Suivre ce blog via Facebook

vendredi 3 août 2018

Dans la seule année 2017, 150 graphiques provenant de 122 articles scientifiques évalués par les pairs (peer review) ont été publiés et portent atteinte à la théorie officielle selon laquelle la température globale se réchauffe

21 commentaires:

  1. La comète du 16 août (hulk) a une charge électrique énorme, si elle ne tombe pas dans notre soleil un black-out mondial pourrait suivre. Attention danger RÉEL

    RépondreSupprimer
  2. actu latino comme reference scientifique .... les temperatures sont plus froides en altitude c'est bien connu. en quoi cela constitue un argument en faveur d'un refroidissement global alors que l'on enregistre des records de chaleur dans le monde entier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais laisser Carlos Ramirez vous répondre puisqu'il a les connaissances et les références scientifiques pour apporter plusieurs réponses à votre excellente question.

      Il ne s'agit pas de températures plus froides en altitude, mais de "contradictions climatiques" comme l'eau de l'Atlantique qui se refroidit (à preuve il n'y a que très peu d'ouragans cette année), des records de froid dans plusieurs endroits du globe en MÊME TEMPS que sévissent des sécheresses et des canicules à d'autres endroits. On ne peut pas parler de réchauffement climatique alors qu'un des plus gros océans de la planète se refroidit et qu'un pays près de l'Équateur gèle en plein mois de juillet! On peut peut-être parler de désordres climatiques, mais encore, les phénomènes à l'oeuvre qui causent ces déstabilisations climatiques n'ont rien à voir avec l'activité humaine, mais ils sont une combinaison de variables provenant de l'espace et de l'atmosphère terrestre.

      Supprimer
    2. Il faut être très prudent sur les records de chaleur, entre autre sur la provenance des lectures. Car souvent elle proviennent de stations fixes qui très ne respectent pas les normes. Celles-ci doivent notamment être éloignées de toutes influences humaines (béton, asphalte, bâtiments, autres appareils comme thermopompe, climatiseur etc). La NOAA et la NASA bâtissent leurs modèles en comptabilisant les stations fixes, bouées, satellites.il faut aussi savoir que pour les endroits où il n'y a pas de donnée, la NASA utilise des méthodes statistiques pour COMBLER LES LACUNES en se fiant à des mesures environnantes. La mesure dans laquelle chaque mesure influe sur la valeur finale dépend de la proximité géographique du point manquant. La NOAA suit un processus similaire pour L'ENSEMBLE des données. Mesurer de façon fiable la moyenne de température mondiale me semble impossible. Personnellement je préfère me fier uniquement à des mesures provenant de satellites ou même de stations fixes éloignées.
      Nous savons que le Soleil a un impact sur la haute atmosphère. La mésosphère et la thermosphère se refroidit avec une baisse de l'activité solaire. Phénomène bien observé depuis les années 80. Contrairement à ce qu'on nous dit, ce n'est pas la ridicule quantité de CO2 dans la troposphère (0.04%) qui empêche la chaleur de s'élever comme sous une cloche de verre. C'est l'IST (irradiance solaire totale) qui joue un grand rôle à ce niveau.
      Mais ce n'est pas tout, depuis les années 90, la mission Ulysses a démontré une baisse drastique de la pression dynamique du Soleil (-20%). Le champ magnétique stellaire a baissé de 30 %, la vélocité des vents de seulement 3 %, la densité de 17 % et la température de 13 %. CETTE MISSION A CESSÉ en automne 2008. Et le cycle 24 nous a tous étonné donc, la bulle héliosphèrique continue certainement à dégonfler. C'est UNE des raisons pour l'augmentation des rayonnements cosmiques. L'autre est l'excursion géomagnétique qui affaiblit la magnétosphère au rythme de son évolution (+ de 15-20 % de diminution).
      L'ionisation atmosphérique est à la hausse et a des conséquences sur la dynamique et chimie atmosphérique. Les particules cosmiques secondaires s'attaquent aussi à l'ozone, ce qui est UN AUTRE cause du refroidissement en moyenne atmosphère.
      Ce qui amène souvent les vagues de froid, sécheresses, inondations etc, c'est le flux méridional (circulation nord-sud des courants-jets), qui est PLUS RARE que le flux zonal. Sachant (grâce au Be10 et C14) que depuis 10 000 ans nous avons eu 27 grands minimums solaires et que nous passons 15 % du temps en période froide et de faible activité (ainsi que tous les autres liens possibles à faire), le flux méridional devient plus fréquent lorsque le Soleil est en décrescendo. C'est ce qui explique (et beaucoup d'autres choses)la météo en folie. L'histoire et les faits scientifiques démontrent que nous sommes à l'entrée d'une période de refroidissement. Mais le climat et la météo varient d'un endroit à l'autre. L’albédo commence à se renforcer comme prévu. Plus de neiges aux sommets des montagnes (record depuis 9 ans dans les Alpes alors qu’en 2001 on nous disait qu’elles étaient menacées), Himalaya et ailleurs. L’Arctique, quand il fond plus un été qu’un autre (comme en 2007), c’est la couverture nuageuse moins présente qui est responsable (plus de W/m2 qui rejoint le sol, ISS(irradiance solaire de surface). Pas la bénéfique molécule CO2.
      Ici au Québec il faut chaud, bel anticyclone qui assure une descente d'air et augmente la pression au sol (chaleur par processus adiabatique) et un flux méridional qui crée un blocage atmosphérique sur l'anticyclone (qui ont déjà tendance à se déplacer lentement donc, plusieurs jours de chaleur).

      Supprimer
  3. Aussi, comme je l'ai souvent expliqué, le changement de densité avec le refroidissement de la haute atmosphère crée une bulle vers l'équateur et soulève la tropopause. L'abaissant ainsi vers les pôles. Que ce serait plus fréquent de voir la cyclogénèse s'activer plus au nord. Cette année nous avons eu Chris qui est l'ouragan de catégorie 2 s'étant développer le plus au nord depuis 1906 (36.4 degré N). Et en 1906, nous étions dans un cycle solaire (14) le plus faible depuis le minimum de Dalton. Un des autres facteurs à considérer avec la température des océans. Car l'abaissement rapide de la tropopause fait partie de la recette. Comme nous avons vu en septembre 2017 avec une activité solaire en vif regain d'énergie. Les ouragans ont été plus nombreux au même moment que nous subissions des rafales d'éjections de masse coronale. Bien sûr, les médias ont sauté sur l'occasion pour accuser le CO2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Carlos pour tes explications plus que satisfaisantes.

      Est-ce qu'il y a d'autres questions dans la salle?

      ;0)

      Supprimer
    2. M'en vais faire un copier-coller de vos excellentes interventions! Corpus

      Supprimer
    3. Ça fait plaisir Isabelle ! Je manque de temps pour publier avec les recherches qui prennent trop de mon temps. Tes publications sont utiles pour informer et permettre d'échanger entre nous.
      Dernièrement j'ai travaillé sur un document pour une publication à venir (ouvrage scientifique anglophone). Je vais probablement aller à une Université américaine prochainement car un professeur et un de ses étudiants vont travailler sur mes données (ionisation atmosphérique). Je ne peux pas en parler plus pour le moment mais ça bouge!

      Corpus ! Ça fait longtemps ! :-) J'espère que tu vas bien

      Supprimer
    4. Bonjour Carlos,
      C'est vrai que ça fait longtemps ! Je vais bien, j'espère que tu vas bien. Merci de tes explications toujours limpides et bravo ton travail rigoureux produit de bons fruits! Tiens nous au courant de tes échanges avec cette université américaine.

      En passant, un ami fermier ici au Québec m'a parlé tout récemment de vols de foin. Nouvelle pratique en émergence ??? Suicides aussi de fermiers acculés à la faillite, triste réalité dont on ne parle pas ici.


      Corpus

      Supprimer
    5. Très heureuse de te lire Corpus, de te savoir toujours sur la carte! J'ai bien reçu ton courriel ;0)

      Supprimer
  4. En Colombie , proche de l'Equateur , jamais eu si froid en cette fin de juillet, une température de novembre décembre .. Mais sans doute suis-je dans une autre planète ^^

    Et retour des fortes pluies , inondations et violents orages , alors que nous sommes en été ( d'après les alyzées , qui sont toujours plus crédibles que les élysées en tous genres ^^!)

    Du coup , nous avons rallumé la cheminée le soir , pour produire le max de Co2 ..parce que c'était mieux avant ..avec le réchauffement global , et comme de sources sures ( la TV qui gèle les esprits , y compris foot magique ..) c'est le Co2 le coupable , il faut DONC brûler du bois pour avoir plus chaud ^^)

    bisous Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te relire Emilio ;0) Enlève des bûches dans le poêle, il fait chaud icitte!!!


      Supprimer
    2. Très content d'avoir de tes nouvelles Emilio! Merci beaucoup pour ce témoignage et cette touche d'humour en direct de la Colombie! Ce sont de précieuses informations. Peu de gens comprennent que nous sommes en pleine transition et que les évènements météorologiques (court-terme) doivent être considérés afin de les comparer à ce qui est arrivé par le passé. Il faut regarder le passé pour comprendre le présent et "deviner" l'avenir.
      La bonne nouvelle pour toi est que l'anomalie magnétique de l'Amérique du Sud continue de se déplacer plus vers l'ouest (0.28 degré/an) que vers le nord (0.08 degré/an). Mais elle continuera de s'amplifier avec l'accélération de la vitesse de rotation de la planète via le décrescendo solaire et la hausse des rayonnements cosmiques. La magnétosphère va continuer de s'affaiblir.
      Cette modification dans la rotation affecte et, affectera de plus en plus les courants atmosphériques et océaniques (effet Coriolis). Le fait que le froid du sud monte aussi haut que par chez toi est une belle preuve météorologique des changements en cours qui ne SONT PAS PRIS AU SÉRIEUX par une grande partie de la communauté scientifique. Les orages violents et inondations que vous vivez sont étroitement liés au flux méridional qui amène l'air froid et sec du sud à la rencontre de masse d'air chaud et humide de votre latitude.
      Continue de nous tenir informés mi amigo !

      Supprimer
  5. En Nouvelle Calédonie ou je vit, les (saisons fraîches) se transforment doucement en hiver! Pas de neige rassurez vous, mais des 4° en Brousse c'est devenu la norme au petit matin! Et moi qui habite en périphérie (urbanisé) de Nouméa ("la Capitale"), et bien c'est du 14° dès que le ciel est dégagé la nuit! Cela va paraître confortable pour métropolitain, mais dans un pays tropical comme chez nous, il n'y à pas de chauffage dans les maisons, et toutes ne sont pas en "dur"
    Le plus marrant c'est de voir les ventes des chauffages d'appoint, (quasi inexistant il y à dix ans de cela), et les ventes de pulls et vestes chaudes, sans que cela n'interpelle personne!!!
    Quand je vois cela je me dis qu'il faudra une catastrophe pour que les gens ai l'idée de ce poser des questions!!
    Autre chose, par contre mon chauffe eau solaire fonctionne bien mieux, comme quoi les dérèglements des cycles solaires et les répercutions sur notre champ magnétique doivent être importantes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ce serait génial de constater ce changement climatique sur place... la Nouvelle Calédonie, un rêve!

      Trève de rêverie, depuis combien de temps observez-vous ce changement de façon significative?

      Supprimer
    2. Fantastique votre témoignage de la Nouvelle Calédonie dubnc ! Merci beaucoup d'avoir commenter cet article. J'encourage tout le monde à le faire car c'est une excellente façon d'avoir une idée de ce qui ce passe ailleurs au lieu de consulter les modèles météorologiques et/ou les médias qui servent le culte GEIC/GES. Nous savons bien que le froid fait peu la manchette. L'agenda CO2 GES est propulsé à pleine vapeur et les moindres sursauts météorologiques (ou la tendance à court-moyen terme comme dans votre cas) seront systématiquement relié aux GES. Et il y en aura davantage dans les prochaines années même si le pire à venir est probablement autour de 2030-2040.
      Très intéressant pour votre chauffe-eau solaire! Selon certaines études sur les dernière excursion géomagnétique comme l'évènement de Lastchamp qui a duré environ 440 ans il y a 41-40000 ans, l'augmentation des particules cosmiques primaires et secondaires a engendrer une diminution de l'O3 (ozone). Donc une augmentation des UV et des mélanomes (cancers) chez l'homme de Neandertal. En plus d’une baisse de température et le fait qu’ils étaient géographiquement peu étendus comparativement à l’homme moderne (en Europe) donc tous ces facteurs auraient contribué à son extinction. Bien sûr à cet époque il y a aussi eu la plus grosse éruption volcanique des 100 000 dernières années dans l’hémisphère nord ( Campanian Ignimbrite/Naples) qui a projeté de la matière et roche fondue à 70 km dans l’atmosphère!! Cet évènement a certainement été le « dernier clou dans le cercueil ». Une telle éruption aujourd’hui causera instantanément plus d’un millions de morts et, avec ses conséquences climatiques, en très peu de temps le compte serait en milliards.

      Merci encore de votre témoignage et continuez à le faire svp.

      Message pour ceux et celles qui comme Emilio et dubnc constatent des faits à leur géolocalisation. SVP prenez le temps de partager c’est important. Certaines choses peuvent paraître anodines mais avoir toute leur importance. Ne vous gênez pas.

      Supprimer
    3. Effectivement, ces témoignages locaux nous montrent une réalité que les médias ne nous montrent pas et surtout, qui nuancent le paradigme climatique.

      Supprimer
  6. Depuis 3 ou 4 ans c'est flagrant, et cette année un décalage des saisons important, que je qualifierai de flottant, je veux dire par là que l'année dernière "l'hiver" à débuté juste après le 21 juin, alors qu'à une semaine près le temps était encore chaud, ou je pourrai dire le "fond de l'air" était toujours agréable même de nuit, et puis changement brutal après le 21/06.
    (En Nouvelle Zealand ils ont connus à peu près le même scenario, mais avec un froid évidement bien plus mordant, et de la neige en veux tu en voilà!
    Et ce qui était étonnant, c'est d'avoir froid jusqu'en novembre! Je veux dire par là que dès que vous n'étiez pas au soleil avant 11H ou après 15H, et bien pas de sensation de chaleur! Par contre pas de pluie de Juillet à Décembre, et fin Novembre chaleur intense, avec son lot de feu de forêt! :(
    Cette année, cela c'est produit aux alentours du 21 Mai, arrivée brutal du froid, et ce qui m'a le plus surpris, c'est ceci :
    J'ouvre mon dock aux alentours des 05H30 du matin, et le 21/06 tous les ans, j'ai la chance d'avoir le soleil qui illumine le mur de mon bureau, je trouvais cela génial, car cela me faisait penser au grottes ou site antique qui "marque" les solstices par ce principe.
    Et bien cette année je n'en croyais pas mes yeux, mais les rayons du soleil étaient décalés d'environ 3 mètres, et bien évidement par de soleil sur le mur de mon bureau!!!
    Alors c'est peut-être normal? Je sais qu'il existe une variation "normal" de l'axe de la terre, mais je ne suis pas sûr que l'on puisse la constater à l’œil nu?!
    En tous cas c'est la première année ou je le constate, significatif, ou pas!
    Ce matin, 12°, avec l'humidité je peux vous dire que la sensation de froid est bien présente! Pas un pèlerin avec ses vitres ouvertes sur la route ce matin!
    Une chose par contre que certaines personnes ont perçus, c'est la sensation par moment de froid sec, un froid que nous ne connaissons que lorsque nous allons en Nouvelle Zealand!
    Les courants jet font vraiment du yoyo!
    Voilà, en résumé, des hivers plus qu'une saison fraîche se met en place depuis quelques années, (période plus longue d'un froid plus marqué), un ensoleillement plus efficace durant cette période, (les fruitiers adorent cela et mes citrons sont énormes cette année!), plus de petites dépressions et moins de gros phénomènes, des pluies inattendues, les prévisions météo sont 80% du temps à coté, bref, pour ceux qui lèvent un peu les yeux et observent, ils s'en passent des choses!
    PS : eu la chance d'être témoin de plusieurs météores, avec ma Femme ou des amis, ce ne sont plus de petites poussières qui rentrent dans l’atmosphère, la luminosité et la trainé de ces objets ont fait sortir des ouah, bah l'engin, de la bouche de mes amis!
    Drôle de période, sommes nous fous, ou assistons nous réellement à de grands changements, les conséquences ne sont pas anodines, que Dieu nous garde!

    RépondreSupprimer
  7. Merci Carlos, très intéressant en effet de pouvoir constater des parallèles entre les changements actuels et ceux constatés dans le passé de la Terre!
    Regardons dans le passé pour y deviner l'avenir!

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés