Suivre ce blog via Facebook

dimanche 10 juillet 2022

Une autre opportunité pour agir...

La gigantesque panne du fournisseur internet Rogers qui a touché l'ensemble du Canada dans la journée d'hier devrait être un "wake up call".

Non seulement il était impossible de payer avec une carte de débit, mais plusieurs guichets automatiques étaient hors fonction. Les appels 911 étaient indisponibles dans certains secteurs, des services gouvernements étaient inopérants et des parents n'arrivaient plus à joindre leurs enfants, ni par téléphone, ni par internet.

Cette seule journée d'hier a créé un casse-tête énorme pour de très nombreux citoyens, certains obligés d'abandonner leur panier d'épicerie, d'autres incapables de payer leur plein d'essence ou leur facture de restaurant...

Tout comme la récente panne de courant vécue au Québec, cette interruption momentanée donne de la matière à réfléchir, nous instruit sur nos vulnérabilités et actions à poser dès maintenant. 

C'est une véritable bénédiction, mais il pourrait ne pas y en avoir une autre!

https://www.lapresse.ca/actualites/national/2022-07-08/panne-chez-rogers/le-service-se-retablit-peu-a-peu.php

9 commentaires:

  1. Je ne sais pas si c'est relié ou coincidence mais mardi et mercredi dans la nuit environ vers les 12h30 a Montréal, les postes de télé sur antenne (pas cablé) ont sauté sauf le 17(télé-québec), 47 et 62 je crois. Tous les autres étaient out.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces interruptions sont de plus en plus fréquentes et le CRTC refuse de prendre le dossier en main. Dans notre beau pays, on forme des organismes de contrôles pour demander à la population de régler les problèmes des diffuseurs. Ma plainte au CRTC concernait TVA et des pannes que plusieurs usagés ont connus au même moment.Ils ne peuvent agir. Communiquez avec votre député fédéral et exiger des explications.

      Supprimer
    2. Le député travaille pour le Ministère des menteries! Ça donne l'impression que ceci est un avant goût d'une possible suite et ça nous montre à quel point il nous faut être organisé.

      Supprimer
    3. Je suis d’accord avec toi, mais je crois aussi que nous avons le devoir d’intervenir aux près de notre député. Si ce dernier ment, c’est aussi à nous d’exiger qui adopte un comportement qui soit conforme à ses fonctions. Peu importe le résultat, agir nous donne ensuite le droit de poursuivre plus loin.

      Supprimer
  2. Ce vendredi, j'ai été transporté par une grande joie en faisant mes emplettes, car je paie en argent. Comment c'était à la STM et à la SEPAQ? Ces deux institution interdisent l'argent liquide. Dans le cas de la STM, elle gracie par contre ses dindes en leurs permettant d'attendre devant un guichet électronique, pendant 20 minutes, pour se procurer un titre de transport payé en argent. Après avoir tourné dans la roue à hamster, pour me plaindre contre la politique de Québec, j'ai compris qu'il s'agissait d'un simple cas d'ostracisation volontaire de la population par Québec et Montréal. J'ai donc acheminé mon dossier à mon député. La prochaine étape: des mises en demeure....

    RépondreSupprimer
  3. C'est comme le dericho du mois passé, silence média et les villes non préparées et des centaine de miliers de canadiens dans le noir pour plusieurs jours, pas de cellulaire, pas d,internet et pas d'eau... Il y a beaucoup d'arrêt de service chez Hydro et c'est de plus en plus long avant de ce faire rétablir l'électricité.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis informaticienne (plus de 30 années) et toutes les entreprises ont un plan de relève. Pourquoi pas Rogers? C'est un cirque leur affaire, p-e nous avertissent-ils de quelque chose? Roger 10-4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pense la même chose: c'est un test/avertissement.

      Outre avoir de l'argent comptant et se préparer à joindre les membres de la famille sans avoir recours au cellulaire, on ne peut pas faire grand chose.

      Ça sent le "blackout"...

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés