Suivez ce blog via Facebook

samedi 8 juillet 2017

Une 7e baleine noire retrouvée morte en 1 mois dans le golfe du Saint-Laurent: les scientifiques craignent une autre marée rouge

Une septième baleine noire morte en un mois a été retrouvée au large des Îles-de-la-Madeleine. Les scientifiques mènent une enquête majeure pour tenter de comprendre ce qui a anéanti plus de 1% de la population mondiale de l’espèce en si peu de temps.

Depuis le début du mois de juin, sept carcasses de baleines noires ont été retrouvées dans le golfe du Saint-Laurent. Il s’agit d’une vague de mortalité sans précédent pour l’espèce. La communauté scientifique s’inquiète pour l’animal considéré «en péril» qui compte seulement environ 500 individus à l’échelle planétaire.

Une importante enquête est en cours pour tenter de percer le mystère entourant leur mort qui demeure jusqu’ici inexpliquée. Les experts craignent une autre «marée rouge» qui en 2008 avait entraîné dans la mort des milliers de poissons, une centaine de phoques et une dizaine de bélugas. La prolifération d’une algue toxique était en cause.

La fin de semaine dernière, des nécropsies ont été pratiquées sur trois des carcasses à l’Île-du-Prince-Edouard. Plus d’une quarantaine de personnes de diverses organisations, dont des vétérinaires de l’Université de Montréal, ont participé à l’opération. Les autorités du ministère de Pêches et Océans Canada évaluent maintenant la possibilité d’en pratiquer une quatrième.

Les résultats partiels des premières expertises ont démontré qu’une des trois baleines avait subi un empêtrement sévère dans un engin de pêche, tandis que les deux autres ont été victimes d’une collision avec un navire.

«Ce sont des causes habituelles, mais le fait qu’elles soient survenues presque en même temps, dans le même secteur, laisse croire que les animaux ont peut-être été exposés à une condition particulière qui les a rendus plus vulnérables», a dit Robert Michaud, coordonnateur pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins.

Inondations en cause?

Les importantes inondations connues au printemps à travers le Québec pourraient possiblement avoir un rôle à jouer. Une quantité importante d’eau douce s’est retrouvée dans le Saint-Laurent, selon les experts.

«Les eaux se ramassent dans le golfe et comme un jardin, créent des conditions très propices à la floraison des algues», a dit M. Michaud.

Les résultats finaux des nécropsies sont entendus d’ici huit semaines, ce qui permettra de tirer des conclusions plus précises. Pour sa part, Pêches et Océans Canada les attend pour émettre des commentaires sur la situation.

Par ailleurs, jeudi, une des carcasses de baleine repérées en juin s’est finalement échouée sur une plage dans le secteur de l’épave du Corfu Island, aux Îles-de-la-Madeleine.

Source:

2 commentaires:

  1. je crois que c ,est baleines sont mortes a cause de toute l,eau hautement irradié qui arrive des centrales du Japon,,et toute les poissons sur les berges un peu partout aussi.A vérifier

    RépondreSupprimer
  2. Oui. Et on verra bien ce qu'ils nous serinent suite aux résultats des nécropsies. Pour ma part, je crois qu'on est pas au bout de nos peines avec Fukushima. Idem avec Tchernobyl pour l'Europe.
    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés