Suivre ce blog via Facebook

mardi 8 mars 2022

La propagande occidentale est viciée, mais qu'en est-il de la propagande russe?

La Russie, le pays de la liberté?


La loi fédérale de Russie du 4 mars 2022 a été amendée pour introduire de nouveaux articles de loi qui prévoient des sanctions très sévères pour tous les citoyens russes qui critiquent ou questionnent les politiques de guerre de Vladimir Poutine.

L'ajout de l'article 207.3 concerne la diffusion publique d'informations délibérément fausses sur l'utilisation des forces armées de la Fédération de Russie.

Voici les sanctions prévues:

"sera passible d'une amende d'un montant de sept cent mille à un million et demi de roubles, ou du montant du salaire, ou de tout autre revenu du condamné pendant une période d'un an à dix-huit mois, ou par le travail correctif pour une durée maximale d'un an, ou par le travail obligatoire pour une durée maximale de trois ans, ou par la privation de liberté pour la même période."

1 million 250 mille roubles = 15 000$ can.

Ces sanctions peuvent être encore plus coercitives si l'offense est reconnue comme étant le fait de critiquer pour des raisons de haine ou d'inimitié politique, idéologique, raciale, nationale ou religieuse, ou pour des raisons de haine ou d'inimitié contre tout groupe social.

Si des conséquences graves sont associées au fait de distribuer de "fausses informations" (informations contraires à la propagande de guerre), la loi prévoit:

"une peine privative de liberté de dix à quinze ans, avec privation du droit d'occuper certains postes ou de se livrer à certaines activités pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans."

Ça ressemble étrangement au système de crédit social du parti communiste chinois et à la décision du gouvernement Trudeau de geler les comptes bancaires de certains leaders du convoi des camionneurs!

L'ajout de l'article 280.3 concerne les actions publiques visant à discréditer l'utilisation des forces armées de la Fédération de Russie pour protéger les intérêts de la Fédération de Russie et de ses citoyens, maintenir la paix et la sécurité internationales.

Encore, là, une série de sanctions, dont la saisi de salaire et l'emprisonnement, sont prévues pour empêcher toutes mobilisations publiques qui vont à l'encontre de la propagande russe.

Vladimir Poutine, un promoteur de la démocratie et des libertés?  🤔

http://www.consultant.ru/document/cons_doc_LAW_410887/3d0cac60971a511280cbba229d9b6329c07731f7/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés