÁNAMO), alors imaginez ce que l'on réserve à un néandertalien...

    RépondreSupprimer
  7. En France, semaine dernière, immense manifestation (environ 1 million de personnes dans la rue) contre l'adoption des enfants chez les homosexuels. Le lendemain boycott de tous les médias on n'en parlait plus ?????
    Qui portera ces "enfants" d'où proviendra le sperme ou l'ovule ?????
    Beaucoup de Francais viennent de se réveiller à ce sujet et ont demandé un référundum. Le Président refuse et fera passer cette loi avec ou sans l'accord des français, voilà ce qu'il a dit
    Le fin de notre monde tel que nous le connaissons...

    RépondreSupprimer
  8. Vous y avez cru vous? Hé bien pas moi et par chance!

    Une erreur de traduction qui a fait des vagues sur la toile et a alimenté toutes les théories les plus farfelues. Après ça, on va se demander pourquoi on ne crois plus en rien.

    http://www.maxisciences.com/n%e9andertal/un-bebe-neandertal-en-projet-non-une-erreur-de-traduction_art28390.html

    Usez un peu de votre bon sens avant de croire à tout et n'importe quoi, ce n'est pas parce que c'est publié ici que c'est la vérité infuse, loin de là. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une erreur de traduction? Ben voyons donc, je n'y crois pas une seule seconde! C'est une révélation médiatique qui ne devait pas sortir au grand jour, that's it! Si je passais moins de 30 minutes sur le web, je pourrais recenser (sur mon blog et sur la toile) toutes les publications scientifiques (dans le domaine de la génétique) qui montrent que ce bébé néandertalien peut être créé, voire même a déjà été créé.

      Avec les articles cités dans l'article plus haut, comme par exemple la création d'espèces hybrides homme-animal dans des laboratoires secrets, il est déjà là permis de croire que des expérimentations chimériques se produisent depuis belle lurette dans les coulisses cachées de la science. Si la science peut reproduire un mammouth, espèce "préhistorique", à partir de prélèvements de son matériel génétique pour en faire un croisement avec une éléphante, il est aussi possible de faire un travail similaire avec n'importe quel autre type d'ADN.

      Non, ce n'est pas farfelu cette histoire et même, ça ressemble drôlement à de la récupération d'un scandale qui ne devait pas être connu du public...

      Supprimer
    2. Je sais très bien que le clonage existe et que le génie génétique va bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Là où, pour moi, c'est farfelu et n'importe quoi c'est que la nouvelle s'est si vite propagée qu'il y'a matière à croire à un détournement d'attention de masse.

      Une idée farfelue certes quand on pense à l'usage militaire que pourrait être le clonage humain à comparé à un homme de néandertale ou encore à un hybride humain-animal...

      Enfin, je ressent simplement que l'erreur d’interprétation journalistique est en cause et surtout, j'use de mon jugement critique afin de ne pas me perdre dans les multitudes de nouvelles publiées sur le net.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés