Suivre ce blog via Facebook

mercredi 24 février 2021

Ce "nouveau monde" on en veut pas!

Cette réalité qui nous pend au bout du nez est détestable à envisager, effrayante, mais je reste convaincue qu'elle va s'imposer par la force. Plusieurs souhaitent la combattre pour tenter d'empêcher cette dystopie de s'installer dans nos vies. Je comprends.

Toutefois, ce combat est pour moi inutile parce que ce projet d'un "nouveau monde", ce qu'on nous présente comme étant la "quatrième révolution industrielle" ou "l'Agenda 2030", est la prémisse du "système de la bête" prophétisé il y a près de 3000 ans. 

Ce "portail" devant nous diriger vers une nouvelle réalité, ou "nouvelle normalité", fait partie du plan dévoilé par l'ONU: voir la vidéo en bas de ce texte, via le lien Twitter, intitulée "la pandémie est un portail" [dimensionnel].

De ce portail émergera un monde où des technologies insoupçonnées seront utilisées pour guérir les handicaps, les maladies incurables, pour combattre la dépression et ce qui trouble et persécute l'esprit humain. Cette "révolution" se présente déjà comme la seule solution face à une humanité épuisée par les pandémies, par les désastres climatiques, le véritable remède au désespoir.

Tout cela sera un gigantesque mensonge, une tromperie, un piège, une grande déception.

À mon sens, de lutter contre l'implantation de ce monde dystopique n'est pas le vrai combat. Cette affirmation pourrait paraître défaitiste, mais elle va malheureusement se confirmer avec le temps.

Je publie depuis 20 ans les avancées de ce plan d'architecture, une construction entamée depuis longtemps et à la veille d'être érigée en un édifice mondial. Pour que les populations acceptent et adhèrent, "l'ancien monde" devra être détruit par son incapacité à supporter les grandes menaces auxquelles l'humanité fait face (pandémies, catastrophes, pauvreté, injustice, et blablabla). 

Et ils nous l'annoncent sans détour:

👉"De nombreuses raisons justifient de lancer cette Grande remise à zéro, mais la plus urgente est la COVID-19. À l’origine de centaines de milliers de morts à ce jour, la pandémie représente l'une des pires crises de santé publique qu’a récemment connue l'histoire."

👉"Elle [la pandémie] aura de graves conséquences à long terme sur la croissance économique, la dette publique, l'emploi et le bien-être humain."

👉"Tout cela va aggraver les crises climatiques et sociales déjà en cours."

👉"Si elles ne sont pas traitées, ces crises, ainsi que la COVID-19, vont s’intensifier et le monde sera encore moins durable, moins équitable et plus fragile. Des mesures incrémentielles et des solutions ad hoc ne suffiront pas à empêcher ce scénario. Nous devons construire des fondations entièrement nouvelles pour nos systèmes économiques et sociaux."

👉"De toute évidence, la volonté de construire une société meilleure existe. Nous devons l'utiliser pour mettre en application la Grande remise à zéro dont nous avons tant besoin."

👉"La troisième et dernière priorité d'un programme de Grande remise à zéro est d'exploiter les innovations de la Quatrième révolution industrielle pour soutenir le bien public, notamment en relevant les défis sanitaires et sociaux."

👉"Aux quatre coins du monde, chaque facette de la vie des gens est affectée par la crise de COVID-19. Mais elle ne peut pas uniquement être synonyme de tragédie. Au contraire, la pandémie représente une fenêtre d'opportunité rare mais étroite pour repenser, réinventer et réinitialiser notre monde afin de créer un avenir plus sain, plus équitable et plus prospère."

https://fr.weforum.org/agenda/2020/06/le-temps-de-la-grande-remise-a-zero/

Je comprends que ça devient insupportable de voir des murs s'élever autour de nous un peu plus chaque jour alors que nous sommes témoins et conscients que c'est de notre propre prison dont il s'agit, une cage numérique qui contrôlera toutes les activités humaines.

Mais je persiste à penser que le véritable combat n'est pas encore arrivé, que notre lutte n'est pas de fuir cette prison, mais de préserver ultimement notre âme au prix même de notre vie s'il le faut. Mais nous ne sommes pas encore rendus là.

J'aborderai cet aspect prochainement.

En attendant, préservons nos forces et nos énergies pour garder notre esprit clair, sain. La colère, même si elle est naturelle et légitime face à tout ceci, ne sert à rien d'autre que de brouiller notre capacité à raisonner et à agir. Tout comme le sentiment de défaite et d'impuissance, la colère est un gain pour l'ennemi... 

La résistance que l'on doit faire en ce moment, selon moi, c'est d'être modérateur de nos propres émotions et de perpétuer les gestes de bonté et de bienveillance autour de nous et ce, malgré la morosité et la révolte qui s'installent.

https://twitter.com/gDesFaits/status/1319891954361053184?s=09

7 commentaires:

  1. Une prophétie est faite pour prévenir et protéger, non pour s'accomplir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous tenez ça d'où qu'une prophétie n'est pas destiné à s'accomplir?

      Supprimer
    2. A quoi bon sinon?

      Il semble que cela vous rendrait malade si elle ne s'accomplissait pas ! Bizarre...

      Supprimer
  2. Très juste Isabelle l ennemi réclame nos dernières forces visibles et veut nous épuiser dans ses combats contradictoires ...il faut rentrer dans cette résistance intérieure !la seule qui sert Dieu. en grande communion de pensées et de prières michèle

    RépondreSupprimer
  3. Selon le pst Lynsey Williams son ami d'élite parle que l'effondrement financier doit arriver à quelle que part d'ici 2030.

    Donc pourquoi pas en 2029 pour les 100 ans du krach boursier.

    Donc j'espère que les prophéties se réalise pour qu'on puisse vivre dans le royaume de Jésus Christ.



    RépondreSupprimer
  4. "préserver notre âme au prix même de notre vie s'il le faut"
    Cette phrase résume à elle-seule l'enjeu et les défis qui nous attendent...

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés