Suivre ce blog via Facebook

mardi 7 février 2012

Images désolantes du dernier séisme meurtrier aux Philippines

* Que la vue de ces images puissent nous rappeler l'état de grâce et de bénédictions dans lequel nous vivons...

3 commentaires:

  1. Tout à fait Isabelle ! Il fallait que quelqu'un le dise ! Il est accablant, dans nos pays d'opulence indécente, de voir combien de personnes passent leur temps à se plaindre d'un niveau dont la majorité de la population terrestre nous envie à en crever...
    Quelle perspective salutaire en revanche que de prendre conscience de cette bénédiction. Veillons à ne pas diluer cette grâce dans la vanité de l'acquis mais apprenons à la redistribuer, à faire profiter les autres de notre excédent.
    Bonne soirée à tout le monde.

    RépondreSupprimer
  2. comparons l'incomparable8 février 2012 à 04:30

    Bonjour Gilles, je suis effectivement entièrement d'accord avec vous.
    Et a ce sujet, j'ai ici devant moi sur mon bureau 8 factures diverses qui restent impayées fautes de moyens suffisant.(Précisions, je ne suis certainement pas le seul dans "nos pays d'opulences" a avoir de multiples factures et peu de moyens pour les régler)

    Facture concernant des besoins indispensables (chauffage 15°C dans les chambres d'enfants, électricité lumière indispensable pour les devoirs, assurance voiture conduire les enfants a l’école, consommation d'eau faut bien se laver, etc...)

    Pourriez vous donc mettre en pratique votre proposition et m'aider a régler une partie de ces factures??

    D'avance milles merci pour votre generositée a redistribuer vos acquis.

    P.S: Texte purement fantaisiste et a prendre au 2° degré, mais pas certain que la grande majorité de la population terrestre ai vraiment envie de crouler sous les factures, avec le risque d'un huissier, faute de paiement ......

    RépondreSupprimer
  3. Cher Comparons l'incomparable

    Vous avez bien raison de signaler que nous n'avons pas besoin de regarder bien loin pour nous rendre compte de notre bénédiction: même dans les pays d'opulence l'écart entre nantis et démunis se creuse de façon inquiétante. Toujours est-il que les nantis trouvent à se plaindre. Toujours est-il que nous avons d'un côté les bien lotis, de l'autre les oubliés et les exclus. Toujours est-il que les mieux lotis devraient tendre la main au moins bien lotis.
    Mais à chacun de trouver sa façon de redistribuer son "excédent" dans son entourage immédiat, dans sa commune ou même région.
    Le principal c'est de simplement aider sans nourrir l'illusion de pouvoir changer le monde entier.
    Mon excédent ne pourra peut-être pas payer vos factures fictives, mais aider l'association des sans-abris de ma ville ou les enfants du quartier de mon collège...
    Soyons solidaires: plusieurs gouttes finiront par creuser la pierre...
    Merci et bonne soirée

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés