Suivez ce blog via Facebook

vendredi 7 juillet 2017

G20. Hambourg : 160 policiers blessés dans les heurts, renforts demandés

La situation en marge du G20 est particulièrement tendue ce vendredi après-midi à Hambourg. Malgré un impressionnant dispositif fort de 15 000 hommes, 160 policiers allemands ont été blessés dans des heurts avec des manifestants. Des renforts ont été appelés à la rescousse pour faire face à ce front de contestation.

Voitures incendiées, vitrines saccagées, mobilier urbain dégradé, feux de barricades : les affrontements entre les manifestants anti-G20 et les forces de l’ordre se déroulent pratiquement sans discontinuer depuis jeudi soir dans la ville. La police a fait usage à plusieurs reprises de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser des rassemblements.

La police de Hambourg peine à faire face aux nombreuses manifestations organisées par les opposants dans la ville. Ces affrontements, violents, ont déjà fait 160 blessés dans les rangs policiers. Quinze personnes ont été placées en détention et plusieurs dizaines d’autres interpellées.

De nombreuses images montrant ces heurts sont actuellement diffusées sur les réseaux sociaux.

Parmi les 160 policiers blessés, trois ont dû être hospitalisés. Du fait de l’important dispositif de sécurité déployé autour du Palais des congrès, où se déroule le sommet, les manifestants se sont dispersés un peu partout, ce qui a contraint les forces de l’ordre à demander 900 à 1 000 hommes de plus, selon Ralf Martin, chef de la police de Hambourg. Au total, il y aurait 100 000 contestataires, mais seule une petite partie est impliquée dans les affrontements.

Mélania Trump bloquée

L’épouse du président américain, Melania Trump, est restée ainsi bloquée dans sa résidence à Hambourg vendredi en raison des nombreuses manifestations anti-G20 dans la ville, a indiqué sa porte-parole.Elle a dû annuler du coup sa participation au programme du jour des épouses et époux des chefs d’Etat et de gouvernement qui était prévu.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a dû annuler une intervention prévue dans la matinée au centre-ville en raison des heurts et Melania Trump, épouse du président des Etats-Unis, a renoncé à une visite des quartiers historiques du port à la demande de la police. Andy Grote, ministre de l’Intérieur de la ville-Etat, a parlé d’une situation « effrayante ».

Dès vendredi matin, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés autour des carrefours routiers stratégiques de la ville de 1,7 million d’habitants dans le but de bloquer l’arrivée des délégations officielles au sommet.

Le principal défilé du jour a réuni 12 000 personnes.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés