Suivre ce blog via Facebook

lundi 5 décembre 2011

"Vous serez comme des dieux": la traque au boson de Higgs, «la particule de Dieu» s’intensifie grâce au LHC

* Cette technologie rend possible les films de science-fiction les plus fous: voyage spatio-temporel, dimensions parallèles, créatures d'un autre monde, 2012 ...  

Au CERN de Genève, les données livrées par le grand collisionneur de hadrons dépassent toutes les attentes. Reste aux équipes du Centre à les analyser pour tenter de confirmer l'existence du boson de Higgs. 

Au CERN, le grand collisionneur de hadrons (LHC) a fourni une quantité astronomique de données aux scientifiques. En six mois, l’énorme machine a été le théâtre de 400 trillons de collisions proton-proton. Les objectifs ont été largement dépassés.

L’exploitation 2011 avec protons du LHC a pris fin dimanche, a indiqué lundi le CERN. La cadence à laquelle l’accélérateur de particules le plus puissant du monde a livré des données aux expériences a été augmentée régulièrement durant 180 jours, lui permettant sur la fin d’atteindre sa vitesse de croisière. 

La traque au boson de Higgs 

Reste maintenant aux équipes des expériences LHC d’analyser la totalité des données 2011 fournies par le grand collisionneur. Les premiers résultats sont prometteurs. Les scientifiques ont ainsi mieux circonscrit la zone où pourrait se cacher le boson de Higgs, surnommée également la «particule de Dieu» par les physiciens.

Le boson de Higgs, qui n’a encore jamais été observé, est prédit par le modèle standard de la physique des particules. Prouver sa réalité confirmerait le modèle standard, alors qu’au contraire, infirmer son existence remettrait en cause les bases sur lesquelles s’appuie aujourd’hui la communauté scientifique. 

L’excitation croît chez les physiciens 

Actuellement, des centaines de scientifiques continuent de décortiquer les données accumulées grâce au LHC. «Nous aurons bientôt de nouveaux résultats et peut-être quelque chose d’important à dire sur le boson de Higgs du modèle standard», a indiqué Guido Tonelli, porte-parole de l’expérience CMS.

Le LHC se prépare à présent en vue de quatre semaines d’exploitation avec des ions de plomb, beaucoup plus massifs que les protons. L’objectif de ces collisions mammouths sera d’étudier le plasma quarks-gluons, c’est-à-dire la soupe primordiale de particules qui composait les premiers instants de l’Univers.

Source:

Le CERN fera-t-il voyager dans le temps?

http://www.slate.fr/story/13453/le-cern-fera-t-il-voyager-dans-le-temps

3 commentaires:

  1. Est ce que le CERN ne cherche pas surtout l'arme à anti matière ?

    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article8240

    RépondreSupprimer
  2. Ils vont tout faire péter ces apprentis sorciers, tout ça pour ne rien découvrir ou alors pour encore nous embrouiller, comme ils ont l 'habitude de le faire. La porte des étoiles "stargate" sera bientôt grand ouverte.
    Que Dieu vous guide et vous protège.

    RépondreSupprimer
  3. Si la théorie d'un univers fractal est vrai, alors ils peuvent toujours courir après ce boson...
    Lola pourrait être dans le vrai, dans le sens ou ils cherchent autre chose.
    Ou alors ils nous font bien miroiter avec des expériences inutiles qui coutent une fortune.

    Oliv

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés