Suivez ce blog via Facebook

dimanche 31 mars 2013

La "Porte de l'Enfer" de Hiérapolis (cité antique située en Turquie) trouvée et fouillée par des archéologues italiens!

Fondée au 2ème siècle av. J.-C. par Eumène II, roi de Pergame, la cité antique de Hiérapolis se trouve au sommet de la butte de Pamukkale, dominant la plaine de 70 mètres. Elle se développa grâce à l'exploitation de ses sources thermales. Hiéra était le nom de la femme de Téléphore, fondateur légendaire de Pergame. La ville était dédiée à Pluton et à Apollon, qui avait un oracle dans les sous-sols du temple d'Apollon.*  [Wikipedia]

« Écris à l'ange de l’Église de Pergame : « Voici ce que dit celui qui tient l'épée aiguë à deux tranchants : Je connais [tes œuvres et] l’endroit où tu es établi : là se trouve le trône de Satan. Tu es fermement attaché à mon nom et tu n'as pas renié la foi en moi, même durant les jours où Antipas, mon témoin fidèle, a été mis à mort chez vous, là où Satan est établi (...) » (Apocalypse, 2, 12 et 13)

Et lisez bien la suite parce que la porte de l'enfer s'ouvrira à nouveau dans des temps de grandes tribulations...  Le "puits de l'abîme" vient du mot grec ἄβυσσος abyssos, ce qui signifie "abysse"...

« Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l'abîme lui fut donnée, et elle ouvrit le puits de l'abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d'une grande fournaise ; et le soleil et l'air furent obscurcis par la fumée du puits. (...)  Elles [les sauterelles] avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon.»


__________________________

Une expédition archéologique de l'Université de Salento a enfin trouvé l'ancienne Hiérapolis en Phrygie, la «Porte de l'Enfer» dont parlent différents auteurs de l'Antiquité.

La découverte a été faite par l'équipe dirigée par le professeur Francesco D'Andria, responsable des fouilles dans la ville hellénistique-romaine, dont les ruines sont situées en Turquie près de la ville de Pamukkale.  La découverte a été annoncée lors d'une conférence organisée par l'ambassadeur de l'archéologie en Turquie.

La "Porte de l'Enfer" était le lieu où on offrait des sacrifices au dieu Pluton, le seigneur de l'Hadès (Ploutonion en grec, en latin plutonium), selon la mythologie gréco-romaine.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés