Suivez ce blog via Facebook

mardi 7 mars 2017

Confirmation qu'un garçon de 13 ans est devenu tétraplégique suite à une vaccination contre la varicelle

Le débat sur la question de savoir si les vaccins causent de graves dommages est terminé. Quiconque prétend que les vaccins ne causent aucun préjudice est volontairement ignorant de la réalité. Les tribunaux américains ont conclu maintes et maintes fois qu'il était démontré que les vaccins pouvaient provoquer des dommages graves et permanents à la santé des enfants. 

La dernière décision de ce genre a concerné un garçon de 13 ans qui est devenu tétraplégique (perte de la fonction des quatre membres) après la vaccination contre la varicelle. Après cinq ans de lutte avec le « Tribunal (secret) des Vaccins » dirigé par le Health and Human Services qui fut créé pour soustraire les cas d'enfants touchés au système judiciaire ordinaire - les preuves du préjudice causé par le vaccin étaient à ce point irréfutables et concluantes que le HHS n'a pas pu avoir d'autre choix que de déclarer que les dommages causés à l'enfant ont été uniquement causés par le vaccin. 

VacTruth décrit comment les choses se sont passées : 

"La maman du garçon explique qu'à ce moment-là, une seule dose du vaccin contre la varicelle était nécessaire. Le garçon avait déjà reçu cette dose. C'est au cours de la visite médicale suivante, qu'une seconde dose fut administrée à l'enfant, et c'est elle qui fut la cause des horribles dommages subis par le garçon. Ce n'est que dans la suite que les parents ont réalisé, mais malheureusement trop tard, que cette seconde dose n'était pas nécessaire. 

Environ 14 jours plus tard, le garçon a commencé à ressentir une douleur atroce, des picotements, des engourdissements puis la paralysie de ses membres. C'est après de nombreux tests et plusieurs interventions envahissantes que le diagnostic tomba : myélite transverse.

Les parents du garçon ont déposé une plainte au « Tribunal des Vaccins ». Il a fallu plus de cinq ans pour que l'affaire soit réglée, années pendant lesquelles la famille a dû faire face à quantité de difficultés. Il est horrible de réaliser que ce garçon devra subir ces infirmités dues au vaccin pour le restant de ses jours. 

La myélite transverse est une maladie au cours de laquelle le malade souffre de spasmes douloureux, de paralysie partielle ou totale des bras, des jambes ou des deux, de dysfonction sexuelle et très souvent de dépression et d'anxiété." 

Les partisans des vaccins refusent toujours de reconnaître les dommages causés à des millions d'enfants par des vaccins peu sûrs. 

[...] Si les vaccins n'ont pas d'effets secondaires, pourquoi l'industrie des vaccins a-t-elle eu besoin d'une loi du Congrès pour lui accorder l'immunité légale contre toute poursuite ? 

[...] En 1986, une loi américaine instaura le « National Childhood Vaccine Injury Act » (NCVIA). Cette législation protégeait les fabricants de vaccins de toute responsabilité et poursuite résultant de l'administration d'un vaccin. Ce programme a déjà dédommagé des individus et des familles victimes des vaccins pour environ 3,4 milliards de dollars. Ces sommes proviennent de taxes prélevées sur la vente des vaccins. 

[...] L'industrie du vaccin exploite les enfants pour le profit... et est hors contrôle. 

Article trouvé sur:

Document du Tribunal Fédéral des États-Unis:

1 commentaire:

  1. Qu il fasse traiter les effets du vaccin par la methode Naet!

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés