Suivre ce blog via Facebook

jeudi 9 août 2018

Météorologie VS climatologie - Qu'est-ce qui cause l'augmentation de la fréquence des désordres climatiques (vagues de chaleur, vagues de froid, crues soudaines, éruptions volcaniques,etc.) - Importance cruciale de l'activité solaire et du champ magnétique terrestre sur le climat de la Terre

Ici, dans l'une des vidéos publiées par Carlos Ramirez, vous trouverez des explications très bien vulgarisées concernant les causes probables des désordres climatiques de plus en plus fréquents et pourquoi nous pourrions nous trouver en ce moment même dans une période de transition vers un refroidissement global et non pas vers un réchauffement planétaire. Notez que les travaux de Carlos Ramirez, sur les radiations, sont suivis et reconnus par des physiciens et astrophysiciens de partout dans le monde.


9 commentaires:

  1. Notez que cette vidéo a été produite en 2017 et que Carlos a évidemment augmenté son champ d'expertise depuis et que de nouvelles données sont disponibles concernant la situation climatologique actuelle. Carlos fait partie d'une communauté scientifique "non-alignée", regroupant des astrophysiciens, physiciens, biologistes, volcanologues, ingénieurs, qui nie la théorie du réchauffement climatique d'origine anthropique, qui refuse d'obéir aux diktats du lobby et qui ne croit pas une seule seconde aux restrictions émises et imposées par les traités et conventions environnementales et ce, au nom de la sauvegarde de l'humanité.

    RépondreSupprimer
  2. Depuis les années 90, la mission Ulysses a démontré une baisse drastique de la pression dynamique du Soleil (-20%). Le champ magnétique stellaire a baissé de 30 %, la vélocité des vents de seulement 3 %, la densité de 17 % et la température de 13 %. CETTE MISSION A CESSÉ en automne 2008. Et le cycle 24 nous a tous étonné donc, la bulle héliosphèrique continue certainement à dégonfler. C'est UNE des raisons pour l'augmentation des rayonnements cosmiques. L'autre est l'excursion géomagnétique qui affaiblit la magnétosphère au rythme de son évolution (+ de 15-20 % de diminution).
    L'ionisation atmosphérique est à la hausse et a des conséquences sur la dynamique et chimie atmosphérique. Les particules cosmiques secondaires s'attaquent aussi à l'ozone, ce qui est UN AUTRE cause du refroidissement en moyenne atmosphère.
    Ce qui amène souvent les vagues de froid, sécheresses, inondations, c'est le flux méridional (circulation nord-sud des courants-jets), qui est PLUS RARE que le flux zonal mais, qui le devient de moins en moins avec la hausse des rayonnements cosmiques. Sachant (grâce au Be10 et C14) que depuis 10 000 ans nous avons eu 27 grands minimums solaires et que nous passons 15 % du temps en période froide et de faible activité (ainsi que tous les autres liens possibles à faire), le flux méridional devient plus fréquent lorsque le Soleil est en décrescendo. Car la vitesse de rotation de la planète augmente avec la hausse des rayonnements cosmiques, créant l’effet Coriolis (qui modifie les courants océaniques et atmosphériques). C'est ce qui explique (et beaucoup d'autres choses)la météo en folie. L'histoire et les faits scientifiques démontrent que nous sommes à l'entrée d'une période de refroidissement. Mais le climat et la météo varient d'un endroit à l'autre. L’albédo commence à se renforcer comme prévu. Plus de neiges aux sommets des montagnes (record depuis 9 ans dans les Alpes alors qu’en 2001 on nous disait qu’elles étaient menacées), Himalaya et ailleurs. L’Arctique, quand il fond plus un été qu’un autre (comme en 2007), c’est la couverture nuageuse moins présente qui est responsable et non pas la bénéfique molécule CO2. La chaleur ressentie cet été au Québec et ailleurs est comme toujours liée aux anticyclones (qui se déplacent lentement donc plusieurs jours de chaleur) qui précipitent l’air au sol et cause un effet adiabatique(+conduction et convection). Jumelé avec le flux méridional qui amène l’air chaud du sud en plus de créer des blocages atmosphériques.
    L'excursion géomagnétique actuelle ne fera qu'amplifier les phénomènes observés. Le potentiel d'initiation de la foudre sera aussi renforcé.

    RépondreSupprimer
  3. Merci infiniment pour ces précisions Carlos.

    RépondreSupprimer
  4. J'adore les interventions de Carlos Ramirez. Très informatif et bien vulgarisé. Beau travail et merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que de vulgariser un sujet et donc de le dénaturer au passage c'est top... ca donne vaguement l'impréssion à tous ces cons qu'ils seraient autre chose que ce qu'il sont.

      Supprimer
    2. Euh... un peu de contenu dans votre commentaire le rendrait un peu plus compréhensible.

      Supprimer
  5. l'ensemencement artificiel des nuages, voilà ce qui me vient à l'esprit quand je vois toute cette eau, partout! Merci Isabelle, Merci Carlos, je vous suis depuis des années!

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés