Suivez ce blog via Facebook

samedi 13 mai 2017

Attaque informatique de portée mondiale: Snowden y voit la patte de la NSA

* Cette attaque mondiale est une démonstration évidente et immédiate que tous les systèmes qui permettent la fonctionnalité et la normalité de notre société peuvent être mis hors fonction en quelques heures. D'où l'importance de se préparer, dès maintenant, à faire face à ce scénario de "bris de normalité".

Hôpitaux, compagnies d'électricité, opérateurs mobiles, banques, opérateurs ferroviaires… Des milliers d'organisations et d'individus de dizaines de pays dans le monde ont été victimes d'une cyberattaques le 12 mai dernier. Edward Snowden voit l'ombre de la NSA derrière ce virus informatique.

L'ex-employé de l'Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) Edward Snowden est d'avis que l'attaque informatique de portée mondiale qui a eu lieu le 12 mai aurait été perpétrée à l'aide d'un virus informatique initialement développé par l'Agence de sécurité américaine, NSA.

« La décision de la NSA de créer des outils d'attaque ciblant les logiciels américains menace maintenant la vie des patients dans les hôpitaux », a écrit Edward Snowden sur son compte Twitter.

« Malgré les avertissements, la NSA met au point de dangereux outils d'attaque pouvant cibler des logiciels occidentaux. Aujourd'hui, nous voyons ce qu'il en coûte », a ajouté sur Twitter l'ancien consultant de l'agence de sécurité américaine qui a dévoilé l'ampleur de la surveillance de la NSA en 2013.

Environ 74 pays européens ont été victimes, vendredi 12 mai, d'attaques informatiques utilisant pour certaines un « rançongiciel », un virus qui bloque les ordinateurs jusqu'au versement d'une rançon.

Aux États-Unis, la compagnie de transport FedEx a fait état de problèmes sur certains de ses systèmes Windows, le système d'exploitation développé par Microsoft.

En Espagne, un grand nombre d'entreprises espagnoles ont été prises pour cible, ont annoncé les autorités.

En Garnde-Bretagne, ce sont plusieurs hôpitaux qui ont été visés par un virus baptisé Wanna Decryptor. Le National Health Service (NHS) a précisé qu'il avait dû répondre à une cyber-attaque au niveau national et que ce piratage avait contraint les antennes médicales à des annulations de rendez-vous et à la redirection de certains patients vers d'autres services.

À cause de l'attaque, des dizaines d'hôpitaux ont été contraints d'annuler certains actes médicaux et de renvoyer des ambulances vers d'autres établissements.

Environ 45 000 attaques ont été enregistrées au total. Le ministère russe de l'Intérieur a également annoncé avoir été touché par un virus informatique.

Source:

1 commentaire:

  1. Hé que la vie était belle et facile dans les années 60/70...
    Dessygaste.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés