Suivre ce blog via Facebook

samedi 5 janvier 2019

L'urgence climatique: l'émergence obligée d'un régime totalitaire pour sauver la Terre!

* Faut-il renoncer à la démocratie pour endiguer le réchauffement climatique, ou attendre que celui-ci ait raison de la démocratie, voire de notre civilisation?  Voilà le véritable enjeu, l'agenda derrière le prétendu "réchauffement climatique d'origine anthropique": restreindre nos droits et libertés au nom de la préservation de la Terre. 

Aurélien Barrau (écoutez à partir de la 23ème minute alors que le discours du hippie sympathique se transforme...), astrophysicien et "prophète de la fin du monde", nouvelle coqueluche de la propagande de l'urgence climatique, a fait ces déclarations vertigineuses au cours des derniers mois. 

"Donc la seule manière de nous sauver aujourd’hui, c’est que les dirigeants, c’est leur rôle, c’est pour ça que nous leur déléguons notre pouvoir, c’est pour ça que nous les élisons, il faut donc qu’ils assument leur fonction et qu’ils nous sauvent. Ils sont très exactement là pour ça."

"Parce qu’on le sait nous sommes faibles, et moi le premier, […] nous sommes tous collectivement faibles, mais on est quand même suffisamment sages pour être capables de comprendre que quand ça va plus il faut des lois, il faut que le droit et le politique interviennent pour nous limiter."

Barrau, en plus d'être un autre porte-voix utile au lobby et un promoteur de l'agenda réchauffiste, tient des propos qui sont l'expression d'une idéologie éco-fasciste incarnée dans le discours de plusieurs intellectuels et hauts-dirigeants. De plus en plus de ces "bien-pensants" et "maîtres à penser" nous vendent des mesures ultra contraignantes et des politiques d'État totalitaire comme uniques solutions au prétendu "réchauffement climatique", ultimement une gouvernance mondiale fondée sur "l'urgence climatique": l'Homme ne peut se diriger lui-même, il est une force destructive pour la nature et il doit être contrôlé et réprimé dans ses actions par les hautes instances salvatrices qui ont autorité sur Lui. 

Au Québec, nous avons Yvan Dutil, astrophysicien et "dénonciateur de faiseurs de slogans et de théories du complot", qui tient ce même discours totalitaire que Barrau concernant l'urgence climatique:

"Pour ce qui est des actions, la première chose à faire, c’est de contrôler notre démographie. Moins il y aura d’humains à nourrir et à loger, moins le problème sera grand."

"Rendu à ce point de la lecture, vous auriez normalement dû comprendre que pacte de transition écologique ou pas, cela ne changera pas fondamentalement la nature du problème. Seules des mesures coercitives extrêmes pourraient permettre une telle transition de façon efficace. La logique est simple : il faut rationner les ressources afin de tenir compte de l’existence de limites biophysiques."

"Cette dernière solution étant totalement inacceptable à la majorité de la population, je peux vous garantir que la transition écologique n’aura pas lieu volontairement."

https://voir.ca/yvan-dutil/2018/12/02/le-pacte-de-transition-ecologique-etes-vous-certain-de-ce-que-vous-souhaitez/

Des scientifiques appellent mardi à « freiner la croissance de la population » pour lutter contre les changements climatiques, estimant que démographie et environnement sont des sujets « indissociablement liés », dans une tribune publiée par Le Monde
https://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201810/09/01-5199530-climat-des-scientifiques-appellent-a-freiner-lessor-demographique.php

Nous sommes assurément en route vers une société où tous nos choix, nos actions, nos droits et nos libertés seront dictés par ce type de débiles profonds!


Lundi 17 décembre, les ONG Greenpeace, Oxfam, la Fondation pour la nature et l’homme et l’association Notre affaire à tous ont lancé une pétition en ligne, disponible sur le site Laffairedusiecle.net, pour soutenir un recours en justice contre l’Etat français pour "carence fautive" dans son action pour contenir le changement climatique. A l’heure où nous bouclons cet article, elle a recueilli près de 2 millions de signatures. Du jamais-vu ! La société civile et les ONG vont-elles réussir, à travers des procès médiatisés, à obliger les gouvernements et les entreprises à prendre leurs responsabilités concernant le réchauffement planétaire ?

Depuis 2015, les litiges devant les ­tribunaux se multiplient autour du monde, jouant sur tous les outils juridiques disponibles, qu’ils soient nationaux ou internationaux. La juriste spécialiste du droit de l’environnement Marta Torre-Schaub, directrice de recherche au CNRS, constate que « la question climatique sort du cadre des négociations internationales, devient une cause citoyenne et se transfère devant les cours nationales, s’appuyant sur les constitutions et les lois fondamentales de chaque pays pour nourrir leurs contentieux ». Le climat devient ainsi, litige après litige, un nouveau sujet du droit.

Marta Torre-Schaub donne plusieurs exemples emblématiques. En 2015, au Pakistan, un fermier panjabi, Asghar Leghari, fatigué de voir ses récoltes ­ravagées par les intempéries répétées, a attaqué le gouvernement fédéral devant la Haute Cour de Lahore pour « inaction, retard et absence de sérieux (…) dans la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique (…), portant atteinte aux droits constitutionnels fondamentaux à la vie et à la dignité ».

Le reste de l'article est réservé aux abonnés:

8 commentaires:

  1. Réflexion (discutable, bien sûr), écrite entre [ ], le vendredi 26 janvier 2018 à propos de l'article paru le 23 Jan 2018 :
    SCIENCE ET VÉRITÉ, UNE DERNIÈRE FOIS!
    https://arcturius.org/lastrophysicien-philosophe-francais-aurelien-barrau/

    Respecter la vérité exige donc de la scruter, de la travailler et de la comprendre dans la diversité de ses significations (fut-ce pour en réfuter certaine).
    Il ne suffit pas d’appeler la recherche de la vérité de façon incantatoire, il faut oser faire face à la subtilité et à la diversité des paradoxes qu’elle engendre parfois. … Ce qui se signe ici, en filigrane, c’est que la vérité est souvent relative à un cadre et que ce cadre est souvent en partie contractuel. [Celui qui recherche la vérité doit le faire dans le champ le plus grand possible, et non pas dans le petit domaine qui l'arrange. Il doit savoir que "la vérité trouvée" est toute relative parce que le cadre ou le champ est dans le meilleur des cas, réduit à nos perceptions du moment, et des fois dans des proportions : juste « contractuel », la vérité est trouvée dans le champ réduit qui nous arrange. Voila une constatation pertinente et il est bon qu'elle soit dite par quelqu'un de reconnu. Mais personne n'en tirera les conclusions qui s'imposent. ]

    La science est parfois assimilée à la quintessence de l’expression de la rationalité. Mais la rationalité est elle-même multiple ! [On a dit que la source de l'objectivité est la subjectivité !
    Je suis content qu'il expose cette réalité que l'on occulte facilement. ]

    [Oui, assurément, il est certain que la raison prend, dans “l’intellection humaine”, des formes extraordinairement multiples. ]

    [Pour revenir à la régulation de nos “systèmes de pensée”, Aurélien Barrau n'aurait pas du ensuite rentrer dans le concret, car justement les exemples qu'il prend et qui correspondent à la « Norne Officielle en cour » en étant sûr de lui, sont contestés, au nom de la recherche de la Vérité même qu'il prône, par d'autres chercheurs de vérité. Là, il s'est pris les pieds dans le tapis :] (négationnisme, créationnisme, climato-scepticisme, mensonges éhontés de l’équipe de Donald Trump). [Il est curieux qu'une personne aussi pointue soit passé à coté de cela et détruise de la sorte tout ce qui a été dit auparavant. A moins que ce soit intentionnel : pour avoir le droit de s'exprimer publiquement sans être embêté, il montre patte blanche. ]

    RépondreSupprimer
  2. TERRIBLE DE METTRE SA CONFIANCE DANS LES GOUVERNANTS QUI NE SONT QUE DES HOMMES, D INFANTILISER A CE POINT L HUMANITE !!!
    DANS CE CAS JE PREFERE QUE MON DIEU ET SAUVEUR JESUS-CHRIST SOIT CELUI QUI REGNE SUR CETTE TERRE! VIENT SEIGNEUR JESUS AMEN AMEN AMEN

    RépondreSupprimer
  3. Il y en a d'autres qui veulent de la même façon se servir de l'excuse du climat en ne visant pas tout le monde, mais avec un agenda bien précis aussi:

    https://fr.sott.net/article/33313-Limiter-nos-naissances-pour-mieux-accueillir-les-migrants-l-incroyable-derapage-d-Yves-Cochet

    gps

    RépondreSupprimer
  4. Pour ceux qui ne le saurait pas et jespere quil sont peux nombreux sur ce site, cest que nous vivons dans une periode historique de lhistoire humaine.

    Nous vivons dans la periode du petrole bon marcher,cette periode sacheve avec tout ce que celas va supposer de drame.

    Avant lere du petrole la planete avait atteint un plateau mondiale de croissance demographique soit de un milliar.

    Que penser-vous quil va se passer lorsque cette manne energitique va commencer a se tarir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 1970 on disait: il y aura du pétrole que pour 30 ans...
      En 1980 on disait: il y aura du pétrole que pour 30 ans...
      En 1990 on disait: il y aura du pétrole que pour 30 ans...

      Mensonges...

      Regarder le dernier rapport de BP (société de globaliste par excellence qui prône le réchauffisme): https://www.bp.com/content/dam/bp/en/corporate/pdf/energy-economics/energy-outlook/bp-energy-outlook-2018.pdf

      Tout les compteurs de consommations son au vert. En 2040 la consommation sera beaucoup plus forte que maintenant et dans aucun point du rapport ils mentionnent l'existence de pénurie. Éventuellement il y aura des réductions de croissance de consommation causer par la politique (Européens et Canada se font bien sur rouler dans la farine car ils sont les seuls à aller vers des industries non rentable - et les chinois et les américains les soumettront sous leur joug, punition méritée pour la stupidité...)

      Le seul but des réchauffistes est de voler les ressources des peuples pour les transférer à un groupe des "financiers".

      Supprimer
  5. Des scientifiques appellent mardi à « freiner la croissance de la population » pour lutter contre les changements climatiques.....
    Ils ne peuvent hélas le faire..Ils sont tous pris dans le systeme ou la croissance ne se fait que par la consommation accélérée.. Ce n'est pas pour rien qu'on veut une immigration partout..Ils sont les seuls a faire des enfants en grand nombre et ces enfants sont de futurs consommateur... L'argent mène le monde et l'argent le conduira a sa perte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Dédé, ça fait un bail!

      1 million d'immigrants au Canada d'ici 3 ans... des consommateurs en masse!

      Supprimer
    2. Pas mal oui... Actuellement nous sommes a un tournant.. Ou on fait cesser les femmes de travailler pour faire des enfants (consommateurs) ou on fait venir des gens qui vont faire des enfants,la majorité de grosses familles,parce que les allocations et l'aide est un incitateur. Oui ca fait un bail comme tu dis.Je ne suis pas encore mort cependant LOL

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés