Suivre ce blog via Facebook

mercredi 12 décembre 2018

Épaisseur de la glace de mer Arctique: comparatif entre le 11 décembre 2007 et le 11 décembre 2018 (tout va très bien!)


* Et les médias nous martèlent à chaque bulletin de nouvelles que la glace ne cesse de fondre dans l'Arctique! C'est comme l'histoire des ours polaires en train de mourir à cause de la fonte des glaces: les Inuits ont démenti ce fait en attestant que la population d'ours polaires est tellement grandissante qu'elle menace la sécurité publique!


https://climatechangedispatch.com/wp-content/uploads/2018/12/ArcticSeaIceVolumeDecember11-2007-2018.gif?fbclid=IwAR1Cz1-0XFI-w-zHImc0FkwS1XK45BvY7mZAOYnQHCp28khaGvmoARJjHrk

11 commentaires:

  1. FAKE NEWS ! Article complètement faux...faites vos recherches et bannissez cette source de votre blog si vous voulez conserver votre réputation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous dites que cet article est complètement faux et que le lien-source n'est pas fiable. Veuillez étayer votre affirmation svp, sans quoi votre commentaire n'aura pas une grande valeur.

      Merci.

      Supprimer
    2. Comme le monde se fait berner facilement,mais ça fait aussi l'affaire de ceux qui ne veulent pas croire,ce qui semble être ton cas.

      Comparer la couche de glace sur seulement 2 années consécutives ne veut absolument rien dire.Il vaut mieux comparer sur une plus longue période,ça va de soi:En 1980, l'épaisseur moyenne de la banquise arctique varie de 1,89 à 2,62 m, en 2012 : de 1 à 1,72 m. Entre 1980 et 2012, l'épaisseur maximum est entre fin mars et mi-mai et le minimum entre fin aout et mi-novembre(source Arctic Sea Ice Volume Anomaly, version 2 | La moyenne de l'épaisseur est calculé par le [archive]PIOMAS, rentre dans le calcul toute épaisseur supérieure à 0,15 m psc.apl.washington.edu.

      Là on voit qu'il y a une grosse différence entre l'épaisseur de la glace entre 1980 et 2012(tout va-t-il toujours très bien madame la marquise?).

      Voilà un article tendancieux comme on en voit malheureusement trop souvent.



      Supprimer
    3. Vous avez devant les yeux les graphiques comparatifs de 2007 et 2018, 11 ans d'écart entre les données si je calcule bien, et vous avez de surcroît les graphiques de volume de glace des années 2003 à 2017.

      Je vous ajoute en prime le graphique provenant du National Snow & Ice Data Center
      http://nsidc.org/arcticseaicenews/2018/01/

      Il y a eu une baisse de l'étendue et de l'épaisseur de glace entre l'année 1980 et l'année 2012, j'en conviens, mais il est tendancieux d'isoler les données de ces 2 années pour démontrer un phénomène de fonte des glaces alors que les années subséquentes (2013-2018) montrent un regain de l'étendue et de l'épaisseur de glace. Vous avez sélectionné l'année 2012 parce qu'elle a été marquée par une fonte plus significative et l'écart entre l'année 1980 et l'année 2012 est élevé, mais vous reproduisez ce que vous me reprochez!

      S'il y avait un réel phénomène [alarmant] de fonte des glaces, les courbes seraient forcément à la baisse depuis 1980 ou du moins depuis 2012 et ce n'est pas le cas.

      Il y a exactement 10 ans (13 décembre 2008), Al Gore a prédit, à partir des modélisations du GIEC, que la calotte glaciaire ne contiendrait plus de glace au cours des prochains cinq ans. Il récidive en 2009 en annonçant encore la même catastrophe, potentialisée à 75% et reportée de 5 ans à 7 ans!
      https://www.youtube.com/watch?v=MsioIw4bvzI

      Nous sommes à la veille de 2019 et les ours polaires se payent la gueule de Gore et des modélisations informatiques GIEC!!!

      Supprimer
    4. Savez-vous pourquoi les réchauffistes utilisent 1979-1980 comme point de référence ? Parce qu'il s'agit d'un maximum cyclique pour la couverture de glace ! S'ils prenaient en compte le reste du 20ième siècle, ils faudrait qu'ils expliquent les épisodes de réchauffement du siècle dernier où l'arctique était pas mal plus navigable qu'en 2018.
      https://realclimatescience.com/2017/01/arctic-sea-ice-the-same-thickness-as-1940/

      Supprimer
    5. Je viens de prendre le temps de regarder les données d'étendue de glace arctique et si je compare l'étendue de glace de 2012 et de 2018:

      2012: 9.4 million de kilomètres carré
      2018: 9.8 million de kilomètres carré

      Il y a peut-être une différence au niveau de l'épaisseur de la glace, mais 2018 n'est pas marqué par une perte de superficie de la glace, bien au contraire!


      Supprimer
    6. Voici le lien pour les graphiques comparatifs (j'ai choisi le mois de novembre):
      https://nsidc.org/data/seaice_index/bist

      Supprimer
    7. Excellent point!

      "Savez-vous pourquoi les réchauffistes utilisent 1979-1980 comme point de référence ? Parce qu'il s'agit d'un maximum cyclique pour la couverture de glace ! S'ils prenaient en compte le reste du 20ième siècle, ils faudrait qu'ils expliquent les épisodes de réchauffement du siècle dernier où l'arctique était pas mal plus navigable qu'en 2018."
      https://realclimatescience.com/2017/01/arctic-sea-ice-the-same-thickness-as-1940/

      Supprimer
  2. Pathetique la secte des rechauffistes ny les preuvent,lorsque celas va a lencontre de leur dogme mondialiste mensonger.....

    RépondreSupprimer
  3. Premièrement je n'ai pas choisi les années,j'ai seulement lu (superfiellement)Wikipedia.

    Eh oui peut-être est-ce un article tendancieux de Wikipedia.Mais si j'avais voulu me faire une opinion plus solide je ne m'aurais certainement pas fié seulement à cet article(ou le tien),J'ai commenté seulement sur ton article parce que comme je l'ai dit,comparer 2 années consécutives n'a aucune valeur.

    Et le plus drôle,c'est que ceux qui me traite de «réchauffiste» ou «sectaire»prouvent mon point.

    Je m'explique:Il y en a un qui dit que j'ai pris 1980 parce que il s'agit d'un maximum cyclique et qu'il y a eu des périodes où la glace était moins étendue(je le crois sur parole).Alors ça veut dire que la couche de glace diminue ou augmente selon des raisons obscures(ce qui n'infirme ni ne confirme le réchauffement climatique).

    C'est ce qui prouve ce que j'ai seulement dit dans mon premier commentaire,que cet article n'a aucune valeur et que tu t'en sers de manière tendancieuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La glace arctique suit des mouvements de fonte et de regain depuis que le monde est monde et ce, au gré de variables météo et climatiques. Ce que je tente de démontrer via les graphiques, tout simplement, c'est que les données scientifiques officielles démontrent qu'il n'y a pas de "fonte de glace catastrophique", pas plus qu'il y a une élévation progressive de la température mondiale, de surcroît causée par les émissions de CO2.

      La hausse/baisse de températures et de fonte/regain de glace obéissent à des phénomènes naturels et cycliques. Il y a une augmentation certaine des désordres climatiques (séismes, volcans, crues soudaines, cellules orageuses, etc.), mais encore sont-ils créés par l'interaction de variables météorologiques complexes qui ont un impact bien plus important que l'infime 0.04% de CO2 dans l'atmosphère.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés