Suivez ce blog via Facebook

lundi 14 décembre 2015

« Hillary Clinton a tué des centaines de milliers de personnes », accuse Donald Trump


* Je ne fais pas confiance à Trump parce qu'il m'apparaît être un personnage narcissique et contrôlant qui frôle les critères de la maladie mentale. Même si je reconnais qu'il sort du "politiquement correct" et qu'il semble donner un ton de révolution depuis le début de sa campagne, je ne lui donnerais pas mon vote (si je croyais encore à la démocratie). Jamais il n'entrera au pouvoir, ils vont l'assassiner ou bien, lui accoler un scandale sexuel juste avant les élections.


"Elle est celle qui a causé tout ce problème avec ses politiques stupides. Regardez ce qu’elle a fait avec la Libye, ce qu’elle a fait avec la Syrie. Regardez l’Egypte, ce qui est arrivé avec l’Egypte, un désordre total ", a déclaré Donald Trump à la télévision.

"Elle était vraiment une des pires – si pas la pire – secrétaires d’Etat dans l’histoire du pays", a-t-il ajouté. "Elle dit que je suis dangereux. Mais c’est elle qui a tué des centaines de milliers de personnes avec sa stupidité".

Trump répondait ainsi aux nouvelles attaques de Hillary Clinton qui affirme "qu'il a largement dépassé la ligne rouge" en disant qu’il devrait y avoir une interdiction temporaire pour les musulmans d’entrer aux États-Unis.

L’accusation de Donald Trump est certainement fondée. En plus de superviser l’invasion illégale de la Libye, Hillary Clinton a soutenu les djihadistes qui se battent pour renverser Bachar al-Assad. Elle était un des premiers responsables politiques à soutenir et armer les rebelles syriens « modérés » qui sont à l’origine du Front al-Nosra et de l’État islamique.

Hillary Clinton ne respecte pas le droit international et « pourrait être dangereuse en tant que présidente des États-Unis», a écrit Rick Sterling, fondateur de Syria Solidarity Movement.

Clinton, cependant, n'est pas la seule responsable. Comme son patron à l’époque, Barack Obama, elle suivait les ordres transmis par l’élite mondialiste et ses architectes géopolitiques de la Commission Trilatérale et du Council on Foreign Relations (CFR).

En 2009, Clinton a rendu hommage au CFR:




7 commentaires:

  1. Juste pour comparer le comportement Russe qui veut respecter la loi et le respect mutuel et le comportement des dirigeants Américains, on peut lire ceci :

    « Oui, les USA et consorts poussent à la guerre. Mais Poutine a tout prévu. On ne s'engage pas à faire front sans un plan. Et Poutine n'est pas seul. C'est tout son État-major qui est soudé d'un bloc derrière lui. C'est sa force. La Syrie dépend effectivement de son soutien, mais il ne faut pas oublier l'Iran qui va maintenant se révéler le partenaire Régional incontournable, décisif. Nous avons là les Alliances qui se dessinent pour le futur, non seulement politique, mais des Peuples, des cultures : dans l'unité et la solidarité au-delà de toute considération religieuse. C'est la porte ouverte à l'allègement de tout pouvoir religieux concret au profit de la qualité et de la liberté du Cœur. Vous avez là l'indice, la voie ouverte, tracée pour le futur. » -14.12.2015-
    http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/le-plan-au-14-12-2015/

    RépondreSupprimer
  2. Je me félicite que vous aussi ne croyez pas à la démocratie car elle est une des plus grandes tromperies créées par la franc-maçonnerie, ennemie acharnée de Dieu, de Son Fils Jésus Christ Dieu Lui-même et de Son Eglise.
    La démocratie grecque d’avant Jésus-Christ même si partiellement valide était un truc toute à fait païen, si bien qu’elle est tombée dans le néant ou l’oubli, car elle ne marche pas. C’est justement pour cette raison que la franc-maçonnerie l’a faite renaître. L’unique gouvernement valide (que la même franc-maçonnerie a balayée en 1789) est la monarchie chrétienne régie par un monarque très catholique et très fidele à la véritable Eglise Catholique de toujours et non pas - bien sûr - à la contre-église, créée elle-même par les franc-maçons infiltrés, en 1958). La confirmation de cette vérité est le bordel de plus en plus grandissant dans le monde qui amènera, tôt ou tard, la planète à une catastrophe de proportions inimaginables dont chacun de nous tirera ce qu’il mérite, car nous en sommes TOUS responsables, même si - évidemment - en différentes mesures. Le jour du jugement (à savoir le jour de notre mort), on aura beau se justifier, car on comprendra clairement la verité et malheureusement il sera trop tard.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai supprimé un commentaire publié sous cet article. On ne peut pas tout dire ici sur un blog public même si c'est la stricte vérité... :0)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai supprimé un commentaire publié sous cet article. On ne peut pas tout dire ici sur un blog public même si c'est la stricte vérité... :0)

    RépondreSupprimer
  5. dommage... "si un homme ne devait poursuivre que deux buts ce seraient l'amour de la VÉRITÉ et l'amour de la JUSTICE"

    RépondreSupprimer
  6. Moi je suis bien d'accord avec Isa sur Trump, mais si j'étais américain, avec les choix qui s'offre à eux (les manipulateurs Clinton et les massacreurs Bush) mon choix se trounerais vers Trump.
    Pour la simple raison:
    Obama = Islam = Iran = EI
    Clinton = Al qaida = Europe (Allemagne)= Israel
    Bush = Israel = Al qaida
    Trump = ? = Trump

    Et surtout ne me dite pas que vous, vous n'iriez pas voter, ce n'est pas un moyen de protestation, non c'est exactement ce qu'ils veulent que vous fassiez.
    M.St-Francois

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés