Suivez ce blog via Facebook

jeudi 9 février 2017

Menace terroriste: la Tour Eiffel se dote d'une clôture pare-balles

VIDÉO - Après les musées franciliens, c'est au tour du monument emblématique de la capitale de voir sa sécurité renforcée. Comme l'a annoncé ce jeudi la mairie de Paris, un mur de verre anti-balles délimitera un périmètre de sécurité aux pieds de l'édifice à partir de l'automne prochain.

La dame de fer portera bientôt un gilet pare-balles. Six jours après l'attaque de militaires en patrouille au Louvre, la mairie de Paris a annoncé ce jeudi 9 février qu'un mur de verre de 2.50m de haut sera élevé dès cet automne autour de la Tour Eiffel pour prévenir la menace terroriste.

Ce dispositif permanent de sécurité, révélé par le journal Le Parisien, va remplacer les barrières disgracieuses mises en place depuis l'Euro 2016 de football. Comme l'a expliqué Bernard Gaudillères, président de la Société d'exploitation de la tour Eiffel, aux élus du Conseil de Paris, il s'agira d'une «clôture anti-balles qui englobera l'essentiel des jardins de la tour Eiffel». «Nous allons remplacer les grilles métalliques sur les axes nord et sud par des panneaux de verre, qui permettront aux Parisiens et aux visiteurs de retrouver une vue très agréable sur le monument depuis le Champ de Mars et le pont d'Iéna», a précisé dans un communiqué Jean-François Martins, adjoint au Tourisme de le maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Toujours selon Le Parisien, le coût de cette installation avoisinerait les 20 millions d'euros. La mise en place d'un tel mur entraînera quelques changements prévisibles: pour accéder au parvis, les touristes et badauds devront obligatoirement passer par les jardins qui encadrent la tour, et subir un contrôle. La circulation dans cette zone du 7e arrondissement pourrait être également largement réorganisée. L'accès au parvis restera gratuit. Toujours Jean-François Martins, le nouveau dispositif doit pouvoir empêcher «les intrusions et les projections sur le parvis, d'individus ou de véhicules».

Le gouvernement met en place des systèmes de protection du patrimoine

Ce projet, toujours dans la phase d'appel d'offres, s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan de quelque 300 millions d'euros sur quinze ans -annoncé le mois dernier- destiné à renforcer la sécurité, moderniser l'accueil et améliorer le confort de visite de la célèbre tour. Inaugurée et mise en service à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, la Tour Eiffel reçoit désormais près de six millions de visiteurs par an, et représente le symbole par excellence du tourisme en France, menacé depuis la série d'attentats jihadistes qui frappe le pays depuis 2015.

Depuis l'attaque de militaires de l'Opération Sentinelle au Carrousel du Louvre, musée le plus visité au monde, le gouvernement cherche à mettre en place des systèmes de protection du patrimoine de plus en plus efficaces. Un premier dispositif de sécurité a été mis en place pour les musées dans la foulée de l'attentat contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher de Vincennes. Il a été renforcé après la deuxième vague d'attentats, en novembre 2015, avec l'installation de portiques devant les entrées ou la condamnation d'entrées annexes.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés