Suivre ce blog via Facebook

jeudi 24 avril 2014

13ème banquier à trouver la mort cette année: ELLE travaillait dans une banque française et elle a sauté du haut de l'édifice de l'institution financière

* Un autre banquier de JP Morgan a sauté du haut de l'édifice où il travaillait...

http://www.zerohedge.com/news/2014-04-24/52-year-old-french-banker-jumps-her-death-paris-after-questioning-her-superiors

8 commentaires:

  1. Merci Isabelle d'avoir repris le blog. Je considère qu'il est l'un des plus fiable au Québec. Ton analyse des faits est toujours à point. Tu es une très bonne personne et on gagne à te lire.
    Merci encore pour les efforts que tu y mets malgré toutes tes occupations en tant que maman et enseignante.
    Patricia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment gentil de ta part Patricia de prendre le temps de m'écrire ce doux commentaire. J'apprécie. ;0)

      Supprimer
  2. Patricia n'est pas la seule à penser ça... :-)
    J'en profite également pour te dire merci d'être
    "revenue" et de pouvoir bénéficier de tes
    recherches, et d'observer ces temps de la fin
    "ensemble", entre frères et sœurs à travers le
    monde... en attendant la fin. Bien à toi.

    David

    RépondreSupprimer
  3. Merci David. Pour le temps qu'il nous reste à être "connecté", vaut mieux profiter de ce moment pour nous solidariser et nous fortifier.

    Que le Seigneur te garde mon frère et qu'il te donne le courage d'être une lumière dans le monde!

    RépondreSupprimer
  4. Elle étais technicienne, employé par la banque. Je crois.... Merci d'être revennu Isabelle, tu fais partie a nouveau de mon quotidien. Que voulais tu dire, le temp qu'ils nous reste à être connecté ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connectés dans le sens où un jour nous aurons bien d'autres soucis qui nous ne permettront plus de rester assis pendant des heures à regarder le drame se produire: le drame sera là! Nous sommes connectés virtuellement par la pensée et par cette capacité encore existante à pouvoir communiquer. Toutefois, les enjeux de la guerre ajoutés aux enjeux climatiques risquent de ne pas nous laisser bien longtemps avec le web pour nous laisser jouir d'une certaine liberté. Je crois que cette "connexion" doit être établie maintenant avec des réseaux de membres de la famille, d'amis, de voisins, pour ne pas retrouver seul quand il sera temps de pagayer dans la boue! Nous devrons avoir des gens solidaires autour de nous qui portent des valeurs d'amour et d'entraide et qui sont capables de gérer une forte anxiété. Beaucoup de personnes vivent déjà dans un état psychologique extrêmement fragile et ils doivent dépendre de la médication pour mener un quotidien "normal". Quand le système va déconnecter, y'en aura plus d'antidépresseurs, d'antipsychotiques et d'antianxiolitiques. Ce sera extrêmement difficile pour ces personnes et elles auront besoin de beaucoup de soutien des gens autour d'eux. Certaines d'entre elles seront certainement guidées par des valeurs d'altruisme au-delà de leur mal être, mais d'autres agiront avec un instinct de peur et de violence.

      Sans compter tous les cardiaques, les diabétiques, les ......... ce sera d'une grande tristesse de voir le drame humain et il faut s'y préparer psychologiquement parce qu'on ne pourra pas sauver tout le monde et parce qu'on devra apprendre à se protéger et ça, on est pas habitué à faire face à des situations de danger perpétuel...

      Supprimer
    2. Oui, tous converge vers une dégradation extrême sur tout les fronts. Toute mon entourage ne comprenne pas qu'il dépende des services mis en place et ne pense aucunnement que c'est services puisse un jours cesser abruptement ou en agonisant. Alors je n'ose pas leur en parlé, de peur de paraître encore plus pour un extraterrestre. Et ma blonde croît que je me préparre a la fin du monde genre 2012 (le film). Pour elle, la structure est indestructible, sa lui éfleur même pas l'esprit une seconde qu'un maillon de la chaîne peux ce briser. Et je voudrais aider ma famille mais mon père partirai a rire ou il me regarderais croche et me dirais de faire un chekup psychologique. Ils vivent dans une bulle a toute épreuve. Étre humain conditionné, programmés et standardisé ils faut rentrer dans le moule pour etre bien vue chez nous.

      Supprimer
    3. Nul n'est prophète dans son pays!

      Je crois que la majorité des lecteurs qui s'intéressent à ce blog sont dans la même situation que toi, font le même constat que toi. Moi même je parle de ces choses à petites doses dans mon milieu de travail et les gens réfutent tout ce que je dis ou deviennent totalement ironiques: "de toute façon, on va tous crever" ou "ça fait 50 ans qu'on prédit la fin du monde et on est encore là" ou bien "voyons donc si le gouvernement fait des choses comme ça, tu capotes!"...

      Ce n'est pas que ces gens sont incapables de réfléchir, mais ils sont transis par la peur de perdre, enfermés dans un déni collectif qui est devenu le refuge d'un pseudo équilibre social.

      L'anxiété et l'angoisse sont les plus grandes maladies de ce siècle et tant qu'à moi, les seules "maladies mentales" qui existent. Elles sont des affectations liées à une hypersensibilité/hypervigilance et une très large portion de la population est confrontée à cette peur récurrente et indétectable. Ces personnes sont en fait très sensibles à ce qui se passe, mais la souffrance qui leur noue la gorge, que leur assaille des coups de masse à la poitrine et qui crée un vertige perpétuel déploie ses mécanismes de défense qui sont le déni et l'ironie.

      Donc, il faut être rempli de compassion pour les arrogants, les moqueurs et les sourds et les aveugles parce que leur entêtement est l'expression de mécanismes de défense humains.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés