Suivre ce blog via Facebook

mardi 15 novembre 2022

Préparons-nous...


Notre monde s'assombrit.

Voilà le constat de plusieurs d'entre nous. De plus en plus de personnes sont malades physiquement, épuisées psychologiquement, incapables de voir la lumière au bout du tunnel.

Les niveaux de décadence et de corruption semblent avoir atteint le sommet, mais à chaque jour une nouvelle pierre s'ajoute à l'édifice du mensonge. De ce fait, nous avons l'impression d’être emmurés dans une forteresse entourée de tous les dangers.

Ce sentiment de percevoir que notre monde s'assombrit et de vivre un état de découragement, de dégoût ou d’amertume est-il un signe que nous perdons la tête?

Absolument pas!

C’est plutôt le signe d’une prise de conscience courageuse et lucide du monde dans lequel on vit.

On nous prédit une récession (les signes sont tous là), certains parlent même d’une dépression, une inflation inarrêtable, un effondrement de l’immobilier, du système monétaire, des pénuries alimentaires et de médicaments, et ceci sur fond d’une troisième guerre mondiale imminente.
Je crois en effet que nous sommes face à un mur, à plusieurs murs en fait.

Cette « opération de démolition programmée » (great reset) apporte des conséquences graduelles et relativement banales dans nos vies pour le moment, mais je m’attends à des secousses brutales et violentes très bientôt.

Une fois que sont faites les réserves alimentaires, de médicaments et d’autres nécessités du quotidien, je crois que nous devons nous préparer psychologiquement et spirituellement.

Nous assisterons à beaucoup de détresses, à beaucoup de souffrances. Nous devrons faire face à une perte massive et soudaine de nos repères, de ce qui nous procure le confort et la sécurité.

Comment nous préparer à vivre l’enfer me direz-vous?

En sachant que ces choses DOIVENT ARRIVER et que nous allons traverser la rivière lorsque nous serons arrivés au pont. Et si le pont est détruit? Ayons la certitude que nous aurons la capacité de se fabriquer un radeau ou même, de traverser à la nage!

Bien sûr que l’horizon est angoissant, que le vertige est difficile à calmer, mais nous devons croire fermement, comme toutes les épreuves que nous avons eues au cours de notre vie, qu’elles seront surmontées en temps et lieu.

Nous savons, avec le recul, que toutes les fois où nous étions sur le bord du précipice et que nous étions convaincus que nous allions tomber, un filet de sécurité ou une opportunité inespérée est apparue. C’est vrai non?

Ce sera le même phénomène qui sera à l’œuvre pour les personnes qui vont choisir de vivre par la foi, d’affronter les épreuves avec courage, une à la fois, et et de persévérer malgré l’affliction.

Ne soyons donc pas découragés : soyons déterminés.

« Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu'en faisant le mal. »

1 Pierre 3

Isabelle

3 commentaires:

  1. Ce serait en effet terrible pour les croyants si cela n'arrivait pas, puisqu'il est écrit que "ces choses DOIVENT ARRIVER "...

    RépondreSupprimer
  2. Bienfaisant message, sois bénie Isa.

    RépondreSupprimer
  3. Perso, je refuse de souffrir pour ce monde et pour d'autres qui ont fait le choix de l'aveuglement. Au contraire, je suis impatient que cela se produise pour donner le coup de grâce. Si Dieu le permet, alors pourquoi en souffrir. Seul ceux qu'il aura choisis survirerons. Force, courage, détermination, honneur à ceux qui comprennent.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés