Suivez ce blog via Facebook

lundi 24 juillet 2017

Le Sénégal va procéder en 2019 à la vaccination gratuite contre le cancer du col de l’utérus, de toutes les filles âgées de 9 à 14 ans, a assuré le Conseiller du Programme élargi de vaccination (PEV) au bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Dakar, docteur Aliou Diallo

* Et devinez qui est le plus important donateur dans cette campagne nationale de vaccination?

Premier donateur privé de Gavi, la Fondation Bill & Melinda Gates continue de mener ses actions de plaidoyer au nom de l’Alliance du Vaccin. Elle a déjà versé à Gavi plus de 2,5 milliards US$ depuis 2000.

Certaines institutions peuvent donc avoir un impact spectaculaire en tant que partenaires du Matching Fund de Gavi :

Absolute Return for Kids (ARK)  
Anglo American plc  
Children’s Investment Fund Foundation (CIFF)  
Comic Relief  
“la Caixa”  
J.P. Morgan  

Et la Fondation Clinton ne fait pas bande à part:
https://www.clintonfoundation.org/main/clinton-foundation-blog.html/2012/07/11/delivering-lifesaving-vaccines-in-ethiopia

J'ai fait une courte recherche dans la liste de donateurs, et rapport annuel, de certaines de ces fondations et nos gouvernements occidentaux versent des millions de dollars chaque année à l'une ou l'autre de ces fondations et programmes, sans compter la Fondation Bill & Melinda Gates qui apparaît à peu près partout!

‘’Cette série de vaccination se fera en collaboration avec l’Alliance du vaccin GAVI qui a proposé, de faire un rattrapage pour vacciner toutes les filles de 9 à 14 ans contre le cancer du col de l’utérus’’, a expliqué docteur Diallo dans un entretien avec l’APS. Cela permettra, a-t-il dit, d’enrôler beaucoup de filles en même temps de revenir à la cible traditionnelle, c’est-à-dire les 9 ans.

En effet, fait-il noter, le Sénégal est en train d’élargir sa cible de vaccination avec l’introduction du vaccin contre le HPV (cancer du col de l’utérus) et l’expérimentation a été déjà faite dans 2 districts sanitaires. Cela s’est avéré ’’très prometteur’’, selon lui.

D’après le conseiller PEV de l’OMS, l’extension de l’expérimentation, dans tous les districts sanitaires du Sénégal, qui devait se faire en novembre 2017, a été repoussée à 2018. Mais le plan était déjà ficelé.

‘’La cohorte de 9 ans a été choisie, parce que quasiment 90% de cette cible se trouve à l’école primaire et cela permet de ne pas se disperser à toucher les autres cibles qui risquent de surélever les besoins en vaccin qui sont assez chers. Une dose coûte 18.000 FCFA et il en faut 2 par filles’’ dit-il.

Toutefois, ajoute t-il, avec GAVI le vaccin est gratuit. Ce qui fait que depuis 2014, les filles de 9 ans, habitants dans les districts pilotes de Mékhé (district rural) et Philippe Maguilène Senghor (district urbain) sont vaccinées gratuitement. ‘’On s’arrange afin de pouvoir vacciner en novembre pour la 1-ère dose et faire la 2-ème dose 6 mois après, en mai, avant la fin de l’année scolaire’’, a dit Dr Diallo.

Il a précisé que le district de Khombole a été enrôlé cette année dans la phase pilote et qu’il était même prévu le passage à l’échelle dans tous les districts du Sénégal. Mais compte tenu de l’indisponibilité du vaccin chez les firmes, l’extension a été reportée.

‘’Certes la demande en vaccin contre le cancer du col de l’utérus est très forte, mais GAVI a assuré qu’en 2018, le Sénégal sera prioritaire et recevra la totalité de sa commande en vaccin contre le HPV’’ a confié docteur Aliou Diallo.

Source:

4 commentaires:

  1. vacciner c'est tuer c'est un génocide depuis toujours
    vacciner un bébé dans le dos des parents juste après la naissance c'est l'abomination car son système immunitaire n'est pas mature avant 3 mois mais pas que... c'est empêcher aux âmes de prendre corps dans les bébés, ces personnes sans âme détruisent ainsi la vie de tous ceux qu'ils croisent elles tuent sans conscience hommes, femmes, enfants...

    RépondreSupprimer
  2. Tout celà me semble être le début d'un projet d'une stérilisation global de la société.
    Voir l'excellente série Utopia pou deviner ce qui pourrait se tramer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute pas une seconde que ces fondations-écrans mettent en place des programmes d'eugénisme (stérilisation et dépopulation).

      Supprimer
  3. C'est d'une tristesse inouie, j'en reviens pas. Les vaccins, quelle merde!

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés