Suivre ce blog via Facebook

dimanche 5 mai 2013

La Syrie accuse Israël d'avoir bombardé un centre de recherches scientifiques situé à Jamraya, à Damas, selon la télévision locale


La télévision Syrienne a évoqué l'attaque la qualifiant «d'agression israélienne qui vise à desserrer l'étau sur les terroristes dans la Ghouta de l'Est», région en banlieue de Damas.

Israël n'a rien voulu confirmer à la télévision syrienne: «Nous ne commenterons aucunement ces informations», a dit un porte-parole de l'Armée de défense d'Israël.

C'est la seconde fois cette année que la Syrie affirme avoir été victime d'une attaque sur un bâtiment du gouvernement servant à la recherche.

Au moins 62 morts à Banias

Israël aurait décidé de se mêler activement du conflit syrien. En effet, la chaine d'informations CNN a affirmé que «les agences américaines et occidentales de renseignement ont examiné des données classifiées montrant qu'Israël a très probablement mené un raid aérien dans la période de jeudi à vendredi».

Cette attaque aurait visé des armements situés en Syrie, coïncidant avec une autre tuerie qui aurait été commise dans un secteur sunnite du pays. Cette frappe serait la seconde menée par l'État hébreu, la première ayant visé des installations militaires à la fin janvier.

Le président des États-Unis Barack Obama a récemment affirmé que son pays n'avait pas l'intention pour l'instant d'envoyer des troupes américaines en territoire syrien, malgré les preuves que le régime de Bachar al-Assad avait eu recours à l'utilisation d'armes chimiques contre les rebelles.

L'armée israélienne n'a pas souhaité commenter les informations. Un responsable du ministère de la Défense a toutefois déclaré qu'«Israël suit la situation en Syrie et au Liban, particulièrement le transfert d'armes chimiques et d'armes spéciales» au Hezbollah libanais.
Nouvelle attaque israélienne sur un centre de recherches scientifiques à Damas, Syrie


Pendant qu'une source militaire syrienne démentait l'attaque, une source diplomatique à Beyrouth la confirmait, ajoutant que la cible était des missiles sol-air acquis des Russes et entreposés à Damas. Le site d'informations Politico a rapporté que le sénateur américain républicain Lindsay Graham, aurait également confirmé l'information.

Cela coïncide avec une annonce inhabituelle faite par l'agence officielle syrienne Sana comme quoi des rebelles avaient tiré deux roquettes sur l'aéroport de Damas.

Israël a toujours déclaré qu'il ne tolérerait pas que des armes transigent de Syrie pour alimenter le Hezbollah.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés