Suivre ce blog via Facebook

samedi 22 octobre 2011

Et si l'Europe échoue...

Voyez l'excellent documentaire, en français, sur la crise financière qui a frappée l'Argentine et la Turquie il y a une dizaine d'années.  Une réalité qui pourrait devenir la nôtre très bientôt puisque la situation financière de la Grèce, de l'Europe et des États-Unis, est relativement la même que celle qui a déclenchée la crise dans ces deux pays.  Isaak Isitan est présent sur place pour nous montrer l'horreur du désastre qui s'est installé du jour au lendemain...  

Je vous suggère de faire circuler ce documentaire parce qu'il montre avec des images, parfois dures, comment nous sommes devenus dépendants du système bancaire et financier, comment notre quotidien peut basculer extrêmement rapidement.   Le producteur se penche aussi sur un segment de la crise qui pourrait être qualifié comme étant "la force qui jaillit du malheur": les citoyens s'assemblent, s'organisent et créent leur propre système financier...

http://www.dailymotion.com/video/x7ddsa_l-argent-de-isaac-isitan-2003-1sur4_news

« Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce…et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent. »

James A. Garfield, président des Etats-Unis, assassiné

 Il n’existe pas de moyen plus efficace pour prendre le contrôle d’une nation que de diriger son système de crédit (monétaire). »

M. Phillip A. Benson, Président de l’association American Bankers’ Association, 8 juin 1939

« Le système financier est devenu la Banque centrale américaine (Federal Reserve Board).  Cette banque centrale gère un système financier au moyen d’un groupe de purs profiteurs.  Ce système est privé et son seul objectif consiste à réaliser les profits les plus énormes possibles en utilisant l’argent des autres.Cette loi (de la Réserve fédérale) démontre la plus grande preuve de confiance au monde.  Lorsque le président signe cet acte, il légalise le gouvernement invisible par le pouvoir monétaire.  Les personnes ne s’en rendent peut-être pas compte pour le moment mais le jour du jugement n’est plus qu’à quelques années, le jour du jugement de cet Acte qui représente le pire crime de tous les temps commis au nom de la loi par l’intermédiaire d’un projet de loi »

Charles A. Lindbergh

2 commentaires:

  1. Se plaindre de notre situation en pointant le coupable, c'est capituler la victoire à leur propre jeu.

    Ignorer les coupables en tuant notre dépendance à leur jeu, c'est reprendre le pouvoir sur nos vies.

    Frank Ouellette

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés