Suivre ce blog via Facebook

lundi 16 août 2021

Ce qui nous attend au cours des prochaines semaines? Je le crains...



La population de Sydney, Australie, vit en ce moment son confinement le plus sévère depuis le début de la pandémie. Une citoyenne nous rapporte qu'ils ne sont pas autorisés à sortir de chez eux en dehors de 5 kilomètres outre pour aller travailler ou pour faire l'achat de nourriture. La vaccination est obligatoire pour entrer au travail. 

Les citoyens commandent massivement leur épicerie par internet, ce qui inonde la capacité de commandes et de livraisons. Une personne est autorisée à voir une seule autre personne et elles s'enregistrer en plus d'être domiciliées à moins de 5 kilomètres l'une de l'autre.

Les autorités du pays invoquent "l'état de guerre" et ont annoncé hier que les prochaines mesures seraient encore plus restrictives. La dame affirme que les autorités ont déjà préparé les citoyens au "prochain confinement", lequel impliquerait la mise en quarantaine des personnes infectées en dehors de leur bulle familiale, dans des lieux d'isolement, puisque la quarantaine à domicile ne serait pas sécuritaire pour les autres membres de la famille. Elle dit que des installations de quarantaine sont déjà construites et prêtes à accueillir des personnes contaminées.

À la suite de l'intervention de la dame, on peut voir et entendre Michael Ryan, le responsable des situations d'urgence à l'OMS qui, il y a quelques mois, a annoncé que les personnes positives à la COVID-19 devront être isolées en dehors de leur domicile familial pour éviter d'infecter leurs proches.

Après, un citoyen de Sydney raconte qu'il a reçu une contravention de policiers alors que lui et ses amis étaient en train de prendre une bière dans un parc: le motif de l'appellation est de s'être retrouvé en dehors de la maison pour une "excuse non raisonnable" et pour ne pas avoir porté le masque!

On voit des images de policiers assistés de soldats, des duo police/soldat, qui font des contrôles sanitaires à domicile. Des centaines de soldats patrouillent en permanence les rues. Les commerces non-essentiels sont fermés.

Les vaccinés sont confinés au même titre que les non-vaccinés. Le seul "privilège" des vaccinés est d'avoir le droit de travailler. 👉Ceux qui mettent en doute les ordonnances de la Santé publique sont étiquettés de gens appartenant à l'extrême droite, proche d'idéologies terroristes.

D'autres citoyens d'Australie témoignent de l'actuelle tyrannie qui se met en place et ils croient que les camps de quarantaine sont la prochaine étape de cet incroyable délire sanitaire. 

Commencez à la marque de 4:00 pour écouter l'intervention de la dame.


1 commentaire:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés