Suivez ce blog via Facebook

lundi 31 juillet 2017

Après avoir nié l'existence de la manipulation du climat, des scientifiques croient que la géo-ingénierie peut nous sauver!

* Géoingénierie : un test pour refroidir la Terre est à l'étude
http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/changement-climatique-geoingenierie-test-refroidir-terre-etude-60326/

Dr Matthew Watson de l'Université de Bristol au Royaume-Uni a récemment déclaré aux médias qu'il était « terrifié » par la plupart des projets de géo-ingénierie actuellement en travaux pour contrecarrer le changement climatique d'origine humaine, un phénomène présenté comme une excuse pour justifier les programmes de modification artificielle du temps, lequel serait, selon les milieux scientifiques officiels, une « menace pour l'humanité». Il travaille sur un projet de manipulation du temps de 2,8 millions de dollars, exactement du genre dont il dit avoir tellement peur. Le projet permettra d'injecter des particules de soufre dans l'atmosphère de la Terre avec l'objectif déclaré d’empêcher les rayons du soleil d'atteindre la Terre, sous prétexte d’empêcher son réchauffement. Le projet se nomme SPICE, et le Dr Watson mène l'étude.

La géoingénierie est un terme attrayant qui fait référence à diverses idées théoriques pour modifier le bilan énergétique terrestre pour lutter contre le changement climatique. De nouvelles recherches d'une équipe internationale de scientifiques de l'atmosphère publiées par Geophysical Research Letters étudient pour la première fois [officiellement] la possibilité d'utiliser un «cocktail» d'outils de géo-ingénierie pour réduire les changements de température et de précipitation causés par les gaz à effet de serre atmosphériques.

Les émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz entraînent non seulement une augmentation de la chaleur de la Terre, mais aussi des conditions météorologiques dans le monde entier. Les approches de gestion doivent aborder à la fois le réchauffement et les changements dans la quantité de précipitations et d'autres formes de précipitations.

La géolocalisation dite solaire vise à rafraîchir la planète en déviant certains des rayons entrants du soleil. Des idées pour y parvenir incluent la dispersion des particules dispersant la lumière dans la haute atmosphère, ce qui imite l'effet de refroidissement des éruptions volcaniques majeures.

Cependant, les études de modélisation climatique ont montré que, bien que cette diffusion de la lumière du soleil réduise le réchauffement causé par les gaz à effet de serre dans l'atmosphère, elle aurait tendance à réduire les précipitations et d'autres types de précipitations.

Une autre approche consiste à éclaircir les nuages ​​à haute circonscription, qui sont impliqués dans la régulation de la quantité de chaleur qui s'échappe de la planète vers l'espace extra-atmosphérique. Cela réduirait également le réchauffement, mais ne corrigerait pas l'augmentation des précipitations causée par le réchauffement climatique.

(...)

Un scientifique du Carnegie Institution for Science a déclaré qu'une collaboration internationale de scientifiques (y compris des scientifiques de Chine et d'Inde) a entrepris cette recherche dans le cadre d'un effort plus large visant à comprendre l'efficacité et les conséquences imprévues des stratégies proposées pour réduire les changements climatiques et ses impacts.

Traduction partielle de l'article:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés