Suivre ce blog via Facebook

samedi 11 août 2018

À VOIR: Le documentaire "Le réchauffement de la planète: une escroquerie" (en français)

Dans ce documentaire, présenté en 2007 au Royaume-Uni, différents experts et scientifiques, dont certains ont fait partie du groupe Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), témoignent et dénoncent la corruption scientifique et politique de cette organisation onusienne et la supercherie du réchauffement climatique, d'origine humaine ou non. À moins d'être profondément stupide, ce documentaire nous fait comprendre que le réchauffement d'origine anthropique est un business qui génère des dizaines de milliers d'emplois, qui génère des milliards de dollars, que c'est nul autre qu'un "éco-impérialisme" qui est en train d'asseoir sa dictature au nom de la sauvegarde de l'humanité alors qu'il n'y a aucune menace telle qu'annoncée, outre peut-être le Soleil contre qui nous ne pouvons strictement rien faire! Mais le Soleil, le GIEC s'en moque...

La théorie du réchauffement climatique est une des stratégies de l'ONU et de son Agenda 21 pour contrôler les activités humaines. Bientôt, l'ONU va devenir le dépositaire mondial de la Terre et de toutes ses ressources et va ainsi contrôler l'énergie, l'eau, la nourriture, l'agriculture et tous les aspects de la création. Les désordres climatiques, quoique causés par la convergence de variables météorologiques, serviront en grandes pompes à la propagande réchauffiste à s'imposer comme doctrine du Salut! Et quelle inquisition sera menée contre tous ceux et celles qui oseront remettre en question la température de l'eau! 

Remarquez bien: lorsqu'il y a des canicules, les météorologues et les médias nous piochent dans la tête que c'est à cause du "réchauffement planétaire". L'hiver dernier, lorsqu'il y avait des records d'accumulation de neige et de froid, pas un mot sur le "réchauffement planétaire", ils nous parlaient de "changements climatiques". Al Gore, noyé par ses innombrables prédictions manquées, qui n'est que le porte-voix du GIEC et du lobby, a trouvé une solution pour colmater le trou dans son bateau: "Il fait froid dans certaines parties des États-Unis, mais le Dr. Michael Mann, scientifique du climat [GIEC] , explique que c'est exactement ce que nous devrions attendre de la crise climatique." 

Le réchauffement climatique crée un refroidissement des températures: c'est logique non?

Voici quelques extraits  tirés du documentaire:

- Aucune preuve n'établit que le climat est déterminé par le CO2 généré ou non par l'homme. Le climat de la Terre a toujours changé.

- Le GIEC est un organisme politique et leurs conclusions sont politiques.

- Des scientifiques du GIEC ont démissionné parce qu'ils étaient en désaccord avec les conclusions du groupe et malgré cela, leurs noms sont restés dans les rapports.

- Nous avons intérêt à susciter la panique pour obtenir de l'argent dans les fonds de recherche pour la science du climat.

- Le CO2 ne représente qu'une infime partie de l'atmosphère de la Terre, son pourcentage par rapport aux autres gaz comme l'oxygène, l'azote, l'argon, est de 0,054%, c'est une part incroyablement faible.

- La vapeur d'eau est un gaz à effet de serre de loin plus important que le CO2.

- Le CO2 n'entraîne pas l'élévation des températures, mais il suit l'augmentation des températures.

- Il y a un lien étroit entre le nombre de tâches solaires, et les cycles solaires, et les températures sur Terre.

- Le Soleil gouverne le climat, le CO2 ne compte pas.

- Les médias et les journalistes scientifiques sont contraints d'être toujours plus alarmistes puisque s'ils ne le sont pas, les gens diront: "Vous nous disiez la même chose il y a 5 ans".

- Il y a 1000 ans, le Groenland était plus chaud que maintenant et il n'y a pourtant pas eu de fonte significative.

- Les calottes glaciaires sont naturellement et constamment soumises à un processus de contraction et d'expansion: la glace est toujours en mouvement.

- Le détachement de morceaux de glace n'est pas plus inhabituel que les feuilles qui tombent des arbres à l'automne.


Extraits d'un lettre ouverte du Dr. Frederick Seitz, physicien américain et ex-président de l'Académie des Sciences des États-Unis dans le Washington Post du 6 mars 2008

"Le rapport du GIEC n'est pas conforme à la version approuvée par les scientifiques ayant contribué à sa rédaction".

"Aucune étude n'a pu prouver de façon définitive que l'on pouvait attribuer les changements climatiques aux gaz à effet de serre".

"À ce jour, aucune étude ne peut dire que l'homme est totalement, ou même en partie, responsable des changements climatiques observés".

"Jamais je n'ai constaté une violation aussi alarmante des règles de déontologie que celle dont témoignent les événements qui ont abouti au rapport du GIEC".

12 commentaires:

  1. carlos ramirez vous n'avez aucune preuve qui ferait le constat concret que nous allons vers une ere de glaciation. Vous etes autant à coté de la plaque que les réchauffistes. Ce qu'il serait plus judicieux de constater c'est qu'il fait plus froid là ou il fait chaud par défaut et chaud là ou il devrait faire plus froid. ainsi il y aura des records de chaleur dans le nord et un froid anormal dans le sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carlos Ramirez n'a jamais dit que nous allons vers une ère de glaciation! Il a dit que si les conditions actuelles se maintiennent (activité du Soleil, nombre de taches solaires, ajoutés à de nombreux autres paramètres), nous pourrions nous diriger vers une période de refroidissement au cours de laquelle les désordres climatiques font partie de l'équation.

      Si vous aviez pris la peine de lire les commentaires de Carlos Ramirez dans les articles précédents concernant le climat actuel, vous auriez trouvé que votre constat sur le chaud VS froid n'est pas une grande révélation!

      Supprimer
    2. ce n'est pourtant pas ce que dit cet article : http://preparationquebec.blogspot.com/2017/11/survivalistes-et-climat-entretien-avec.html

      je cite : " Or, selon plusieurs chercheurs dont Carlos Ramirez, chercheur indépendant québécois, nous sommes en train d'entrer dans un nouveau petit âge glaciaire mais sans savoir à quel point il sera froid.

      Selon lui, il sera au moins aussi froid que le dernier petit âge glaciaire mais sans exclure qu'il soit encore plus froid.

      Conséquences pour les survivalistes

      Pour les survivalistes cette question est critique. Les refroidissements affectent surtout l'hémisphère Nord, là où 95% des survivalistes vivent.

      Un petit âge glaciaire, cela veut dire une saison agricole plus courte, une dépense d'énergie plus grande pour maintenir nos activités, une production agricole moins grande, la croissance des plantes moins rapide car froid = moins de carbone dans l'air et le carbone c'est l'aliment des plantes.

      Dans les faits les conséquences seront plus grandes encore mais il est difficile de les quantifier. Une chose est sûre: selon Carlos Ramirez (http://lepouvoirdelaconnaissance.com), nous verrons les effets de ce refroidissement dès 2020, soit dans moins de trois ans. "

      Supprimer
    3. Je ne vais pas m'improviser spécialiste du climat parce que je ne le suis pas, mais en faisant une recherche sur le web je constate une différence significative, et définitive, entre "ère de glaciation" et l'appellation utilisée par Carlos Ramirez, soit "petit âge glaciaire".

      On ne parle pas du tout du même phénomène de refroidissement.

      Supprimer
    4. Il y a effectivement une différence entre les glaciations et les périodes interglaciaires comme celle dont nous profitons aujourd’hui (l’Holocène). Les longues périodes glaciaires (40k à +de 100K années) qui semblent presque cycliques en regardant les données isotopiques (mais ne le sont pas) sont marquées par des baisses de la température pouvant atteindre plus de 10-12 degrés Celsius. Ce n’est évidemment pas ce que je j’anticipe! Nous avons la chance d’avoir de magnifiques périodes plus clémentes. Par ailleurs, la précédente période interglaciaire (Eémien) il y a environ 123 000 ans fut plus chaude de 2.3 Kelvin que l’Holocène actuelle. Ces périodes durent généralement 10 à 20 000 ans (et parfois plus il y a très longtemps).
      Les cycles extrêmes pourraient être causés par les paramètres de Mylankovitch , des mouvements affectant les masses continentales (tectonique des plaques) ou les 2 et certainement d’autres variables. Un jour ou l’autre, si on se fie au paléoclimat, cela devrait se répéter. Mais ce n’est absolument pas ce que je prédis pour les prochaines années.
      Je répète que les cycles interglaciaires ONT AUSSI LEURS HAUTS ET LEURS BAS. Encore une fois ce fait est démontré par les isotopes (Be10, C14 O18 et autres) ainsi que d’autres proxies telle que la palynologie, les études sur les fonds marins etc…
      Le cycle actuel aurait débuté il y a un peu moins de 12 000 ans et il comprend des périodes PLUS CHAUDES QU’AUJOURD’HUI (optimum climatique de l’Holocène et autres). Les relevés isotopiques révèlent que depuis les 10 000 dernières années nous aurions été 15 % du temps en périodes plus froides (alors que nous avions une magnétosphère plus forte) lors des 27 grands minimums solaires de cette période. Les résultats démontrent aussi que CES MINIMUMS PLUS INTENSES ARRIVENT PLUS SOUDAINEMENT QUE LES RETOURS AUX MAXIMUMS. Les faits démontrent entre autre que ces périodes plus froides sont marquées par une hausse des rayonnements cosmiques car le Soleil devient moins actif en plus de perdre de sa pression dynamique etc..(voir précédents commentaires ou mission Ulysses). Il n’y a pas que l’IST.
      Selon certains chercheurs, la variation du champ magnétique stellaire à lui seul causera un refroidissement de 0.5 à 0.8 C pendant le présent siècle. Principalement par le renforcement de l’albédo par la couverture nuageuse. Nous ramenant ainsi environ au climat du début du siècle précédent. D’autres sont plus pessimistes et cela dépendra de la suite du décrescendo solaire.
      Mais très peu de chercheurs intègrent l’excursion géomagnétique actuelle qui affaiblit au même rythme la magnétosphère. Un cycle solaire minimum NORMAL engendre une hausse de 20% des particules cosmiques (plus pénétrantes que celles provenant de notre étoile). Les recherches empiriques en paléomagnétisme et paléoclimat mentionnent des changements majeurs à partir de 40% de hausse des rayonnements cosmiques (magnétosphère -40 %, nous sommes à mi-chemin) SEULEMENT avec notre bouclier magnétique. Ce seuil risque d’être rapidement atteint dans les prochaines années en combinant la variable solaire. C’est l’une des raisons qui me permet d’anticiper un refroidissement. Les signes avant-coureur sont là. Les rayonnements cosmiques augmentent, le flux méridional est en augmentation (sinuosité des courants-jets accentuée/effet Coriolis) et la chaleur du sud monte au Royaume-Uni, Québec et autres endroits. Et vice et versa le froid frappe d’autres secteurs au même moment mais, évidemment plus sur l’hémisphère sud en ce moment. Les sécheresse, inondations, blocages atmosphériques (chaleur/froid) et autres sont souvent des effets directs de ce flux méridional. Nous nous dirigeons vers un refroidissement. Considérant toutes les variables ET LEUR ÉVOLUTION, il devrait être au moins le double des estimations les plus optimistes mentionnées plus haut.

      Supprimer
  2. Vous aimez jouer avec les mots. Il n'y à peut-être pas un énorme réchauffement global par contre les changements climatiques eux sont incontestables. L'homme, par sa surexploitation infini d'un système fini laisse des traces qui auront un impact majeur sur les génération futures. Je ne suis pas pour la dictature, l'homme moyen qui ne se pose pas trop de question à été bien programmer à vouloir consommer, consommer, consommer, comme un trou sans fond qui n'est jamais satisfait. Tant que des mesure drastique ne lui sont pas imposé pour lui faire prendre conscience de l'effets de ses choix, l'homme moyen poursuit dans cette direction. L'homme moyen à besoin de d'être acculé au pied du mur pour faire prendre du recul et réfléchir. Il doit être à l'article de la mort pour réaliser que ce qu'il bouffe est en train de le tuer et qu'il doit changer de vie, se transformer, s'adapter. Les alarmistes font un peu ce travail cependant cela ne suffit que pour les plus conscient. Si vous ne voyez pas les dommage que nous causons collectivement sur notre terre, je ne comprend pas comment vous pouvez vous considérez comme un être éveillé. L'homme doit impérativement réduire sa consommation d'a peu près tout et ainsi sa production. Pas seulement sa production matériel mais également sa reproduction. Il y a déjà trop d'inconscients sur cette terre, évitons d'en rajouter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, ne mélangeons pas les cartes ici. Je suis totalement et entièrement d'accord qu'une large portion des êtres humains sur cette planète agissent comme des cons par pure bêtise et par insouciance. N'importe qui d'un peu sensé ne jette pas ses déchets par la fenêtre de sa voiture, gère son existence de façon intelligente et agit en tout respect de la nature qui l'environne. Ce qui est dit dans ce documentaire, et ce que je crois et dénonce, c'est que le réchauffement climatique N'A STRICTEMENT RIEN À VOIR AVEC LA POLLUTION HUMAINE, C'EST UNE FAUSSE THÉORIE, UNE ESCROQUERIE. Ceci ne veut pas dire de ne pas continuer de développer les énergies vertes et de composter! Ça veut juste dire que l'establishment mondial nous ment depuis des années, armée de scientifiques "docilisés" par des subventions de recherches et des promesses de promotion dans les hautes sphères du lobby du réchauffement climatique.

      C'est un dure constat, un coup poing dans la gueule. L'hiver qui vient risque d'en convaincre plus d'un...

      Supprimer
    2. Le CO2 n’a aucun, je dis bien, AUCUN contrôle sur le climat des planètes telluriques. Il est une conséquence comme en témoigne sa variation annuelle (pics souvent entre mars et mai) et celle à long terme qui montre un écart d’une moyenne de 800 ans avec la température (allant jusqu’à 4000 ans). Ceci ne concorde en aucun point avec cette molécule qui capterait un rayonnement IR/photons pendant une nanoseconde! Et comme par magie elle déciderait de le renvoyer à 90 degrés! Si elle capte réellement l’IR elle devrait réémettre à 360 degrés. Mais ceci n’a jamais été observé dans la nature. Et les résultats en laboratoire sont très peu convaincants, en modifiant la pression ça fonctionne pour la température ;-). L’effet de serre atmosphérique n’est en AUCUN cas comparable à une serre agricole. Cette inodore, incolore et non toxique (1000x moins que le CO) molécule est nécessaire à la biodiversité. J’ai TOUJOURS dit qu’il était primordial de contrôler la pollution et la consommation des ressources naturelles. Penser que le CO2 est un polluant est le résultat de l’endoctrinement. J’ai toujours considéré les certitudes comme une menace intellectuelle. Ceux et celles qui me connaissent savent le temps que j’ai consacré à mes recherches et j’ai été très prudent avant d’émettre mes conclusions après de nombreuses années. J’explique preuves à l’appui qu’il y a de plus en plus de radiation dans les précipitations et une atmosphère de plus en plus ionisée (observée ailleurs et autrement avec des ballons stratosphérique) et plusieurs s’inquiètent davantage pour un supposé réchauffement anthropique LINÉAIRE basé sur une croyance SANS AUCUN FONDEMENT SCIENTIFIQUE. C’est de la science politique/juridique contrôlée par l’ONU. J’ai même eu l’honnêteté de supposer une erreur il y a quelques années car, la science en fait toujours et, nous apprenons ainsi. Mais, le constat est malheureusement que c’est une machination.
      Le processus adiabatique (pression), l’albédo (nuages/neige/cryosphère), l’IST/ISS (irradiance solaire totale et de surface), la convection/conduction, la chimie atmosphérique (cycles naturels de l’O3 et SO2 par exemple) entre autre font partie de l’équation climatique. Il est normal de recevoir des attaques lorsqu’on s’affirme sur ce sujet, ceux et celles qui utilisent leur rationalité prennent les informations qui sont utiles et commentent rarement. Par contre, les personnes qui croient fermement au réchauffement anthropique sans avoir fait de recherches empiriques ont une réaction émotionnelle et réagissent instinctivement.

      Supprimer
    3. Je vais relire une deuxième fois ;0)

      Supprimer
  3. Le fait de disposer des déchets de façon civilisée ne réduit en aucun cas la pollution causé par la consommation humaine. Dire que l'humain n'a aucune responsabilité dans les changements que la planète et son écosystème subit, c'est se mettre la tête dans le sable pour mieux dormir le soir. Et oui je ne peut me déconnecter de mes émotions quand je vois à quelle point la planète sur laquelle mes enfants vont grandir se détériore à vu d’œil. Par souci d'écologie (entre autre) j'ai décidé de cesser toute consommation de produits d'origina animale. l'industrialisation des être vivants pour la consommation humaine est surement la plus grand cause de pollution sur la terre. Déforestation massive, gaspillage massif d'eau potable, épandage massive d'engrais, de pesticides et d'herbicides chimiques sur des grain OGM pour l'alimentation des bêtes qui ne sont vu que comme de la nourriture/protéines alors que ce sont des êtres vivants, qui relâchent des quantités incommensurables de méthane (8x pire que le CO2) et de déchets organiques qui acidifient les cours d'eau. Mais ne me croyez pas sur parole faites vos propres recherche.
    Si l'homme était plus connecté sur ses émotions que sur son égo et la technologie, il réaliserait peut être que ses gestes les plus anodins on un impact notable sur ce qui l'entoure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je salue vos convictions et surtout, votre passage à l'action. Personne ne pourra vous reprocher de faire ce que vous faites. Vous agissez en toute conscience, en tout respect. Mais honnêtement, avouez que vos efforts s'ils ne sont pas multipliés par 8 milliards d'êtres humains et si les industries continuent d'exploser des tonnes de déchets toxiques dans l'environnement, on est pas sorti de l'enfer! Je vous encourage tout de même à agir, ne serait-ce que pour vous coucher la tête tranquille en vous disant: "j'ai fait ma part et j'ai enseigné à mes enfants ce que je croyais être le mieux".

      Supprimer
    2. les gens qui se donnent bonne conscience sont les pires, la faute vient toujours des autres.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés