Suivre ce blog via Facebook

jeudi 27 septembre 2018

Preuve de manipulation des données météorologiques

Carlos Ramirez, en juin dernier, a pris une capture d'écran du graphique représentant la moyenne des chutes de neige, en centimètres, à Chamonix (France) pour la période 2009-2018. Étant un chercheur méthodologique sur la météorologie et sur de multiples autres variables qui influencent le climat terrestre, il a conservé ce graphique dans ses archives. 

Voilà qu'au cours des derniers jours, il est intervenu dans une discussion avec des collaborateurs et scientifiques en rappelant que les Alpes avaient enregistré leur plus importante chute de neige en 9 ans. Il a publié le graphique pour appuyer son affirmation et il est retourné sur le site pour vérifier les mises à jour. Il constate alors que les données ont été changées... manipulées!

Voici le site en question:

Le graphique de gauche est celui qui a été enregistré par Carlos le 20 juin dernier. Celui de droite a été enregistré le 24 septembre dernier et étrangement, les données sur NEUF ANNÉES ne correspondent plus à celles du graphique de gauche. Et encore plus étrange, les données de droite ont été significativement réajustées... à la baisse!

Dans le graphique de gauche, on voit clairement que la ligne de 100 cm de neige a été dépassée par toutes les années, à l'exception de 2011. Toujours dans le graphique de gauche, l'année 2018 indique plus ou moins 230 centimètres de neige, une augmentation considérable des chutes de neige comparativement aux années précédentes. 

Dans le graphique de droite, seulement les années 2009, 2016 et 2018 dépassent la barre des 100 centimètres de neige. De plus, l'année 2018 ne montre que 150 centimètres, une baisse de 80 centimètres comparé au graphique du 20 juin 2018.

Sous les deux graphiques, où Carlos a noté "No modification here", vous remarquerez que la "vague des données" du graphique de droite et de gauche est la même, ce qui en soi démontre la falsification des données: la "vague" de droite ne correspond pas aux données du graphique juste au-dessus puisque l'année 2016 et 2018 sont sensiblement à égalité, soit à plus ou moins 150 cm, et la vague montre une montée entre 2016 à 2018.

Carlos a tenté de joindre le World Weather Online pour leur demander la raison qui explique une telle disparité entre les données. A sa grande surprise, il a reçu une réponse et elle est plutôt intéressante...

Bonjour Carlos

De temps en temps, nous passons en revue l’audit météorologique et quelques fois en raison de nouvelles découvertes nous devons ajuster les données. Nous ne fournissons pas la raison pour laquelle elles ont été adaptées, mais nous nous efforçons toujours d'être précis à la lumière des nouvelles informations mises à la disposition de notre équipe.

World Weather Online Team

Si je comprends bien, à la lumière du courriel envoyé par le gestionnaire de données officielles, ils ont réajusté à la baisse les chutes de neige enregistrées sur une période de 9 ans considérant de nouvelles découvertes. Comment peut-on expliquer avoir fait de nouvelles découvertes sur des centimètres de neige tombés au sol en 2009-2010-2011...? Ça ne fait strictement aucun sens et c'est clairement de la manipulation de données puisque les records de chutes de neige sont en totale contradiction avec la théorie du réchauffement climatique. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés