Suivre ce blog via Facebook

jeudi 3 janvier 2013

Selon certaines sources, qui ne trouvent étrangement pas d'écho dans la plupart des médias internationaux, l'Iran aurait ordonné l'évacuation de plus d'un million de personnes à cause de fuites radioactives sur son site d'enrichissement à l''uranium situé dans la ville de Isfahan

* Cette nouvelle est extrêmement controversée actuellement sur les blogs parce qu'elle n'est pas confirmée "hors de tout doute".  Fausse propagande?  Mais dans quel but?  Voyons la suite dans les prochains jours.

Au cours des dernières semaines, des rumeurs persistaient concernant des émanations toxiques qui s'échappaient du site de Isfahan, faits qui ont été démentis par le gouvernement.  Cette fois-ci, il semble que des évacuations massives confirment que les rumeurs étaient fondées et que les autorités ont sous-estimé (ou retardé le déclenchement de l'état d'urgence) l'ampleur de la situation.  L'évacuation de 1.5 million de personnes aurait été ordonnée ce mercredi par les autorités.

Sources:


http://news.bbc.co.uk/today/hi/today/newsid_9781000/9781575.stm

3 commentaires:

  1. http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php?area&lang=eng

    Un moment ce site montrait qu'il y avait un probléme nucléaire à Isfhan.
    Cela n'as duré que l'espace d'un jour environ puis l'alerte à été retiré.

    Un incident qu'il disait, il y eu quelque chose, mais quoi...

    RépondreSupprimer
  2. l'article en référence sur ce que l'on appeler une rumeur dit ceci :


    http://news.bbc.co.uk/today/hi/today/newsid_9781000/9781575.stm

    0850
    Iranian authorities have advised the one and a half million people who live in Isfahan to leave the city if they can because pollution has now reached emergency levels. The same thing happened in the capital Tehran earlier this week. Kasra Naji works for the BBC's Persian TV service in London.

    cette information brève fait plutôt allusion a une pollution atmosphérique sans doute du aux conditions climatiques. En
    effet il est dit que cette suggestion de quitter la ville
    a également été faite la semaine précédente à Téhéran. Il
    arrive fréquemment dans des conditions anticycloniques
    hivernales que la pollution industrielle et automobile reste
    plaquée au sol.Cela entraine une hausse de pollution gazeuse diverse et de particules.

    L'Iran fait l'objet d'une guerre médiatique continuelle, les conflits se nourrissent toujours de contre vérités, un problème nucléaire "mineur" peut-être avéré, peut se transformer par manipulation des mots en un problème majeur de grand ampleur,
    pour servir une cause guerrière :

    l'objectif serait de monter en épingle les activités nucléaires de l'IRAN en laissant entendre qu'ils ont atteint un stade avancé de développement dans leurs recherches, au point qu'un "incident"
    peut occasionner de lourds dommages à leur population.


    Seul le journal du Jérusalem Post fait un amalgame de cette pollution avec le site d'enrichissement qui se trouve dans la ville et de la rumeur qui a eu court sur de possibles fuites qui ont été
    démentie. Bref un paquet de rumeurs qui veut se déguiser en information.






    RépondreSupprimer
  3. précision utile au commentaire précédent :

    le centre de recherche nucléaire ne se trouve pas dans la ville même mais dans la région ou se trouve la ville d'Isfahan

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés