Suivre ce blog via Facebook

lundi 1 février 2021

Mon éditorial en ce lundi matin

Les mesures extrêmes imposées aux voyageurs canadiens pour contenir le virus sont généralement dénoncées par ceux qui sont actuellement en voyage ou par les citoyens qui prévoyaient voyager. 

Elles sont favorablement accueillies par une majorité de Canadiens qui voient d'un mauvais oeil leurs semblables se permettent des libertés qu'eux n'ont pas.

Je ne souhaite pas ici discuter du débat de fond à savoir si ces mesurees sont justifiées ou non, qui a raison ou qui a tort.

Plusieurs voyageurs, aspirants voyageurs ou simples citoyens observateurs sont outrés que des personnes testées positives soient interceptées à l'aéroport pour être détenues dans un centre d'isolement pour une quarantaine obligatoire: si d'être porteur du virus est une menace pour la santé publique, cet isolement obligé en centre de quarantaine ne devrait-il pas être imposé à l'ensemble de la population?

De plus en plus de personnes et de commentateurs réclament que tous les Canadiens testés positifs soient envoyés dans des camps d'isolement et non pas à leur domicile. Comme on dit au Québec: "Si c'est bon pour pitou c'est bon pour minou"!

Est-ce qu'il est raisonnable et justifié d'envoyer systématiquement tous les citoyens testés positifs dans des centres d'isolement?

Que l'on soit pour ou contre a peu d'importance puisque le débat qui émerge de tout ça c'est "doit-on isoler tous les cas positifs comme on le fait avec les voyageurs pour ainsi empêcher la circulation du virus dans la population"? 

Ce débat est déjà lancé via la réaction de la population et il est orienté vers une "logique de santé publique". On réclame déjà l'équité dans le traitement des personnes porteuses du virus puisqu'un voyageur contaminé est égal à un citoyen contaminé. Si on isole l'un, on doit isoler l'autre: un pour tous et tous pour un!

Les autorités gouvernementales n'auront donc pas ce sale rôle d'imposer de nouvelles mesures, c'est la population elle-même qui va les réclamer! 😉

4 commentaires:

  1. Tu es une personne remarquable, merci de faire ce que tu fait!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bon retour Isabelle! Sentinelle un jour, sentinelle toujours!😉

    RépondreSupprimer
  3. Etre testé positif avec un test inadéquat est déjà une véritable catastrophe !

    Il y a tellement de "faux positifs" avec ces tests, et ainsi des "soit-disant" positifs qui ne sont même pas malades et ne représentent aucun danger.

    Les envoyer tous dans un centre, où ils ne pourront choisir le traitement à suivre, ni la nourriture à manger, et où ils seront forcément en contact rapproché avec d'autres vrais malades...

    Depuis l'article ci-dessus, la nouvelle a émergé (cf. les documents officiels que Pfizer a déposés auprès du CDC aux USA pour obtenir une autorisation de vacciner la population avec son vaccin à ARN messager) que Pfizer sait que les vaccinés sont contagieux pour les non-vaccinés, lors de contacts rapprochés, car les vaccinés peuvent leur communiquer la protéine Spike, via les fluides corporels, la respiration...

    Nous savons également maintenant, grâce à l'étude de l'institut Stalk, que la protéine Spike est responsable à elle seule de tous les effets du virus lui-même, et grâce à l'ARN messager, elle se retrouve répliquée dans toutes les cellules du corps humain où elle peut causer toute sorte de dommages à l'endothélium, une des parois internes des veines, artères, qui vont dans tout le corps, y compris dans le cerveau.

    Ainsi il faudrait isoler les vaccinés en premier, car eux, c'est sûr qu'ils l'ont dans le corps, cette protéine maléfique.

    De nombreuses personnes se font injecter le "shot" juste pour pouvoir voyager, même en ne croyant pas au "soit-disant" vaccin, qui n'en est pas un, puisqu'un vaccin protège de tomber malade, et là, aucun soit-disant vaccin n'offre de réelle protection contre le Covid 19.

    La seule chose sûre, c'est que les personnes qui reçoivent le "shot" se font injecter la protéine Spike... ainsi ils se font vacciner POUR l'avoir, mais sans être protégés de ne pas tomber malades. Et puisque la protéine au final cause les mêmes dommages que le Covid 19 lui-même... j'appelle cela se faire vacciner POUR le Covid 19... = pour être sûrs de l'avoir !

    Maintenant, des compagnie d'assurance refusent d'assurer les personnes "vaccinées" POUR le Covid 19 (et pas CONTRE !), puisque les risques de thromboses sont trop élevés... il y a même des compagnies aériennes qui envisagent de ne pas prendre de passagers "vaccinés" POUR le Covid 19....

    Quelle ironie... perdre la santé pour ne pas même pouvoir voyager au final...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, et tristement, les gens ne se rendent pas compte, ou par deni volontaire, des conséquences possibles du vaccin sur le moyen et long terme.

      Pour ne pas compromettre la sécurité et le confort, la docilité devient la solution alors que ces personnes reconnaissent que l'injection c'est comme jouer à la roulette russe.

      Les gens ne veulent pas voir ou accepter que notre monde change et que des intentions malveillantes gouvernent notre monde.

      Et on a rien vu encore... 😢

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés