Suivre ce blog via Facebook

lundi 16 octobre 2017

L'armée américaine a annoncé lundi qu'elle évacuerait les Américains non-combattants de la Corée du Sud en cas de guerre et autres situations d'urgence, alors que les deux alliés ont entamé un exercice naval commun

Des exercices similaires d'évacuation se sont déroulés pendant des décennies. L'armée américaine a publié lundi un rare communiqué de presse soulignant que l'exercice d'évacuation de non-combattants était un exercice «programmé régulièrement», mais les craintes se multiplient dans le Sud alors que les États-Unis pourraient se préparer à une action militaire contre le Nord.

L'exercice baptisé "Courageous Channel" est prévu de lundi à vendredi et vise à préparer les militaires américains et leurs familles à répondre à un large éventail d'événements de gestion de crise tels que l'évacuation des non-combattants, les catastrophes naturelles ou d'origine humaine, a déclaré l'armée américaine dans un communiqué.

Le gouvernement sud-coréen du président Moon Jae-in a averti à maintes reprises qu'il s'opposait à une solution militaire à la crise nucléaire nord-coréenne, car elle pourrait rapidement dégénérer en une guerre totale dans laquelle les Coréens souffriraient le plus.

Les responsables américains ont déclaré qu'ils espéraient une fin diplomatique de la crise, mais n'excluaient pas une action militaire. Et au cours des derniers mois, alors que la Corée du Nord a accéléré ses programmes nucléaires et de missiles, le président Trump a publié une série de commentaires qui ont alimenté les craintes des Sud-Coréens à l'égard d'une possible guerre dans la péninsule coréenne. Il a menacé de «détruire totalement» ou de faire pleuvoir «le feu et la fureur» sur le Nord et a également dit que le secrétaire d'État Rex W. Tillerson «perdait son temps» à essayer de négocier avec le pays.

Traduction partielle de l'article trouvé sur:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés