Suivre ce blog via Facebook

dimanche 24 février 2013

Une étude déboulonne le mythe de Mère Teresa

* Disons que les scandales qui éclaboussent la "sainteté" depuis quelques semaines nous laissent un goût amer et nous donnent la preuve évidente que la corruption est entrée dans toutes les sphères de l'existence.  Campagne de salissage de la part des ennemis de la foi?  Non, je crois qu'il s'agit plutôt du mensonge qui n'arrive plus à rester caché et ce n'est là que la pointe de l'iceberg.  C'est ici que l'on constate que "la foi" n'a plus rien à voir avec les institutions qui en font la promotion ou avec les personnages qui prétendent l'incarner.  Le loup est bien entré dans la bergerie...  

Croyons tout de même qu'il reste des hommes droits et des femmes capables de représenter la "bonne semence".


La sainteté de Mère Teresa, cette religieuse vénérée de par le monde pour ses soins aux pauvres et aux malades, serait plus mythe que réalité, selon des chercheurs qui affirment que la béatification de la religieuse est largement le fruit de la séduction des médias.

Dans un article qui paraîtra dans l'édition de mars de la revue scientifique Studies in Religion/Sciences religieuses, Serge Larivée et Geneviève Chénard, des chercheurs de l'Université de Montréal, et Carole Sénéchal de l'Université d'Ottawa, questionnent également l'utilisation des dons importants reçus par les oeuvres de mère Teresa.

« Alors que nous cherchions de la documentation sur le phénomène de l'altruisme dans le cadre d'un séminaire sur l'éthique, l'un de nous est tombé sur l'oeuvre et la vie d'une des femmes les plus encensées par l'Église catholique et faisant aujourd'hui partie de notre imaginaire collectif : mère Teresa. La description qui en était faite était si dithyrambique que cela a piqué notre curiosité et nous a donné envie de pousser notre recherche plus loin, » explique M. Larivée, cité dans un communiqué publié sur le site internet de l'Université de Montréal.

Les chercheurs ont donc analysé 287 ouvrages sur la vie et l'oeuvre de mère Teresa, fondatrice de l'ordre des Missionnaires de la charité. Résultat? Selon M. Larivée et ses collègues, le Vatican n'a pas tenu compte de plusieurs problèmes dans son processus de béatification de mère Teresa, dont « sa manière pour le moins discutable de soigner les malades; ses contacts politiques douteux; sa curieuse gestion des faramineuses sommes qu'elle a reçues et un dogmatisme excessif notamment à l'égard de l'avortement, de la contraception et du divorce. »

Générosité sélective?

Des sommes importantes -- dont des fonds reçus du régime dictatorial des Duvalier en Haïti -- se retrouvent entre les mains des Missionnaires de la charité, mais celles-ci transitent dans des comptes pour la plupart secrets. Et malgré les millions que détient sa fondation, mère Teresa est beaucoup plus généreuse en prières qu'en argent lors de tragédies en Inde comme des inondations ou le désastre de Bhopal, soutient M. Larivée.

Aussi, dans les missions de la religieuse, deux-tiers de la clientèle espère en vain y recevoir des soins médicaux, tandis que les autres y viennent pour mourir mais ne reçoivent pas de soins adéquats, notent les chercheurs, citant des médecins qui ont visité ces missions et y ont notamment déploré le manque d'hygiène, le régime alimentaire insuffisant et l'absence de médicaments anti-douleurs. M. Larivée et ses collègues soulignent que c'est la conception de la souffrance de mère Teresa, et non le manque de fonds, qui est à l'origine de ces lacunes.

Les universitaires attribuent la popularité de mère Teresa et de ses oeuvres à un film réalisé en 1969 par un journaliste de la BBC. Elle découvre l'efficacité des médias, voyage à l'étranger et reçoit de nombreux prix, dont le Nobel de la paix.

Mère Teresa est donc devenue une sainte aux yeux de la population, et sa béatification, puis sa canonisation, ont été utilisées par le Vatican « pour revitaliser l'Église et inspirer les fidèles surtout à l'heure où les églises se vident et l'autorité romaine décline », soutiennent les chercheurs.

M. Larivée souligne toutefois le fait que l'oeuvre de mère Teresa a inspiré « plusieurs travailleurs humanitaires », qui eux n'auraient pas été encensés par les médias. Il soutient toutefois que les médias qui ont couvert la religieuse auraient dû faire preuve de plus de rigueur.

Sources:


11 commentaires:

  1. En toute honnêteté, que sait monsieur Larrivée sur mère Teresa à part ce qu'il a lu dans des livres ? et qu'à t-il à y gagner en souillant sa mémoire ?

    J'ai une amie qui s'est engagée à 18 ans auprès des missionnaires de la charité en tant que volontaire féminine dans le mouroir de Kalighat à Calcutta, elle y a rencontré mère Teresa et détient encore aujourd'hui un chapelet qu'elle lui a offert.

    M Larrivée souligne: "la manière pour le moins discutable de soigner les malades (...)et un dogmatisme excessif à l'égard de l'avortement"
    De toute évidence, il n'a pas la moindre idée de la manière dont on soigne les gens dans une léproserie, ni que mère Teresa préconisait l'adoption au lieu de l'avortement.

    Quand à l'argent de la fondation comment ne peut-on pas imaginer que la trésorerie soit contrôlée par un "rond de cuir" du Vatican et non par mère Teresa qui elle, était sur le terrain pour apporter l'amour et l'espoir aux orphelins, aux mourants et aux démunis...

    On retrouve chez M Larrivée la véhémence de Hitchens le marxiste antithéiste qui comparaissait toute croyance à du totalitarisme.
    Evidemment, ceux là on tout à gagner en voulant détruire les images les plus fortes de la foi.

    RépondreSupprimer
  2. maintenant les saints , c'est la fin de l'église les francs macaques ont gagnés.
    eu et leur saints ( voltaire )est toute sa clique du siecle des lumières qui croient en la supériorité des tricheurs de toutes sorte
    qu'ils quitent le tour dorée et aille faire ce quel à fait qu'une seul année et on verra .
    la fin de l'humanité est proche
    bientôt la planête des singes
    adieu

    RépondreSupprimer
  3. bonjour

    cet article ne me surprend pas du tout sur la facon dont le vatican gere l argent par son systeme tres occulte .
    c est magouille et compagnie et petits secrets

    mais je resterai prudent sur mere teresa ..pas parce qu elle est declarè sainte

    ell est sainte de rien du tout .......tout le monde a des "pechers" cachèes et

    surtout qui l a declarè sainte ?


    dieu ?

    ou

    les criminels qui n ont de saints que les apparences et les noms

    le saint pere ci le saint cela etc

    peut etre a t elle ete utilisè et qu on la charge a fond maintenant ?

    on ne l a pas vu trop trainès dans les salons feutrès du vatican durant sa vie

    elle etait sur le terrain... on peut lui accorder au moins cette authenticitè d aider son prochain (en utilisant son action son nom etc...)

    pour moi le plus important ce n est mere teresa cest le systeme qu il y a avait derriere

    mere teresa c est la pub et la facade du commerce ensuite il y a l arriere boutique avec les patrons la cest autre chose :)


    bonne meditation

    RépondreSupprimer
  4. Aucun parti ni pour, ni contre, seule Dieu peut la juger.

    Dans tout les cas, il est bien facile de s'attaquer (comme tu le souligne Isa) à une isntitution désormais vacillante et plus encore à une personne disparue.

    Ne retenons qu'une chose, le peu (si on en croit l'article, encore une fois, je ne suis qu'un commentateur lambda), donc, le peu de bien qu'elle a pu faire, sera tjrs plus grand que la calomnie dont elle est affublée (ha qu'il est facile de critiquer).

    Et pour finir, la canonisation c'est comme la mythification, mais en géénral quelqu'un de son âge et de son expérience n'en a absolument rien à secouer des honneurs, ce n'est bon que pour nous et avoir une mémoire à honorer.

    RépondreSupprimer
  5. Attention, je crois que cela concerne la tentative de déstabilisation des mondes religieux et surtout en ce moment du monde Chrétien.
    Aux vues de tous les sandales qui accompagnent la Chrétienneté actuellement, ce n'est pas difficile de faire le lien...

    Donc attention aux conclusions hâtives...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bsr

      destabilisation des mondes religieux ?

      les mondes religieux sont corrompus et magouillent pour leurs interets depuis toujours il n ont que ce qu ils meritent ....ils sont a l origine de leur propre chute

      il faut se rappeler de jesus il est venu lui aussi secouer et renverser ce monde religieux avec caiphe et sa bande et les romains aux pouvoir dans cette region (je ne parle pas des croyants qui ne sont que les victimes avec leur responsabilitè quand meme de ne pas ouvrir les yeux)

      meme si caiphe et sa bande avec les romains ont reussi a se debarasser de jesus pour etre le vatican aujourd hui

      ce nest pas moi qui va pleurer pour ce qui arrive a ces fils d assassins du vatican leurs ancetres ont assassinès jesus repris ce personnage et ont ainsi maintenu leur religion de toujours et eux s asssurent que le plus gros de ces enseignements ne ressurgissent pas pour les demasquer aujourd hui encore

      Supprimer
    2. Tout a fait d'accord avec toi,des propagandes venant de gens scrupuleux pour que les chretiens se chamaille entre eux.

      Supprimer
  6. Encore des sots dans une université - des donneurs de lecons qui eux n`ont jamais rien fait a part se tirer un gros salaire et des voyages dans le sud.

    Mais quels crétins!

    Encore une preuve que etre universitaire ne donne pas du jugement!

    Pour salir les gens avec des études bidons assis dans le confort de leur chaise - ils sont bien la.

    RépondreSupprimer
  7. lorsque je trouve de l'infos de cette nature ma question est toujours la suivante:

    quelle est son agenda... (franc-m,ordre malte,qui se cache derriere cette recherche ou une vrai recherche de leur part!!!)

    bien hate de voir les aboutisants de cette 'belle' élection papal

    vous ai-je parlé d'agenda...+

    RépondreSupprimer
  8. Mère Thérésa venait d'une famille aisée en Albanie. Elle a quitté sa famille et a fait une règle dans sa nouvelle communauté de tout larguer derrière soi, de ne plus garder de contact avec sa famille, pour être tout à Dieu et aux pauvres. Avant cela, elle est entrée dans une communauté déjà existante, et elle ressentait toujours un appel à aller auprès des pauvres. Après discernement, elle est sortie de cette communauté et a fondé sa propre communauté, plus proche des pauvres, ceux qui vivent et meurent dans la rue. Bien sûr, on lui reproche de ne pas les avoir mieux soignés en termes de médicaments, mais elle les a recueillis dans la rue où ils seraient morts comme des chiens, abandonnés, et elle les a fait assister jusqu'à leur dernière heure, par des soeurs qui priaient également pour ces malades et mourants. Le régime alimentaire des soeurs de Mère Teresa était (est toujours ?) un des plus pauvres qui soit : elles prennent les restes qu'elles ont et mélangent tout cela... peu d'entre nous supporteraient cela plus que quelques jours... et encore... si les pauvres venant à elles n'ont pas été mieux nourris qu'ils ne l'ont été, on ne pourra pas reprocher aux soeurs, y compris Mère Teresa, d'avoir été mieux nourries qu'eux...

    Mère Teresa a vécu toute une vie habillée avec le même sari... quand on regarde la mode, la vie des nantis, on se doute que peu supporteraient d'avoir toujours la même allure.

    J'ai vu Mère Teresa il y a bien longtemps, elle était venue dans mon pays pour donner une conférence, elle était minuscule, très maigre, comme les photos le montrent, mais très "petite" en taille aussi, et un peu courbée. Mais quand elle parlait, elle allait droit au but, je n'ai retenu que ces quelques mots d'elle, restés ancrés en moi au travers des années, accompagnés de son accent à la voix forte et aux "r" anglais "roulés" : "Our world has a grrreat need of Love !" ou "notre monde a un grand besoin d'Amour !"

    Un témoin direct qui a vécu quelque temps près d'elle dans sa communauté a été témoin qu'elle avait une telle aura qu'elle attirait des dons : un jour, au marché, ils étaient ensemble, voici qu'un indien très riche s'approche d'elle et lui tend la clé de sa voiture (luxueuse) qui attendait plus loin, en lui disant : "C'est seulement pour une prière". Ce qui signifie qu'il venait de lui "offrir" sa luxueuse voiture en demandant en échange seulement une bénédiction, alors Mère Teresa s'est agenouillée et a prié pour lui, cet homme, qui en était bouleversé. Ensuite, Mère Teresa s'est levée, et tandis qu'un attroupement s'était formé autour de la scène, elle a brandi les clés de la voiture et a demandé : "combien êtes-vous prêts à donner pour cette voiture ?" et un homme a proposé une somme qui représentait plusieurs fois la valeur de la voiture en question, en remettant immédiatement ladite somme entre les mains de Mère Teresa. Celle-ci a alors appelé tous les pauvres présents, il y avait de nombreuses familles, et a partagé l'entier de la somme entre eux tous. Elle est repartie sans un sou. Elle n'a rien gardé pour elle. Pendant ce temps, l'homme qui lui avait offert sa voiture en échange d'une prière, s'en allait à reculons, pour continuer à la regarder, d'un air empreint de profond respect... La personne qui m'a raconté ce témoignage m'a également appris que en Inde, il n'y a que 3 entités qui ont le nom de "Mère" en langage de là-bas : le Gange, Gandhi, et... Mère Teresa !

    Les indiens ne s'y sont pas trompés...



    RépondreSupprimer
  9. Mais nous nous serons trompés, et ça ne fait que commencer... entre faux procès, fausses purifications (on fera tomber quelques têtes pour mieux faire passer le suppositoire = futur Faux prophète que sera le prochain pape, pourri comme tous les autres franc-maçons infiltrés dans l'église catholique, comme nous en avertissent les messages du Ciel actuels).

    La prophétie du 19 février 2013 (http://www.thewarningsecondcoming.com/they-will-say-that-he-was-guilty-of-a-crime-of-which-he-is-totally-innocent/ ) (français : http://www.internetgebetskreis.com/fr/messages/messages-par-maria-de-la-divine-misericorde-re%C3%A7u-fevrier-2013/) indique que bientôt ceux qui ont comploté contre Benoît XVI et l'ont poussé à partir, tenteront également de le tuer, en l'accusant d'un crime dont il est innocent. en français :

    Tout est fait actuellement pour discréditer le Christianisme, les chrétiens, l'Eglise catholique, et bientôt le Christ Lui-même, et toutes les autres églises chrétiennes de différentes dénomination, pour pouvoir bientôt introduire sous des faux airs de bonté, la nouvelle religion mondiale unique, que promouvra le Faux prophète=prochain pape.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés