Suivre ce blog via Facebook

mercredi 22 novembre 2017

La Cour constitutionnelle italienne a validé mercredi une loi votée cet été rendant 10 vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école, rejetant un recours formé par la région Vénétie (nord)

La Cour constitutionnelle italienne a validé mercredi une loi votée cet été rendant 10 vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école, rejetant un recours formé par la région Vénétie (nord)

«Ce choix n'est pas déraisonnable, puisqu'il vise à protéger la santé individuelle et collective», ont-ils précisé dans leur décision.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe à 95% de la population le taux de couverture vaccinale nécessaire pour atteindre «le seuil d'immunité de groupe» pour une maladie. Un niveau que l'Italie n'atteint pas pour les principaux vaccins.

Le pays connaît ainsi une recrudescence des cas de rougeole depuis le début de l'année, dont plusieurs mortels. Dans 88% des cas, les personnes n'étaient pas vaccinées.

«Nous prenons acte de la décision, que nous respectons. Comme président de région, j'ai fait mon devoir, en défendant un modèle basé sur la liberté. Désormais, nous passons à la coercition», a déploré mercredi le président de la région Vénétie Luca Zaia.

«Le texte protège la santé de nos enfants et de toute la population», s'est en revanche réjouie la ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, qui a plusieurs fois posté sur les réseaux sociaux des photos des séances de vaccination de ses jumeaux nés en 2015.

Source:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés