Suivre ce blog via Facebook

jeudi 23 août 2018

Facebook a commencé à attribuer un "score de confiance" à ses utilisateurs pour lutter contre les "fausses informations" et ainsi aider à identifier les "informateurs malveillants" sur sa plate-forme: le système orwellien se raffine et l'étau se resserre

* Ne pas avoir de compte Facebook et on s'en moque me direz-vous? Et bien non, la toile se tisse autour de nous de façon à nous piéger comme des mouches. La Chine expérimente déjà un système de notation systémique où la "cote sociale" détermine si vous avez le droit ou non de prendre le train, d'envoyer ou non votre enfant à l'école privée ou de recevoir ou non l'accès internet. Votre cote sociale diminue si vous avez des contraventions, si vous avez un retard de paiement, si vous ne recyclez pas ou si votre conduite est jugée inadéquate par les autorités.

La série "Black Mirror": des épisodes où la réalité a dépassé la fiction:

Bienvenue dans la dystopie orwellienne de Xi Jinping
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/04/bienvenue-dans-la-dystopie-orwellienne.html

En Chine, les personnes avec une faible «note sociale» ne pourront plus prendre l'avion ou le train: le pays va encore plus loin que la dystopie imaginée dans la série «Black Mirror»
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/03/en-chine-les-personnes-avec-une-faible.html

Reconnaissance faciale: Un homme repéré au milieu d’une foule de 50 000 personnes en Chine
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/04/reconnaissance-faciale-un-homme-repere.html

Le système de crédit social de la Chine mettra sur la liste noire les personnes qui s'endettent, qui ne recyclent pas, qui commettent des infractions routières, qui passent beaucoup de temps à jouer à des jeux vidéo et qui ne visitent pas leurs parents âgés!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/06/le-systeme-de-credit-social-de-la-chine.html

«Big Brother» en Inde: les empreintes digitales pour obtenir de la nourriture, des téléphones et pour avoir un compte bancaire!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/04/big-brother-en-inde-les-empreintes.html

La société Facebook a révélé qu'elle suit le comportement de ses utilisateurs et utilise ces informations pour leur attribuer des cotes de confiance individuelles, a rapporté le Washington Post, admettant également que les détails du fonctionnement du nouveau système de crédibilité sont "extrêmement opaques" .

Facebook a déployé silencieusement un système de “score social” pour les utilisateurs, classant une personne “digne de confiance” en fonction de ses croyances personnelles et de ses tendances politiques.

Le système de notation effrayant présente une similitude frappante avec celui de l’épisode de Black Mirror dystopique “Nosedive", qui se déroule dans un monde où les gens peuvent se noter d’une à cinq étoiles pour chaque interaction qu’ils ont, et qui peut avoir un impact sur leur statut socio-économique.

Il reflète également un système de pointage de crédit déjà mis en place par le gouvernement chinois, où les gens peuvent être affectés par leurs passe-temps, leurs habitudes de magasinage, leur mode de vie, la littérature lue en ligne, les commentaires des médias sociaux, les relations sociales et l’opinion politique.

“Facebook évalue les utilisateurs en fonction de la confiance qu’il a en eux”, peut-on lire dans un article du Sun qui est en haut de la liste des liens sur Drudge Report. “Les utilisateurs reçoivent un score sur une échelle de zéro à un qui détermine s’ils ont une bonne ou mauvaise réputation, mais c’est complètement caché.”

“Le deuxième lien sur Drudge Report est un article avec le titre ‘La Chine attribue à chaque citoyen un score de crédit social’ pour identifier qui est et n’est pas digne de confiance”, qui a été publié en avril.

“Les plus grands réseaux sociaux chinois se sont associés au gouvernement communiste du pays pour créer un système de pointage de crédit qui mesurera l’obéissance de ses citoyens, une perspective effrayante qui pourrait un jour arriver en Amérique si les SJW (Social Justice Warrior) obtiennent ce qu’ils veulent”, a rapporté Paul Joseph Watson dans un article qui se réalise maintenant.

L’objectif du programme, connu sous le nom de Sesame Credit, est de créer une citoyenneté docile et conforme en attribuant des “scores sociaux” aux citoyens, ce qui, en fin de compte, crée un contrôle social auto-imposé.

Sources:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés