Suivez ce blog via Facebook

vendredi 7 juillet 2017

Selon Elon Musk, l’humanité serait au bord d’une catastrophe inédite

* Elon Musk n'est pas n'importe qui: il a des intérêts dans plusieurs domaines commerciaux et technologiques: il est le PDG de la société de technologie SpaceX (laquelle a signé un contrat de ravitaillement avec la NASA pour la station spatiale internationale d'une valeur de 1,6 milliard de dollars), il est directeur de la société Tesla Motors et président du conseil d'administration de la société SolarCity (société américaine de services énergétiques). On peut penser que les catastrophes pourraient s'avérer prometteuses pour ses affaires!

L'entrepreneur et amateur de science Elon Musk met en garde l'humanité contre la catastrophe au bord de laquelle elle se trouverait de nos jours.

Préoccupé par l'avenir de notre planète, Elon Musk essaie de sensibiliser le public aux problèmes de surpeuplement et de vieillissement rapide à l'échelle mondiale.

«La population mondiale s'approche de sa fin, mais peu nombreux sont ceux qui s'en rendent compte et s'en soucient», a twitté l'entrepreneur en guise de réponse à une publication de la revue New Scientist à ce sujet.

L'article en question, paru en novembre 2016, traite des deux problèmes de taille auxquelles l'humanité pourrait faire face dans un avenir proche, notamment un vieillissement accéléré (reproduction insuffisante) et un accès limité aux produits alimentaires.

Au demeurant, l'auteur de l'article n'exclut pas que les tous derniers progrès qu'a faits la médecine moderne et l'augmentation du niveau de vie à l'échelle mondiale puissent aider «le vieil homme à redevenir jeune».

Auparavant, le PDG des sociétés Tesla Motors et SpaceX avait mis en garde contre une éventuelle catastrophe, au cas où l'humanité ne pourrait pas s'adapter et «trouver sa place» dans un monde peuplé de robots. 

Source:

1 commentaire:

  1. Il a tellement le coeur sur la main ce brave homme qu'il faudrait tout faire pour sauver sa vie. je suis d'accord à l'embarquer d'urgence, en compagnie de sa ribambelle de larrons de l'élite, dans l'une des nombreuses fusées Virgin (ou mieux SpaceX) en direction de Vénus, parce que là où il fait très très chaud.

    J'y ajouterais notre inénarrable féministe Premier et son attachante férocité Première Sophie.
    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés