Suivre ce blog via Facebook

jeudi 14 septembre 2017

Des portions de plage à perte de vue, aux Bahamas et à Tampa, alors qu'avant le passage d'Irma, on y trouvait le plancher océanique. Mais où se trouve l'eau?

* Espérons que l'eau reviendra recouvrir les plages parce que si ce n'est pas le cas, ce sera très inquiétant ;0)

Bahamas:
https://www.youtube.com/watch?v=Nt87vKN0qeA

Tampa, Floride:
https://www.youtube.com/watch?v=7BPRrWnElw4

5 commentaires:

  1. Il existe un site nommé Zetatalk qui roule depuis assez longtemps et qui traite de l'arrivée de Nibiru dans notre système solaire et des effets que cela produit et produira sur notre planète.

    Ce phénomène de retrait des eaux est expliqué par ce site par un effet d'oscillation de notre planète autour de son axe dû à la présence de Nibiru.

    On peut voir ce qui en est sur la page suivante de ce site :

    http://zetatalk.com/newsletr/issue568.htm

    Je ne me souviens pas entièrement de ce que cet artice disait en détails, mais personnellement j'envisage la possibilité suivante.

    Oui, il existerait un tel effet d'oscillation et il faut savoir que par l'effet de rotation sur elle-même de notre planète, il se produit une projection de la masse terrestre à 90 degrés de l'axe de rotation, c'est-à-dire dans le plan équatorial.

    C'est ainsi qu'il est connu que le diamètre de la Terre calculé à l'équateur est 40 kilomètres plus grand que le diamètre de la Terre calculé d'un pôle à l'autre, rien qu'à cause de cet effet de projection.

    L'eau des océans est également projetée dans le sens équatorial à cause de la rotation de la Terre sur elle-même.

    Si la Terre se met à osciller sur elle-même autour de son axe polaire, il s'ensuivra automatiquement que la masse océane ne sera plus projetée tout à fait dans la même direction, ce qui produira une baisse des eaux à certains endroits et à certains moments et une montée des eaux à certains autres endroits et à certains autres moments.

    Si c'est bien ce qui se passe, il faut alors reconnaître que ce mouvement des eaux n'est encore qu'assez faible par rapport à ce qu'il sera si la Terre devait basculer d'une vingtaine de degrés sur son axe, disons.

    N'oublions pas qu'à cause de la projection de la masse terrestre dans le sens équatorial, c'est 20 kilomètres d'épaisseur d'eau supplémentaire qui se trouve actuellement à l'équateur, par rapport à l'épaisseur qu'elle peut avoir au niveau des pôles.

    Si la Terre bascule sur son axe d'une façon prononcée, comme il s'est produit il y a environ 12,000 ans et qui a produit la disparition de l'Atlantide et la disparition de nombreuses espèces géantes de l'époque (tigres à dents de sabre, ours des cavernes, mammouth, etc.), ce qui se trouve à être actuellement des terres émergées pourrait se retrouver en l'espace d'une seule journée peut-être, définitivement submergé sous une épaisseur d'eau de plusieurs kilomètres.

    Achetez votre chaloupe au plus tôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec ce scénario, je prendrais plutôt l'arche de Noé!

      Supprimer
    2. Oui, c'est très juste Isabelle, et beaucoup plus de circonstance... ;-)

      J'ai omis de préciser que Jean-Paul II avait répondu quelque chose d'assez particulier à une question que lui avait posée une revue allemande dont le numéro dans lequel sa réponse devait paraître n'a finalement jamais été publié.

      La question était : "Qu'en est-il du troisième secret de Fatima ? Ne devait-il pas être divulgué en 1960 ?".

      La réponse de Jean-Paul II comportait supposément l'affirmation suivante : "D'autre part, à tous les chrétiens, il peut suffire de savoir ceci : s'il existe un message où il est écrit que les océans inonderont des régions entières de la Terre et que, d'un moment à l'autre, périront des millions d'hommes, est-ce le cas de tant désirer la divulgation d'un tel secret ?".

      Il n'y a pas de confirmation officielle de cette affirmation à ce que je sache, mais il se pourrait bien que ce puisse être une partie véritable de ce 3e secret, si on considère que l'explication que j'ai fournie à propos du mouvement des eaux marines en est une qui puisse être valable. La suite des choses nous confirmera ce qui en est et je crois que ce pourrait peut-être ne plus vraiment tarder.

      La vidéo qui a été filmée en Floride et dont tu as fourni le lien est vraiment de nature à donner froid dans le dos si ce que j'ai dit s'avère vrai. On y voit des gens descendant sur le plancher océanique et qui semblent s'amuser de ce phénomène, hors du commun, du retrait des eaux, ne sentant aucunement qu'un danger immense les guette peut-être, ils sont tout à fait dans une disposition d'insouciance profonde et ils se permettent même de continuer à faire leurs insignifiants "selfies"...

      Dieu est peut-être à veille de leur rappeler qu'ils n'ont pas été créés pour se regarder le nombril...

      Supprimer
  2. J'écris ceci alors que l'eau est revenue. Ça n'aura donc pas été le cas cette fois-ci mais plutôt que d'aller se promener sur le fond découvert de l'océan, quand les gens voient ça ils devraient plutôt fuir le plus rapidement possible. Ça peut annoncer la venue d'un tsunami.

    gps

    RépondreSupprimer
  3. Je dois avouer que j'ai un peu forcé la dose dans mon premier commentaire. Ainsi, ce n'est absolument pas 20 kilomètres d'épaisseur d'eau supplémentaire qui se retrouve à l'équateur, mais bien 20 kilomètres de plus en rayon terrestre par rapport au rayon qui aboutit à chacun des pôles. C'est ici l'ensemble de la masse terrestre qui est projetée de 20 kilomètres en rayon, et non pas les seuls océans.

    Mais il se retrouve tout de même à l'équateur une certaine quantité d'eau supplémentaire dû à l'effet de projection.

    Si la Terre devait basculer sur son axe, il prendrait un temps assez long, à l'échelle humaine, avant que la masse rocheuse terrestre ne se redistribue autrement, puisque ce ne seraient plus exactement les mêmes lieux géographiques qui se retrouveraient aux tropiques et qui subiraient l'effet de projection équatoriale.

    L'eau, cependant, se redistribuerait très rapidement, à l'échelle humaine, cela ne prendrait que quelques heures ou quelques jours.

    Ainsi, les territoires géographiques ramenés vers les tropiques, passant d'un lieu où la projection de matière était moindre vers un lieu où il y aura nécessairement une projection plus grande, ces territoires présenteront pendant un temps plus ou moins long un rayon terrestre inférieur à ce qu'il doit normalement être au niveau des tropiques, mais l'eau des océans sera quant à elle rapidement ramenée vers le nouvel équateur et s'engouffrera rapidement dans ces nouvelles terres basses.

    Le fait que des terres possédant un rayon terrestre moindre se retrouveront à l'équateur où elles subiront un effet de projection équatoriale supérieure seront donc amenées à subir de profondes déchirures qui déclencheront une période volcanique intense sur la planète, ce qui entraînera une production de vapeur d'eau immensément supérieure à la normale, une bonne partie du volcanisme étant sous-marin, le climat sera donc beaucoup plus froid et il y aura d'énormes précipitations sous forme d'eau et de neige. Le soleil pourrait ne plus être visible pendant quelques mois, peut-être quelques années, et toute production alimentaire serait annihilée.

    Les terres qui étaient situées à l'équateur et qui seront ramenées une partie vers des lieux plus au nord et une autre partie vers des lieux plus au sud, se retrouveront donc à un endroit du globe où l'effet de projection équatoriale est beaucoup moindre, on devra donc s'attendre à voir ces territoires s'affaisser par à coups qui donneront naissance à de nouvelles chaînes montagneuses. Les survivants à un pareil cataclysme pourraient devenir les témoins vivants de la production, en une seule journée peut-être, d'une nouvelle chaîne de montagnes qui pourrait connaître d'autres soulèvements ultérieurs en saccade.

    Je pourrais développer un peu plus cette vision des choses mais je m'arrêterai cependant là, je crois que les implications catastrophiques d'un tel basculement planétaire sont assez évidentes et elles nous font bien comprendre que cela représenterait tout au moins la disparition quasi totale de notre civilisation qui mettrait certainement des millénaires à s'en remettre. On pourra certainement affirmer qu'il s'agit ici d'une vision hyper pessimiste, mais si un tel basculement planétaire se produisait, la situation pourrait assez probablement ressembler à ce qui vient d'être décrit.

    D'autres grandes civilisations ont existé avant la nôtre et elles ont toutes disparues catastrophiquement. Tôt ou tard, notre civilisation ira les rejoindre dans l'oubli et il ne restera de nous que des histoires fantastiques que personne, dans les temps futurs, ne voudra prendre comme ayant été vrai, nous ne sommes donc que des mythes en devenir...

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés