Suivre ce blog via Facebook

lundi 14 avril 2014

Collecte inédite d'ADN dans un lycée de La Rochelle

* Ça semble légitime comme moyen pour détecter un violeur dans une école, mais c'est contraire aux droits civils de procéder à un dépistage d'ADN sans qu'aucune accusation ne soit portée.
 
Suite au viol d'une lycéenne de 16 ans au lycée Fénélon-Notre-Dame de la Rochelle, une grande opération de prélèvements ADN est en cours, jusque mercredi. Elle concerne la totalité des hommes présents dans l'établissement au moment des faits (475 lycéens, 31 enseignants et 21 autres personnes, personnel technique ou extérieur au lycée), et a pour objectif de comparer ces 527 profils génétiques à l'ADN non-identifié.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés