Suivez ce blog via Facebook

jeudi 11 mai 2017

Une historienne tient Hydro-Québec responsable des inondations

* Qu'elle ait raison ou non, ça prend du courage pour implanter publiquement dans la pensée collective qu'Hydro Québec puisse avoir un rôle à jouer (négligence, maladresse) dans ces gigantesques inondations. J'avoue que cette idée m'a effleurée l'esprit! ;0)

L’historienne Russel-Aurore Bouchard a accordé une entrevue coup de poing, mardi, à Radio X 95,7 Saguenay. Mme Bouchard tient Hydro-Québec responsable des nombreuses inondations au Québec, «comme ce fut le cas en 1996».

Mme Bouchard prétend que la société d’État s’est débarrassée de toute responsabilité à partir du moment où la tragédie fut qualifiée de catastrophe naturelle. «Mais qui sont-ils pour dire qu’il s’agit d’une catastrophe naturelle?» a-t-elle scandé.

Lors des inondations de 1996 au Saguenay, l’historienne avait été poursuivie pour des propos incendiaires qu’elle avait tenus quant à la responsabilité d’Hydro-Québec face aux inondations. «Encore une fois, les plus gros dégâts d’eau sont dans les environs où il y a des barrages de retenue, où il y a des centrales électriques. Moi ce que je pense, c’est que le gouvernement du Québec, et Hydro Québec [...] n’ont pas retenu la leçon de 1996.»

Toujours selon l’historienne, Hydro-Québec risque de se prêter à une campagne d’information mensongère pour contrer les gens, comme elle, qui se lève contre eux. «Vous allez voir Hydro-Québec arriver avec des pseudo-spécialistes, très souvent bien rémunérés, pour venir nous dire le contraire. La première victime dans des cas comme ça, c’est la vérité.»

Dommages collatéraux

Russel-Aurore Bouchard est aller plus loin dans ses affirmations. Elle prétend que ces inondations auront des dommages collatéraux majeurs. «Il y a personne qui gagne d’un tel événement. Il y a des gens qui vont mourir parce qu’ils vont avoir stressé, parce qu’ils vont avoir tout perdu, il y a des familles qui vont se disloquer, il y a des gens qui vont se suicider dans les mois qui suivent.»

Pour les citoyens, le retour à la vie normale sera très difficile d’après Mme Bouchard. «Ils [les différents paliers de gouvernements] ont déjà des grilles pour écarter le plus de gens qu’ils vont devoir indemniser.» Selon elle, toutes les infrastructures publiques comme les ponts, les systèmes d’égouts et les édifices gouvernementaux auront des remboursements prioritaires. «Et ceux qui ont les deux pieds dans l’eau, vont recevoir ce qu’il va rester» croit-elle.

Paiement fédéral

L’historienne croit qu’il va de soi que le gouvernement fédéral règle la facture pour l’intervention de l’armée, puisque les Québécois payent déjà pour l’armée via leurs taxes et impôts.

En 1996, le fédéral avait payé 80% de la facture totale qui s’élevait à 1,2 milliard. Or, Mme Bouchard croit que le scénario ne sera pas le même pour ces inondations, puisque les coûts finaux devraient être beaucoup plus élevés.

Hydro-Québec réagit

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, a réagi aux propos de Mme Bouchard. Selon lui, la société d’État a joué un rôle important de prévention, réduisant jusqu’à 40% la quantité d’eau dans certains secteurs.

M. Batty affirme que plusieurs employés d’Hydro-Québec travaillent 24 heures sur 24 depuis le début des inondations. Les mesures d’urgence auraient d’ailleurs été établies au début du mois d’avril.

En réaction aux propos de Mme Bouchard, le porte-parole d’Hydro-Québec croit qu’il est dangereux de créer un climat de peur comme le fait l’historienne. M. Batty croit qu’il est absurde de comparer les inondations de 1996 avec celles de 2017, puisque celles de 1996 avaient été causées par des pluies diluviennes au milieu du mois de juillet, alors que la société d’État n’avait à ce moment aucune installation permettant de contrôler le niveau de l’eau. «Mme Bouchard n’a visiblement pas une expertise en gestion de barrage» a-t-il ajouté.

Source:

6 commentaires:

  1. Au Québec on n'est pas les seuls à avoir eu beaucoup de neige cet hiver et beaucoup de pluie ce printemps. En plus d'avoir eu notre fonte des neiges et de la pluie en abondance, ce pourrait-il qu'on reçoive aussi le trop-plein des Grands Lacs? La question se pose.

    "Le Conseil international de contrôle du fleuve Saint-Laurent se nomme maintenant Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent." Extrait de http://ijc.org/fr_/islrbc

    Si le niveau du lac Ontario (et des autres Grands Lacs) est trop élevé, c'est pas trop compliqué d'en envoyer plus au Québec par le fleuve Saint-Laurent...

    Quelques autres liens pour étudier ce sujet:

    https://www.ec.gc.ca/eau-water/default.asp?lang=Fr&n=79962112-1

    http://www.ijc.org/fr_/Great_Lakes_Water_Quantity

    https://www.ontario.ca/fr/page/gestion-des-niveaux-deau-des-grands-lacs

    http://planstlaurent.qc.ca/fr/suivi_de_letat/les_fiches_de_suivi/evolution_des_niveaux_et_debits_du_fleuve_saint_laurent.html

    gps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les liens. Ce sont des vases communicants et j'imagine que la décision se pose, en période de grande crue, à propos de quelle portion de la population sera sauvée des eaux au détriment d'une autre. Ils l'ont très bien nommé dans les médias, encore ce matin, que les vannes des barrages Manouane ABC seront ouvertes pour ne pas inonder les peuples autochtones, conséquence d'une montée des eaux dans le fleuve de quelques dizaines de centimètres, les derniers manquants pour inonder certaines zones.

      Supprimer
  2. Chemtrails : Opération Parapluie -Appareil à pluie au Canada
    https://www.youtube.com/watch?v=_8eG43j1I1g

    L'incroyable histoire des machines à pluie
    https://www.youtube.com/watch?v=J-X08eBB-mA

    susanna

    RépondreSupprimer
  3. OUEP c'est là le noeud : « sauver une population au détriment d'une autre ». Me semble que c'est la vallée du Saint-Laurent se trouvent les terres les plus fertiles au Québec. Inonder des terres fertiles n'est-ce pas stupide ?

    A-t-on demandé l'avis des gens qui habitent la vallée du Saint-Laurent? Ce n'est pas que j'ai quoi que ce soit contre les gens qui habitent dans la région du lac Ontario, mais cela soulève de sérieuses questions concernant l'état d'esprit des autorités qui se portent en juge de ce qui est primordial et ce qui est accessoire.
    Corpus

    RépondreSupprimer
  4. Ça sera peut-être une très bonne idée moi comme premier ministre du Québec
    En 2018
    Avec ce slogan ta race ta nation ta langue
    Et avec cet idée peuple unique du Québec je suis confiant d'avoir au moin 99% des votes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 Valentin Auclair, c'était ton dernier commentaire sur mon blog. Tu te dis chrétien, mais tu glorifies Adolph Hitler. Quelle aberration et quel déshonneur pour les Chrétiens.

      Ce genre de discours n'a pas sa place sur MON BLOG.

      Isabelle

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés